CHANTEURS DE L’OPERA DE PARIS

 

Encylopédie

 

=> Artistes hommes des Chœurs de l'Opéra

=> Cantatrices de l'Opéra

 

 

 (Tous les chanteurs ayant été affichés en solistes à l'Opéra entre 1671 et 1971 y figurent, avec indication des rôles qu’ils y ont interprétés, ainsi que l'année au cours de laquelle ils chantèrent ces rôles pour la première fois à l’Opéra.)

 

 

ACHARD Léon. — Ténor. Débute le 10 janvier 1873. => biographie

 

ADES Jehan. — A créé JEANNE D'ARC (le Maître de cérémonie) le 24 novembre 1917.

 

ADRIEN Martin-Joseph (surnommé LA NEUVILLE) Basse-taille (Liège, 06 novembre 1766 – Paris, 19 novembre 1822). Il débuta en 1785. Il créa notamment : LES PRETENDUS de Lemoyne ; DEMOPHON de Vogel ; NEPHTÉ de Lemoyne ; LES POMMIERS ET LE MOULIN de Lemoyne ; ŒDIPE A THEBES de Le Froid de Mereaux ; ASTYANAX de Kreutzer.

 

AFFRE Agustarello. — Ténor. Débute le 22 janvier 1890. => biographie

 

AGNELOTTI G. — En représentation, débute le 15 mai 1935 dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur).

 

AIMÈS. Ténor. Il débuta le 16 mai 1851 en créant ZERLINE ou LA CORBEILLE D'ORANGES d'Auber.

 

AIRIL. — Débute le 14 octobre 1935 dans SAMSON ET DALILA (le premier Philistin). Chante PARSIFAL (un Chevalier, 1935), MAROUF (l'Anier, 1937) et crée LA SAMARITAINE (le Choer).

 

ALBANI Carlo. — Ténor italien (Trieste, 1872 – Rome, 1924). En représentation, débute le 06 juillet 1910 dans AÏDA (Radamès).

 

ALBERS Henri. — Baryton (Amsterdam, 01 février 1866 – Paris, 12 septembre 1925). Débute dans TANNHÄUSER (Wolfram) le 01 juillet 1908 et chante THAÏS (Athanaël, 1908), THERESE (André Thorel, 1911).

 

ALBERT. Basse-taille. Il a débuté en 1734 dans PHILOMÈLE de La Coste (Térée).

 

ALBERT. Il débuta vers 1804.

 

ALBERTI. — Au cours d'un Gala, le 28 avril 1912, interprète LA FILLE DE MADAME ANGOT (Larivaudière).

 

ALDENHOFF Bernd. — Ténor allemand (Duisburg, 14 juin 1908 – Munich, 08 octobre 1959). En représentation, débute dans SIEGFRIED (Siegfried) le 13 mai 1955.

 

ALEXANDER Carlos. — Baryton-basse (Utica, New York, 18 octobre 1915 – Stuttgart, 04 septembre 1991). Débute en 1965 dans SALOME (Jokanaan).

 

ALEXANDERS. — Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante FIDELIO (un Prisonnier) en 1926.

 

ALEXANDRE. Il débuta vers 1810.

 

ALIZARD Adolphe Joseph Louis dit Adolphe. Basse (Paris, 19 décembre 1814 – 13.Marseille, 23 janvier 1850). Il débuta en 1837 dans LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Saint-Bris). Il créa JERUSALEM de Verdi (Roger).

 

ALLARD Louis Ernest André dit André. — Baryton (75009.Paris, 10 mars 1874 – Paris, 1938). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Sonora) le 16 mai 1912, puis, au cours d'un Gala le 28 avril 1912, participe à la première [3e acte seul] de WERTHER (Albert).

 

ALSEN Herbert. — Basse (Hildesheim, 12 octobre 1906 – Vienne, 25 octobre 1978). En représentation débute le 21 juin 1938 dans TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke).

 

ALTCHEVSKY Ivan Alexyevich [Jean]. — Ténor russe (Kharkiv, Ukraine, 15 décembre 1876 – Bakun, Azerbaïdjan, 10 mai 1917). Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou, crée BORIS GODOUNOV (Chouisky) le 19 mai 1908. Engagé à l'Opéra, y parait en 1908 dans LES HUGUENOTS (Raoul), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), FAUST (Faust), HIPPOLYTE ET ARICIE (Hippolyte), RIGOLETTO (le Duc) ; en 1909 dans TANNHÄUSER (Tannhäuser), AÏDA (Radamès) ; en 1910 dans SALAMMBO (Sharabarim), SAMSON ET DALILA (Samson), LA DAMNATION DE FAUST (Faust), LOHENGRIN (Lohengrin), ARMIDE (Renaud) ; en 1911 dans LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried). Est le créateur de SCEMO (Scèmo) et du COQ D'OR (l'Astrologue). Il mourut en 1917, frappé d'aliénation mentale.

 

ALTÉRY Mario (Philippe Mario ALTARE dit). — Ténor (06.Nice, 12 septembre 1892 – 83.Hyères, 14 mars 1974). Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) le 09 mars 1940. En 1941, chante FAUST (Faust), LA TRAVIATA (Rodophe), RIGOLETTO (le Duc) ; en 1946, THAÏS (Nicias). Crée à l'Opéra LE ROI D'YS (Mylio).

 

ALVAREZ Albert. — Ténor. Débute le 14 mars 1892. => biographie

 

ALVARY Lorenzo. — Basse (Debreczen, 20 février 1909 – 13 décembre 1996). En représentation, débute le 15 mai 1957 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Baron Ochs).

 

ALVES Georges. — Baryton (Paris, 19 juillet 1907 –). Débute le 07 octobre 1955 dans OTHELLO (le Héraut). Est affiché en 1955 dans LA TRAVIATA (Marquis), RIGOLETTO (Monterone), FAUST (Wagner), BORIS GODOUNOV (Exempt), BOLIVAR (Soldat) ; en 1956 dans SAMSON ET DALILA (Philistin), THAÏS (Cénobite), TRISTAN ET ISOLDE (le Pilote), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio).

 

ALZIARDI. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, chante MEFISTOFELE (Néréus) en 1912.

 

AMADE Raymond. — Ténor (Tunis, 15 mai 1915 – 15 juin 1969). Débute le 27 juin 1950 au théâtre du petit Trianon, à Versailles, en reprenant LES FÊTES D'HÉBÉ (Momus). Au Palais Garnier, chante LES INDES GALANTES (Tacmas, 1952 ; Valère, 1953), LA FLUTE ENCHANTÉE (Orateur, 1956), puis, en 1960, L'ENFANT ET LES SORTILÈGES (la Théière), L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve), BORIS GODOUNOV (L'Innocent).

 

AMATO Pasquale. — Baryton italien (Naples, 21 mars 1878 – New York, 12 août 1942). Au cours d'un Gala, le 19 juin 1910, chante PAILLASSE (le Prologue) et le troisième acte d'OTHELLO (Iago).

 

ANANIAN Paolo. — Basse (1880 –). En représentation, chante TRISTAN ET ISOLDE (Mélot) le 19 juin 1910.

 

ANCONI Raffaele. — Basse. Il débuta vers 1846. Il créa le 30 décembre 1846 ROBERT BRUCE (Douglas) de Gioacchino Rossini et Louis Niedermeyer.

 

ANDREJEW Pavel. — Baryton-basse (Osimin, près de Saint-Pétersbourg, 25 février 1874 – 15 septembre 1950). Avec la compagnie des Ballets russes de Serge de Diaghilev, crée ROSSIGNOL (l'empereur de Chine) le 26 mai 1914.

 

ANDREOZZI Robert. — Ténor (83.La Seyne-sur-Mer, 17 août 1932 –). Dit d'abord Robert MARIVAUX. Débute le 26 janvier 1962 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (l’Aubergiste).

 

ANDRES Arthur. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1924), LE MARCHAND DE VENISE (un Masque 1935).

 

ANDRESEN Ivar. — Basse (Oslo, 27 juillet 1896 – Stockholm, 26 novembre 1940). En représentation, en 1931, chante TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke) et LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen).

 

ANGELIS Nazzareno de. — Basse italienne (L’Aquila, Rome, 17 novembre 1881 – Rome, 14 décembre 1962). Avec la troupe de la Scala de Milan, chante LA VESTALE (Grand Pontife) le 24 janvier 1909.

 

ANGLADA Aurelio. — Ténor espagnol (Vélez-Málaga, 10 août 1888 – Malaga, 30 janvier 1961). Avec la compagnie des Ballets russes de Serge de Diaghilev, il créa le 15 mai 1920 PULCINELLA (artiste du chant) de Stravinsky, et le 27 mai 1920 LE ASTUZIE FEMMINILI (Filandro) de Cimarosa.

 

ANGLES Adrien. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), THAÏS (Cénobite, 1927), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, 1935), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), GWENDOLINE (Saxon, 1942).

 

ANSALDY. — Ténor. Débute dans SIGURD (Sigurd) le 16 septembre 1895. Chante, en 1896, LA FAVORITE (Fernand), FAUST (Faust), puis, en 1907 GUILLAUME TELL (Arnold).

 

ANSSEAU Fernand. — Ténor belge (Boussu-Bois, près de Mons, 06 mars 1890 – Bruxelles, 01 mai 1972). Débute dans HERODIADE (Jean) le 16 octobre 1922. Chante la même année ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) ; en 1923, PAILLASSE (Canio), LA DAMNATION DE FAUST (Faust), LOHENGRIN (Lohengrin), et SAMSON ET DALILA (Samson) ; en 1929, ALCESTE (Admète), MONNA VANNA (Prinzevalle) ; et en 1934, TANNHÄUSER (Tannhäuser). Participe à la première le 29 novembre 1922 de GRISÉLIDIS (Alain).

 

ANTOINE. Haute-contre. Il a débuté en 1738.

 

AQUISTAPACE Jean. — Basse (06.Nice, 1888 – 06.Nice, octobre 1952). Débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 11 août 1922. Chante RIGOLETTO (Sparafucile, 1922), FAUST (Méphistophélès, 1923). Participe aux premières le 29 novembre 1922 de GRISÉLIDIS (le Diable) ; de LA FLÛTE ENCHANTÉE (Papagéno).

 

ARCY Georges d'. — Est affiché GWENDOLINE (Danois, 1942), THAÏS (Cénobite, 1942), LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948), LE CHEVALIER A LA ROSE (Coiffeur, 1949), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, 1949).

 

ARIAL Michel d'. — Ténor. Débute le 26 mars 1915 en créant SAINTE RUSSIE. Chante BORIS GODOUNOV (Chouisky, 1926) et crée KITEGE (Montreur d'ours, un brave homme).

 

ARIË Raphaël. — Basse (Sofia, 22 août 1922 –). Débute le 22 décembre 1954 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro). Est affiché, en 1955, dans FAUST (Méphistophélès) et BORIS GODOUNOV (Boris).

 

ARIEL. — En 1910, débute le 21 mai dans SALOMÉ (premier Juif) et chante TANNHÄUSER (Walther), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt).

 

ARJAC d'. — En représentation, chante LA TOSCA (Spoletta) le 24 novembre 1925.

 

ARMAND. — Crée PARSIFAL (un Chevalier) le 04 janvier 1914.

 

ARMANDI Eutime Marie. — Ténor (Bologne, Italie, 23 mars 1824 – 92.Asnières-sur-Seine, 22 mars 1884). Débute le 20 février 1856 dans ROBERT LE DIABLE.

 

ARNAL Louis. — Basse. Débute le 29 avril 1923 dans THAÏS (Athanaël), puis chante, dans la même année, HERODIADE (Phanuel), LA WALKYRIE (Wotan), FAUST (Méphistophélès), BORIS GODOUNOV (Boris) et SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre).

 

ARNAULT Francis. — Est affichée dans LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Soldat, 1930), THAÏS (Cénobite, 1931), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1935) L'AIGLON (Vénitien, 1937).

 

ARNOLT Bruno. — En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (Mélot) le 22 mai 1941.

 

ARNOULT Louis Charles dit Louis. — Ténor (Paris, 28 mars 1901 ). Avec la compagnie d’Ida Rubinstein, crée LE BAISER DE LA FÉE le 27 novembre 1928 et NOCTURNE le 29 novembre 1928. Dans la troupe de l'Opéra, chante L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve, 1934), LA TRAVIATA (Rodolphe, 1934), LE BARBIER DE SÉVILLE (Almaviva, 1936), ORPHEE (Orphée, 1939), THAÏS (Nicias, 1946), BORIS GODOUNOV (Dimitri, 1946 ; Innocent, 1953), LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino, 1950), LES INDES GALANTES (Valère, 1953). Crée JEANNE AU BUCHER (le Clerc).

 

ARNOUX. Il a débuté en 1681.

 

ARTERO. — Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1882), L’AFRICAINE (Evêque, 1883), LE COMTE ORY (Chevalier, 1883).

 

ASCANI. — Baryton. En 1933, débute en créant VERCINGETORIX (Dursac) le 22 juin, puis chante MAROUF (Ali), LOHENGRIN (Héraut), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur), et RIGOLETTO (Rigoletto).

 

ASNAPLE. – Voir CANAPLE.

 

ASSY Pierre d'. — Basse belge (Liège, 1867 – 69.Lyon, mars 1910). Epouse le soprano Jeanne Paquot d’Assy. Débute dans LA WALKYRIE (Hunding) le 9 août 1907. En 1907, chante SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), LES HUGUENOTS (Marcel), TANNHÄUSER (Landgrave), PATRIE ! (Noircarmes) ; en 1908, GUILLAUME TELL (Walter), AÏDA (Ramfis), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), HAMLET (le Roi). Crée PROMÉTHÉE (Héphaïstos).

 

ATHES. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1916.

 

AUBRY. — Basse. Débute le 10 août 1881 dans HAMLET (un Fossoyeur). En 1882, est affiché dans LE COMTE ORY (Chevalier), LES HUGUENOTS (Tavannes), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), LA JUIVE (Homme du peuple), LE PROPHÈTE (Officier).

 

AUDOIN Eric. — Ténor (13 octobre 1884 – 23 janvier 1949). Débute dans FAUST (Faust) le 11 août 1923. En 1923 chante également LOHENGRIN (Lohengrin), AÏDA (Radamès), LA WALKYRIE (Siegmund), LA DAMNATION DE FAUST (Faust) ; en 1924, RIGOLETTO (le Duc) ; en 1925, SAMSON ET DALILA (Samson), TANNHÄUSER (Tannhäuser) ; en 1927, LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther), HERODIADE (Jean).

 

AUER. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1918.

 

AUGE. — Débute le 15 janvier 1927 dans RIGOLETTO (un Officier).

 

AUGROS. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1914), THAÏS (Cénobite, 1921).

 

AUGUEZ Numa. — Basse. Débute le 07 juillet 1873. => biographie

 

AUMONIER Paul Albert dit Paul. — Basse (69.Chasselay, 06 juillet 1872 – Paris, 24 mai 1944). En 1919, débute le 18 août dans SAMSON ET DALILA (le Vieillard hébreu), puis chante SALAMMBO (Giscon).

 

AURIOL. — Est affiché, en 1942, dans GWENDOLINE (Saxon), LE DRAC (un Pécheur).

 

AVOLANTI Gianni. — Avec la troupe du théâtre San Carlo de Naples, crée UN BAL MASQUÉ (un Serviteur) le 01 juillet 1951.

 

BACQUIER Gabriel. — Baryton (34.Béziers, 17 mai 1924 –). Débute dans LA TRAVIATA (d’Orbel) le 21 septembre 1958. En 1959, chante RIGOLETTO (Rigoletto), FAUST (Valentin), LES INDES GALANTES (don Alvar), DON JUAN (don Juan), CARMEN (Escamillo) ; en 1960, L'HEURE ESPAGNOLE (Ramiro), LA TOSCA (Scarpia).

 

 

 

Gabriel Bacquier

 

 

BADA Angelo. — Ténor italien (Novara, 27 mai 1876 – Novara, 23 mars 1941). En représentation, chante OTHELLO (Cassio) le 19 juin 1910.

 

BADINI Ernesto. — Baryton italien (San Colombano al Lambro, 14 septembre 1876 – Milan, 06 juillet 1937). En représentation, chante FALSTAFF (Ford) le 04 juillet 1935.

 

BADIOLI Carlo. — Basse italien (Bagnara di Romagna, 07 avril 1916 –). En représentation, débute le 30 mai 1947 dans RIGOLETTO (Monterone, Sparafucile).

 

BAËR Fernand (Fernand Gaston URS dit). — Basse (59.Lille, 27 mars 1875 – 1937). Epouse 75007.Paris le 16 mars 1926 Jeanne Grandjean (75017.Paris, 03 janvier 1875 –) [second prix d’opéra au Conservatoire en 1900]. Débute le 13 décembre 1901 dans LES BARBARES (Scaurus). En 1902, chante L'AFRICAINE (Don Diégo, puis le Grand Brahmine), SALAMMBO (Narr-Havas), LES HUGUENOTS (Saint-Bris), RIGOLETTO (Sparafucile) ; en 1903, FAUST (Méphistophélès), HENRY VIII (de Norfolk), AÏDA (le Roi). A créé ORSOLA (Ercole).

 

BAIDAROFF Wladimir. — En représentation, a créé SADKO (Sadko) en oratorio le 26 avril 1927.

 

BAKLANOFF Georges (Georges BAKKIS dit). — Baryton russe (Riga, 23 décembre 1880 – Bâle, 06 juillet 1938). Epouse Lydia Lipkowska. En représentation, débute dans HAMLET (Hamlet) le 25 juin 1913, puis chante RIGOLETTO (Rigoletto) en 1921.

 

BALAS. — Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1889), L’AFRICAINE (Evêque, 1890), DEIDAMIE (Chef grec, 1893), GWENDOLINE (Saxon, 1893). A créé le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet.

 

BALDOUS Jules. — Baryton (34.Montpellier, 18 août 1884 –). En 1922, débute le 31 juillet dans LA WALKYRIE (Wotan), puis chante THAÏS (Athanaël).

 

BALLARD Louis. — Basse. Débute le 16 décembre 1887 dans L'AFRICAINE (Grand Brahmine). Chante HAMLET (Spectre, 1888), GUILLAUME TELL (Melchtal puis Gessler, 1888 ; Guillaume, 1889), LES HUGUENOTS (Thoré, 1888 ; de Retz, 1891 ; Saint-Bris, 1892), LE PROPHETE (Mathisen, 1888), LA JUIVE (Ruggiero, 1889), LE CID (Don Gormas, 1889), RIGOLETTO (Monterone, 1889), LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond, 1889), SIGURD (Grand Prêtre, 1891), PATRIE ! (Noircannes, 1891), LE MAGE (un Héraut, 1891), HENRY VIII (de Norfolk, 1891), THAMARA (Grand Prêtre, 1892), LOHENGRIN (Héraut, puis le Roi, 1892), SALAMMBO (Narr-Havas, 1892), SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1892), DEIDAMIE (le Roi, 1894). Est le créateur de ROMÉO ET JULIETTE (le Duc), SALAMMBO (Autharite), MONSIEUR DE POURCEAUGNAC (Avocat chantant), FREDEGONDE (Lenderic).

 

BALLEROY Pierre Henri. — (87.Limoges, 13 février 1856 ). Débute en créant LE CID (un Envoyé Maure) le 30 novembre 1885. Crée également PATRIE ! (un Officier) et LA DAME DE MONSOREAU (Chicot). Est en outre affiché en 1886, dans LE CID (le Roi), HENRY VIII (l'Archevêque), LA JUIVE (Ruggiero), L'AFRICAINE (Grand Brahmine) ; en 1887, PROPHETE (Mathisen).

 

BAN Viorel. — Basse (Arad, 21 janvier 1920-). Débute en 1963 dans ŒDIPE (le Grand Prêtre).

 

BARALDI. — Débute vers 1856.

 

BARBOT Jules. Ténor. Débute en octobre 1847. => biographie

 

BARILLER Félix. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1928), LES HUGUENOTS (Seigneur, Soldat, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

BARNOLT. — Ténor. Au cours de Galas, interprète MONSIEUR POURCEAUGNAC (un Médecin grotesque) le 19 mai 1892, et LES RENDEZ-VOUS BOURGEOIS (Bertrand) le 18 mars 1899.

 

BARRAL. — Débute dans SALAMMBO (Autharite) le 7 janvier 1910.

 

BARRAU. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite, 1898), JOSEPH (Issachar, 1899), LANCELOT (Chevalier, 1900), L'AFRICAINE (Officier, 1902), LA STATUE (Homme de justice, 1903).

 

BARRE. — Ténor. Est affiché dans LES HUGUENOTS (Moine, 1900 ; Boisrosé 1902), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1902), LA STATUE (Homme de justice, 1903), HENRY VIII (Seigneur, 1903).

 

BARRES Jean. — Ténor. Débute le 16 juin 1961 dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur), puis chante LES INDES GALANTES (Valère, 1961), LA TRAVIATA (Rodolphe, 1962), FIDELIO (Prisonnier, 1962).

 

BARROILHET Paul. Baryton (64.Bayonne, 22 septembre 1810 – Paris, avril 1871). Il débuta en 1840 en créant LA FAVORITE de Donizetti (Alphonse). Il chanta GUILLAUME TELL de Rossini et de DON JUAN de Mozart. Il créa LA REINE DE CHYPRE d’Halévy (Lusignan) ; CHARLES VI d’Halévy (Charles VI) ; DON SEBASTIEN de Donizetti (Le Camoens) ; LE LAZZARONE d’Halévy (Mirobolante) ; OTELLO de Rossini (Iago) ; LUCIE DE LAMMERMOOR de Donizetti (Ashton). Il participa aussi aux premières représentations de RICHARD EN PALESTINE d'Adam et de MARIE STUART de Niedermeyer.

 

BARSAC Roger. — Baryton. Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 23 juin 1944. Chante OTHELLO (Iago) en 1952.

 

BARTET Jean (Jean ARRIET-BARTET dit). — Baryton (64.Gurs, 13 décembre 1862-). Débute le 6 novembre 1893 dans L'AFRICAINE (Nélusko). Chante FAUST (Valentin, 1893), THAÏS (Athanaël), DJELMA (Raïm) en 1894 ; LA MONTAGNE NOIRE (Aslar), TANNHÄUSER (Wolfram) en 1895 ; SIGURD (Gunther, 1895 ; Grand Prêtre, 1896), FAVORITE (Alphonse), DON JUAN (Mazetto), WALKYRIE (Wotan) en 1896 ; AÏDA (Amonasro), LOHENGRIN (de Telramund), MESSIDOR (Mathias), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre) en 1897 ; LE PROPHETE (Mathisen, 1898), LES HUGUENOTS (Nevers 1899), SALAMMBO (Narr-Havas, 1899 ; Hamilcar, 1902), PATRIE ! (Jonas), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet) en 1900 ; ASTARTE (Phur, 1901). GUILLAUME TELL (Guillaume), PAILLASSE (Tonio) en 1902 ; LE FILS DE L'ÉTOILE (Akiba, 1904), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal, 1905), ARIANE (Pirithoüs) et LA CATALANE (Miguel) en 1907. A créé LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kothner), LA CLOCHE DU RHIN (Hatto), LA BURGONDE (Bérik), BRISEIS (le Catéchiste), LANCELOT (Markhoel), ORSOLA (le Duc), LA STATUE (Kaloum-Barouck).

 

BARUTEL. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1908), PARSIFAL (Chevalier. 1914), HENRY VIII (Seigneur, 1917).

 

BASCOUL. — Débute le 6 juin 1923 dans PADMAVATI (le Brahmane) et chante, en 1924, SIGURD (Irnfrid).

 

BASSI Amedeo. — Ténor italien (Montespertoli, près de Florence, 29 juillet 1874 – Florence, 15 janvier 1949). En représentation, débute le 7 avril 1913 dans RIGOLETTO (le Duc). Chante également AÏDA (Radamès) en 1913, puis en 1916, MANON LECAUT (des Grieux), LA FILLE DU FAR-WEST (Johnson), LE TROUVÈRE (Manrique).

 

BATAILLE Eugène. — Basse. A débuté salle Le Peletier le 20 octobre 1871 dans LES HUGUENOTS (Saint-Bris). Au Palais Garnier, a chanté ce rôle et également GUILLAUME TELL (Gessler), HAMLET (le Spectre), DON JUAN (Commandeur), LE FREISCHÜTZ (Kouno), PROPHÈTE (Oberthal), AFRICAINE (don Diégo, Grand Brahmine). Il y a abordé, en 1876, FAUST (Méphistophélès), en 1877 LE ROI DE LAHORE (Indra), en 1880 AÏDA (Ramfis), en 1886, RIGOLETTO (Monterone), LE CID (don Gormas), en 1887 PATRIE ! (Noircarmes), en 1888, HENRY VIII (le Légat) et, en 1889, ROMÉO ET JULIETTE (le Duc). A créé JEANNE D'ARC (Sergent de bande), POLYEUCTE (Siméon), LA DAME DE MONSOREAU (Gorenflot) et ASCANIO (Charles-Quint).

 

BATTISTINI Mattia. — Baryton italien (Contigliano, Rieti, 08 février 1857 – Colle Buccaro, près de Rieti, 08 novembre 1928). En représentation, débute en créant MARIA DI ROHAN (Chevreuse) le 22 mars 1917. La même année, chante RIGOLETTO (Rigoletto), THAÏS (Athanaël), HAMLET (Hamlet), LA FAVORITE (Alphonse), HENRY VIII (Henry VIII) et LES VIRTUOZI DE MAZARIN.

 

BAUDIN. — Débute dans GUILLAUME TELL (un Paysan) le 6 mars 1899. Est affiché dans LES HUGUENOTS (Léonard, 1899 ; un Moine, 1900 ; Boisrosé, 1903), SALAMMBO (Grand Prêtre de Melkarth, 1899 ; Pontife, 1904), LE PROPHÈTE (Soldat, 1899 ; Seigneur, 1903), PATRIE ! (Miguel, 1900), THAÏS (Cénobite, 1901), LOHENGRIN (Vassal, 1901), AFRICAINE (Officier, 1902), HENRY VIII (Officier, 1903), THAMARA (Officier, 1907). A créé JOSEPH (Gad), LANCELOT (Chevalier), LA STATUE (Homme de justice).

