Simone ARNAUD

 

 

 

Marie Lucile Anaïs COGNASSE DE LAGE dite Simone ARNAUD

 

femme de lettres française

(Limoges, Haute-Vienne, 03 août 1844* – château de Gargilesse, Gargilesse [auj. Gargilesse-Dampierre], Indre, 20 juillet 1901*), enterrée au cimetière Bouilhet à Marly-le-Roi.

 

Fille de Joseph Ernest COGNASSE DE LAGE (1808 –), capitaine de voltigeurs, et de Catherine Louise Elisabeth VIDAUD D'ENVAUD (1811 –).

Epouse Paul-Joseph COPIN dit Paul COPIN-ALBANCELLI (Vervins, Aisne, 23 février 1851* – Saint-Cloud, Seine-et-Oise [auj. Hauts-de-Seine], 22 mars 1939*), journaliste.

 

 

Fille d'un ancien officier supérieur, elle se consacra à la littérature et écrivit diverses poésies et œuvres dramatiques, qui se firent remarquer par les qualités de la pensée et du style poétique. Une comédie en un acte et en vers, Mademoiselle du Vigean, fut donnée à la Comédie-Française en 1883. Elle écrivit deux drames en vers, Jane Grey et Carmagnola, qui ne furent pas joués. L'Odéon donna de Simone Arnaud en 1886 : 1802, à-propos en vers à l'occasion de l'anniversaire de Victor Hugo et un drame en quatre actes en vers, les Fils de Jahel, tragédie biblique puissante, qui met en scène l'histoire des Macchabées. L'Oiseau bleu, conte dramatisé en deux actes et en vers libres, avec musique d'Arthur Coquard, a été représenté à la Bodinière en 1894. Simone Arnaud est revenue au drame en vers avec Jeanne d'Arc, qui n'a pas été joué. Elle écrivit, avec Edouard Blau, le livret de la Jacquerie [le 1er acte est de Simone Arnaud], drame lyrique en quatre actes, musique d'Edouard Lalo et Arthur Coquard, joué à l'Opéra-Comique en 1895. Reprenant un sujet déjà traité par elle, elle en tira une nouvelle œuvre : Jahel, drame lyrique en quatre actes, en collaboration avec Louis Gallet, musique d'Arthur Coquard, qui fut joué à Rouen en 1899.

En 1897, elle habitait 42 rue de Boulainvilliers à Paris 16e.

 

 

 

livrets

 

les Fils de Jahel, drame en 4 actes, musique de scène de Louis Bourgault-Ducoudray (Odéon, 14 octobre 1886)

l'Oiseau bleu, conte dramatisé en 2 actes et en vers libres, musique d'Arthur Coquard (la Bodinière, 08 mars 1894)

la Jacquerie, drame lyrique en 4 actes, avec Edouard Blau, musique d'Edouard Lalo et Arthur Coquard (Monte-Carlo, 09 mars 1895 ; Opéra-Comique, 23 décembre 1895) => fiche détaillée

Jahel, drame lyrique en 4 actes et 5 tableaux, avec Louis Gallet, musique d'Arthur Coquard (Rouen, 1899)

Myrdhin, opéra légende en 4 actes et 6 tableaux, musique de Louis Bourgault-Ducoudray (1905 ; Nantes, 28 mars 1912)

 

 

 

 

 

Encylopédie