Jules DIÉTERLE

 

 

 

 

Jules Pierre Michel DIETERLE dit Jules DIÉTERLE

 

architecte et décorateur français

(Paris 8e, 08 février 1811 – Paris 8e, 22 avril 1889*)

 

 

Fils de Jean Georges DIETERLE, facteur de pianos, et de Marie-Antoinette TERRASSON.

Epouse à Paris 2e le 02 mai 1843* Emilie Louise Honorine GARDIE (Londres, Angleterre, 21 juillet 1823 – av. 1889), fille de Jean-Louis GARDIE, fabricant de bronzes, et d'Anne Nugent WOODGER (Londres, 24 septembre 1801 – Dol-de-Bretagne, Ille-et-Vilaine, 18 janvier 1871) [épouse en secondes noces Charles Polycarpe SÉCHAN, décorateur].

Père de Georges Pierre DIETERLE dit Georges DIÉTERLE (Paris 2e, 25 mars 1844* – Criquebeuf-en-Caux, Seine-Inférieure [auj. Seine-Maritime], 30 juillet 1937), peintre ; de Charles Jules DIETERLE dit Charles DIÉTERLE (Paris 2e, 06 avril 1847 – Paris, 31 mars 1933), peintre [épouse Marie Perrine Louise VAN MARCKE DE LUMMEN dite Marie DIÉTERLE (Sèvres, Seine-et-Oise [auj. Hauts-de-Seine], 19 avril 1856 – Paris, 26 mai 1935), peintre].

 

 

Pendant une courte période, il fit partie de l'atelier de Ciceri. Il commença à faire des décors pour l'Opéra en juin 1832. Jusqu'en 1848, sa carrière de décorateur est liée à celle de ses associés, Séchan, Edouard Despléchin et Léon Feuchère (ce dernier quitte l'association en 1841). Par ailleurs, il a notamment travaillé à la manufacture nationale de Sèvres (à partir de 1840). Il fut nommé chevalier (14 août 1852), puis officier (15 juillet 1867) de la Légion d'honneur.

En 1867, il habitait 2 rue Crétet à Paris 9e. Il est décédé à soixante-dix-huit ans, en son domicile, 68 rue Pierre-Charron à Paris 8e.

 

 

 

 

 

Composition de Séchan, Dieterle et Despléchin (don de Mme Dieterle au Musée de l'Opéra)

 

 

 

 

Encylopédie