 

BAUGÉ André Gaston dit André. — Baryton (31.Toulouse, 04 janvier 1893 – 92.Clichy-la-Garenne, 25 mai 1966). Fils d’Alphonse Baugé et d'Anna Tariol-Baugé, divette. Epouse 1. (divorce) Noélie Lucienne Rose Gros dite Lucienne Baugé, cantatrice ; épouse 2. à 78.Maisons-Laffitte le 13 avril 1938 Suzanne Pauline Gabrielle Georgette Laydeker (41.Blois, 19 juillet 1909 – 41.Montlivault, 25 mars 1980), soprano. En représentation, débute le 24 octobre 1927 dans LE FIFRE ENCHANTÉ (Popolinet). Chante MAROUF (Mârouf, 1929) et LA TRAVIATA (d’Orbel, 1930).

 

BAUMANN Anton. — Basse (Vienne, 30 juillet 1890 – 07 février 1941). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante FIDELIO (Rocco) en 1936.

 

BAUZIL. — Débute en 1852.

 

BAZINE. Haute-contre. Il débuta vers 1760.

 

BEAUCHE. — Ténor. Débute le 04 août 1852 dans LES HUGUENOTS (Raoul).

 

BEAUMAVIEILLE François. — Basse-taille (– 1689). Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE de Cambert (Vertumne). Il chanta LES PEINES ET LES PLAISIRS DE L'AMOUR de Cambert (Pan) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (Cadmus); ALCESTE de Lully (Alcide); ATYS de Lully (Le Temps); ISIS de Lully (Jupiter) ; PERSEE de Lully (Phinée) ; ROLAND de Lully (Roland) ; ACHILLE ET POLYXENE de Lully et Collasse (Priam).

 

BEAUVALET. Basse-taille. Il a débuté en 1771.

 

BECK Vilmos. — Baryton. Débute le 01 février 1908 dans LOHENGRIN (de Telramund). Chante, en 1908, TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre) ; en 1911, LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Albérich), FAUST (Valentin).

 

BECKMANS Guy. — Baryton. Débute le 17 septembre 1922 dans THAÏS (Athanaël).

 

BECKMANS José (Joseph BECKMANN dit). — Baryton belge (Liège, 04 janvier 1897 03.Vichy, 13 août 1987). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 13 juillet 1935. Chante, en 1935, AÏDA (Amonasro) ; en 1936, TANNHÄUSER (Wolfram), LUCIE DE LAMMERMOOR (Asthon), SALOMÉ (Iokanaam), LA TRAVIATA (d'Orbel), HERODIADE (Hérode) ; en 1937, FIDELIO (Pizzaro), LOHENGRIN (de Telramund), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser), HAMLET (Hamlet), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès), BORIS GODOUNOV (Rangoni, puis, en 1945, Boris) ; en 1938, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), LE VAISSEAU FANTOME (le Hollandais), SALAMMBO (Hamilcar), ALCESTE (Grand Prêtre), L’HEURE ESPAGNOLE (Ramiro) ; en 1939, les TROYENS (Chorebe), L’OFFRANDE A LA LIBERTÉ (Thomas), MONNA VANNA (Guido), FAUST (Méphistophélès) ; en 1941, GWENDOLINE (Harald), DON JUAN (Don Juan) ; en 1943, OTHELLO (Iago) ; en 1944, ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio) ; en 1945, LA TOUR DE FEU (don Jacinthe) ; en 1946, ANTAR (Cheyboub) ; en 1949, TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), LA WALKYRIE (Wotan) ; en 1951, L’ETRANGER (l'Etranger). Est le créateur de : LE ROI D'YS (Karnac), PALESTRINA (Cardinal de Borromée), LE DRAC (Bernard), ANTIGONE (Créon) et PEER GYNT (Peer Gynt). En 1956, il fut nommé directeur de la scène de l'Opéra, poste supprimé en 1960.

 

BECUSSI Silvio. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Ashy) le 16 mai 1912.

 

BEGREZ Pierre Ignace. Ténor (Namur, 23 décembre 1787 – Londres, 13 septembre 1863). Débute le 07 mars 1815 dans ARMIDE (Renaud).

 

BEIRER Hans. — Ténor (Wiener Neustadt, Autriche, 26 juin 1911-). En représentation, débute le 25 mai 1955 dans SIEGFRIED (Siegfried). Chante ensuite LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried, 1955), TANNHÄUSER (Tannhäuser, 1957), OTHELLO (Othello, 1957), TRISTAN ET ISOLDE (Tristan, 1958), puis, en 1960, LE VAISSEAU FANTÔME (Eric), FIDELIO (Florestan) et SAMSON ET DALILA (Samson) ; en 1961, LA WALKYRIE (Siegmund).

 

BEISSNER Walter. — Ténor (Hildesheim, 22 février 1918 – 23 janvier 1964). Débute en 1963 dans WOZZECK (le Capitaine).

 

BELBEDER. — Débute le 6 juin 1888 dans LES HUGUENOTS (de Méru). Est affiché en 1888 dans L'AFRICAINE (Evêque, Inquisiteur, Matelot), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), LA JUIVE (Homme du peuple, Crieur), LES HUGUENOTS (Léonard), LE CID (Alonzo), GUILLAUME TELL (Chasseur) ; en 1889, ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean), PATRIE ! (Delrio).

 

BELCASTEL. — Débute le 3 septembre 1877 dans LES HUGUENOTS (Cossé).

 

BELHOMME Hippolyte Adolphe dit Hippolyte. — Basse (75012.Paris, 02 décembre 1854 – 06.Nice, 16 janvier 1923). Artiste de l’Opéra-Comique. Au cours de deux Galas, joue dans MONSIEUR DE POURCEAUGNAC (un Médecin grotesque) en 1892, et dans THERESE (Marcel) en 1911.

 

BELIANINE Alexandre. — Avec la compagnie des Ballets russes de Serge de Diaghilev, crée LE COQ D'OR (Général Polkan) le 24 mai 1914 et le ROSSIGNOL (premier Chambellan) le 26 mai 1914.

 

BELLINA Stéphan. — Avec la compagnie des Ballets russes de Serge de Diaghilev, crée MAVRA (Vasili) le 03 juin 1922.

 

BELLO Auguste Jean François. — Basse (57.Metz, 21 mai 1863-). En 1889, débute le 19 août dans GUILLAUME TELL (Melchtal), et chante ROMÉO ET JULIETTE (le Duc).

 

BELLOT. Haute-contre. Il débuta en 1740.

 

BELVAL (Jules Bernard GAFFIOT dit). — Basse (02.La Fère, 02 juin 1819 – 13 septembre 1876). Père de Marie Belval, cantatrice. A débuté salle Le Peletier, le 7 septembre 1855, dans LES HUGUENOTS (Marcel). A chanté ROBERT LE DIABLE (Bertrand), LA FAVORITE (Balthazar), LA JUIVE (Brogni), GUILLAUME TELL (Walter), LE PROPHÈTE (Zaccharie). Est le créateur de L'AFRICAINE (don Pédro), ROLAND A RONCEVAUX (Turpin), LA REINE DE SABA (Salomon) et HAMLET (le Roi). A pris sa retraite en 1876, mais assure la première saison du Palais Garnier et était affiché, le soir de l'inauguration, dans LA JUIVE (le Cardinal Brogni).

 

BENOIT. Il débuta vers 1843.

 

BENOIT Jean-Christophe. — Baryton (Paris, 18 mars 1925 ). Débute le 10 novembre 1959 dans CARMEN (le Dancaïre). Chante LES INDES GALANTES (Ali), LA TOSCA (le Sacristain), TURANDOT (Ping), L'ENFANT ET LES SORTILEGES (le Chat).

 

 

 

Jean-Christophe Benoit

 

 

BERARD Jean-Baptiste. Haute-contre (34.Lunel, 1710 – 01 décembre 1772). Il a débuté en 1733. Il quitta l'Opéra en 1745. Il est l’auteur du Traité de l'Art du Chant, dédié à Madame de Pompadour.

 

BÉRARDI Charles. — Baryton ( janvier 1894). Débute le 23 août 1876 dans LE PROPHÈTE (Zaccharie). Chante LA JUIVE (Brogni, 1876), LES HUGUENOTS (Saint-Bris, 1876 ; Marcel, 1877 ; Nevers, 1885), LE ROI DE LAHORE (Timour, 1877), LA REINE DE CHYPRE (Andréa, 1877), L’AFRICAINE (don Pédro, 1877 ; Nélusko, 1885), FAUST (Méphistophélès, 1878 ; Valentin, 1886), HAMLET (le Roi, 1878 ; Hamlet, 1888), DON JUAN (Léporello, 1879), LE FREISCHÜTZ (Gaspard, 1879), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell, 1885), LA FAVORITE (Alphonse, 1885), SIGURD (Hagen, 1885 ; Gunther, 1887), AÏDA (Amonasro, 1887), PATRIE ! (Rysoor, 1888), HENRY VIII (Henry VIII), LUCIE DE LAMMERMOOR (Asthon, 1889), ASCANIO (Benvenuto, 1890), RIGOLETTO (Rigoletto, 1890), LOHENGRIN (de Telramund, 1892). A créé POLYEUCTE (Félix), SIGURD (Grand Prêtre), PATRIE ! (Jonas), LA DAME DE MONSOREAU (Henry III).

 

BERAUD. Ténor. Il débuta vers 1850.

 

BERGAMASCHI Ettore. — Ténor italien (Bologne, 10 février 1884 – Bologne, 07 août 1975). En représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 28 février 1923.

 

BERGAMINI Lamberto. — Avec la troupe du Théâtre Communal de Florence, crée NORMA (Flavio) le 11 juin 1935.

 

BERGER. — Est affiché en 1880 dans LES HUGUENOTS (un Soldat, de Retz), LE COMTE ORY (Chevalier), HAMLET (Fossoyeur) ; en 1881 dans LE PROPHÈTE (Paysan), ROBERT LE DIABLE (Chevalier).

 

BERGERAT Jean-Baptiste. — (1696-1764). Il débuta en 1742.

 

BERGERIOUX René Georges Eugène dit René. — Ténor (36.Le Blanc, 16 octobre 1898 –). Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), THAÏS (Cénobite, 1926), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1927), LE COQ D'OR (Boyard, 1927).

 

BERNAERT César Désiré Joseph dit César. — Baryton (59.Roubaix, 14 juillet 1863-). Artiste de l’Opéra-Comique. Au cours d'un Gala, le 18 mars 1899, chante LES RENDEZ-VOUS BOURGEOIS (Jasmin).

 

BERNARD. — Ténor. En 1888, débute le 11 juillet dans LA JUIVE (Eléazar) et chante successivement LA FAVORITE (Fernand), ROBERT LE DIABLE (Robert) et GUILLAUME TELL (Arnold).

 

BERNARD. — Est affiché dans SALOMÉ (Cappadocéen, 1910), THAÏS (Cénobite, 1911), SIBERIA (un Forçat, 1911), PARSIFAL (Chevalier, 1914).

 

BERNARDI Oswald. Baryton. Il débuta en 1851.

 

BERNASCONI Lucien. — Basse. Débute le 12 juillet 1935 dans LOHENGRIN (le Roi). Chante, en 1937, RIGOLETTO (Sparafucile) ; en 1938, HAMLET (le Roi), L'OR DU RHIN (Fafner), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), SALAMMBO (Giscon), LA WALKYRIE (Wotan). Crée LE VAISSEAU FANTOME (Daland).

 

BERQUIER. — Est affiché dans SALAMMBO (Prêtre, 1900), LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1901).

 

BERRY Walter. — Baryton-basse (Vienne, 08 avril 1929-). Débute en 1966 dans WOZZECK.

 

BERTIN. Il a débuté en 1724.

 

BERTIN. Basse-taille. Il débuta en 1799.

 

BERTIN Émile. — Ténor. Débute le 29 août 1879. => biographie

 

BESOGNET. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite) en 1926.

 

BESSERVE Lucien Maurice Gaston Alfred. — Baryton (25.Montbéliard, 01 mars 1889 –). Débute le 10 février 1922 dans HÉRODIADE (Vitellius). La même année chante THAÏS (Athanaël) et FAUST (Valentin) ; en 1923 PAILLASSE (Sylvio) et ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio).

 

BESSIN. Il débuta vers 1846.

 

BETBEDER. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1921), PARSIFAL (Chevalier, 1924).

 

BETTINI. Il débuta vers 1846.

 

BETTONI Vincenzo. — Basse italien (Melegnano, près de Milan, 01 juillet 1881 – Milan, 04 novembre 1954). Avec la Compagnie de Conchita Supervia, en 1930, chante L'ITALIENNE A ALGER (Mustafa) et LE BARBIER DE SÉVILLE (Bazile).

 

BEYLE Jean Marie Baptiste Gaston dit Gaston. — Baryton (38.Chanas, 14 mars 1860 – 1932). Débute en créant SALAMMBO (Spendius) le 16 mai 1892. Crée également STRATONICE (Cratès). Est en outre affiché, en 1892, dans ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), LES HUGUENOTS (Nevers), FAUST (Valentin), SALAMMBO (Hamilcar), HAMLET (Hamlet), LOHENGRIN (de Telramund) ; en 1893, LE CID (le Roi), LA FAVORITE (Alphonse), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), DEIDAMIE (Ulysse).

 

BEYLE Augustin dit Léon. — Ténor (69.Lyon, 28 février 1871 – 69.Lyon, 17 juillet 1922). Débute dans DON JUAN (Ottavio) le 25 janvier 1897. En 1898, chante HAMLET (Laerte) et LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David).

 

BIANCO René Germain Dominique dit René. — Baryton (Constantine, Algérie française, 21 juin 1908 – 69.Charbonnières-les-Bains, 23 janvier 2008). Débute le 3 mai 1948 dans LOHENGRIN (de Telramund). Chante, en 1948, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), AÏDA (Amonasro), LE ROI D'YS (Karnac), RIGOLETTO (Rigoletto), FAUST (Valentin), THAÏS (Athanaël) ; en 1949, TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal) ; en 1951, LA TRAVIATA (d'Orbel), LUCIE DE LAMMERMOOR (Asthon), KERKEB (Sid Haffid), BOLIVAR (Bolivar) ; en 1952, OTHELLO (Iago), LES INDES GALANTES (Huascar) ; puis BORIS GODOUNOV (Varlaam, 1953 ; Rangoni, 1960), LE VAISSEAU FANTOME (Hollandais, 1953), SALOMÉ (Iokanaan, 1958), UN BAL MASQUÉ (René, 1958), FIDELIO (Pizzaro, 1960), LA TOSCA (Scarpia, 1960). A créé NUMANCE (Scipion), DIALOGUES DES CARMÉLITES (le Geôlier), MÉDÉE (Créon).

 

 

 

René Bianco

 

 

BIART. — A chanté la Marseillaise au cours de la matinée gratuite du 14 juillet 1950.

 

BIBER. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1920), PAILLASSE (Musicien, 1931).

 

BIERBACH Franz. — En 1953, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante ELEKTRA (le Précepteur d'Oreste), LA FLUTE ENCHANTÉE (un Prêtre, un Homme armé), L'AMOUR DE DANAÉ (le Roi).

 

BIETZ Pierre. — Est affiché, en 1949, dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Suspect).

 

BISSON Yves. — Baryton (Mostaganem, 31 mai 1936-). Débute le 09 avril 1965 dans LA TRAVIATA (le Baron).

 

BJÖRLING Sigurd. — Baryton suédois (Stockholm, 02 novembre 1907 – Helsingborg, 08 avril 1983). En 1955, chante LA TETRALOGIE (Wotan).

 

BLAIN DE FONTENAY Jean-Louis. Basse-taille (1701 - 16 avril 1761). Il chanta de 1736 à 1738.

 

BLANC. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), PARSIFAL (Chevalier, 1924).

 

BLANC Ernest Marius Victor dit Ernest. — Baryton (83.Sanary-sur-Mer, 01 novembre 1923 – 2011). Débute le 09 janvier 1954 dans RIGOLETTO (Rigoletto). La même année, chante FAUST (Valentin), AÏDA (Amonasro), LES INDES GALANTES (Huascar) ; en 1955, LA TRAVIATA (d'Orbel) ; en 1956, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), TANNHÄUSER (Wolfram) et DON JUAN (don Juan). En 1951, UN BAL MASQUÉ (Renato). Crée NUMANCE (Théogène).

 

 

 

Ernest Blanc

 

 

BLANKENHEIM Toni. — Baryton-basse (Cologne, 12 décembre 1921 –). Débute en 1963 dans WOZZECK.

 

BLESSIN Hans. — En 1955, chante FIDELIO (un Prisonnier) et L'OR DU RHIN (Froh).

 

BLONDEL Maurice. — Ténor (Paris, 27 juin 1917 –). Débute dans FAUST (Faust) le 30 mars 1959. En 1961, chante RIGOLETTO (le Duc).

 

BLOUSE Valère. — Baryton belge (La Bouverie, Belgique, 1892 - 13.Marseille, 1970). Débute dans LOHENGRIN (de Telramund) le 29 juillet 1935.

 

BOCKELMANN Rudolf. — Baryton-basse (Bodenteich, 02 avril 1892 – Dresde, 09 octobre 1958). En représentation, débute le 5 juin 1934 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Hans Sachs).

 

BOCQUEREL. — Crée DEIDAMIE (un Chef grec) le 15 septembre 1893.

 

BOEHME Kurt. — Basse allemande (Dresde, 05 mai 1908 –). En représentation, chante SIEGFRIED (Fafner) et SALOMÉ (un Nazaréen) en 1951.

 

BOGREAU Alain. — Débute en 1968 dans LE PRISONNIER (le Spectre de Philippe II).

 

BOINEAU. — Débute le 28 juillet 1930 dans MAROUF (l'Anier). Est affiché dans LES HUGUENOTS (Boisrosé), THAÏS (un Serviteur ; un Cénobite), en 1930 ; PARSIFAL (troisième Ecuyer), PADMAVATI (Veilleur), AÏDA (Messager), LE CHEVALIER A LA ROSE (Marchand d'animaux), ESCLARMONDE (un Héraut byzantin) en 1931 ; FAUST (Etudiant), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Vogelgesang) en 1932. A créé VIRGINIE (Rapin), LA DUCHESSE DE PADOUE (Maffia), MAXIMILIEN (une Voix).

 

BOLCHAROV N. — Crée, en oratorio, KITEGE (Grischka Kouterma) le 06 juillet 1926.

 

BONAFÉ. — Baryton-basse. Débute en créant LE ROI ARTHUS (troisième Soldat) le 30 mars 1916. Crée également MARIA DI ROHAN (Visconti), JEANNE D'ARC (La Hire). Est en outre affiché dans RIGOLETTO (Céprano), THAÏS (Cénobite), GUILLAUME TELL (Chasseur), SAMSON ET DALILA (Philistin), PATRIE ! (Jonas), en 1916 ; LE CID (Saint Jacques), HENRY VIII (Huissier), ROMA (Vieillard) en 1917.

 

BONEL. Basse. Il débuta vers 1809.

 

BONHOMME Jean. — Ténor (Ottawa, 14 février 1937 –). Débute en 1969 dans LES TROYENS (Enée).

 

BONNEFOY. — Débute le 03 décembre 1879 dans HAMLET (un Fossoyeur). Chante L'AFRICAINE (don Diégo 1879), LA JUIVE (Ruggiero, 1879 ; Homme du peuple, 1881), LE FREISCHÜTZ (Samiel, 1880), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), HAMLET (Polonius, 1880), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1881). Créé LE TRIBUT DE ZAMORA (un Vieillard).

 

BONNEHÉE Marc. — Baryton (64.Moumour, 02 avril 1828 – Paris, 28 février 1886). Débute le 16 décembre 1853 dans LA FAVORITE (Alphonse). A chanté LA VESTALE en 1854 ; LES VEPRES SICILIENNES en juin 1855 ; LE TROUVERE (Comte de Luna).

 

BONNESSEUR. — Basse (– mai 1896). Débute en 1863. Il fut ensuite directeur du Grand Théâtre de Rouen, puis régisseur général du Théâtre des Variétés sous la direction Bertrand.

 

BONNET Albert. Baryton. Il débuta vers 1809.

 

BONOMO Victor. — En 1954, débute le 09 janvier dans RIGOLETTO (l'Officier), puis chante SAMSON ET DALILA (Messager), LA TRAVIATA (Domestique), BORIS GODOUNOV (Kroutchov), AÏDA (Messager), OBERON (Babékan, un Jannissaire), RIGOLETTO (Borsa).

 

BORCHARDT (Jean Jacques Adrien COMTE dit). — Baryton (69.Lyon, 15 octobre 1821 – mort à l’Opéra de Paris, 14 août 1863). Débute en 1862.

 

BORDON Alfred dit Fred. — Basse (Constantine, Algérie, 25 avril 1896 – 15 septembre 1966). Débute dans LA FILLE DE ROLAND (Radbert) le 27 octobre 1922. Chante, en 1923 : GRISÉLIDIS (le Diable), LA FLÛTE ENCHANTÉE (Papagéno), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz), BORIS GODOUNOV (Pimen), THAÏS (Palémon, puis Athanaël en 1931), ROMÉO ET JULIETTE (le Duc, puis Capulet en 1926), HÉRODIADE (Phanuel, puis Vitellius) ; en 1924 : SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu, puis Abimélech en 1925), ANTAR (Malek), PARSIFAL (Ecuyer) ; en 1925 : FAUST (Méphistophélès), AÏDA (Ramfis), ESCLARMONDE (Roi Cléomer) ; ensuite : LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs, 1928), LA DUCHESSE DE PADOUE (le Duc, 1931), MAROUF (Sultan, 1932), TANNHÄUSER (Landgrave, 1934), LOHENGRIN (le Roi, 1935). A créé L'ARLEQUIN (Lopez), LA TRAVIATA (le Baron), FLEUR DE PECHER (Tsang-Oey), MATINES D'AMOUR (le Diable) L’ILLUSTRE FREGONA (don Diégo).

 

BORGHESE Viglione. — Voir VIGLIONE-BORGHESE Domenico.

 

BORGIOLI Dino. — Ténor italien (Florence, 15 février 1891 – Londres, 13 septembre 1960). En représentation, débute le 02 juin 1935 dans RIGOLETTO (le Duc). Chante ensuite LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard, 1935) et DON JUAN (Ottavio, 1936).

 

BORTHAYRE Jean. — Baryton (64.Musculdy, 25 mai 1901 – 95.Montmorency, 25 avril 1984). Enterré au Père Lachaise (26e division). Epouse Marie-Louise Azéma-Billa, fille de Louis Azéma. Débute le 25 février 1951 dans FAUST (Valentin). En 1951, chante AÏDA (Amonasro), LA TRAVIATA (d'Orbel) ; en 1952, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), LE ROI D'YS (Karnac), RIGOLETTO (Rigoletto), LES INDES GALANTES (Huasear) ; en 1956, TANNHÄUSER (Wolfram) ; en 1958, UN BAL MASQUÉ (René) ; en 1960, BORIS GODOUNOV (Héraut). Il quitta la RTLN en 1968.

 

BOSQUIN Jules. — Ténor. Débute le 18 octobre 1869. => biographie

 

BOTIAUX Gustave. — Ténor. Débute le 22 décembre 1956. => biographie

 

BOUCHE. Basse. Il débuta vers 1844.

 

BOUDOURESQUE Auguste-Acanthe. — Basse. Débute le 10 avril 1875. => biographie

 

BOUHY Jacques-Joseph-André dit Jacques. — Baryton belge (Pepinster, Belgique, 18 juin 1848 – Paris, 29 janvier 1929). Epouse en 1894 Barbe dite Barbelte Ach (Wintzenheim, Alsace, 04 juin 1859 –), cantatrice. A débuté salle Le Peletier le 2 août 1871 dans FAUST (Méphistophélès). Au Palais Garnier a chanté LA FAVORITE (Alphonse) et HAMLET (Hamlet) en 1878 ; DON JUAN (don Juan) en 1879 et FAUST (Méphistophélès).

 

BOUISSAVIN. — Fut affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1892), L’AFRICAINE (Evêque, 1892), DEIDAMIE (Chef grec, 1893), THAÏS (un Cénobite, 1898).

 

BOULE Louis. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1929), PAILLASSE (Musicien, 1931), LA JUIVE (Homme du peuple, 1933), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), LA SAMARITAINE (le Paralytique, 1937), GWENDOLINE (Saxon, 1942), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1942), RIGOLETTO (Marcello, 1945), HERODIADE (Messager, 1945).

 

BOULO Jean Jacques Joseph. Ténor (31.Toulouse, 02 mars 1820 – 31.Toulouse, mai 1887). Il chanta à l’Opéra de 1853 à 1859.

 

BOULOGNE Raymond. — Baryton. Débute le 9 mai 1908 dans SAMSON ET DALILA (le Grand Prêtre). La même année, chante LOHENGRIN (de Telramund), SALAMMBO (Hamilcar), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwanal) et LES HUGUENOTS (Nevers).

 

BOURBON Jean-Louis dit Jean. — Baryton (58.La Machine, 08 mai 1875 1948). Débute le 13 mai 1914 dans MONNA VANNA (Guido). Chante LOHENGRIN (de Telramund, 1914) et crée LES BURGRAVES (Job).

 

BOURDIN Roger. — Baryton. Débute le 28 novembre 1942. => biographie

 

BOURGEOIS. — Fut affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1892). A créé le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet.

 

BOUSSAGNOL. — En 1877, fut affiché dans L'AFRICAINE (un Evêque).

