Sérénade

 

 

 

Mélodie, poésie de Victor Marie HUGO (Besançon, Doubs, 26 février 1802 [7 ventôse an X]* – Paris 16e, 22 mai 1885*), musique de Charles GOUNOD (1857).

 

 

   partition

 

 

 

 

Victor Hugo à 60 ans (photo Pierre Petit)

 

 

 

Quand tu chantes, bercée

Le soir entre mes bras,

Entends-tu ma pensée

Qui te répond tout bas ?

Ton doux chant me rappelle

Les plus beaux de mes jours...

Chantez, ma belle,

Chantez toujours !

 

Quand tu ris, sur ta bouche

L'amour s'épanouit,

Et soudain le farouche

Soupçon s'évanouit.

Ah ! le rire fidèle

Prouve un cœur sans détours...

Riez, ma belle,

Riez toujours !

 

Quand tu dors, calme et pure,
Dans l'ombre, sous mes yeux,

Ton haleine murmure

Des mots harmonieux.

Ton beau corps se révèle

Sans voile et sans atours...

Dormez, ma belle,

Dormez toujours !

 

 

 

 

 

    

 

Sérénade

Trio Ackroyd (violon, flûte et harpe)

Pathé saphir 80 tours n° 6330, mat. 93522, enr. vers 1914/1917

 

 

    

 

Sérénade

Emma Calvé, soprano, et Orchestre

Pathé saphir 0275, mat. 2318, enr. à Paris en juin/juillet 1920

 

 

    

 

Sérénade

Ninon Vallin, soprano, et Orchestre

Pathé saphir 80 tours n° 3222, mat. 3488, enr. en 1922

 

 

    

 

Sérénade

Yvonne Gall, soprano, et Orchestre

Pathé saphir 80 tours n° 431, mat. 1718, enr. le 02 août 1924

 

 

    

 

Sérénade

Miguel Villabella, ténor, et Orchestre

Pathé X 3355, mat. N 201039, enr. le 17 février 1928

 

 

    

 

Sérénade

André Baugé, baryton, et Orchestre dir Godfroy Andolfi

Pathé X 93122, mat. E 203900, enr. vers 1932

 

 

 

Sérénade (Gounod) - Si mes vers avaient des ailes (Hahn)

Ninon Vallin, soprano, et Piano

filmé vers 1936

 

 

 

 

Encylopédie