 

BOUTELOU Antoine. Haute-contre (1665 – 04 mars 1740). Il a débuté en 1698. Il a chanté ISSE de Destouches (un Berger) ; CANENTE de Collasse (un Fleuve) ; LE CARNAVAL de Lully (la Maîtresse d'école, Lycas, un Espagnol chantant, un Musicien) ; HESIONE de Campra (un Plaisir) ; LES FRAGMENTS DE M. LULLY de Campra (un autre Berger, Cariselli, un Plaisir, Nérine, petite vieille, Timandre) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (un Faune, un Plaisir) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Mercure, un Professeur de folie) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (un Habitant de Délos) ; ISIS de Lully (Pirante) ; BELLEROPHON de Lully (un Berger) ; ROLAND de Lully (un Suivant d'Angélique, un Berger) ; TELEMAQUE de Campra (un Plaisir) ; LE TRIOMPHE DE L'AMOUR de Campra (l'Amour, Endymion) ; LA VENITIENNE de La Barre (un Barquérol) ; ALCESTE, OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Apollon) ; ALCIONE de Marais (Céyx) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Amadis) ; BRADAMANTE de La Coste (un Marseillais) ; LES SAISONS de Collasse (l'été) ; TANCREDE de Campra (un Silvain) ; ATYS de Lully (un Zéphyr) ; HIPPODAMIE de Campra (un Berger, un Phrygien) ; THETYS ET PELEE de Collasse (un Grec).

 

BOUTELOU (fils). Fils d’Antoine Boutelou. Il a débuté en 1706. Il créa ALCYONE de Marais.

 

BOUTENS. — Débute le 05 juin 1882 dans LES HUGUENOTS (le Crieur). Est affiché, en 1882, dans ROBERT LE DIABLE (Chevalier), LA JUIVE (Crieur, puis Ruggiero), LE PROPHÈTE (Officier, puis, en 1883, un Bourgeois), HAMLET (Spectre, puis en 1888 Horatio) ; en 1883: GUILLAUME TELL (Melchtal, puis Leuthold en 1884), LE COMTE ORY (Chevalier) ; en 1884: LE FREISCHÜTZ (Kouno), DON JUAN (Commandeur), SAPHO (Héraut), L’AFRICAINE (Grand Brahmine, puis un Matelot en 1890) ; en 1887 : LE CID (l'Envoyé Maure, puis Don Alonzo en 1889), FAUST (Wagner). A créé HENRY VIII (Huissier), RIGOLETTO (Marcello), PATRIE ! (un Officier), LA DAME DE MONSOREAU (Schomberg).

 

BOUVIER Lucien. — Est affiché dans HERODIADE (Messager, 1945), PÉNÉLOPE (Prétendant, 1945), LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948), LE MARCHAND DE VENISE (un Masque, 1949).

 

BRAMINOV. — Crée, en oratorio, KITEGE (le Joueur de tympanon) le 06 juillet 1926 et SADKO (Douada) le 26 avril 1927.

 

BRANNIGAN Owen. — Basse anglaise (Annitsford, près de Newcastle, Northumberland, 10 mars 1908 – Annitsford, 10 mai 1973). Avec la troupe du Covent Garden de Londres, crée PETER GRIMES (Swellow) le 11 juin 1948.

 

BRAZZI Jean (Jean BUIRET dit). — Ténor (10.Troyes, 30 mai 1936 –). Débute en 1968 dans FAUST (Faust).

 

BREGERIE Gaston. — Ténor (03 mars 1916 –). Débute le 08 mai 1943 dans OTHELLO (Rodrigue). Chante PEER GYNT (un Marchand) en 1943 ; ALCESTE (Evandre), PÉNÉLOPE (Pisandre) en 1944; BORIS GODOUNOV (Boyard 1944 ; Missaïl, 1946), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan, 1945); en 1946, JOSEPH (Nephtali), MONNA VANNA (Borso), LE VAISSEAU FANTOME (Timonier), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris), RIGOLETTO (Borsa), PADMAVATI (Veilleur) ; en 1947 : DIANE DE POITIERS (un Musicien). A créé PEER GYNT (le Bailli).

 

BRÉMOND. Ténor. Il débuta vers 1843.

 

BRICE. Ténor. Il débuta vers 1818.

 

BRIGNOLI. — Débute en 1854.

 

BRISSON. — En 1883 est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple), LE COMTE ORY (Chevalier).

 

BROUET Lucien Jules Marie dit Lucien. — Baryton (30.Saint-Gervasy, 20 octobre 1900 –). Débute dans PARSIFAL (un Chevalier) le 19 octobre 1928. La même année chante FAUST (Valentin) puis, en 1929, SALOMÉ (Cappadocéen), LES TROYENS (Soldat), BORIS GODOUNOV (Innocent), MAROUF (Anier). Crée LE MAS (un vieux Moissonneur).

 

BROUSSOL. — Est affichée dans LES HUGUENOTS (un Moine) en 1904.

 

BROWNLEE John. — Baryton (Geelong, Australie, 07 janvier 1900 – New York, 12 janvier 1969). Débute le 20 février 1927 dans THAÏS (Athanaël). Chante, en 1927, LOHENGRIN (de Telramund), TANNHÄUSER (Wolfram), HÉRODIADE (Hérode) ; en 1928, SALOMÉ (Iokanaan), LA TRAVIATA (d'Orbel), LA TOUR DE FEU (don Jacintho) ; en 1929, GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) ; en 1930, AÏDA (Amonasro), RIGOLETTO (Rigoletto) ; en 1931, TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), ESCLARMONDE (l'Evêque de Blois) ; en 1933, UN JARDIN SUR L'ORONTE (Prince d'Antioche) ; en 1934, PAILLASSE (Tonio), SIGURD (Gunther) ; en 1935, LUCIE DE LAMMERMOOR (Asthon), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre).

 

BRULFERT Emile-Adolphe. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1921 ; Serviteur, 1926), PARSIFAL (Chevalier, 1924), NERTO (l'Abbé, 1924).

 

BRUN. — Est affiché dans HERODIADE (un Romain) en 1945.

 

BRUNLET. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1914), THAÏS (Cénobite, 1924).

 

BRUYAS A.. — Débute le 10 octobre 1920 dans SAMSON ET DALILA (un Philistin). Est affiché, en 1920, dans THAÏS (Cénobite), RIGOLETTO (Céprano) ; en 1921, HAMLET (Polonius), ANTAR (Berger), MONNA VANNA (Torello) ; en 1922, BORIS GODOUNOV (Lovitsky), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Marchand) ; en 1923 PAILLASSE (Paysan), GRISÉLIDIS (Gondebaud) ; en 1924, PARSIFAL (Ecuyer). A créé LES TROYENS (Soldat), LA MÉGÈRE APPRIVOISÉE (Triano), LA FILLE DE ROLAND (Garde), LA KHOVANTCHINA (Varsoniview).

 

BUGNANI. — Ténor. Débute le 2 août 1886 dans GUILLAUME TELL (Ruodi).

 

BURDINO André. — Ténor (21.Comblanchien, 03 février 1891 – 92.Saint-Cloud, 17 juillet 1987). Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) le 09 janvier 1922. Chante RIGOLETTO (le Duc, 1936), LOHENGRIN (Lohengrin, 1937), LA TRAVIATA (Rodolphe, 1937), AÏDA (Radamès, 1949).

 

BURLES Charles. — Ténor (13.Marseille, 21 juin 1936 –). Débute en novembre 1970 dans L’ANNONCE FAITE A MARIE.

 

BURRIAN Karel ou Carl. — Ténor (Rousinow, Bohême, 12 janvier 1870 – 25 août 1924). En représentation, chante TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) le 19 juin 1910.

 

BUSSINE Prosper Alphonse. — (Paris, 22 septembre 1821 – Paris, 22 janvier 1881). Frère du baryton Romain Bussine (Paris, 04 novembre 1830 – Paris, 21 octobre 1899). A fait partie de la troupe de l’Opéra du 11 décembre 1856 au 10 décembre 1857.

 

BUSSONNET Roger. — Baryton (18 mars 1911 – 28 février 1981). Débute dans ARIANE (le Chef de la nef) le 19 mars 1937. Chante, en 1937, FAUST (Valentin), HAMLET (Fossoyeur), MAROUF (Ali) ; en 1938, SAMSON ET DALILA (Philistin), SALOMÉ (Nazaréen) ; en 1939, LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos). Crée LA SAMARITAINE (Aziel).

 

BUZEAU. Il a débuté en 1704.

 

CABANEL Jean Paul dit Paul. — Basse (Oran, Algérie, 29 juin 1891 – Paris, 05 novembre 1958). Débute le 04 août 1933 dans LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès). Est affiché, en 1934, dans DON JUAN (Léporello), LA WALKYRIE (Wotan), THAÏS (Athanaël), SIGURD (Grand Prêtre d'Odin), FAUST (Méphistophélès) ; en 1935 L’OR DU RHIN (Wotan), LA FLUTE ENCHANTÉE (Papagéno) ; en 1936, LES HUGUENOTS (Saint-Bris) ; en 1944, ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent) ; en 1945, HERODIADE (Phanuel) et BORIS GODOUNOV (Boris). A créé LE MARCHAND DE VENISE (Antonio), LE ROI D'YS (le Roi) et PÉNÉLOPE (Eumée).

 

CABILLOT Georges Joseph. — Ténor (Kerprich, Meurthe, 02 avril 1861 ). Débute dans SIGURD (Irnfrid) le 30 octobre 1895. Chante, en 1895, ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt) ; en 1896, LA FAVORITE (don Gaspard, puis un Seigneur en 1899), HAMLET (Fossoyeur puis Marcellus en 1900), TANNHÄUSER (Walther), LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1897 ; Tavannes, 1900 ; Moine, 1904), LE PROPHÈTE (Jonas, 1898), GUILLAUME TELL (Rodolphe, 1899), ASTARTE (Hylas, 1901), LES BARBARES (le Veilleur, 1901), L’AFRICAINE (don Alvar, 1902), HENRY VIII (de Surrey, 1903), OTHELLO (Rodrigue, 1903), LE TROUVÈRE (Ruiz, 1904), ARMIDE (Artémidor, 1905), THAÏS (Cénobite, 1907). Est le créateur de HELLE (Jean-Baptiste), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Vogelgesang), JOSEPH (Nephtali), LA PRISE DE TROIE (Hélénus), ASTARTE (Chorilas), LA STATUE (Homme de Justice), LE FILS DE L'ETOILE (Messager), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot), DARIA (Garde). A été nommé régisseur des chœurs de l’Opéra en 1908.

 

CABOCHE Lucien. — Débute en 1853.

 

CADIOU Michel. — Ténor. Débute le 04 avril 1959. => biographie

 

CALÈS Claude (Jean-Claude CALESTRÉMÉ dit). — Baryton (47.Saint-Sylvestre-sur-Lot, 20 avril 1934-). Epouse Michèle Claverie. Débute dans LES TROYENS (Chorèbe) le 13 avril 1962, puis chante RIGOLETTO (Marcello).

 

CALLIO Timo (Timo MUSTAKALLIO dit). — Ténor finlandais (Viiala, Finlande, 14 octobre 1929 - Helsinki, novembre 1984). Débute en 1969 dans TURANDOT (Calaf).

 

CAMARGO. — Ténor. Débute en créant LE ROI ARTHUS (quatrième Soldat) le 30 mars 1916. Crée également MARIA DI ROHAN (Aubry) et MIGUELA (Frère Juanito). Est en outre affiché dans THAÏS (Cénobite), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt), PATRIE ! (Miguel) en 1916 ; AÏDA (Messager), HENRY VIII (Garter) en 1917 ; LA FAVORITE (Gaspard, 1918) et SALAMMBO (un Prêtre, 1919).

 

CAMBON Marius Emmanuel dit Charles. — Baryton (34.Florensac, 03 mai 1892 – Paris, 15 septembre 1965). Débute le 06 août 1924 dans BORIS GODOUNOV (Lovitzky). Est affiché dans LOHENGRIN (Héraut, 1924 ; de Telramund, 1933), RIGOLETTO (Céprano, 1924 ; l'Officier, puis Marcello, 1925 ; Rigoletto, 1932), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz, 1924) ; LES HUGUENOTS (de Retz, 1925), LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (Mercure, 1925), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier, 1925), ESTHER (Héraut, 1925), SIGURD (Haward, 1925), AÏDA (Amonasro, 1925), LA MEGERE APPRIVOISEE (Triano, Filippo, 1925), FAUST (Wagner, puis Valentin, 1925), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1925 ; Abimelech, 1929 ; le Grand Prêtre, 1942), THAÏS (Cénobite, puis Palémon, 1939 ; un Serviteur, 1941) ; LE FREISCHÜTZ (Ottokar, 1926), PAILLASSE (Sylvio, 1926), ALCESTE (Coryphée, 1926 ; Apollon, 1928 ; le Grand Prêtre, 1944), HERODIADE (Vitellius, 1926 ; Hérode, 1933), ROMÉO ET JULIETTE (le Duc, puis Capulet, 1926) ; LE MIRACLE (le Syndic, puis Tirso, 1927) ; MAROUF (Pâtissier, 1928 ; Ali, 1939), LES TROYENS (Chorebe, 1929 ; Soldat, 1938), TANNHÄUSER (Biteroff, 1930), L’ILLUSTRE FREGONA (Alguazil, 1931), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot, 1931), LE COQ D'OR (Afron, 1932), ELEKTRA (Oreste, 1932), MAXIMILIEN (Maréchal Bazaine, 1932), BORIS GODOUNOV (Exempt, 1932 ; Héraut, 1946), ESCLARMONDE (l'Evêque de Blois, 1933), CASTOR et POLLUX (Pollux, 1936), ARIANE (Péréklos, 1937), OTHELLO (Montand, 1937), LE CANTIQUE DES CANTIQUES (une Voix, 1938), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant, 1939), LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé, 1940, Prêtre, 1942), LE ROI D'YS (Saint Corentin, 1942), LE VAISSEAU FANTOME (le Hollandais, 1942), LA TOUR DE FEU (don Jacintho, 1945), JOSEPH (Utobal, 1946), PADMAVATI (Goia, 1946), LES INDES GALANTES (Huascar, 1953). Est le créateur de NERTO (une Voix), L'ARLEQUIN (l'Archevêque), ESTHER (le Scribe), ORPHÉE (un Vieillard), LA PRETRESSE DE KORYDWEN (une Voix), LES BURGRAVES (le Capitaine), TURANDOT (Empereur Altoum), MAROUF (Mameluck), LE MAS (Gabel), LA DUCHESSE DE PADOUE (Vitellezo), PERKAIN (le Chevrier), LA PRINCESSE LOINTAINE (le Patron), SALADE (le Docteur), LE ROUET D'ARMOR (un vieux Pâtre), OEDIPE (Thésée), LA CHARTREUSE DE PARME (une Voix), PALESTRINA (Cardinal Morone, un Spectre), ANTIGONE (Messager), PÉNÉLOPE (Ctésippe), LE JOUR (une Voix). Il se retira de l'Opéra le 01 octobre 1953.

 

CAMPAGNANO Vasco. — Ténor italien (1910 – Milan, 16 janvier 1976). En représentation, chante AÏDA (Radamès) au Théâtre antique d'Orange le 2 août 1954.

 

CAMPAGNOLA Léon Pierre dit Léon. — Ténor (13.Marseille, 08 février 1875 – 13.Marseille, 10 janvier 1955). Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) le 2 juin 1910. Chante, en 1910, RIGOLETTO (le Duc) et FAUST (Faust) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David) et GWENDOLINE (Armel). Crée LES JOYAUX DE LA MADONE (Gennaro).

 

CAMPENOTTE. Il débuta vers 1818.

 

CANALTA Louis. — Ténor. Débute le 09 octobre 1922 dans AÏDA (Radamès).

 

CANAPLE Jean-Baptiste-Bazille (ou ASNAPLE). — (80.Demuin, 15 février 1808 – Paris, 04 août 1863). Coryphée, il débuta vers 1843. Il fut régisseur de 1842 à 1863.

 

CANCELIER. — Basse. Débute dans SALAMMBO (un Pontife) le 09 août 1894. Est affiché, en 1894, dans SALAMMBO (Grand Prêtre d'Eschoum); en 1895, THAÏS (Cénobite), TANNHÄUSER (Reinmar) ; en 1896, HAMLET (Fossoyeur), LOHENGRIN (Vassal), FAUST (Wagner) ; en 1897, HELLE (Paysan), RIGOLETTO (Marcello), LES HUGUENOTS (Crieur, puis un Moine en 1904) ; en 1898, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel), LE PROPHÈTE (Paysan) ; en 1899, GUILLAUME TELL (Pasteur), LA PRISE DE TROIE (Chef grec) ; en 1900, PATRIE ! (Officier), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio) ; en 1902, SIEGFRIED (Fafner), L’AFRICAINE (Officier) ; en 1903, HENRY VIII (Seigneur) et en 1904, LE TROUVÈRE (Bohémien). A créé OTHELLO (Héraut), LA MONTAGNE NOIRE (Chef), FREDEGONDE (Seigneur), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur), LANCELOT (Chevalier) ; le 26 avril 1901 LE ROI DE PARIS (Maître Corbant) de Georges Hüe ; LES BARBARES (Homme du peuple), ORSOLA (Soldat), PAILLASSE (Paysan).

 

CANGALOVIC Miroslav. — Basse (Glamoc, Yougoslavie, 03 mars 1921 –). En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 12 décembre 1958.

 

CAR Siméon. — Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (le Hérault) le 27 juin 1956.

 

CARBELLY Romain (Paul Romain DE CASTERAS dit). — Baryton (18.Saint-Amand, 21 juillet 1877 –). Débute dans SIGURD (Gunther) le 05 décembre 1906. Chante, en 1908, LE PROPHÈTE (Mathisen), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) ; en 1922, FAUST (Valentin), BORIS GODOUNOV (Héraut), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre) ; en 1923, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kathner), RIGOLETTO (Monterone), AÏDA (Amonasro), LA WALKYRIE (Wotan) ; en 1924, SIGURD (Grand Prêtre d'Odin), ANTAR (Amarat) ; en 1925, LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther), TANNHÄUSER (Biteroff) et en 1926, SALOMÉ (un Soldat). A créé LES BURGRAVES (Platon-Jassius). Il a participé à la première, le 22 décembre 1921 d'HERODIADE (Vitellius) de Jules Massenet.

 

CARLES. — Est affiché dans LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1900), THAÏS (Cénobite, 1916).

 

CARLOT Jules Henri Auguste. — Ténor (Ath, Belgique, 22 août 1816 –). Débute le 31 mai 1841 dans LE PHILTRE. Il fit partie de la troupe de l'Opéra-Comique.

 

CARON Eugène Charles. — Baryton (76.Rouen, 04 novembre 1834 –). A débuté salle Le Peletier le 22 septembre 1862 dans LE TROUVÈRE (le Comte de Luna). A pris sa retraite en 1886. Fut affiché au Palais Garnier dans LA REINE DE CHYPRE (Mocenigo), L'AFRICAINE (Nélusko), LE FREISCHÜTZ (Kilian), LES HUGUENOTS (Nevers), DON JUAN (Mazetto), LA FAVORITE (Alphonse) SAPHO (Alcée), FRANÇOISE DE RIMINI (Virgile), LE TRIBUT DE ZAMORA (Hadjar), FAUST (Valentin), SIGURD (Grand Prêtre d'Odin), LE COMTE ORY (Rambaud), LA JUIVE (Ruggiero), GUILLAUME TELL (Leuthold), LA MUETTE DE PORTICI (Pietro). Est le créateur de LA REINE BERTHE (Enguerrand), LA VIERGE (l'Hôte, Simon, Thomas), JEANNE D'ARC (Maitre Jean).

 

CARPI Fernando (Fernando CAPRA dit). — Ténor italien (Florence, 1876 – Genève, 03 août 1959). En représentation, chante le 5 février 1916 DON PASQUALE (Ernesto).

 

CARRERE. — Ténor. Débute le 24 février 1918 dans AÏDA (Radamès). Chante OTHELLO (Othello), SAMSON ET DALILA (Samson, 1919), GUILLAUME TELL (Arnold, 1921), HERODIADE (Jean, 1922), LE TROUVÈRE (Manrique, 1923).

 

CARRIÉ (Maurice RABAU dit). — Baryton (31.Toulouse, 24 mai 1887 –). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 03 décembre 1910. Chante LE MIRACLE (Gaucher d'Arcourt), FAUST (Valentin) en 1911 ; LOHENGRIN (de Telramund, puis le Héraut), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell), SIGURD (Gunther) en 1912. Crée SIBERIA (Miskinsky) et ROMA (Caïus).

 

CARUSO Enrico. — Ténor italien (Naples, 27 février 1873 – Naples, 02 août 1921). En représentation, chante RIGOLETTO (le Duc) le 11 juin 1908. Au cours d'un Gala, le 19 juin 1910, chante LA BOHEME (Rodolphe) et FAUST (Faust). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Dick Johnson) le 16 mai 1912.

 

CASSAIGNADE. Basse-taille. Il a débuté en 1765.

 

CASSET. — Ténor. Débute dans SAMSON ET DALILA (Samson) le 15 août 1902. En 1903, chante LOHENGRIN (Lohengrin), TANNHÄUSER (Tannhäuser) et SIGURD (Sigurd).

 

CASSOL. — Ténor. Elève de l'Académie royale de Musique, il débute le 11 novembre 1825 dans LA VESTALE (Licinius) de Spontini.

 

CASTEL Guillaume. — Baryton (31.Toulouse, 15 novembre 1864 –). Débute le 30 octobre 1892 dans FAUST (Valentin). Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1916), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1927), LE COQ D'OR (Boyard, 1927), LES HUGUENOTS (Soldat, 1936).

 

CASTELMARY (comte Armand de CASTAN dit). — Basse (31.Toulouse, 16 août 1834 – New York, 10 février 1897). Epouse en mars 1864 (séparation judiciaire en 1867) Marie Sasse. Débute en 1865. Mort sur scène à New York d'une crise cardiaque foudroyante.

 

CATHELAT Georges. — Ténor. Débute le 27 juin 1931. => biographie

 

CAVA Carlo. — Basse italienne (Ascoli Piceno, 16 août 1928-). Débute en 1966 dans DON CARLOS (Philippe II).

 

CAVALIER. Haute-contre. Il a débuté en 1768.

 

CAYLUS (CAYRE dit). — Ténor. Débute le 04 février 1885 dans AÏDA (Radamès), puis chante FAUST (Faust).

 

CAZAUX. — Baryton-basse. Débute vers 1859.

 

CAZEAU Jean-Baptiste. Haute-contre. Il a débuté en 1713.

 

CAZENAVE Guy. — Ténor. Débute le 14 juillet 1912 dans AÏDA (Radamès). Chante SAMSON ET DALILA (Samson, 1912) ; HENRY VIII (Cornez, 1915) ; ASCANIO (Ascanio, 1915) ; HERODIADE (Jean, 1922).

 

CAZENEUVE Pierre Antoine Ernest dit Maurice. — Ténor (75017.Paris, 12 janvier 1861 – mort pour la France, 55.Vauquois, 06 avril 1915). En représentation, chante CARMEN (le Dancaïre) les 11 novembre 1900 et 29 décembre 1907.

 

CECCHELE Gianfranco. — Ténor (Galliera Veneta, 25 juin 1940 ). Débute en 1965 dans NORMA (Pollione).

 

CERDAN Joachim. — Basse (Paris, 1877 – Paris, novembre 1921). Débute le 23 janvier 1907 dans THAMARA (le Grand Prêtre). Est affiché dans, en 1907 : SALAMMBO (un Prêtre, puis Nar-Havas en 1910), ARIANE (Péréklos, puis le Chef de la Nef, puis Périthoüs), SAMSON ET DALILA (Abimélech, puis en 1921, le Grand Prêtre), PATRIE ! (un Officier) ; en 1908, RIGOLETTO (Monterone), LES HUGUENOTS (de Thoré, puis Maurevert en 1909 et Saint-Bris en 1913), TANNHÄUSER (Bitteroff), THAÏS (Cénobite, puis en 1919 Athanaël), HIPPOLYTE ET ARICIE (un Parque), ROMÉO ET JULIETTE (le Duc, puis Capulet), HAMLET (Horatio), AÏDA (le Roi) ; en 1909, SIGURD (Rudiger), SIEGFRIED (Fafner), HENRY VIII (le Légat), FAUST (Wagner, puis Méphistophélès en 1910) ; en 1910, L’OR DU RHIN (Fafner, puis Fasolt, puis en 1921 Donner), LOHENGRIN (le Roi), MONNA VANNA (Marco) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur, puis en 1913 Kothner), LE MIRACLE (l'Evêque), LE CID (Don Gormas) ; en 1912, LE PROPHÈTE (Oberthal) ; en 1913, TRISTAN ET ISOLDE (Roi Mark, puis Kurwenal) ; en 1914, PARSIFAL (Klingsor), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès) ; en 1920, PAILLASSE (Tonio) ; en 1921, ANTAR (Amarat) ASCANIO (Charles-Quint). Est le créateur de MONNA VANNA (Trivulzio), BACCHUS (Ananda), SALOMÉ (Nazaréen), LA DAMNATION DE FAUST (Brander) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (le Syndic) de Georges Hüe ; SIBERIA (Walitzin), FERVAAL (Grympuig), LE SORTILÈGE (le Laboureur), PARSIFAL (un Chevalier), SCEMO (Pasquale), SALOMÉ de Mariotte (Iokanaan), GOYESCAS (Paquiro).

 

CHALIAPINE Feodor Ivanovitch dit Feodor. — Basse russe (Ometovo, près de Kazan, 13 février 1873 – Paris, 12 avril 1938). Débute avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou le 19 mai 1908 en créant BORIS GODOUNOV (Boris). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, en 1912 chante LE BARBIER DE SÉVILLE (Bazile) et MEFISTOFELE (Mefistofele). En représentation, crée LE VIEIL AIGLE (le Khan Asvab) dans le 26 juin 1909, et chante LA KHOVANTCHINA (Dosiféi).

 

CHALMIN Victor. — Basse (1862 – 24 février 1922). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, en 1912, interprète LE BARBIER DE SÉVILLE (Bartholo). En 1919, chante LA DAMNATION DE FAUST (Brander).

 

CHAMBON Marius. — Basse (69.Vénissieux, 13 mai 1864 – Paris, août 1945). Débute le 20 juillet 1892 dans LES HUGUENOTS (Marcel). En 1892 chante : LA JUIVE (Brogni), L'AFRICAINE (don Pedro), ROBERT LE DIABLE (Bertram), GUILLAUME TELL (Walter, puis Gessler en 1899) ; en 1893, LOHENGRIN (le Roi, puis de Telramund en 1905), LA WALKYRIE (Hunding) ; en 1895 : ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), LA MONTAGNE NOIRE (Père Saval), SIGURD (Hagen), TANNHÄUSER (Landgrave) ; en 1896, FREDEGONDE (Prétextat), AÏDA (Ramfis), HAMLET (Spectre, puis le Roi en 1900), LA FAVORITE (Balthazar), FAUST (Méphistophélès), DON JUAN (Commandeur) ; en 1897, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner) ; en 1898, LE PROPHÈTE (Zaccharie) ; en 1899, LE BOURGEOIS GENTILHOMME (Divertissement) ; en 1900, PATRIE ! (Duc d'Albe) ; en 1904, LE TROUVÈRE (Fernand). A créé SAMSON ET DALILA (le Vieillard hébreu) et LA PRISE DE TROIE (l'Ombre d'Hector).

 

CHAMLEE Mario (Archer CHOLMONDELEY dit). — Ténor américain (Los Angeles, 29 mai 1892 – Hollywood, 13 novembre 1966). En 1929, débute le 05 avril dans MAROUF (Mârouf) et chante FAUST (Faust).

 

CHAPELEUX. Il débuta vers 1810.

 

CHAPPELON Louis-Hippolyte. — Basse. Débute le 07 février 1908 dans LES HUGUENOTS (un Moine). En 1908 fut affiché dans THAÏS (Cénobite), SALAMMBO (Pontife), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio), FAUST (Wagner), LES HUGUENOTS (Veilleur, puis en 1909 de Thoré, et en 1913 Méru), HAMLET (Fossoyeur) ; en 1909, ARMIDE (Officier), SIGURD (Ramunc), HENRY VIII (Seigneur), GUILLAUME TELL (Chasseur) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz) ; en 1912, LE PROPHÈTE (Officier) ; en 1915, RIGOLETTO (Marcello). A créé FERVAAL (Penwald), LES JOYAUX DE LA MADONE (Camorriste), PARSIFAL (Chevalier), SCEMO (troisième Berger).

 

CHAPPOTIN Marc-Antoine. Haute-contre (1723 –). Il débuta en 1741.

 

CHAPUIS René. Ténor (58.Lormes, 20 août 1828 –). Débute le 13 juin 1851 dans LE PROPHETE de Meyerbeer (Jean). Il chanta notamment LA MUETTE DE PORTICI d’Auber (Mazianello).

 

CHAPUIS Gérard François dit Gérard. — Basse (69.Lyon, 21 octobre 1931 ). Débute le 21 décembre 1956 dans DON JUAN (le Commandeur). En 1958 chante LA DAMNATION DE FAUST (Brander), SALOMÉ (deuxième Soldat), LE BAL MASQUÉ (Comte Horn) ; en 1959, LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro), RIGOLETTO (Sparafucile), AÏDA (Ramfis) ; en 1960, LA TOSCA (le Geôlier), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond) ; en 1961, LES TROYENS (Ombre d'Hector). Crée LE ROI DAVID (Goliath).

 

CHARCOT Arsène. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1927), PARSIFAL (Chevalier, 1933), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

CHARDINY (Louis-Claude-Armand CHARDIN dit). Basse-taille (76.Rouen, 1755 – 01 octobre 1793). Egalement compositeur, on lui doit plusieurs petits opéras. Il débuta en 1779. Il chanta ŒDIPE A COLONE de Sacchini (Thésée).

 

CHARLES-PAUL. — Baryton-basse (13.Marseille, 29 juin 1903 – 06.Cannes, 10 octobre 1985). Débute le 21 août 1935 dans ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio). Chante, en 1935, FAUST (Valentin), PARSIFAL (Chevalier), LE MARCHAND DE VENISE (Bassano) ; en 1936 LES HUGUENOTS (Moine, puis de Retz), ALCESTE (Héraut, puis Choryphée en 1938) ; en 1937 LOHENGRIN (Héraut, puis de Telramund en 1948), BORIS GODOUNOV (Héraut, puis Rangoni en 1944 et l'Exempt en 1952), OEDIPE (Créon) ; en 1938 L'AIGLON (Maréchal Marmont), LA PRISE DE TROIE (Panthée), HAMLET (Polonius), SAMSON ET DALILA (Philistin, puis Grand Prêtre en 1945), L’OR DU RHIN (Donner), FIDELIO (Pizzaro) ; en 1941, LE ROI D'YS (Karnac) ; en 1943, LE CHEVALIER A LA ROSE (Faninal) ; en 1944 LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos), ANTIGONE (Hémon) ; en 1946 MAROUF (Vizir), ANTAR (Amarat) JOSEPH (Zabulon) ; en 1949, SALADE (Tartaglia) ; en 1950 LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Albérich, puis un Guerrier en 1955), SIEGFRIED (Albérich) ; en 1951 LA TRAVIATA (Baron), SALOMÉ (Soldat) ; en 1952 LES INDES GALANTES (don Alvar) ; en 1953 JEANNE AU BUCHER (Héraut) ; en 1954 RIGOLETTO (Céprano) ; en 1955 ROMÉO ET JULIETTE (Capulet) et en 1956 TANNHÄUSER (Bitteroff). A créé ŒDIPE (un Thébain), LA SAMARITAINE (Jacques), L’ENFANT ET LES SORTILÈGES (le Fauteuil), PALESTRINA (Evêque de Severolus, un Spectre), PÉNÉLOPE (Eurymaque), LUCIFER (une Voix), LE CHEVALIER ERRANT (une Voix), BOLIVAR (le Moine), OBERON (Almanzor), NUMANCE (Serve), DIALOGUES DES CARMÉLITES (un Commissaire). A été nommé souffleur à l’Opéra en 1958.

 

CHARONOV Bazile. — Basse russe. Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou, crée BORIS GODOUNOV (Varlaam) le 19 mai 1908. Avec la Compagnie de Serge de Diaghilev, crée ROSSIGNOL (un Ambassadeur de l'Empereur de Chine) le 26 mai 1914.

 

CHARVINY Pierre. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1921), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LA FILLE DE ROLAND (Neuthold, 1925), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1927), LE COQ D'OR (Boyard, 1927), LES HUGUENOTS (Moine, 1930, Soldat, 1936), GWENDOLINE (Saxon, 1942), HERODIADE (un Romain, 1945).

 

CHASSÉ DE CHINAIS Claude-Louis-Dominique, seigneur du PONCEAU. Basse-taille (35.Rennes, 1699 – Paris, 27 octobre 1786). Il a débuté en 1721. Il a chanté : PHAETON de Lully (Saturne, un Roi indien, Epaphus) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Apollon, Acaste, Dorante) ; PERSEE de Lully (un Dieu infernal, Phinée) ; RENAUD de Desmarets (un Roi tributaire) ; LES SAISONS de Collasse (Apollon, le Permesse, un Vendangeur) ; LES AGES de Campra (Valère) ; ARMIDE de Lully (Ubalde, Hidraot, la Haine) ; LES ÉLEMENTS de La Lande et Destouches (Jupiter, Pan, le Destin, Ixion, Valère) ; LES FETES DE L'ETE de Monteclair (Valère) ; AJAX de Bertin (Ajax) ; PYRAME ET THISBE de Rebel et Francœur (Zoroastre) ; LES STRATAGEMES DE L'AMOUR de Destouches (le Prêtre de la Gloire, un Héros furieux) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Apollon, Créon) ; PROSERPINE de Lully (Ascalaphe) ; ROLAND de Lully (Démogorgon, Ziliante, Roland) ; LES AMOURS DE PROTEE de Gervais (Protée) ; BELLEROPHON de Lully (Pan, Amisodar) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Danaüs) ; LES AMOURS DES DIEUX de Mouret (le Chef des Sarmates, Phorcas roi de Thrace, Neptune, Bacchus) ; ORION de La Coste (Jupiter, Pallante, roi des Scythes) ; LA PRINCESSE D'ELIDE de Villeneuve (Iphis prince de Corinthe) ; TARSIS ET ZELIE de Rebel et Francœur (Alpide, proclamé roi) ; LES AMOURS DES DEESSES de Quinault (Mars, Pluton, Céphale) ; HESIONE de Campra (le Soleil, Anchise) ; LES NOUVEAUX FRAGMENTS (Léandre) ; LE PARNASSE (Apollon) ; TANCREDE de Campra (Argant, Tancrède) ; THESEE de Lully (Mars, Egée) ; ALCIONE de Marais (Pélée) ; LE CAPRICE D'ERATO de Colin de Blâmont (Apollon) ; PYRRHUS de Royer (Pyrrhus) ; TELEMAQUE de Destouches (Adraste) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Alquif, Arcalaüs) ; ENDYMION de Colin de Blâmont (Pan) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Léandre, Alamir) ; IDOMENEE de Campra (Idoménée) ; LES SENS de Mouret (Jupiter, Diomède, Ulysse) ; BYBLIS de La Coste (Caunas frère de Byblis) ; CALLIRHOE de Destouches (Corésus) ; ISIS de Lully (Pan) ; JEPHTE de Monteclair (Jephté) ; LES CARACTERES DE L'AMOUR de Colin de Blâmont (Léandre, amant de Célimène, Pétrarque, amant de Laure, le Rhône) ; L'EMPIRE DE L'AMOUR de Brassac (Bacchus, Thésée, Adonis) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Apollon, Marc-Antoine, Alcibiade) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Thésée) ; ISSE de Destouches (Hercule, Hylas, le Grand-Prêtre de Dodone) ; OMPHALE de Campra (Alcide) IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (Oreste) ; PIRITHOÜS de Mouret (Eurite) ; ACIS ET GALATHEE de Lully et Campra (Polyphème) ; ACHILLE ET DEIDAMIE de Campra (Achille, sous le nom de Polémon) ; LES GRACES de Mouret (Théophile, empereur de Byzance, le Grand-Prêtre de Bacchus, Valère, Axonce, roi d'Argos) ; LES INDES GALANTES de Rameau (Huascar, inca) ; SCANDERBERG de Rebel et Francœur (Amurath, grand empereur des Turcs) ; L'EUROPE GALANTE de La Motte et Campra (Zuliman, la Discorde) ; THETYS ET PELEE de Collasse (Neptune) ; LES ROMANS de Nieil (Démogorgon) ; LES VOYAGES DE L'AMOUR de Boismortier (un Devin, Ovide, Adherbal, Tyrien) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (Cadmus) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Pollux) ; LE TRIOMPHE DE L'HARMONIE de Grenet (Amphion, un Sauvage) ; ATYS de Lully (Le Temps, Céloenus) ; LE BALLET DE LA PAIX de Rebel et Francœur (Apollon, Démophon sous le nom d'Eurylas, Jupiter, Nérée) ; ALCESTE OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Lycomède, Pluton) ; LES CARACTERES DE LA FOLIE de Bury (Jupiter, Hermès, mage) ; LE POUVOIR DE L'AMOUR de Royer (Prométhée, Eumolpe, grand sacrificateur de Bacchus) ; ALCIDE de Lully et Marais (Philoctète) ; L'ECOLE DES AMANTS de Fuzelier et Nieil (Tersandre, comte d'Artois en berger, sous le nom de Philinte) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (Amadis) ; LES FETES DE POLYMNIE de Cahusac et Rameau (Séleucus, Zimès) ; LE TEMPLE DE LA GLOIRE de Rameau (Bélus) ; ZAÏDE de Royer (Zuléma) ; DAPHNIS ET CHLOE de Boismortier (Saphir, seigneur grec) ; ISMENE de Rebel et Francœur (Daphnis, berger) ; LES FRAGMENTS DE DIFFERENTS BALLETS (Ovide, Amphion) ; LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville (Momus) ; NAÏS de Rameau (Télénus, chef des peuples de Corinthe, amant de Naïs) ; ZOROASTRE de Rameau (Abramane, grand-prêtre des idoles) ; ALMASIS de Royer (Zamnis, amant d'Almasis) ; LEANDRE ET HERO de Brassac (Athamas, roi de Sestos) ; ACANTHE ET CEPHISE de Rameau (Oroès, souverain génie des airs, amoureux de Céphise) ; EGLE (Apollon, sous l'habit d'un berger et le nom de Mysis) ; LES GENIES TUTELAIRES de Rebel et Francœur (le Génie de l'Afrique) ; LES AMOURS DE TEMPÉ de Dauvergne (Silvandre, Thersandre, jeune Thessalien) ; TITON ET L'AURORE de Mondonville (Prométhée, Eole). Il quitta l'Opéra en 1756.

 

CHASTENET Edmond. — Ténor (23 janvier 1904 – 27 mai 1973). Débute le 09 décembre 1932 dans ALCESTE (premier Choryphée). Est affiché, en 1932 dans LA PRISE DE TROIE (Hélénus), LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (un Plaisir) ; en 1933, PARSIFAL (Chevalier, puis Ecuyer en 1935), L’OR DU RHIN (Froh), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn, puis Vogelgesang en 1936) ; en 1934, HAMLET (Laerte, puis Marcellus), SIGURD (Irnfrid), L’ETRANGER (jeune Homme), SALOMÉ (deuxième Juif) ; en 1935, LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur, puis de Faninal en 1949 et l'Aubergiste en 1957), PÉNÉLOPE (Pâtre, puis Antinous en 1943 et Pisandre en 1951), THAÏS (Nicias, puis un Cénobite ; un Serviteur en 1956), LE MARCHAND DE VENISE (Vénitien), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, puis Pâris en 1955) ; en 1936, TRISTAN ET ISOLDE (Matelot, puis Pâtre en 1951), LES HUGUENOTS (Cossé), LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur), RIGOLETTO (le Duc puis l'Officier en 1949), PAILLASSE (Beppe) ; en 1937, FAUST (Faust), MAROUF (Fellah, puis un Marchand et un Homme de Police), OTHELLO (Cassio), ROLANDE ET LE MAUVAIS GARÇON (l'Etranger) ; en 1938, ALCESTE (Evandre), SALAMMBO (Grand Prêtre de Khammon) ; en 1945, BORIS GODOUNOV (Chouisky, puis Dimitri en 1946 et Ktroutchov en 1951) ; en 1950, SAMSON ET DALILA (Philistin) ; en 1952, JEANNE AU BUCHER (Paysan), L'AIGLON (de Sedlinsky) ; en 1954, OBERON (Prince Babekan) ; en 1958, DIALOGUES DES CARMÉLITES (premier Commissaire). Est le créateur de VERCINGETORIX (Tarvillos, un Soldat), DIANE DE POITIERS (Musicien), SEMIRAMIS (Astrologue), ROLANDE (Officier), LA VIE DE POLICHINELLE (une Voix), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan), LE MARCHAND DE VENISE (Lorenzo), LE ROUET D'ARMOR (un Berger), OEDIPE (Laïos), L'AIGLON (Attaché militaire), LE VAISSEAU FANTOME (Pilote), ORIANE (le Jongleur), LE CANTIQUE DES CANTIQUES (une Voix), PALESTRINA (un Spectre), ANTIGONE (Choryphée), PEER GYNT (Chef Troll), OBERON (Pirate). Il se retira de la scène le 01 octobre 1960.

 

CHATAING. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1924.

 

CHATEAUFORT. Basse-taille. Il débuta en 1785.

 

CHATEAUNEUF. Il débuta en 1793.

 

CHAUVET Guy. — Ténor (03.Montluçon, 02 octobre 1933 – 25 mars 2007). Débute dans LA FLUTE ENCHANTÉE (un Homme armé) le 12 janvier 1959. La même année, chante AÏDA (Messager), LES INDES GALANTES (Adario, puis Carlos), SALOMÉ (un Esclave), LA DAMNATION DE FAUST (Faust), RIGOLETTO (un Officier, puis Borsa) ; en 1960, BORIS GODOUNOV (Kroutchov, puis Dimitri en 1962), LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur), FIDELIO (Prisonnier, puis Florestan), SAMSON ET DALILA (Messager), LA TOSCA (Mario Cavaradossi) ; en 1961, LES TROYENS (Enée). Puis il chante DON CARLOS ; FAUST (Faust) ; CARMEN (Don José) ; IPHIGENIE EN TAURIDE (Pylade) ; ANTIGONE (le Garde). Crée LE ROI DAVID (David).

 

CHAZOTTE. — Il débuta vers 1851.

 

CHENARD Simon. Basse-taille (89.Auxerre, 20 mars 1758 – 16 novembre 1832). Il débuta en 1782 puis entra à l’Opéra-Comique.

 

CHENILLET Maurice. — Est affiché dans LE COQ D'OR (un Boyard) en 1947.

 

CHÉRON Auguste-Athanase dit Augustin. Basse-taille (78.Guyancourt, 26 février 1760 – 05 novembre 1829). Epoux de Mlle Dozon, cantatrice de l’Opéra. Il débuta en 1779. Il chanta : CHIMENE OU LE CID de Sacchini (Don Diègue) ; PHEDRE de Lemoyne (Thésée) ; LES HORACES de Salieri ; ŒDIPE A COLONE de Sacchini (Œdipe) ; TARARE de Salieri ; ASPASIE de Grétry (Zénon) ; CASTOR ET POLLUX de Candeille ; ŒDIPE A THEBES de Le Froid de Mereaux (le Grand Prêtre) ; LES MYSTERES D'ISIS, adaptation de LA FLUTE ENCHANTEE de Mozart (Zarastro). Il quitta l'Opéra en 1808.

 

CHERRIER. — Crée PARSIFAL (un Chevalier) le 04 janvier 1914.

 

CHEVALIER Jean-Pierre. — Débute en 1971 dans IL TABARRO (un Ami).

 

CHEYRAT. — Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Pâris) le 02 mars 1900. Est affiché dans JOSEPH (Lévi, 1900), LES HUGUENOTS (Soldat, 1908), THAÏS (Cénobite, 1908), SALAMMBO (Pontife, 1908), HENRY VIII (Seigneur, 1917), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1918). A créé SIBERIA (Cosaque), PARSIFAL (Chevalier).

 

CHOLLET. Père de Jean-Baptiste Chollet, chanteur de l'Opéra-Comique. Il entra à l’Opéra en 1787 et fit une carrière de choriste.

 

CHOPELET Pierre. Haute-contre. Il a débuté en 1698. Il a chanté HESIONE de Campra (Telamon) ; SCYLLA de Theobald (Dardanus) ; PHAETON de Lully.

 

CHOUMOFF S. — En représentation, crée SADKO (Foma) le 26 avril 1927.

 

CHOUPRINIKOV. — Ténor russe. Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou, crée BORIS GODOUNOV (l’Innocent) le 19 mai 1908.

 

CHRISTIN. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite, 1898 ; un Serviteur, 1901), PARSIFAL (Chevalier, 1914).

 

CHRISTOFF Boris (Boris KIRILOV dit). — Basse (Plovdiv, Bulgarie, 18 mai 1918 ). Beau-frère de Tito Gobbi. En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 17 avril 1953.

 

 

 

Boris Christoff dans Boris Godounov (Boris)

 

 

CIONI Renato. — Ténor italien (Portoferraio, Italie, 15 avril 1929 ). Chante TOSCA (Mario Cavaradossi) avec Maria Callas et Tito Gobbi les 19, 22, 26 février sous la direction de Georges Prêtre, et 01, 03, 05, 08, 10 et 13 mars 1965 sous la direction de Nicola Rescigno. Chante DON CARLOS (Don Carlos) en 1966.

 

CLAUDIN Eugène Louis. — Ténor (Paris, 1865 ). Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1908), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1918), HENRY VIII (Officier, 1919). Crée SIBERIA (Cosaque) le 09 juin 1911, PARSIFAL (Chevalier) le 04 janvier 1914. Il fut membre des chœurs de la Société des Concerts du Conservatoire de 1898 à 1927.

 

CLAUZURE Pierre Georges dit Pierre. — Basse (33.Bordeaux, 09 juin 1885 –). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, chante RIGOLETTO (Monterone) en 1912.

 

CLAVENSY Charles (Charles CLAVERIE dit). — Basse (65.Lourdes, 04 juin 1914 22 juin 1980). Frère de Jean Claverie, basse. Débute le 28 juillet 1948 dans SALADE (le Docteur). Chante BORIS GODOUNOV (Varlaam, 1957), L'HEURE ESPAGNOLE (don Inigo, 1958), LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs, 1959).

 

CLAVÈRE Marcel. — Baryton (34.Servian, 23 juin 1900 ). Débute le 06 août 1936 dans ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio). Chante FAUST (Valentin, 1936), ARIANE (Chef de la nef, puis Perithotis), LA SAMARITAINE (Aziel) en 1937 ; SALAMMBO (Spendius, 1938), RIGOLETTO (Rigoletto, 1938 ; Marcello, 1955), LOHENGRIN (Héraut, 1939), HÉRODIADE (Vitellius, 1945), BORIS GODOUNOV (Rangoni, 1945 ; Tcherniakowsky, 1955), OTHELLO (Iago), ANTAR (Cheyboub), JOSEPH (Gad), PADMAVATI (Aléouddine) en 1946 ; DON JUAN (Mazetto, 1948), FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos, 1950, un Prêtre, 1955), JEANNE AU BUCHER (une Voix, 1951), LA TRAVIATA (d'Orbel, 1952 ; Baron, 1957), LES INDES GALANTES (don Alvar, 1952), ANTIGONE (Créon, 1953), OBERON (Abdalah, 1954 ; Almanzor, 1955), BOLIVAR (le Peintre, un Officier, 1955), LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal, 1957). A créé L'AIGLON (Chevalier du Prokosh-Osten), L'ENFANT ET LES SORTILEGES (l'Horloge), PALESTRINA (un Spectre).

 

CLAVERIE Jean Lucien Godefroy dit Jean. — Basse (65.Lourdes, 08 novembre 1902 – Paris, 04 novembre 1963). Frère de Charles Clavensy, basse. Père de Michèle Claverie, cantatrice. Débute dans FAUST (Méphistophélès) le 01 janvier 1928. Chante RIGOLETTO (Monterone, 1928), SALOMÉ (Soldat, 1929 ; Nazaréen, 1950), LES TROYENS (Panthée), BORIS GODOUNOV (Varlaam), GUILLAUME TELL (Melchtal) en 1929 ; LES HUGUENOTS (Moine), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), TANNHÄUSER (Bitteroff), CASTOR ET POLLUX (Jupiter), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kothner) en 1930 ; IPHIGÉNIE EN TAURIDE (Thoas), MAROUF (Ali) en 1931 ; L’OR DU RHIN (Donner, 1933 ; Wotan, 1938), LA JUIVE (Ruggiero), LA WALKYRIE (Wotan) en 1933 ; SIEGFRIED (Wotan, 1934), LE ROI D'YS (le Roi, 1941), DON JUAN (Léporello, 1942), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet, 1944), MONNA VANNA (Trivulzio, 1946), THAÏS (Athanaël, 1946), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1949). Crée LA TOUR DE FEU (Yann), L'ILLUSTRE FREGONA (Barrabas), PERKAIN (le Catalan), SALADE (le Capitaine), ŒDIPE (Phorbas), L'ENFANT ET LES SORTILEGES (l'Arbre), PALESTRINA (l'Evêque de Prague).

 

CLAYES. — Baryton. En 1889, débute le 03 mars dans FAUST (Valentin) puis chante LES HUGUENOTS (Nevers) et HAMLET (Hamlet).

 

CLÉDIÈRE Bernard. Haute-contre (– 1711). Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE de Cambert. Il chanta LES PEINES ET LES PLAISIRS DE L'AMOUR de Cambert (Apollon) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (l'Envie, la Nourrice) ; ALCESTE de Lully (Admète) ; THESEE de Lully (Thésée) ; BELLEROPHON de Lully (Bellérophon) ; PROSERPINE de Lully (Alphée).

 

CLEOPHAS (ANDRÉ dit). — Débute vers 1861.

 

CLIFFORD Graham. — Baryton (Burnley, 1905 – 26 janvier 1984). Avec la troupe du Covent Garden de Londres crée PETER GRIMES (Ned Keane) le 11 juin 1948.

 

COCHEREAU Jacques. — Haute-contre (mort cul-de-sac Saint-Fiacre, Paris, 17 juillet 1734). Il a débuté en 1702. Il a chanté LES FRAGMENTS DE M. LULLY de Campra (un Habitant du palais d'Armide, un autre Plaisir, un Bohémien, Cléandre) ; MEDUSE de Bouvart (un Habitant d'Anticyre) ; TANCREDE de Campra (un Sage enchanteur, un Guerrier) ; LES MUSES de Campra (Palémon, berger aimé de Silvie, Eraste, fils de Géronte) ; PERSEE de Lully (Phronyme, Persée) ; PSYCHE de Lully (l'Amour) ; ULYSSE de Rebel (Orphée, Télémaque) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Plutus) ; DIDON de Desmarets (Enée) ; ISIS de Lully (Mercure) ; ALCIDE, OU LA MORT D'HERCULE de Louis Lully et Marais (Hercule) ; BELLEROPHON de Lully (Bellérophon) ; PHILOMELE de La Coste (Athamas, amant de Philomèle, un Plaisir) ; ROLAND de Lully (Coridon, berger, Médor) ; TELEMAQUE de Campra (le Printemps) ; LE TRIOMPHE DE L'AMOUR de Lully (un Guerrier) ; LA VENITIENNE de La Barre (un Masque) ; ALCESTE OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Admète) ; ALCIONE de Marais (Apollon) ; CASSANDRE de Bouvard et Bertin (Oreste) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (Octavio) ; BRADAMANTE de La Coste (un Marseillais) ; LES SAISONS de Collasse (le Printemps) ; THESEE de Lully (Thésée) ; HIPPODAMIE de Campra (Un Berger, Triton) ; ISSE de Destouches (Apollon) ; THETIS ET PELEE de Collasse (Pélée) ; ATYS de Lully (Atys) ; HESIONE de Campra (Télamon) ; MELEAGRE de Baptistin (un Italien, un Calydonien, un Faune) ; SEMELE de Marais (Adraste, prince thébain) ; DIOMEDE de Bertin (Daunus, roi de la Daunie. PHAETON (Lully) : Phaéton. LES FETES VENITIENNES (Campra) : Damiro, amant de Lilba, Eraste, François, amant de Léonore, Dorante, amant de Céphise, déguisé en matelot, un Espagnol) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (le prince de Thrace) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (l'Envie) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (Pylade) ; MANTO LA FEE de Baptistin (Iphis fils de Manto) ; LES NOUVEAUX FRAGMENTS (Palémon, Octave) ; ACHILLE ET POLYXENE de Lully et Collasse (Achille) ; LES AMOURS DE MARS ET DE VENUS de Campra (Mercure) ; CALLIRHOE de Destouches (Agénor, prince calydonien) ; CREUSE L'ATHENIENNE de La Coste (Idas, fils inconnu de Créuse, Apollon) ; IDOMENEE de Campra (Idamante, fils d'Idoménée) ; LES AMOURS DEGUISES de Bourgeois (Pâris, fils de Priam) ; ARMIDE de Lully (Renaud) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Jason, prince de Thessalie) ; TELEPHE de Campra (Arsame, prince mysien, amant d'Arsinoé) ; ARION de Matau (Arion) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Léandre) ; TELEMAQUE de Destouches (Télémaque) ; LES PLAISIRS DE LA PAIX de Bourgeois (Timante, amant d'Iris) ; PROSERPINE de Lully (Alphée) ; THEONOE de Salomon (Leucippe, sous le nom d'Alcidamas) ; AJAX de Bertin (Corèbe) ; LES FETES DE L'ETE de Monteclair (Lisis, Octave) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Lyncée, fils d’Ægyptus) ; CAMILLE de Campra (Corise, fils d'Aufide amant de Camille) ; LES FRAGMENTS (Eraste, Cléante) ; VENUS ET ADONIS de Desmarets (Adonis) ; LE JUGEMENT DE PÂRIS de Bertin (Arcas) ; LES AGES de Campra (Léandre, amant de Florise, Merlin, valet de Fabio) ; SEMIRAMIS de Destouches (Arsane ou Ninus).

 

COLIN Edouard Adolphe. — Ténor (Paris, 26 décembre 1840 – 92.Colombes, 13 janvier 1872). Débute le 06 novembre 1867 dans DON JUAN (Ottavio). Chante la première de FAUST (Faust) le 03 mars 1869.

 

COLONNE Emile. — Débute dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Papagéno) le 18 mars 1929.

 

COMBES. — En 1892, débute dans LES HUGUENOTS (Boisrosé) le 01 août, puis chante L'AFRICAINE (Officier) et ROBERT LE DIABLE (l'Ermite).

 

COMBES A. — Ténor. Débute le 24 septembre 1920 dans GUILLAUME TELL (Ruodi). Chante, en 1920, LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Important), LES HUGUENOTS (de Thoré) ; en 1921, PAILLASSE (Paysan), LES TROYENS (un Soldat).

 

COMBES P. — En 1922 est affiché dans LA MEGERE APPRIVOISEE (le Cuisinier), RIGOLETTO (l'Officier), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Empereur), LA FILLE DE ROLAND (Hardré) ; en 1923, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz), LA KHOVANTCHINA (deuxième Streltsy), SAMSON ET DALILA (Philistin), LE TROUVÈRE (le Messager).

 

CONSTANTINO Florencio (Florencio CONSTANTINEAU dit). — Ténor espagnol (Bilbao, Espagne, 1869 – Mexico, 19 novembre 1919). Avec la troupe de la Scala de Milan, chante LA VESTALE (le Consul) le 24 janvier 1909.

 

CORAIL. — Débute en 1728.

 

CORAZZA Rémy. — Ténor (08.Revin, 16 avril 1933 –). Débute le 23 avril 1960 dans L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve), puis chante L'ENFANT ET LES SORTILÈGES (la Théière), FIDELIO (le Prisonnier, puis Jacquino), LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur), OTHELLO (Cassio) ; en 1961, DON JUAN (Ottavio), LES TROYENS (Hylas) ; en 1962, LES INDES GALANTES (Tacmas). Puis il chante LES INDES GALANTES (Valère ; Damon) ; VOL DE NUIT (l'Employé) ; BORIS GODOUNOV (l'Innocent) ; SALOME (3e Juif) ; LES CONTES D'HOFFMANN (Nathanael) ; TRISTAN ET ISOLDE (un Matelot) ; TURANDOT (Pang) ; LA TRAVIATA (Rodolphe) ; BENVENUTO CELLINI (un Cabaretier) ; DIALOGUES DES CARMELITES (l'Aumônier) ; LA FEMME SANS OMBRE (le Bossu) ; I VESPRI SICILIANI (Danieli).

 

CORBIE. Débute en 1717.

 

CORBIN. Débute en 1711.

 

CORELLI Franco. — Ténor italien (Ancône, 08 avril 1923 – Milan, 29 octobre 2003). Débute en 1964 dans NORMA (Pollione) avec Maria Callas.

 

CORPAIT Marius. — Ténor. Débute le 13 mars 1908. => biographie

 

CORTIS Marcello. — Baryton (Prague, 23 novembre 1915 – Vienne, 23 mai 1962). En représentation, chante RIGOLETTO (Rigoletto) le 30 mai 1947.

 

COSSIRA Emile. — Ténor. Débute le 02 juillet 1888. => biographie

 

COTTA Charles. — Baryton (22 septembre 1902 –). Débute le 18 octobre 1937 dans SALADE (Tartaglia). Est affiché, en 1938, dans LA SAMARITAINE (André), FAUST (Valentin), RIGOLETTO (Céprano), SALOMÉ (Cappadocéen) ; en 1939, ORIANE (une Voix), LA DAMNATION DE FAUST (le Récitant) ; en 1941, LE CHEVALIER A LA ROSE (Valzacchi), GWENDOLINE (Saxon). A créé LE CANTIQUE DES CANTIQUES (une Voix).

 

COTTEL Fernand. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1916), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LE CHEVALIER A LA ROSE (un Laquais de Lercheneau), L'ARLEQUIN (le Grand Magister du royaume), LE COQ D'OR (Boyard) en 1927 ; LA PRINCESSE LOINTAINE (le Chevalier aux armes vertes, 1934), LES HUGUENOTS (Soldat, 1936), LA SAMARITAINE (l'Aveugle, 1937), L'AIGLON (un Prélat, 1937), GWENDOLINE (un Danois, 1942).

 

COULON Théodore Jean Joseph. — Basse (Nivelles, Belgique, 21 mai 1822 – Paris, 21 octobre 1874). Chante de 1855 à 1862.

 

COURET Gabriel. — Ténor (34.Cournonterral, 12 avril 1907 ). Débute le 04 février 1950 dans LE MARCHAND DE VENISE (le Prince d'Aragon). La même année, chante BOLIVAR (le Visitador). Il fut régisseur général du chant à l'Opéra de 1955 à 1965, puis nommé le 01 juillet 1965 directeur de la scène à l'Opéra-Comique.

 

COURTOIS Georges Auguste. — Ténor (61.La Ferté-Macé, 20 février 1868 ). Débute le 30 août 1895 dans TANNHÄUSER (Walther). En 1896, chante SIGURD (Sigurd) et SAMSON ET DALILA (Samson) ; en 1897, AÏDA (Radamès) ; en 1898, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther) et LA WALKYRIE (Siegmund).

 

COUTURIER Félix. — Baryton. Débute le 29 octobre 1875. => biographie

 

COUZINOU Robert. — Baryton. Débute le 09 juin 1913. => biographie

 

COZETTE Michel Adéodat Julien dit Michel. — Baryton (80.Amiens, 10 juillet 1889 –). Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1918), LES HUGUENOTS (Soldat, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE CHEVALIER A LA ROSE (un Suspect, 1949).

 

CRABBÉ Armand. — Baryton belge (Saint-Gilles, Bruxelles, 23 avril 1883 – Bruxelles, 24 juillet 1947). Débute le 27 décembre 1933 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser).

 

CRAIG Charles James dit Charles. — Ténor (Londres, 03 décembre 1925 ). Débute en 1964 dans NORMA (Pollione). Chante OTHELLO (Othello) en 1966.

 

CRAMER Heinz. — En représentation débute le 24 mars 1954 dans PARSIFAL (Klingsor).

 

CRÉPAUX Louis Constant Alexandre. — (51.Reims, 06 février 1859 ). Débute dans HAMLET (Polonius) le 02 février 1885. Est affiché dans HAMLET (Spectre, 1885 ; Fossoyeur, 1890), LES HUGUENOTS (Léonard, 1885 ; Maurevert, 1886 ; Méru, 1891), L’AFRICAINE (Evêque, puis Inquisiteur, 1885), LA JUIVE (Homme du peuple, 1885 ; Majordome, 1886), RIGOLETTO (Céprano, 1885), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1886), LE FREISCHÜTZ (Samiel, 1886), LE PROPHÈTE (Seigneur. 1887), HENRY VIII (Seigneur, 1888). A créé SIGURD (Ramunc), PATRIE ! (Delrio), LA DAME DE MONSOREAU (Rubérac), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean), ASCANIO (Pagolo), LOHENGRIN (Vassal), SALAMMBO (Pontife).

 

CUDEN Drago. — Ténor (Ljubljana, 13 décembre 1915 ). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (Truffaldino) le 27 juin 1956.

 

CUGNIER. Basse-taille. Il a débuté en 1733.

 

CUNY Jean. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1931), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1942), GWENDOLINE (Danois, 1942), HERODIADE (un Romain, 1945).

 

CUVILLIER. Basse-taille. Il a débuté en 1767.

 

CUVILLIER Louis Antoine. — Taille (– 1752). Il a débuté en 1724. Il créa LES AMOURS DE RAGONDE de Mouret (Ragonde, mère de Colette et amante de Colin) et DON QUICHOTTE CHEZ LA DUCHESSE de Bodin de Boismortier (Sancho). Il chanta : ARMIDE de Lully (Artémidore) ; LE BALLET SANS TITRE (Zerbin) ; PYRAME ET THISBE de Rebel et Francœur (un Africain) ; LE JUGEMENT DE PÂRIS de Bertin (la Discorde) ; PROSERPINE de Lully (une Furie) ; ROLAND de Lully (Thersandre, un deuxième Insulaire) ; BELLEROPHON de Lully (Bacchus) ; TANCREDE de Campra (la Vengeance) ; THESEE de Lully (un Jeu et un Plaisir, un Vieillard) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (le Chef des matelots, le Poète) ; PHAETON de Lully (la Terre) ; PYRRHUS de Roger (une Euménide) ; TELEMAQUE de Destouches (le Grand Prêtre de Neptune) ; IDOMENEE de Campra (la Jalousie, Némésis) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Nérine) ; LES CARACTERES DE L'AMOUR de Colin de Blâmont (la Jalousie, Octave ami de Pétrarque) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (une Parque, Pluton) ; LES FETES NOUVELLES de Duplessis (Licidas) ; PHILOMELE de La Coste (la Jalousie, un Suivant de l'Hymen, un Athénien) ; PIRITHOÜS de Mouret (Bellone) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Bélise, Zerbin, Momus, Crisante) ; SCANDERBERG de Rebel et Francœur (un Scythe) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (la Discorde, don Pedro) ; LES INDES GALANTES de Rameau (Adario, Bellone) ; MEDEE ET JASON de Salomon (un Matelot, un Magicien, une Furie) ; THETIS ET PELEE de Collasse (un Persan, l'Oracle, Protée) ; LES VOYAGES DE L'AMOUR de Boismortier (Zéphir) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (le Soleil) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (le Grand-Prêtre de Jupiter) ; PERSEE de Lully (Phronyme, Méduse) ; ATYS de Lully (Phantase) ; ALCESTE OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Phérès) ; LES FETES DE L'AMOUR ET DE BACCHUS de Lully (un vieux Bourgeois, une Sorcière) ; POLYDORE de Baptistin (Timante) ; ISSE de Destouches (l'Oracle) ; NITETIS de Mion (la Tyrannie, un Ondain) ; ISBE de Mondonville (Tircis, berger) ; SCYLLA ET GLAUCUS de Leclair (une Propétide).

 

CUVILLIER (fils). Fils de Louis Antoine Cuvillier. Entré en 1738 comme haute-contre, il quitta l'Opéra en 1740 et y revint en 1749 comme basse-taille. Il créa LE DEVIN DU VILLAGE de J.-J. Rousseau (le Devin) en 1753.

 

DABADIE Henri-Bernard. Baryton (64.Pau, 19 janvier 1797 – Paris, mai 1853). Epoux de la cantatrice Louise Zulmé Leroux. Il débuta en 1820 dans LA VESTALE de Spontini (Cinna). Il chanta : LA MORT DU TASSE de Garcia (Le Gouverneur) ; VIRGINIE de Berton (Virginie) ; VENDOME EN ESPAGNE d’Auber et Hérold (Lopez) ; MOÏSE de Rossini (Pharaon) ; LA MUETTE DE PORTICI d’Auber (Piétro) ; GUILLAUME TELL de Rossini (Guillaume, rôle écrit par Rossini spécialement pour sa voix) ; LE PHILTRE d’Auber (Joli-cœur) ; LE SERMENT d’Auber (Capitaine Jean) ; DON JUAN de Mozart [traduction de Castil-Blaze] (Mazetto).

 

DABADIE (jeune). Il débuta en 1828.

 

DAGUIER Henri. — Est affiché dans HERODIADE (Messager, 1945), LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LE CHEVALIER A LA ROSE (Suspect, 1949), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, 1949).

 

DALAS. — Crée THAÏS (un Cénobite) le 16 mars 1894.

 

DALERANT. — Baryton. Débute le 27 juillet 1921 dans GUILLAUME TELL (Leuthold). Chante, en 1921, LES TROYENS (Soldat) ; en 1922, L’OR DU RHIN (Donner), HERODIADE (Grand Prêtre), LOHENGRIN (Héraut), LA FILLE DE ROLAND (Hardré) ; en 1923, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur), LA FLUTE ENCHANTÉE (Prêtre), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio, puis Capulet en 1927) ; en 1924, SIGURD (Grand Prêtre d'Odin), SAMSON ET DALILA (Philistin, puis Grand Prêtre en 1925), FAUST (Valentin), THAÏS (Athanaël) ; en 1926, BORIS GODOUNOV (Héraut), ALCESTE (Héraut, Apollon), PARSIFAL (Chevalier) ; en 1927, LE MIRACLE (Tirso) ; en 1931, OTHELLO (Montano). A créé LA KHOVANTCHINA (Koutza), PADMAVATI (Gora), LE JARDIN DU PARADIS (Vieillard), MIARKA (vieux Romane), ESTHER (Héraut), LES BURGRAVES (Ginisson-Kuntz), TURANDOT (Mandarin), VIRGINIE (Gaspard), LA DUCHESSE DE PADOUE (Palaimollio), MAXIMILIEN (Palacio).

 

DALMORÈS Charles. — Ténor. Débute le 13 juin 1911. => biographie

 

DAMOREAU Vincent Charles. Ténor (75.Chaillot, 03 juin 1793 – 95.Ecouen, 09 octobre 1863). Epouse à Bruxelles en 1827 Laure Cinti-Damoreau. Il débuta à l'Opéra en 1819, puis à l'Opéra-Comique la même année.

 

DANCOUR. Haute-contre. Il a débuté en 1750.

 

DANGÈS Henri. — Baryton (69.Lyon, 1870 – Paris, 1948). Il a débuté à l’Opéra-Comique le 11 novembre 1898 dans LE MAITRE DE CHAPELLE (Barnabé). Débute à l’Opéra le 27 janvier 1908 dans FAUST (Valentin). Chante LES HUGUENOTS (Nevers), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), LOHENGRIN (de Telramund), TANNHÄUSER (Wolfram), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), THAÏS (Athanaël), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther) en 1908 ; ARMIDE (Hidraot), SIGURD (Gunther), RIGOLETTO (Rigoletto) en 1909 ; SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), L’OR DU RHIN (Albéric), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès) en 1910 ; HAMLET (Hamlet), SALOMÉ (Iokanaan) en 1911 ; MONNA VANNA (Guido) en 1912. A créé SIBERIA (Globy), DEJANIRE (Philoctète) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (Gaucher d'Arcourt) de Georges Hüe.

 

DANIEL. Il a débuté en 1706.

 

DANINOS David Lucien dit Lucien. — Ténor (Sétif, dépt de Constantine, 10 novembre 1893 –). Débute le 18 janvier 1947 dans SAMSON ET DALILA (le Messager).

 

DANISE Giuseppe. — Baryton italien (Naples, 11 janvier 1883 – New York, 04 janvier 1963). En représentation, chante DON PASQUALE (le Docteur Malatesta) le 05 février 1916.

 

DAREXY. Il débuta en 1838.

 

DARMEL (Arthur FRANÇOIS dit). — Ténor belge (La Vouverie, près de Mons, 1879 – 78.Maisons-Laffitte, 1944). Débute dans PARSIFAL (Parsifal) le 29 juin 1914. La même année, chante SAMSON ET DALILA (Samson), LES HUGUENOTS (Raoul) et LOHENGRIN (Lohengrin). En 1916, est affiché dans THEODORA (Andréas) ; en 1918, AÏDA (Radamès), THAÏS (Nicias), MONNA VANNA (Prinzevalle) ; en 1919, OTHELLO (Othello), HELENE (Pâris), PATRIE ! (Kerloo) ; en 1920, PAILLASSE (Canin), SALAMMBO (Mâtho), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Auférus) ; en 1921, LA WALKYRIE (Siegmund), LA DAMNATION DE FAUST (Faust).

 

DATYS. Il a débuté en 1677.

 

DAUM Georges. — Débute en 1965.

 

DAUMAS André. — (1926 –). Débute le 08 février 1960 dans LA TRAVIATA (le Vicomte) ; en 1961, chante LES TROYENS (Hélénus), RIGOLETTO (l'Officier).

 

DAUPHIN. Il a débuté en 1675. Il a chanté THESEE de Lully (Bellone).

 

DAUTREP.Il a débuté en 1713.

 

DAVEY. — Débute le 27 octobre 1905 dans LE FREISCHÜTZ (l’Ermite) et chante, en 1908, HAMLET (le Spectre).

 

DAVID. — Basse. Débute en 1865. A chanté notamment L’AFRICAINE (Don Pedro) ; DON CARLOS (le Grand Inquisiteur).

 

DAVID Claude.Il a débuté vers 1700. Il a chanté LE CARNAVAL de Lully ; LES SAISONS de Collasse ; HESIONE de Campra ; ROLAND de Lully ; SEMELE de La Motte.

 

DAVID Marc. — Est affiché dans LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), THAÏS (Cénobite, 1926), PARSIFAL (Chevalier, 1928), LES HUGUENOTS (Seigneur, Moine, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

DAVIDOV Alexander (Alexandre LEVINSON dit). — Ténor russe (Poltawa, 04 septembre 1872 – Moscou, 28 juin 1944). En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Chouisky) le 19 juin 1909.

 

DAVIES Rhydderch. — Avec la troupe du Covent Garden, crée PETER GRIMES (Hobson) le 11 juin 1948.

 

DAVIES Ryland. — Ténor (dans le Pays de Galles, 09 février 1943 ). Epouse Ann Howells, cantatrice. Débute en 1971 dans LE BARBIER DE SEVILLE (Almaviva).

 

DECARLI. — Est affiché dans LE MARCHAND DE VENISE (un Eunuque) en 1939.

 

DEGAGNE. Il débuta en 1793.

 

DEHAULT. Il débuta vers 1800.

 

DELABRANCHE. — Ténor. Débute en 1869.

 

DELAHAYE. Ténor. Il débuta en 1841. Il chanta notamment ROBERT LE DIABLE de Meyerbeer et GUILLAUME TELL de Rossini.

 

DELAHAYE. — Débute en 1871.

 

DE LAN. Il a débuté en 1699.

 

DELANNE. — Crée TURANDOT (un prince de Perse) le 29 mars 1928.

 

DE LA SUZE.Basse-taille. Il a débuté en 1768.

 

DELBOS Robert. — Ténor. Débute dans SAMSON ET DALILA (le Messager) le 7 novembre 1926. En 1927, chante PADMAVATI (Badal), SALOMÉ (troisième Juif), PAILLASSE (Paysan), AÏDA (Messager), THAÏS (Cénobite) ; en 1928 RIGOLETTO (Borsa), PARSIFAL (Chevalier) ; en 1929, LES TROYENS (Hélénus), MONNA VANNA (Borso), BORIS GODOUNOV (Innocent). Crée LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur), LES BURGRAVES (Gerhard), NAÏLA (Prêtre), MAROUF (Anier), LE MAS (Moissonneur).

 

DELCLAUX Claude. — Débute en 1964.

 

DELDI Pierre (Pierre DEDIEU dit). — Baryton (31.Toulouse, 18 juillet 1897 – 31.Toulouse, 23 octobre 1973). Débute le 27 janvier 1934 dans LA TRAVIATA (d'Orbel).

 

DELESTAN. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo chante RIGOLETTO (Céprano) en 1912.

 

DELEU Jean. — Ténor. Débute dans MAROUF (un Homme de police) le 17 août 1928. Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Marchand d'animaux, 1928 ; Intendant de Faninal, 1930 ; Aubergiste, 1941), THAÏS (Cénobite, 1928 ; Serviteur, 1930), RIGOLETTO (Borsa, 1929), LES HUGUENOTS (Cossé, 1930), SALOMÉ (deuxième Juif, 1930 ; Esclave, 1934 ; premier Juif, 1936), AÏDA (Messager, 1930), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot, 1930), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris, 1930), MAROUF (Chef des marins, 1930 ; Marchand, 1931 ; Anier, 1934), TANNHÄUSER (Heinrich, 1930), BORIS GODOUNOV (Innocent, 1930 ; Boyard, 1944), SAMSON ET DALILA (Messager, 1930 ; Philistin, 1946), LA TRAVIATA (Domestique, 1930), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser, 1932 ; Vogelgesang, 1932 ; Zorn, 1933), PARSIFAL (Ecuyer, 1933), VERCINGETORIX (Tarcillos, 1933), HAMLET (Fossoyeur, 1933), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Marchand, 1934), PERKAIN (Pierre d'Assance, 1934), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan, 1935), SALADE (Cinzio, 1935), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936) ARIANE (Matelot, 1937), L'AIGLON (Pierrot, 1937), LA SAMARITAINE (le Choer, 1937), SALAMMBO (Prêtre, 1938 ; Grand Prêtre de Khammon, 1938), ORIANE (une Voix, 1939), GWENDOLINE (Saxon, 1941), PEER GYNT (vieil Homme, 1943) LE COQ D'OR (Boyard, 1947). A créé VERCINGETORIX (Soldat), PERKAIN (Officier), LA PRINCESSE LOINTAINE (François, premier Pèlerin), LE MARCHAND DE VENISE (Sandrino, Page), LA CHARTREUSE DE PARME (Serviteur), L’ENFANT ET LES SORTILEGES (Rainette), PALESTRINA (Dandini).

 

DELFONT José. — Débute en 1971.

 

DELIT. — En 1899 est affiché dans GUILLAUME TELL (Pasteur), SALAMMBO (Grand Prêtre d'Eschoum), SAMSON ET DALILA (Philistin), JOSEPH (Zabulon) ; en 1900 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris), LES HUGUENOTS (Moine, puis Boisrosé). A créé LANCELOT (un Chevalier) le 07 février 1900.

 

DELLA PERGOLA Luciano. — Avec la troupe du théâtre San Carlo de Naples, en 1951, chante JEANNE D'ARC (Delil) et UN BAL MASQUÉ (un Juge).

 

DELMAS Charles. — Ténor. En 1912, avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, chante MEFISTOFELE (Wagner), LA FILLE DU FAR-WEST (Nick), RIGOLETTO (Borsa), LE BARBIER DE SÉVILLE (Pédrille).

 

DELMAS Jean-François dit Francisque. — Basse (69.Lyon, 14 avril 1861 – 73.Saint-Alban-de-Monthel, 29 septembre 1933). Epouse en 1890 d'Ervilly, cantatrice. Débute dans LES HUGUENOTS (Saint-Bris) le 28 septembre 1886. Chante LE FREISCHÜTZ (Gaspard, 1886), AÏDA (le Roi), FAUST (Méphistophélès) en 1887 ; DON JUAN (Léporello, 1887 ; don Juan, 1902), SIGURD (Hagen, 1891), GUILLAUME TELL (Gessler), LE SICILIEN (Philène) en 1892 ; OTHELLO (Iago, 1894), TANNHÄUSER (Landgrave, 1895) ; ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), PATRIE ! (de Rysoor), LE CID (don Diègue), ALCESTE (Grand Prêtre) en 1900 ; HENRY VIII (Henry VIII, 1903), ARMIDE (Hidraot, 1905), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1906), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), HIPPOLYTE ET ARICIE (Thésée) en 1908 ; ŒDIPE A COLONNE (Oedipe), BRISEIS (Strakoklès) en 1916. Est le créateur de LA DAME DE MONSOREAU (Monsoreau), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet), ZAÏRE (Orosmane) ; le 16 mars 1891 LE MAGE (Amrou) de Jules Massenet ; LOHENGRIN (le Roi), SALAMMBO (Nar-Havas), LA WALKYRIE (Wotan) ; le 16 mars 1894 THAÏS (Athanaël) de Jules Massenet ; HELLE (Gautier), MESSIDOR (Mathias), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Hans Sachs), BURGONDE (Attila), JOSEPH (Jacob), ASTARTE (Phur) ; le 26 avril 1901 LE ROI DE PARIS (Henri, duc de Guise) de Georges Hüe ; LES BARBARES (Scaurus), SIEGFRIED (Wotan), ORSOLA (l'Evèque), PAILLASSE (Tonio), LA STATUE (Arnigiad), L’ETRANGER (l'Etranger), LE FILS DE L'ETOILE (Akiba), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), DARIA (Yvan), LA GLOIRE DE CORNEILLE (Auguste), ARIANE (Parithoils), LA CATALANE (Miguel), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen), MONNA VANNA (Marco), L’OR DU RHIN (Wotan), LA FORET (Pierre), ICARE (Dédale), ROMA (Fabius), FERVAAL (Arfagard), PARSIFAL (Gurnemanz), L'OURAGAN (Gervais), LE ROMAN D'ESTELLE (Rubini), LES GIRONDINS (Fonfrède), JEANNE D'ARC (Jacques d'Arc), INTERMEDE (Pierre Dupont), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (l'Ermite), ANTAR (Malek), LA FILLE DE ROLAND (Charlemagne), LES BURGRAVES (le Mendiant). Il a participé à la première le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (l'Empereur Phorcas) de Jules Massenet. Il a créé au Nouveau-Théâtre le 26 avril 1906 le Clown (Barbazan) d'Isaac de Camondo.

 

DEL MONACO Mario. — Ténor italien (Florence, 27 mai 1915 – Mestre, près de Venise, 16 octobre 1982). En représentation, débute dans OTHELLO (Othello) le 20 février 1954. Chante ensuite, en 1960, SAMSON ET DALILA (Samson) et CARMEN (don José).

 

DELMONT. — Débute en créant BACCHUS (un Moine). Crée également FERVAAL (Berdret), L'ARLEQUIN (le Médecin), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau), LE COQ D'OR (Boyard), SIBERIA (Forçat). Est en outre affiché dans THAÏS (Cénobite, 1911), HENRY VIII (Seigneur, 1917 ; Grammer, puis Huissier, 1919), RIGOLETTO (Officier, 1917), HAMLET (Polonius), FAUST (Wagner), GUILLAUME TELL (Leuthold), SAMSON ET DALILA (Philistin) en 1918 ; PARSIFAL (Chevalier), BORIS GODOUNOV (Lovitsky) en 1924 ; LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Seigneur, 1936), LE BARBIER DE SÉVILLE (Notaire, 1930), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chasseur, 1932), GWENDOLINE (Saxon, 1942).

 

DEL MONTE Carlo. — Ténor. Débute le 07 mars 1959 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Chanteur).

 

DELORME André (André GOARIN dit). — Ténor (24 janvier 1904 –). Débute le 12 août 1939 dans SAMSON ET DALILA (le Messager). En 1939, chante LE VAISSEAU FANTOME (Timonier), MAROUF (Marchand, puis Homme de police et Muezzin), ROMÉO ET JULIETTE (Paris), ALCESTE (Choryphée), AÏDA (Messager) ; en 1940, LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan) ; en 1941, THAÏS (Cénobite), GWENDOLINE (Saxon, puis Erick), LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de la Maréchale) ; en 1942, LA TRAVIATA (Domestique), FIDELIO (Prisonnier), SALAMMBO (Grand Prêtre de Melkarth), RIGOLETTO (Borsa) ; PÉNÉLOPE (Pâtre, 1943), L'ETRANGER (jeune homme, 1944), HERODIADE (une Voix, 1945), BORIS GODOUNOV (Innocent, 1946 ; Boyard et Kroutchov, 1947), PADMAVATI (Marchand, 1947) ; LUCIE DE LAMMERMOOR (Gilbert), TRISTAN ET ISOLDE (Berger), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn), MONNA VANNA (Borso) en 1948 ; LE MARCHAND DE VENISE (un Juif) en 1949. A créé PALESTRINA (Evêque de Frésole), PEER GYNT (Vieil Homme, Garçon).

 

DELORT Emilien. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1927), PARSIFAL (Chevalier, 1928), LA JUIVE (Homme du peuple, 1933), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), PALESTRINA (Evêque, 1932), GWENDOLINE (Saxon, 1932), LE DRAC (Pêcheur, 1942), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1942).

 

DELPOUGET François. — Basse (33.Avensan, 10 septembre 1868 ). Débute le 06 janvier 1894 dans LES HUGUENOTS (Saint-Bris). Est affiché dans LOHENGRIN (le Roi, 1894), OTHELLO (Ludovic, 1895), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1895 ; le Duc, 1897), RIGOLETTO (Sparafucile, 1896 ; Céprano, 1908), TANNHÄUSER (Bitterof, 1896 ; Reinmar, 1908), AÏDA (le Roi, 1896), HELLE (Roger, 1896), SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1896 ; Vieillard hébreu, 1905), GUILLAUME TELL (Melchtal, 1899 ; Gessler, 1907), LE BOURGEOIS GENTILHOMME (Divertissement, 1899), LE PROPHÈTE (Oberthal, 1899 ; Bourgeois, 1912), SALAMMBO (Giscon, 1899), HAMLET (Spectre, 1900 ; Polonius, 1908), LE CID (Envoyé Maure, Ombre de Saint Jacques, 1900), L’AFRICAINE (Grand Inquisiteur, 1902), LE FREISCHÜTZ (Kouno, 1905), PATRIE ! (Noircarmes, 1907), LES HUGUENOTS (Moine, 1908 ; de Retz, 1909), MONNA VANNA (Trivulzio, 1909), SIBERIA (Capitaine, 1912). A créé le 16 mars 1894 THAÏS (Palémon) de Jules Massenet ; LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel), JOSEPH (Ruben), LA PRISE DE TROIE (Priam), LA CATALANE (Mathéo), SALOMÉ (cinquième Juif), LES JOYAUX DE LA MADONE (Camorriste), PARSIFAL (Chevalier).

 

DELRAT. — Basse. Débute salle Le Peletier le 22 juillet 1871 dans LES HUGUENOTS (Maurevert). Au Palais Garnier, en 1875-76, est affiché dans ce rôle et également dans GUILLAUME TELL (Melchtal), LA JUIVE (Albert), LE PROPHÈTE (Seigneur).

 

DELRIEUX Gédéon. — Débute en créant SALOMÉ (un Nazaréen). Crée également FERVAAL (Ferkenmat) PARSIFAL (Chevalier), LE COQ D'OR (Boyard). Est en outre affiché dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Vogelgesang, 1911), THAÏS (Cénobite, 1911), LES JOYAUX DE LA MADONE (Camorriste, 1913), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1918), SALOMÉ (Esclave, 1926), LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Bois-rosé, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

DELSART. — Est affiché dans L'AFRICAINE (Evêque, 1885), LA JUIVE (Homme du peuple, 1888).

 

DE LUCA Libero. — Ténor suisse (Kreuzlingen, 13 mars 1913 – 1998). Débute le 16 avril 1948 dans RIGOLETTO (le Duc). Chante LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard, 1948), FAUST (Faust, 1949), LA TRAVIATA (Rodolphe, 1951), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Helmont, 1951), LES INDES GALANTES (Valère, 1952). Il chanta également à l’Opéra-Comique.

 

DE LUCIA Fernando. — Ténor italien (Naples, 11 octobre 1860 – Naples, 21 février 1925). En représentation, crée FEDORA (Comte Loris Ipanov) le 20 octobre 1910.

 

DEL VAL. — Basse. Débute le 7 décembre 1916 dans PATRIE ! (Galéna). Est affiché dans SAMSON ET DALILA (Philistin, 1916 ; Abimélech, 1917), FAUST (Wagner), HENRY VIII (Grammer), RIGOLETTO (Monterone) en 1917 ; GUILLAUME TELL (Leuthold) en 1918. A créé JEANNE D'ARC (un Soldat anglais).

 

DEMAGNY Jean. — Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Chef de cuisine, 1932 ; Laquais de Lercheneau, 1949), THAÏS (Cénobite, 1935), PARSIFAL (Chevalier, 1935), HUGUENOTS (Soldat, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942), AIGLON (Prélat, 1952). A créé LE MARCHAND DE VENISE (un Masque), L'AIGLON (un Matassin), LE DRAC (un Pêcheur).

 

DE MARCHI Emilio. — Ténor italien (Voghera, 06 janvier 1861 – Milan, 20 mars 1917). Avec la troupe de la Scala de Milan, chante LA VESTALE (Licinius) le 24 janvier 1909.

 

DEMAUROY (Charles Alfred Raphaël GOUJON dit). — Ténor (76.Rouen, 25 décembre 1870-). Débute dans LA WALKYRIE (Siegmund) le 01 février 1899.

 

DE MURO-LOMANTO Enzo. — Ténor italien (en Apulie, 1902 – Naples, 15 février 1952). En représentation, débute dans RIGOLETTO (le Duc) le 25 février 1936.

 

DENANTES Auguste. — Est affiché dans LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), THAÏS (Cénobite, 1930), PARSIFAL (Chevalier, 1935), LES HUGUENOTS (Soldat, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

DENIS. Il débuta vers 1843.

 

DENOYÉ Jean Fernand. — Basse (33.Bordeaux, 11 avril 1853 ). Débute le 14 avril 1879 dans L'AFRICAINE (l'Inquisiteur). En 1892, est affiché dans ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), LA JUIVE (Homme du peuple), HENRY VIII (le Légat), HAMLET (Polonius), RIGOLETTO (Céprano), LES HUGUENOTS (Méru, un Moine en 1904), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, Ermite en 1893), LE PROPHÈTE (Paysan, Officier en 1903) ; SIGURD (Ramunc, 1893), GUILLAUME TELL (Tyrolien, 1899 ; Pasteur, 1905), JOSEPH (Dan, 1899) ; en 1900, PATRIE ! (Delrio), LE CID (Don Alonzo) ; en 1901, LOHENGRIN (Vassal), LES BARBARES (Hildibrath) ; en 1902 L’AFRICAINE (Officier), SALAMMBO (Pontife) ; en 1905 LE FREISCHÜTZ (Samiel). A créé SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; LA MONTAGNE-NOIRE (Chef Monténégrin), FREDEGONDE (Seigneur), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz), LANCELOT (Chevalier), ORSOLA (Soldat).

 

DENS Maurice Marcel dit Michel. — Baryton (59.Roubaix, 22 juin 1911 ). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 01 août 1947. Chante OTHELLO (Iago), HERODIADE (Hérode), FAUST (Valentin), THAÏS (Athanaël) en 1947 ; LUCIE DE LAMMERMOOR (Asthon) en 1948.

 

DEPASSIO Jean. — Basse (69.Lyon, 04 mai 1824 – 95.Montmorency, 24 mars 1887). Il débuta le 10 septembre 1851 dans ROBERT LE DIABLE (Bertram). Il chanta à l'Opéra jusqu'en 1857.

 

DEPIENNE Gustave. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), LE COQ D'OR (Boyard, 1928), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1928), LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Soldat, 1988).

 

DEPRAZ Xavier. — Basse. Débute le 03 février 1952. => biographie

 

DEREIMS Etienne. — Ténor (34.Montpellier, 26 avril 1845 – Paris, 26 mars 1904). Epouse Jeanne Devriès ; père d’Andréa Dereims. Débute dans FAUST (Faust) le 5 décembre 1879, et chante successivement LA FAVORITE (Fernand, 1879), LE COMTE ORY (Comte Ory, 1880), ROBERT LE DIABLE (Raimbaut, 1881), DON JUAN (Ottavio, 1881), AÏDA (Radamès, 1882), LE TRIBUT DE ZAMORA (Manoel, 1882), MEFISTOFELE (Faust, 1883), L'AFRICAINE (Vasco, 1883) et SAPHO (Phaon, 1884). A créé HENRY VIII (don Gomes), TABARIN (Gauthier) et RIGOLETTO (le Duc).

 

DERENNE Paul. — Ténor (35.Rennes, 27 août 1907 – Paris, 18 avril 1982). Débute le 05 août 1947 dans FIDELIO (Jacquinot).

 

DÉRIVIS Henri-Etienne. Basse (81.Albi, 02 août 1780 – 93.Livry, 01 février 1856). Epoux de Mlle Naudet, cantatrice ; père de Prosper Dérivis. Il débuta le 11 février 1803 dans LES MYSTERES D'ISIS, arrangement de Lachnith de LA FLUTE ENCHANTEE de Mozart (Zarastro). Il créa notamment : DON JUAN de Mozart [arrangement de Kalkbrenner] (Mazetto) ; NEPHTALI OU LES AMMONITES de Blangini (Hareb) ; LE TRIOMPHE DE TRAJAN de Persuis (Sigismar) ; LA VESTALE de Spontini (Le Grand Prêtre) ; ARISTIPPE de Kreutzer (Polyxène) ; FERNAND CORTEZ de Spontini (Le Grand Prêtre) ; ABEL de Kreutzer (Adam) ; LES BAYADERES de Catel (Olkar) ; LE TRIOMPHE DU MOIS DE MARS de Kreutzer ; LES ABENCERAGES de Chérubini (Alemar) ; LE ROSSIGNOL de Le Brun ; NATHALIE OU LA FAMILLE RUSSE de Reicha ; OLYMPIE de Spontini (Antigone) ; ALADIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE d’Isouard dit Niccolo (Timorkan) ; VIRGINIE de Berton (Appius) ; VENDOME EN ESPAGNE d’Auber et Hérold (Vendôme) ; LA BELLE AU BOIS DORMANT de Carafa (Altamor) ; MACBETH de Chelard ; LE SIEGE DE CORINTHE de Rossini (Mahomet, rôle que Rossini avait arrangé spécialement pour lui).

 

DÉRIVIS Prosper. Basse (Paris, 28 octobre 1808 – Paris, 11 février 1880). Fils de Henri Dérivis. Il débuta en 1832 dans MOÏSE de Rossini (Moïse). Il créa LE SERMENT d’Auber (Maître Audiol) ; DON JUAN de Mozart [traduction de Castil-Blaze] (le Commandeur) ; LES HUGUENOTS de Meyerbeer (le Comte de Nevers) ; STRADELLA de Niedermeyer ; GUIDO ET GINEVRA d’Halévy ; LA XACARILLA de Marliani (Cojuelo) ; LES MARTYRS de Donizetti (Félix).

 

DERMOTA Anton. — Ténor (Kropa, Yougoslavie, 04 juin 1910 Vienne, 28 juin 1989). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino) en 1953.

 

DERROYER. Haute-contre. Il a débuté vers 1751.

 

DESBELLES (ou LE ROY DES BELLES). Basse-taille. Il a débuté en 1750.

 

DESCILLENE. — Est affiché dans LE PROPHÈTE (Seigneur, 1882), L'AFRICAINE (Evêque, 1883).

 

DESENTIS Philippe-Thomas. Basse-taille (vers 1733 ). Il débuta le 13 avril 1758 dans LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville.

 

DESHAYES René. — Ténor (06 janvier 1911 –). Débute le 09 janvier 1939 dans AÏDA (le Messager). En 1939, chante LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), LES TROYENS (Jopas), L’OFFRANDE A LA LIBERTÉ (le Conscrit), MONNA VANNA (Védio) ; en 1942, LE ROI D'YS (Jahel), SALAMMBO (Grand Prêtre de Khammon), THAÏS (un Cénobite ; Nicias en 1945), MAROUF (Anier, Chef des marins), LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de la Maréchale, Aubergiste en 1943) ; en 1943, PENELOPE (Léodès), SAMSON ET DALILA (Messager, Philistin en 1945), PEER GYNT (Chef Troll) ; en 1944, LE VAISSEAU FANTOME (Pilote), ALCESTE (Choryphée), L’ETRANGER (André), ANTIGONE (Choryphée), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris, Tybalt en 1945) ; en 1946, OTHELLO (Cassio), ANTAR (Berger), JOSEPH (Ruben), RIGOLETTO (Officier), BORIS GODOUNOV (Lovitzky, Boyard en 1953), PADMAVATI (Badal); en 1948, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot) ; en 1949, LE MARCHAND DE VENISE (Vénitien) ; en 1951, SALADE (Coviello), LA TRAVIATA (Domestique, de Létorière en 1954), LE CHEVALIER ERRANT (une Voix), SALOMÉ (troisième Juif) ; en 1952, L'AIGLON (un Matassin). A créé LA CHARTREUSE DE PARME (Invite), PALESTRINA (Evêque d'Imola, un Chanteur), PENELOPE (Pisandre), PEER GYNT (Marchand), BOLIVAR (Soldat), JEANNE AU BUCHER (une Voix), OBERON (Janissaire).

 

DESIRE. — Au cours d'un Gala, le 28 avril 1912, joue LA FILLE DE MADAME ANGOT (Trénitz).

 

DESLAURIERS. — Crée DEIDAMIE (un Chef grec) le 15 septembre 1893.

 

DESMET Emile Jules. — Basse (93.Saint-Denis, 23 juin 1862 ). Débute le 19 septembre 1884 dans HAMLET (le Spectre). Chante, la même année, L'AFRICAINE (l'Inquisiteur), FRANÇOISE DE RIMINI (Dante), et crée RIGOLETTO (le Comte Céprano).

 

DESPÉRAMONS François Noël. Baryton (81.Lugan, 25 décembre 1783 –). Il débuta le 17 février 1805 dans le rôle de Panurge.

 

DES SAULES. Basse-taille. Il débuta en 1786.

 

DESTERBECQ. Il débuta vers 1843.

 

D'ESTIVAL. Il a débuté en 1688. Il a chanté L’EGLOGUE DE VERSAILLES de Lully (Silvandre).

 

DESVOYES Philippe. — ( décembre 1709). Il a débuté en 1676. Il a chanté L’EUROPE GALANTE de Campra (la Discorde).

 

DEVERCORS Dominique. — Basse. Débute le 07 mai 1961 dans FAUST (Méphistophélès). Chante RIGOLETTO (Sparafucile, 1961), LES TROYENS (Hector, 1962).

 

DEVILLIERS. — Ténor. En 1887, débute le 08 août dans LES HUGUENOTS (Raoul) et chante AÏDA (Radamès).

 

DEVOS Louis. — Ténor (Bruxelles, 15 juin 1926 ). Débute en 1963 dans WOZZECK (Andres).

 

DEVOYOD Jules-Célestin. — Baryton (69.Lyon, 28 mars 1841 – Moscou, juin 1901). Débute le 24 juin 1867 dans L’AFRICAINE (Nélusko). Chante LA MUETTE DE PORTICI (Pietro) ; GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) ; FAUST (Valentin). Il quitta l’Opéra en 1870 pour effectuer des tournées.

 

DEVRIÈS David Etienne Joseph dit David. — Ténor (31.Bagnères-de-Luchon, 14 février 1882 – 92.Neuilly-sur-Seine, 05 juillet 1934). Fils de Marcel Devriès [fils de la cantatrice Rosa Devriès]. Débute en créant ASTARTE (un Servant) le 15 février 1901. En 1904, chante GUILLAUME TELL (Ruodi) et L'ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Belmont).

 

DEVRIÈS Hermann. — Baryton-basse (New York, 25 décembre 1858 – Chicago, 24 août 1949). Fils de Rosa Devriès. Débute dans LES HUGUENOTS (de Méru) le 05 août 1878. En 1878 encore chante POLYEUCTE (Centurion), FAUST (Wagner) ; en 1879, LE ROI DE LAHORE (un Chef), L’AFRICAINE (Huissier), LA JUIVE (Homme du peuple, puis Albert), LES HUGUENOTS (Maurevert), LA MUETTE DE PORTICI (Selva), HAMLET (Polonius) ; en 1881, LE PROPHÈTE (un Paysan).

 

DEVRIÈS Maurice. — Baryton (La Nouvelle-Orléans, 1854 – Chicago, 1910). Fils de Rosa Devriès. Débute dans HAMLET (Marcellus) le 13 mai 1889. Est affiché dans LES HUGUENOTS (Moine, 1889 ; Tavannes, 1890 ; Cossé 1891), LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur, 1889), LA JUIVE (Homme du peuple, 1889 ; Officier, 1890), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris, 1889), L’AFRICAINE (Huissier, 1890 ; Officier, 1891), HENRY VIII (Seigneur, 1890), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1891), LE PROPHÈTE (Seigneur, 1891), LOHENGRIN (Vassal, 1892), SIGURD (Hawart, 1893). A créé SALAMMBO (Grand Prêtre de Melkarth) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; LA MONTAGNE NOIRE (Chef), FREDEGONDE (Clerc), HELLE (Bourgeois).

 

DHORNE. — Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1888), GWENDOLINE (Saxon, 1893), LANCELOT (Chevalier, 1900), LES HUGUENOTS (Moine, 1904 ; Soldat, 1905). A créé le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet.

 

DICKIE Murray. — Ténor (Bishopton, près de Glasgow, 03 avril 1924 ). En 1953, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante L'AMOUR DE DANAÉ (le premier Roi). En 1960, en représentation, chante FIDELIO (Jacquinot).

 

DIDERO. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, en 1912, interprète LA FILLE DU FAR-WEST (Joé).

 

DIDIEE. — Débute en 1853.

 

DIEU Michel Félix. — (21.Dijon, 01 avril 1848 – Liège, 22 avril 1878). Débute salle Ventadour, le 14 octobre 1874, dans LES HUGUENOTS (un Crieur). En 1875, chante LA JUIVE (Héraut), HAMLET (Polonius) et GUILLAUME TELL (Chasseur).

 

DINARD. — Débute en créant DARIA (le Pape) le 24 janvier 1905. En 1905, chante LES HUGUENOTS (de Retz, un Moine), THAÏS (Cénobite), GUILLAUME TELL (Tyrolien), SALAMMBO (Pontife) ; en 1906, ARMIDE (Officier), PROPHÈTE (Officier).

 

DISSARD. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1926), GWENDOLINE (Saxon, 1942).

 

DI STEFANO Giuseppe. — Ténor italien (Motta Sant’Anastasia, Sicile, 24 juillet 1921 – Santa Maria Hoè, près de Milan, 03 mars 2008). En représentation, débute dans FAUST (Faust) le 08 septembre 1954.

 

DOENCH Carl. — Débute en 1966 dans WOZZECK (le Docteur).

 

DOIGNY. Il a débuté en 1720.

 

DOLNIČAR Vladimir. — Basse (Ljubljana, 01 novembre  1911 ). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (Farfarello) le 27 juin 1956.

 

DONVAL Francis (Francis BIDON dit). — Ténor (02 juillet 1871 ). Débute en créant TRISTAN ET ISOLDE (un Berger) le 11 décembre 1904. Crée également DARIA (un Piqueur) le 24 janvier 1905 et est affiché dans LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1904 ; Moine, 1905), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot, 1905), THAMARA (Officier, 1907), THAÏS (Cénobite, 1907), MANON (le Portier, 10 décembre 1911).

 

DONZEL. — Débute vers 1851.

 

DOSSOGNE. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1921), PARSIFAL ( Chevalier, 1924), LE COQ D'OR (Boyard, 1927), LES HUGUENOTS (Moine, 1930).

 

DOUAILLIER Charles Joseph Théodore. — Baryton (51.Reims, 23 août 1860 ). Débute dans LES HUGUENOTS (un Moine) le 20 août 1890. Est affiché dans SIGURD (Rudiger, 1890 ; Grand Prêtre d'Odin, 1891), PATRIE ! (Jonas, 1891 ; Rancon, 1900), LE MAGE (le Roi, 1891), GUILLAUME TELL (Melchtal, 1891 ; Chasseur, puis Leuthold, 1892), FAUST (Valentin, 1891 ; Wagner, 1892), L’AFRICAINE (Diégo, 1891 ; Inquisiteur, puis Grand Brahmine, 1892), LA JUIVE (Albert, 1892), HENRY VIII (Seigneur, 1892 ; Archevêque, 1903), LES HUGUENOTS (de Thoré, puis le Veilleur, 1892 ; de Retz, 1897), SALAMMBO (Spendius, 1892 ; Autharite, 1893), ROBERT LE DIABLE (Alberti, 1892), LE PROPHÈTE (Anabaptiste, 1892 ; Mathisen, 1898), HAMLET (Horatio, 1892), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio, 1892 ; le Duc, 1900), RIGOLETTO (Marcello, 1892 ; Monterone, 1897), LE CID (l'Envoyé Maure, 1893), TANNHÄUSER (Bitterof, 1895), DON JUAN (Mazetto, 1897), THAÏS (Palémon, 1898), ALCESTE (Oracle, 1900). A créé le 16 mars 1891 LE MAGE (un Héraut) de Jules Massenet, LOHENGRIN (Héraut), THAMARA (Khirivan), SALAMMBO (Grand Prêtre d'Eschoum), SAMSON ET DALILA (Philistin), GWENDOLINE (Aella) DJELMA (Tschady), OTHELLO (Montano), LA MONTAGNE NOIRE (Chef), HELLE (Hérode), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Nachtigall), LA BURGONDE (Arvesne), JOSEPH (Utobal), LA PRISE DE TROIE (Panthée), ORSOLA (Andréa), L’ETRANGER (Pêcheur), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Sélim).

 

DOUBROVSKY Georges. — Baryton. En représentation, débute le 18 janvier 1926 dans AÏDA (Amonasro). La même année. chante BORIS GODOUNOV (Rangoni) et crée KITEGE (Fédor Pajorok).

 

DOUCET. — Au cours d'un Gala, le 28 avril 1912, interprète LA FILLE DE MADAME ANGOT (Louchard).

 

DRUINE. — Débute dans FAUST (Wagner) le 21 juin 1919 et chante, la même année, SALAMMBO (Narr-Havas), PATRIE ! (Rancon), SAMSON ET DALILA (Abimélech).

 

DUBOIS Gaston Camille Paul dit Gaston. — Ténor (93.L'Ile-Saint-Denis, 04 octobre 1873 ). Epouse Tina Dubois-Lauger. Débute le 03 mars 1902 dans L'AFRICAINE (Vasco de Gama). La même année, chante FAUST (Faust), puis, en 1903, HENRY VIII (don Gomez), PAILLASSE (Beppe), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt) ; en 1904, THAÏS (Nicias), L’ETRANGER (André), LE PROPHÈTE (Jonas), DON JUAN (Ottavio), SALAMMBO (Shahabarim) ; en 1905, DARIA (Boris), ARMIDE (Chevalier danois) ; en 1906, LE FREISCHÜTZ (Max), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther, puis David en 1911 et Vogelgesang en 1923), LA WALKYRIE (Siegmund) ; en 1907, TANNHÄUSER (Tannhäuser, puis Walther en 1908), PATRIE ! (la Trémouille), ARIANE (Thésée) ; en 1908, HIPPOLYTE ET ARICIE (Tisiphone), HAMLET (Laerte) ; en 1909, RIGOLETTO (le Duc), L’OR DU RHIN (Froh) ; en 1910, LA DAMNATION DE FAUST (Faust) ; en 1911, LOHENGRIN (Lohengrin) ; en 1919, OTHELLO (Cassio) ; en 1920, LES HUGUENOTS (Tavannes) ; en 1921, LES TROYENS (Hylas), ASCANIO (d'Estourville), MAÏMOUNA (Muezzin) ; en 1922, BORIS GODOUNOV (Innocent, puis Dimitri en 1923 et Missaïl en 1930), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Important) ; en 1923, SIGURD (Irmfrid) ; en 1926, BROCELIANDE (Crapaud), SALOMÉ (premier Juif) ; en 1928, MADAME BUTTERFLY (Goro). Est le créateur d’ORSOLA (Silvio), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot), LA GLOIRE DE CORNEILLE (Rodrigue), PROMÉTHÉE (Kratos), SALOMÉ (Narraboth), SIBERIA (Alexis), FERVAAL (Chennos, un Paysan), LES JOYAUX DE LA MADONE (Basin), L’HEURE ESPAGNOLE (Torquemada), LA MEGERE APPRIVOISEE (Biondello), FALSTAFF (Caïus), LE RENARD (une Voix), LA KHOVANTCHINA (troisième Strelsky), PADMAVATI (Guerrier), LE JARDIN DU PARADIS (Héraut d'armes). Il a participé à la première le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (Enéas) de Jules Massenet. Par ailleurs, il avait débuté le 01 septembre 1911 à l’Opéra-Comique.

 

DUBOURG DESTOUCHES Justin. Basse-taille (– 1757). Il a débuté en 1718. Il a chanté : LES AGES de Campra (Bacchus, Fabio) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Florestan, l'ombre d'Ardan Canile) ; LE JUGEMENT DE PARIS de Bertin (Jupiter) ; SEMIRAMIS de Destouches (Linas, l'Ordonnateur des jeux funèbres) ; ALCIONE de Marais (Phorbas, Neptune) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Momus) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (Thoas) ; ISSE de Destouches (Jupiter, le Ministre de Dodone) ; POLYDORE de Baptistin (Polymnestor, roi de Thrace) ; SCYLLA de Théobalde (Mars, Artémidor) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Filindo, Damire) ; PHAETON de Lully (Protée) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Cléon) ; RENAUD de Desmarets (Hidraot, roi de Damas) ; LES SAISONS de Collasse (Borée) ; PHILOMELE de La Coste (Mars) ; PIRITHOÜS de Mouret (Thésée, roi d'Athènes) ; THETYS ET PELEE de Collasse (Jupiter, le Ministre du Destin) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (Zirène) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (don Carlos) ; ACIS ET GALATHEE de Lully (Polyphème) ; ATYS de Lully (Sangar) ; LES ELEMENTS de La Lande et Destouches (Neptune) ; TELEGONE de La Coste (Ulysse) ; LE BALLET SANS TITRE (Cléon).

 

DUBUC Gilbert. — Baryton (Pétiguy, Belgique, 01 janvier 1925 –). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 11 avril 1960.

 

DUBULLE Auguste-Jean-Baptiste dit Auguste. — Basse (15.Védrines-Saint-Loup, 10 juin 1856 –). Débute le 14 novembre 1879 dans L'AFRICAINE (l'Inquisiteur). Chante HAMLET (le Roi, 1879), AÏDA (le Roi, 1880 ; Ramfis, 1887), LA FAVORITE (Balthazar, 1880), LES HUGUENOTS (Marcel, 1880 ; Saint-Bris, 1882), LA JUIVE (Brogni, 1880), GUILLAUME TELL (Walther, 1880 ; Gessler, 1882), LE COMTE ORY (Gouverneur, 1881), LE TRIBUT DE ZAMORA (Ramire, 1882), FRANÇOISE DE RIMINI (Dante, 1882 ; Guido, 1884), HENRY VIII (le Légat), LE PROPHÈTE (Zaccharie), L’AFRICAINE (Pedro), en 1883 ; SAPHO (Pythéas), FAUST (Méphistophélès) en 1884 ; PATRIE ! (Duc d'Albe, 1887), RIGOLETTO (Sparafucile, 1889), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1889), LE MAGE (Amrou, 1891), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu, 1893), LA WALKYRIE (Hounding, 1893), TANNHÄUSER (Reinmar, 1895), HELLE (Roger, 1896). Crée TABARIN ( Mondor), LA DAME DE MONSOREAU (Aurilly), PATRIE ! (Noircarmes), THAMARA (Grand Prêtre), SALAMMBÔ (Giscon), STRATONICE (le Roi), DEIDAMIE (le Roi), DJELMA (Kayran).

 

DUC Joseph-Valentin. — Ténor (34.Béziers, 24 janvier 1858 –). Débute dans GUILLAUME TELL (Arnold) le 31 août 1885. Chante, en 1885, LA JUIVE (Eléazar) ; en 1886, LES HUGUENOTS ( Raoul), LE CID (Rodrigue) ; en 1888, ROBERT LE DIABLE (Robert) ; en 1889, LE PROPHÈTE (Jean) ; en 1890, AÏDA (Radamès), L’AFRICAINE (Vasco), SIGURD (Sigurd) ; en 1891, LE MAGE (Zarâstra). A créé PATRIE ! (Karloo).

 

DUCHAMP. Haute-contre. Il débuta en 1787.

 

DUCHESNE. Il a débuté en 1720.

 

DUCLOS Louis Marcellin dit Marcelin. — Baryton (65.Bagnères-de-Bigorre, 20 avril 1879 – 06 février 1969). Débute le 06 septembre 1907 dans FAUST (Valentin). Chante, en 1908, RIGOLETTO (Rigoletto), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre) ; 1909, LOHENGRIN (de Telramund), ARMIDE (Ubalde), SIGURD (Grand Prêtre d'Odin), SIEGFRIED (Albérich), HAMLET (Hamlet) ; 1910, SALAMMBO (Splendius), AÏDA (Amonasro) ; 1911, TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), GWENDOLINE (Harald), TANNHÄUSER (Wolfram) ; 1912, DEJANIRE (Philoctète), ROMA (le Gaulois) ; 1920, LES HUGUENOTS (Nevers) ; 1921, ANTAR (Cheyboub), LES TROYENS (Chorèbe) ; 1922, L’HEURE ESPAGNOLE ( Ramiro), HERODIADE (Hérode) ; 1924, LE JARDIN DU PARADIS (Eusèbe) ; 1926, ALCESTE (Grand Prêtre) ; 1927, LE MIRACLE (Gaucher d'Arcourt). Crée LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Albérich), BACCHUS (Silène), L’OR DU RHIN (Albérich), THEODORA (Justinien), SEPT CHANSONS (Sonneur), FALSTAFF (Ford), LA KHOVANTCHINA (Chakovitch), MIARKA (Gleude), ESTHER (Aman), LES BURGRAVES (Hatto), LES MATINES D'AMOUR (Joffroy).

 

DUFFAUT. — Ténor. Débute dans LA WALKYRIE (Siegmund) le 29 mai 1896. Chante FAUST (Faust) en 1897.

 

DUFOUR Michel. — Baryton. Débute le 18 mars 1899. => biographie

 

DUFOUR. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1923.

 

DUFRANNE Hector Robert dit Hector. — Baryton belge (Mons, 25 octobre 1870 – Paris, 04 mai 1951). Débute au cours d'un Gala, le 11 novembre 1900, dans CARMEN (Escamillo). En 1909, chante MONNA VANNA (Guido), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), TANNHÄUSER (Wolfram) ; en 1911, THAÏS (Athanaël). Crée SALOMÉ (Iokanaan).

 

DUFRANNE Louis. — Ténor. Débute en créant LE ROI ARTHUS (deuxième Soldat). Crée encore UNE FETE CHEZ LA POUPLINIERE. Est d'autre part affiché dans, en 1916, L'ETRANGER (André), ROMÉO ET JULIETTE (Tybal), GUILLAUME TELL (Ruodi), PATRIE ! (La Trémouille) ; 1917, AÏDA (Messager), HAMLET (Laerte), LA FAVORITE (don Gaspard, puis un Seigneur), HENRY VIII (de Surrey), THAÏS (Nicias) ; 1918, MONNA VANNA (Védio), MARIA DI ROHAN (Cholais).

 

DUFRENE. — Ténor. Débute vers 1859.

 

DUFRESNE. Basse-taille. Il débuta en 1799.

 

DUFRESNEY.Haute-contre. Il débuta en 1783.

 

DUFRICHE Paul Eugène Denis dit Eugène. — Baryton (Paris, 07 octobre 1848 ). En 1891, débute le 21 septembre dans LOHENGRIN (de Telramund) et chante SIGURD (Grand Prêtre) ; en 1912, paraît dans LA FAVORITE (Alphonse), AÏDA (Amonasro), AFRICAINE (Nélusko) et ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio).

 

DUHAN Hans. — Baryton autrichien (Vienne, 27 janvier 1890 – Vienne, 06 mars 1971). En 1928, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante DON JUAN (Don Juan) et LES NOCES DE FIGARO (Almaviva).

 

DULAURENS Charles. — Ténor (  juin 1896). Débute en 1863. Chante notamment LE TROUVERE (Manrique).

"Les obsèques du ténor Charles Dulaurens seront célébrées aujourd'hui jeudi, à midi très précis, en l'église de la Madeleine. On se réunira à la maison mortuaire, 43, rue des Mathurins." (le Gaulois, 04 juin 1896)

 

DUMAS. Haute-contre. Il a débuté en 1728.

 

DUMÉ Robert. — Ténor (06.Nice, 02 juillet 1941 ). Débute en 1970. Chante IL TABARRO (Luigi).

 

DUMENI (ou DUMENY ou du MESNY). — Haute-contre (– vers 1715). Il débuta le 05 janvier 1677 dans le Prologue d'ISIS de Lully (Le Triton). Il chanta : ATYS de Lully (Atys) ; THESEE de Lully (Thésée) ; PROSERPINE de Lully (Alphée) ;  PERSEE de Lully (Persée) ; AMADIS de Lully (Amadis) ; ROLAND de Lully (Médor) ; ARMIDE de Lully (Renaud) ; ACIS ET GALATHEE de Lully (Acis) ; ACHILLE ET POLYXENE de Lully et Collasse (Achille) ; ENEE ET LAVINIE de Collasse ; LE BALLET DE VILLENEUVE SAINT-GEORGES de Collasse (Myrtil) ; MEDEE de Charpentier (Jason) ; ARIANE ET BACCHUS de Marais (Bacchus) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (Octavio) ; ISSE de Destouches (Apollon) ; AMADIS DE GRECE de Destouches.

 

DUMESTRE Joseph. — Baryton (65.Tarbes, 19 mars 1836 – Paris, 14 mai 1894). Père de Gaston DUMESTRE (65.Tarbes, 1875 – 06.Nice, 1949), chansonnier au Chat-Noir. Débute en octobre 1857 dans GUILLAUME TELL. Chante le 11 novembre 1857 LA FAVORITE (Alphonse).

 

DUN Jean (père). — Basse-taille ( 1735). Père de la basse-taille du même nom. Il a débuté en 1686. Il a chanté CADMUS ET HERMIONE de Lully (Pan) ; THESEE de Lully (Arcas) ; ATYS de Lully (Idas) ; PSYCHE de Lully (Homme désolé) ; PROSERPINE de Lully (Jupiter); AMADIS de Lully (Florestan); ARMIDE de Lully (Hidraot) ; ISSE de Destouches (Pan); MARTHESIE, REINE DES AMAZONES de Destouches (Mars) ; CANENTE de Collasse ; MEDUS, ROIS DES MEDES de Bouvard ; LA SERENADE VENITIENNE de Campra (Docteur vénitien) ; TANCREDE de Campra (Isménor) ; LES MUSES de Campra (Momus) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Momus) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets et Campra (Thoas) ; TELEMAQUE de Campra et Dauchet (Neptune) ; BRADAMANTE de Lacoste ; LES FETES VENITIENNES de Campra (le Docteur) ; MANTO LA FEE de Baptistin (Merlin) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Fabrice).

 

DUN Jean (fils). — Basse-taille (– 1772). Fils de la basse-taille du même nom. Il a débuté en décembre 1716.

 

DUNAN Gérard. — Ténor (16 juin 1936 – 17 mars 1977). Débute en 1966. Chante WOZZECK (le Fou) ; LE CHEVALIER A LA ROSE (le Marchand d'animaux) ; DON CARLOS (un Héraut) ; TRISTAN ET ISOLDE (un Berger) ; FALSTAFF (Fenton).

 

DUPAR. Haute-contre. Il a débuté en 1766.

 

DUPARE.Il débuta vers 1810.

 

DUPEYRON Ferdinand-Hector dit Hector. — Ténor (33.Bordeaux, 10 novembre 1861 – 1911). Débute le 05 mai 1892 dans SALAMMBO (Matho). En 1892, chante ROBERT LE DIABLE (Robert), SALAMMBO (Shahabarim), LA JUIVE (Eléazar) ; en 1893, LES HUGUENOTS (Raoul), SAMSON ET DALILA (Samson), LOHENGRIN (Lohengrin) et LA WALKYRIE (Siegmund) ; en 1894, FAUST (Faust), SIGURD (Sigurd), OTHELLO (Othello), et en 1895, TANNHÄUSER (Tannhäuser). Il fut professeur de déclamation lyrique (opéra-comique) au Conservatoire de Paris (1906-1911).

 

DUPIRE. — Est affiché dans LES HUGUENOTS (Léonard, 1908), THAÏS (Cénobite, 1921). A créé LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Eislinger) le 10 novembre 1897.

 

DUPLESSIS. Il a débuté en 1724.

 

DUPONT Pierre-Auguste dit Alexis. Ténor (1796 – Paris, juin 1874). Epouse Lise Noblet (-1876) danseuse à l'Opéra. Il débuta en 1818. Il chanta notamment : LA MUETTE DE PORTICI d’Auber ; LE DIEU ET LA BAYADERE d’Auber ; LA TENTATION d’Halévy ; LE LAC DES FEES d’Auber. Il se produisit également à l'Opéra-Comique.

 

DUPONT Louis (Louis VANDERSTRECK dit). — (27 avril 1885 17 juin 1969). Est affiché dans THAÏS (Cénobite) en 1923.

 

DUPOUY Jean. — Ténor (64.Pau, 18 juillet 1938 ). Débute en 1969. Chante RIGOLETTO (le Duc) ; BENVENUTO CELLINI (Benvenuto).

 

DUPREZ Gilbert Louis. Ténor. Débute le 17 avril 1837. => biographie

 

DURAND. Basse-taille. Il débuta en 1763.

 

DURAND. — Crée FERVAAL (Geywhir) le 31 décembre 1912.

 

DUTOIT Gustave. — Basse (15 août 1892 – 18 juin 1952). Débute le 19 octobre 1939 dans LES TROYENS (Narbal). Chante RIGOLETTO (Sparafucile), MAROUF (Sultan), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent) en 1939 ; SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1939 ; Vieillard hébreu, 1940) AÏDA (le Roi, 1939 ; Ramphis, 1941) ; en 1940, L’ILLUSTRE FREGONA (Barabas), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Barbe-Bleue), THAÏS (Palémon); LA TRAVIATA (Baron, 1941) ; en 1942, L’OR DU RHIN (Fasolt), PALESTRINA (Chanteur) ; en 1943, FIDELIO (Fernando), OTHELLO (Ludovico), LA DAMNATION DE FAUST (Brander), PEER GYNT (le Président) ; en 1944, ALCESTE (Oracle) ; en 1946, BORIS GODOUNOV (Pimen), LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro), JOSEPH (Judas), DON JUAN (Commandeur). A créé PALESTRINA (Pape Pie IV, un Spectre), ANTIGONE (Choryphée).

 

DUTREIX Maurice. — Ténor. Débute le 31 décembre 1912. => biographie

 

DUVAL. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1935), THAÏS (Cénobite, 1936), L’AIGLON (Arlequin, 1937), LA CHARTREUSE DE PARME (un Invité), LA DAMNATION DE FAUST (Brander), en 1939 ; GWENDOLINE (Danois), LE DRAC (Pêcheur) en 1942 ; HERODIADE (Messager, 1945), LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LE CHEVALIER A LA ROSE (Cocher, 1949).

 

DUVERNAY. Haute-contre. Il débuta en 1799.

 

DYLLOIS. Il débuta en 1792.

 

ECHETTO. — Basse. Débute en 1871.

 

EDERLE Nino. — Ténor italien (Milan, 1892 – Milan, novembre 1951). Avec la Compagnie de Conchita Supervia, chante, en 1930, L'ITALIENNE A ALGER (Lindore) et LE BARBIER DE SÉVILLE (Almaviva). En représentation, interprète FASTAFF (Fenton) le 04 juillet 1935.

 

EDMAY. — Débute le 23 janvier 1907 dans THAMARA (un Officier).

 

EGUILEOR de. — Ténor. En représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 3 mars 1922.

 

ELIA Giovanni. — Ténor. En représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 13 juin 1917.

 

ELOY (ou ELOI) Casimir. Ténor (80.Amiens, 1778-). Il débuta en 1804.

 

ENDRÈZE Arthur (Arthur KRACKMAN dit). — Baryton (Chicago, 28 novembre 1893 – Chicago, 15 avril 1975). Epouse Jeanne Krieger-Beligne, chef de chant à l'Opéra. Débute le 12 septembre 1929 dans FAUST (Valentin). Chante, en 1930, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), LES HUGUENOTS (Nevers), LOHENGRIN (de Telramund) ; en 1931, TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal), RIGOLETTO (Rigoletto), OTHELLO (Iago), AÏDA (Amonasro), LA TRAVIATA (d'Orbel) ; en 1935, THAÏS (Athanaël), HERODIADE (Hérode), HAMLET (Hamlet) ; en 1939, LA TOUR DE FEU (don Jacintho), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet, puis Mercutio); en 1940, CASTOR ET POLLUX (Pollux) ; en 1945, LA FLUTE ENCHANTÉE (un Prêtre) ; en 1946, JOSEPH (Jacob). Est le créateur de GUERCOEUR (Guercoeur), MAXIMILIEN (Conseiller Herzfeld), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Prince d'Antioche), L'AIGLON (Prince de Metternich), CHARTREUSE DE PARME (Comte Mosca), MÉDÉE (Créon).

 

ENGEL Pierre-Emile. — Ténor (Paris, 15 février 1847 – 1927). Epouse en 1908 Jeanne Bathori. Etant spectateur le 09 décembre 1889, débute en remplaçant Cossira dans le deuxième acte de LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard). Est ensuite affiché, en 1891, dans LOHENGRIN (Lohengrin) ; en 1892, dans LA FAVORITE (Fernand), FAUST (Faust), LE SICILIEN (un Pâtre) et AÏDA (Radamès). A créé THAMARA (Nour-Eddin).

 

ENGEN Kieth. — Basse américaine (Irazee, Minnesota, 05 avril 1925 – Murnau am Staffelsee, 02 septembre 2004). Epouse la cantatrice Erika Berghöfer. Débute en 1963 dans WOZZECK (le Docteur).

 

ÉNIA Jean. — Basse (08 octobre 1907 –). Débute le 04 juin 1948 dans LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (le Veilleur).

 

ÉNOT Marcel. — Baryton (50.Saint-Lô, 20 mai 1909 – 13 juillet 1977). Débute le 14 décembre 1959 dans CARMEN (le Dancaïre).

 

ERNST Fédor. — Avec la Compagnie de Serge de Diaghilev, crée ROSSIGNOL (un Ambassadeur de l'Empereur de Chine) le 26 mai 1914.

 

ERNST Léon. — Basse (15 octobre 1876 – 17 septembre 1951). Débute le 23 décembre 1915 dans GUILLAUME TELL (un Chasseur). Est affiché dans RIGOLETTO (Marcello, 1916 ; Officier, 1938), PATRIE ! (Delrio, 1916), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1916 ; Vieillard hébreu, 1917 ; Abimélech, 1918), OTHELLO (Montano, 1916 ; Héraut, 1931), LA FILLE DU FAR-WEST (Asbby, 1916), L’ETRANGER (vieux Pécheur, 1916 ; vieux Marin, 1934), FAUST (Wagner, 1916), THAÏS (Palémon, 1916 ; un Cénobite, 1941), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio, 1916) ; en 1917, LE CID (Don Alonzo), AÏDA (le Roi), HENRY VIII (duc de Norfolk), ROMA (Caïus), HAMLET (Horatio, puis Polonius en 1934) ; en 1918, MARIA DI ROHAN (un Familier) ; SALAMMBO (Autharite, 1919 ; Grand Prêtre d'Eschoum, 1938), LES HUGUENOTS (Maurevert, 1920 ; Moine, 1930), LES TROYENS (une Ombre, 1921 ; Soldat, 1930 ; Ombre d'Hector, 1939), BORIS GODOUNOV (Tcherniakowsky, 1922 ; Exempt, 1923 ; Lovitzky, 1937) ; en 1923, LE TROUVERE (Bohémien), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Nachtigall) ; en 1924, PARSIFAL (Ecuyer), LA KHOVANTCHINA (Varsonoview) ; en 1925, PADMAVATI (Artisan), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier), SIGURD (Ramunc), HERODIADE (Grand Prêtre), TANNHÄUSER (Reinmar) ; en 1926, SALOMÉ (Soldat), MANON (le Portier, 01 juin 1926 et 10 novembre 1927), LE JARDIN DU PARADIS (Vent du Sud), LE FREISCHÜTZ (Ermite), GWENDOLINE (Aella, puis un Saxon en 1941) ; en 1927, LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé) ; en 1928, MAROUF (Mameluck, puis en 1940 le Kâdi), LE CHEVALIER A LA ROSE (Notaire), LA TRAVIATA (Marquis, puis en 1929 le Baron) ; LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (le Silence, 1932), LA JUIVE (Homme du peuple, 1933), PAILLASSE (Paysan, 1933), LE BARBIER DE SÉVILLE (Notaire, 1936) ; en 1937, ARIANE (Matelot), MONNA VANNA (Torello), OEDIPE (un Thébain), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan) ; en 1940, L’ILLUSTRE FREGONA (l'Alguazil). A créé : LES GIRONDINS (Gensonne), LE ROI ARTHUS (Ecuyer), JEANNE D'ARC (la Trémouille), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Bourgeois), LA MEGERE APPRIVOISEE (Grémio), LA FILLE DE ROLAND (Serviteur), NERTO (Marchand), L'ARLEQUIN (Ambassadeur de France), LA NAISSANCE DE LA LYRE (un Choreute), LE CHEVALIER A LA ROSE (Domestique), LES BURGRAVES (un Burgrave), LES MATINES D'AMOUR (un Diable), MAROUF ( un Marchand), LE MAS (un Moissonneur), SALAMINE (Dignitaire de la Cour), VIRGINIE (un Rapin), LA VISION DE MONA (un Passant), LA DUCHESSE DE PADOUE (Borda), MAXIMILIEN (Escobedo), ELEKTRA (vieux Serviteur), UN JARDIN SUR L'ORONTE (un Garde), VERCINGETORIX (Vieillard, Soldat), LA PRINCESSE LOINTAINE (Pergofat, un Pèlerin), MARCHAND DE VENISE (l'Audiencier), LA SAMARITAINE (Judas), LA CHARTREUSE DE PARME (Geôlier).

 

ERNSTER Deszö. — Basse (Pécs, Hongrie, 23 novembre 1898 – Zurich, 15 février 1981). En représentation, chante en 1955 L'OR DU RHIN (Fafner), SIEGFRIED (Fafner), LA WALKYRIE (Hunding), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen).

 

ESCALAÏS Léonce Antoine dit Léonce. — Ténor (11.Cuxac-d’Aude, 08 août 1859 – Paris, 08 novembre 1941). Epouse le 12 février 1884 Maria Lureau-Escalaïs. Débute le 12 octobre 1883 dans GUILLAUME TELL (Arnold). Chante, la même année LA JUIVE (Eleazar) ; en 1884, ROBERT LE DIABLE (Robert), LES HUGUENOTS (Raoul) ; en 1885, L'AFRICAINE (Vasco), SIGURD (Sigurd) ; en 1891, LE MAGE (Zarâstra) ; en 1908, AÏDA (Radamès). Crée ZAÏRE (Lusignan).

 

ESPINASSE. Ténor. Il débuta en 1849 dans LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Raoul).

 

ESTIENNE. — Débute vers 1861.

 

ETCHEVERRY Henry-Bertrand. — Basse (33.Bordeaux, 29 mars 1900 – Paris, 14 novembre 1960). Débute dans RIGOLETTO (Céprano) le 4 septembre 1932. Chante, en 1932, LES TROYENS (Ombre d'Hector) ; en 1933, PARSIFAL (Chevalier), LA TOUR DE FEU (Jacintho), LA JUIVE (Ruggiero), LA TRAVIATA (Docteur), LA WALKYRIE (Hounding, puis en 1948, Wotan), MAROUF (Mameluck, puis en 1945, le Sultan) ; en 1934, HAMLET (le Roi), L’ETRANGER (Contrebandier) ; en 1935, L’OR DU RHIN (Fasolt), TRISTAN ET ISOLDE (Pilote), AÏDA (le Roi) ; en 1936, LES HUGUENOTS (Saint-Bris) ; en 1937, FIDELIO (Fernando), ARIANE (Périthoüs), BORIS GODOUNOV (Boris), ROLANDE (Prince Richard), L'AIGLON (Flambeau) ; en 1938, SALAMMBO (Narr-Havas), FAUST (Méphistophélès), RIGOLETTO (Sparafucile) ; puis le MARCHAND DE VENISE (Shylock, 1939), DON JUAN (Don Juan, 1942), PENELOPE (Eurymaque, 1943), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1944), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1945), ANTAR (Malek, 1946), SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1948). A créé UN JARDIN SUR L'ORONTE (Guetteur), VERCINGETORIX (Viridomar), PERKAIN (Dominique), LA PRINCESSE LOINTAINE (Erasme), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Barbe-Bleue), LE MARCHAND DE VENISE (Prince du Maroc), OEDIPE (Tirésias), PALESTRINA (Evêque de Cadix, un Spectre), PEER GYNT (l'Inconnu).

 

ETIEVENT. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1926.

 

ETTL Karl. — Baryton-basse autrichien (Vienne, 19 février 1899 – Vienne, 23 septembre 1956). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, en 1928, chante FIDELIO (Prisonnier), LES NOCES DE FIGARO (Antonio), LA TOSCA (Angelotti), TRISTAN ET ISOLDE (Pilote) et LE CHEVALIER A LA ROSE (le Commissaire). En représentation, en 1936, chante DON JUAN (Mazetto) et FIDELIO (Fernando).

 

EUZET Louis Gustave Esprit. Basse (34.Montpellier, 06 juillet 1813-). Débuts annoncés le 24 mars 1834 dans ROBERT LE DIABLE (Bertram), effectués le 21 avril 1834 dans LE PHILTRE (Fontanarose).

 

EUZET. — Débute le 16 mai 1892 en créant SALAMMBO (un Pontife). Crée également le 16 mars 1894 THAÏS (un Serviteur) de Jules Massenet ; FREDEGONDE (Seigneur), HELLE (Paysan). Est d'autre part affiché dans, en 1892, LOHENGRIN (Vassal), LA JUIVE (Homme du peuple), LES HUGUENOTS (Maurevert, puis de Retz en 1893), SALAMMBO (Autharite, puis Giscon), LE PROPHÈTE (Officier), HAMLET (Fossoyeur), FAUST (Wagner) ; en 1893, LE CID (Saint Jacques, puis l'Envoyé Maure), ROBERT LE DIABLE (Chevalier) ; en 1894, GWENDOLINE (Aella) ; en 1895, ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio), THAÏS (Cénobite).

 

EYRAUD Paul. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1916), HENRY VIII (Seigneur, 1919), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), GWENDOLINE (Saxon, 1942).

 

EZANNO. — Basse (– 02 juin 1948). Débute en créant BACCHUS (un Moine) le 02 mai 1909. Crée également SALOMÉ (Soldat), SIBERIA  (l'Inspecteur), FERVAAL (Helwig), LES JOYAUX DE LA MADONE (Camorriste), PARSIFAL (Chevalier), SCEMO (Berger), SALOMÉ de Mariotte (Soldat), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Empereur). Est d'autre part affiché, en 1909, dans ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio) ; en 1910, FAUST (Wagner), SALAMMBO (Grand Prêtre d'Eschoum), LOHENGRIN (Vassal), LES HUGUENOTS (Moine, Crieur), RIGOLETTO (Céprano, puis Monterone, puis en 1920 l'Officier) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz), THAÏS (Cénobite), GWENDOLINE (Aella), TANNHÄUSER (Bitteroff), LE CID (Alonzo); en 1912, LE PROPHÈTE (Paysan), SALOMÉ (Soldat) ; en 1913, ARMIDE (Officier), SAMSON ET DALILA (Abimélech, puis en 1919, Philistin) ; en 1919, PATRIE ! (Rincon) ; en 1920, PAILLASSE (Paysan), HAMLET (Horatio) ; en 1921, LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Bourgeois), LES TROYENS (Panthée).

 

FABERT Henri (Henri Adrien FABRE dit). — Ténor (26.Savasse, 19 janvier 1897 – 13.Marseille, 22 février 1941). Débute le 21 mai 1909 dans SIEGFRIED (Mime). Chante L'OR DU RHIN (Loge, 1909), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David, 1912 ; Beckmesser, 1924), BORIS GODOUNOV (Chouisky, 1922), LE FIFRE ENCHANTÉ (Robin, 1927). Crée L'OR DU RHIN (Mime), SALOMÉ (premier Juif) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (Pibrac) de Georges Hüe ; L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve), FALSTAFF (Bardolphe), LE RENARD (une Voix), LA FILLE DE ROLAND (Ragenhardt), LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos), LA KHOVANTCHINA (le Clerc), PADMAVATI (Brahmane), LE JARDIN DU PARADIS (Mégélius), ARLEQUIN (don Sanche), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Silène), LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal), SALAMINE (le Choryphée), LA TENTATION DE SAINT ANTOINE (un Démon), L’ILLUSTRE FREGONA (Lope), PERKAIN (le Gaucher), LA PRINCESSE LOINTAINE (Squarciafico).

 

FABRE Léon Maurice dit Maurice. — (83.Toulon, 28 septembre 1865 –). Débute le 13 janvier 1886 dans LE CID (l'envoyé Maure). Chante ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1886), LA JUIVE (Ruggiero, 1889, puis Brogni, 19 octobre 1889), L’AFRICAINE (l'Inquisiteur, 1890), RIGOLETTO (Sparafucile, 1891), THAÏS (Cénobite, 1916).

 

FAGIANELLI José. — Baryton. Débute le 22 décembre 1954. => biographie

 

FANIARD Fernand (Fernand SMEETS dit). — Ténor belge (Saint-Josse-Ten-Noode, 09 décembre 1894 - Paris, 03 août 1955). Débute le 24 mai 1930 dans SAMSON ET DALILA (Samson). Chante LA WALKYRIE (Siegmund, 1930), TANNHÄUSER (Tannhäuser, 1934), LOHENGRIN (Lohengrin, 1937), TRISTAN ET ISOLDE (Tristan, 1950). A créé PALESTRINA (Cardinal Novagiero).

 

FARGUES. Haute-contre. Il débuta vers 1760.

 

FASSEL Otto. — En représentation, chante GIUDITTA (Marcello) en 1935.

 

FASSNACHT Georg. — Ténor (1904 – 24 avril 1966). En représentation, débute le 13 mars 1941 dans LA WALKYRIE (Siegmund).

 

FAUDET Henri. — Est affiché en 1942 dans GWENDOLINE (Saxon), LE DRAC (Pêcheur), THAÏS (Cénobite) ; en 1949 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Valet).

 

FAURE Jean-Baptiste. — Baryton (03.Moulins, 15 janvier 1830 – Paris, 09 novembre 1914). Epouse en 1859 Caroline FAURE-LEFEBVRE, cantatrice de l’Opéra-Comique. Il avait débuté à l’Opéra-Comique le 20 octobre 1852 dans Galathée (Pygmalion). A débuté salle Le Peletier le 14 octobre 1861 dans PIERRE DE MEDICIS (Julien). Est le créateur de LA MULE DE PEDRO (Pedro), L'AFRICAINE (Nélusko), DON CARLOS (de Posa), HAMLET (Hamlet) et JEANNE D'ARC (Charles VIII). Au Palais Garnier, a été affiché dans HAMLET (Hamlet), LA FAVORITE (Alphonse), FAUST (Méphistophélès), LES HUGUENOTS (Nevers), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) et DON JUAN (Don Juan).

 

FAVIER. Haute-contre. Il débuta en 1748.

 

FAVREAU Pierre. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), THAÏS (Cénobite, 1925), LE COQ D'OR (Boyard, 1928), MAROUF (Muezzin, Homme de police, 1931), LES HUGUENOTS (Seigneur, Soldat, 1936), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1940), GWENDOLINE (Danois, 1941), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1942). A créé LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre), LE CHEVALIER A LA ROSE (le Fils), LE DRAC (Pécheur), PENELOPE (un Prétendant).

 

FEIERSINGER Sebastian. — Ténor autrichien (Kirchbichl, 05 mai 1913 – Nuremberg, 02 septembre 1984). En représentation, débute dans SIEGFRIED (Siegfried) le 27 novembre 1959.

 

FEODOROFF. — Ténor. Débute le 10 février 1899 dans LE PROPHÈTE (Jean). Chante en 1908 LOHENGRIN (Lohengrin) et SALAMMBO (Shahabarim) et crée les SCENES RUSSES.

 

FERNANDI Eugenio. — Ténor italien (Turin, vers 1928 –). Débute en 1964 dans LA TOSCA (Mario Cavaradossi), qu'il chante en 1967. Chante AÏDA (Radamès).

 

FERNON. Débute en 1688. Il a chanté L’EGLOGUE DE VERSAILLES de Lully (Ménalque).

 

FERNON (cadet). — Débute en 1673.

 

FERRARI-FONTANA Edoardo. — Ténor italien (Rome, 08 juillet 1878 – Toronto, 04 juillet 1936). En représentation, débute dans OTHELLO (Othello) le 20 juin 1914.

 

FIATTE. — Est affiché dans HERODIADE (un Romain) en 1945.

 

FINEL Paul. — Ténor (34.Villeveyrac, 18 décembre 1924 –). Débute le 24 octobre 1954 dans OBERON (un Jannissaire). Chante AÏDA (Messager, 1954 ; Radamès, 1958), JEANNE AU HUCHER (une Voix, 1954), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier, 1955), BORIS GODOUNOV (Boyard, 1955 ; Dimitri, 1960), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1955), LE VAISSEAU FANTOME (Erick), LES INDES GALANTES (don Carlos), FAUST (Faust) et LA DAMNATION DE FAUST (Faust) en 1956 ; DIALOGUES DES CARMELITES (le Chevalier, 1957) ; LA TRAVIATA (Rodolphe), SALOMÉ (Narraboth) en 1958 ; CARMEN (don José, 1959), LA TOSCA (Mario Cavaradossi, 1960. A créé NUMANCE (un Soldat), L'ATLANTIDE (Saint Avit).

 

 

 

Paul Finel

 

 

FIORIN. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (José Castro) le 16 mai 1912.

 

FISCHER Adolf. — Ténor (Kanitz, 01 novembre 1899 –). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) le 18 octobre 1938.

 

FISCHER-SANDT Siegfried. — Avec la troupe de l'Opéra de Stuttgard, interprète PARSIFAL (un Ecuyer) en 1954.

 

FISTER Gabriel. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1945), LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LE CHEVALIER A LA ROSE (Musicien, 1949).

 

FLAJOLLET. — Débute le 22 août 1884 dans LES HUGUENOTS (Léonard). Est affiché en 1888 dans L'AFRICAINE (Evêque), HENRY VIII (Officier), LA JUIVE (Homme du peuple).

 

FLEIETHER Hebert. — Débute en 1967 dans LA WALKYRIE (Wotan).

 

FLEISCHER-JANCZAK Félix. — Baryton-basse (Leipzig, 14 avril 1886 – Constance, 18 août 1964). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (le Pilote) le 22 mai 1941.

 

FLETA Pierre (Anatole BURRO-FLETA dit). — Ténor (06.Villefranche-sur-Mer, 04 juillet 1925 –). Fils du ténor Miguel Fleta et de la cantatrice Luisa Pierrick. Débute dans LA TRAVIATA (Rodolphe) le 14 janvier 1957.

 

FLEURY. — Il a débuté vers 1851.

 

FLEURY. — Débute en 1874. Est affiché dans LA JUIVE (Majordome) en 1875.

 

FLORIAN Hans. — Ténor (Munich, 08 mars 1894 – Munich, 17 octobre 1979). En représentation, débute le 17 septembre 1941 dans LA CHAUVE-SOURIS (le Docteur Blind).

 

FONTAINE Charles. — Ténor belge (Anvers, 24 mai 1878 – 08 juin 1955). Débute le 7 juillet 1911 dans LES HUGUENOTS (Raoul). Chante, en 1911, AÏDA (Radamès), SAMSON ET DALILA (Samson), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), LOHENGRIN (Lohengrin), FAUST (Faust), et RIGOLETTO (le Duc) ; en 1912, GUILLAUME TELL (Arnold), LE CID (Rodrigue) ; en 1913, LES BARBARES (Marcomir), LA DAMNATION DE FAUST (Faust) ; en 1914, LES JOYAUX DE LA MADONE (Genaro) puis PAILLASSE (Canio, 1923), SALOMÉ (Hérode, 1926), MONNA VANNA (Prinzevalle, 1930). A créé LES BURGRAVES (Otbert).

 

FONTANES Hugo. — Ténor. En représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 14 mars 1918.

 

FOREL Michel. — Basse (07 juin 1912 –). Débute le 07 décembre 1947 dans THAÏS (un Serviteur). Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Domestique, 1949 ; Notaire, 1959), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant, 1949), FAUST (Wagner, 1950), BOLIVAR (Laboureur, Officier, 1950), BORIS GODOUNOV (Héraut, 1950 ; Lovitsky, 1958), ROMÉO ET JULIETTE (Paris, 1950 ; Grégorio, 1951) ; LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), LE CHEVALIER ERRANT (une Voix), SALOMÉ (cinquième Juif) en 1951 ; LA TRAVIATA (Marquis, 1951 ; Baron, 1958), RIGOLETTO (Céprano, 1952 ; Marcello, 1959), L'AIGLON (Vénitien, 1952), THAÏS (un Cénobite, 1953) ; en 1957, DON JUAN (Mazetto), OTHELLO (Héraut), SAMSON ET DALILA (Philistin) ; UN BAL MASQUÉ (Soldat, 1958) ; LES INDES GALANTES (don Alvar), JEANNE AU BUCHER (Héraut), CARMEN (Zuniga) en 1959 ; LA TOSCA (Sciarrone, 1960) ; FIDELIO (Prisonnier, 1962). A créé BOLIVAR (le Peintre), DIALOGUES DES CARMÉLITES (Thierry).

 

FOREST Jules Henri dit Jules. — Baryton-basse (59.Tourcoing, 27 février 1905 –). Débute le 03 octobre 1931 dans ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean). Chante THAÏS (Cénobite, Serviteur), ESCLARMONDE (un Envoyé sarrazin) en 1931 ; RIGOLETTO (Céprano, Officier, 1931 ; Marcello, 1932 ; Monterone, puis Rigoletto, 1941), LES TROYENS (une Ombre, 1931 ; un Soldat, 1932) ; SAMSON ET DALILA (Philistin), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel), GUILLAUME TELL (Chasseur) en 1932 ; MAROUF (Marchand, Mameluck, 1932 ; le Kadi, 1937), FAUST (Wagner, 1932 ; Valentin, 1933) ; PARSIFAL (Chevalier), LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (un Plaisir), LA JUIVE (Héraut), LE BARBIER DE SÉVILLE (Alcade), AÏDA (Amonasro), HAMLET (Polonius), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Marchand) en 1933 ; LOHENGRIN (Héraut), SIGURD (Rudiger), L’ETRANGER (vieux Pêcheur), SALOMÉ (Cappadocéen) en 1934 ; HERODIADE (Phanuel, 1934 ; Vitellius, 1935), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant), LE CHEVALIER A LA ROSE (Notaire) en 1935 ; LES HUGUENOTS (Veilleur, Moine, 1936) ; LE COQ D'OR (Afron), ARIANE (Phéréklos) en 1937 ; BORIS GODOUNOV (Tchernakowsky, 1937 ; Héraut, puis Exempt, 1944) ; SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch, 1938), GWENDOLINE (Danois, 1941), PALESTRINA (Orateur, le Roi d'Espagne, 1942), ALCESTE (Héraut, 1944). A créé LA VISION DE MONA (un Islandais), MAXIMILIEN (une Voix), UN JARDIN SUR L'ORONTE (un Garde), VERCINGETORIX (Soldat), LA PRINCESSE LOINTAINE (Bruno, un Pèlerin), ROLANDE (Officier), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan), LE MARCHAND DE VENISE (Serviteur), ŒDIPE (Thébain), LA SAMARITAINE (Nathanaël), L’AIGLON (Officier), LA CHARTREUSE DE PARME (Barbone), LE ROI D'YS (Jahel), PEER GYNT (Forgeron, Marchand).

 

FORESTIER. Il a débuté en 1677. Il a chanté ISIS de Lully (Neptune).

 

FORESTIER. Haute-contre. Il débuta en 1742.

 

FORMICHI Cesare. — Baryton italien (Rome, 15 avril 1883 – Rome, 21 juillet 1949). En représentation chante AÏDA (Amonasro) et THAÏS (Athanaël) en 1922. Quand il se retira de la scène, il devint impresario puis directeur artistique du Casino de Vichy.

 

FORNARI. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1916.

 

FORTI Victor. — Ténor (vers 1890 -). Débute dans LA WALKYRIE (Siegmund) le 10 août 1928. Chante L'OR DU RHIN (Loge, 1929), TANNHÄUSER (Tannhäuser), SALOMÉ (Hérode) en 1930 ; TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) en 1931. Crée GUERCOEUR (Heurtal) le 21 avril 1931.

 

FOURCADE. — Est affiché dans THAÏS (un Serviteur, 1898), LES HUGUENOTS (Maurevert, 1898 ; Moine, 1906), RIGOLETTO (Monterone, 1898 ; Officier, 1916), L’AFRICAINE (Officier, 1902). A créé LANCELOT (un Officier) le 07 février 1900.

 

FOURNETS René-Antoine. — Basse. Débute le 10 octobre 1892. => biographie

 

FRACHER Julien. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), PARSIFAL (Chevalier, 1928), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), L’AIGLON (Vénitien, 1937), GWENDOLINE (Danois, 1942), MAROUF (Cheik el Islam, 1947).

 

FRADIN. — A créé PARSIFAL (un Chevalier) le 04 janvier 1914 et fut affiché dans THAÏS (un Cénobite, 1934).

 

FRANCELL Fernand (Fernand Claude Eugène FRANÇOIS dit). — Ténor (21.Gevrey-Chambertin, 09 novembre 1879 – Paris, 20 février 1966). Au cours d'un Gala, le 1er avril 1919, chante MONSIEUR CHOUFLEURI RESTERA CHEZ LUI LE... (Chrysodole).

 

FRANCI Benvenuto. — Baryton italien (Pienza, près de Sienne, 01 juillet 1891 – Rome, 27 février 1985). En représentation, débute le 25 juin 1926 dans AÏDA (Amonasro).

 

FRANCK Daniel. — A débuté en 1961 dans LES TROYENS (Mercure).

 

FRANTZ Ferdinand. — Baryton-basse (Kassel, 08 février 1906 – Munich, 25 mai 1959). En représentation, chante SIEGFRIED (Wotan) et LA WALKYRIE (Wotan) en novembre 1950.

 

FRANZ Paul (François GAUTHIER dit). — Ténor (Paris, 30 novembre 1876 – Paris, 20 avril 1950). Débute dans LOHENGRIN (Lohengrin) le 01 février 1909. Chante, en 1909, SAMSON ET DALILA (Samson), SIGURD (Sigurd), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), FAUST (Faust), TANNHÄUSER (Tannhäuser) ; en 1910, LA DAMNATION DE FAUST (Faust), LA WALKYRIE (Siegmund), AÏDA (Radamès) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther), LE CID (Rodrigue) ; puis, LE PROPHETE (Jean, 1912), TRISTAN ET ISOLDE (Tristan, 1913), LE VIEIL AIGLE (Toloik, 1914), PATRIE ! (Kerloo, 1916), MESSIDOR (Guillaume, 1917) ; OTHELLO (Othello), MONNA VANNA (Prinzevalle), SALAMMBO (Matha) en 1919 ; LES HUGUENOTS (Raoul), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried) en 1925 ; SIEGFRIED (Siegfried, 1926), LA JUIVE (Eléazar, 1933). Est le créateur, au Palais Garnier, de PARSIFAL (Parsifal), JEANNE D'ARC (Dumois), HELENE (Pâris), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Auférus), ANTAR (Antar), LES TROYENS (Enée), LA FILLE DE ROLAND (Gérald), PADMAVATI (Ratan-Sen), LE JARDIN DU PARADIS (le Prince), ESTHER (Assuérus), L’ILE DÉSENCHANTÉE (Solnek), SALAMINE (Xerxès), LA TENTATION DE SAINT ANTOINE (Satan). Il a participé à la première, le 22 décembre 1921 d'HERODIADE (Jean) de Jules Massenet, et, le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (le Chevalier Roland) de Jules Massenet. Il devint professeur au Conservatoire de Paris en 1938.

 

FRANZINI Mario. — Basse (Bologne, Italie, 01 avril 1903 –). Débute le 02 mai 1948 dans FAUST (Méphistophélès).

 

FRERE. Il a débuté en 1686. Il a chanté ARMIDE de Lully (La Haine).

 

FRÉRET. — A débuté salle Le Peletier en 1856, le 14 juillet, dans GUILLAUME TELL (un Chasseur). Au Palais Garnier, a encore chanté ce rôle, et également, jusqu'en 1878, HAMLET (Polonius), LE FREISCHÜTZ (Samiel), GUILLAUME TELL (Paysan), LA JUIVE (Homme du peuple), LE PROPHÈTE (Officier, Paysan), LA REINE DE CHYPRE (Cypriote), ROBERT LE DIABLE (Ermite), L’AFRICAINE (Evêque, l'Inquisiteur), LES HUGUENOTS (Méru, Maurevert), FAUST (un Soldat). A créé JEANNE D'ARC (de Gaucourt), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (un Radjah) de Jules Massenet.

 

FRÉVILLE Christophe Eugène (Christophe Eugène FILOCQUE dit). — Ténor (Meurthe, 1864 –). Est affiché dans LES HUGUENOTS (un Moine, 1908), PARSIFAL (Chevalier, 1914). Il fut membre des chœurs de la Société des Concerts du Conservatoire de 1902 à 1914.

 

FRICK Gottlob. — Basse (Olbrönn, Allemagne, 28 juillet 1908 –). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante LA FLÛTE ENCHANTÉE (Zarastro) en 1953.

 

FRIZON. Il a débuté en 1674.

 

FRONVAL Charles. — Ténor (17.La Rochelle, 19 février 1903 – 29 décembre 1982). Débute dans SAMSON ET DALILA (Samson) le 03 avril 1940. Chante LA DAMNATION DE FAUST (Faust, 1940) ; GWENDOLINE (Armel), FIDELIO (Florestan) en 1941 ; ESCLARMONDE (le Chevalier Roland, 3e tableau), PALESTRINA (Palestrina) en 1942 ; PENELOPE (Ulysse, 1943), L’ETRANGER (André, 1944) ; LE ROI D'YS (Mylio), HERODIADE (Jean), LA TOUR DE FEU (Yves) en 1945 ; ANTAR (Antar), JOSEPH (Siméon), MONNA VANNA (Prinzevalle), PADMAVATI (Ratan-Sen) en 1946 ; LOHENGRIN (Lohengrin, 1947), LA WALKYRIE (Siegmund, 1948), TRISTAN ET ISOLDE (Tristan, 1949), LES INDES GALANTES (Adario, 1956). A créé ANTIGONE (le Garde).

 

FROUMENTY Pierre. — Basse (47.Agen, 14 juin 1897 – 01 février 1975). Débute le 04 juillet 1930 dans LES HUGUENOTS (de Retz). Est affiché dans, en 1930, LES HUGUENOTS (Méru, puis le Veilleur), THAÏS (Palémon), MAROUF (le Kadi), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel, puis Hans Sachs en 1937), RIGOLETTO (Monterone), SALOMÉ (Cappadocéen), LES TROYENS (Sentinelle, puis Priam en 1931) ; en 1931, PARSIFAL (Chevalier, puis Gumemanz en 1935), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier, puis Gunther en 1934), SAMSON ET DALILA (Abimelech), OTHELLO (Montano), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet, puis le Duc en 1933 et Frère Laurent en 1952), ESCLARMONDE (un Envoyé sarrazin) ; en 1932, HERODIADE (Vitellius, puis Phanuel en 1935), TRISTAN ET ISOLDE (Pilote, puis Roi Marke en 1936) ; en 1933, LOHENGRIN (le Roi), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant), LA JUIVE (Albert), LE BARBIER DE SÉVILLE (Notaire), AÏDA (le Roi), LE CHEVALIER A LA ROSE (Commissaire, puis de Faninal en 1935 et Baron Ochs en 1957) ; en 1934, UN JARDIN SUR L'ORONTE (Prince d'Antioche) ; en 1935, SALADE (Tartaglia) ; en 1936, TANNHÄUSER (Landgrave), FAUST (Méphistophélès) ; en 1937, FIDELIO (Rocco) BORIS GODOUNOV (Pimen) ; en 1939, LE MARCHAND DE VENISE (Antonio) ; en 1945, LA TOUR DE FEU (Yann), PENELOPE (Eumée); en 1946, ANTAR (Malek), MONNA VANNA (Marco) ; en 1947, LE COQ D'OR (Roi Dodon) ; en 1948, LA WALKYRIE (Wotan) ; en 1949, LE ROI D'YS (le Roi) ; en 1952, BOLIVAR (l'Evêque) ; en 1954, LES INDES GALANTES (Osman), LA FLUTE ENCHANTÉE (Prêtre) ; en 1958, DIALOGUES DES CARMÉLITES (le Marquis), UN BAL MASQUÉ (Comte Horn). Est le créateur de VIRGINIE (le Maitre), ELEKTRA (Précepteur d'Oreste), VERCINGETORIX (Crétognat), LA PRINCESSE LOINTAINE (Frère Trophime), DIANE DE POITIERS (un Musicien), SEMIRAMIS (un Astrologue), OEDIPE (Créon), PALESTRINA (Spectre), LE DRAC (André), ANTIGONE (Tirésias), LES NOCES CORINTHIENNES (Théognis) BOLIVAR (Aveugle).

 

FUCHS Eugène. — Baryton (Nuremberg, 03 septembre 1893 – Berlin, 03 mars 1971). En représentation, débute le 05 juin 1934 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser). Chante SIEGFRIED (Albérich) en 1938.

 

FUCHS. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1927.

 

FUGÈRE Lucien. — Baryton (Paris, 28 juillet 1848 – Paris, 15 janvier 1935). Au cours d'un Gala, le 01 avril 1919, interprète MONSIEUR CHOUFLEURI RESTERA CHEZ LUI LE... (Choufleuri).

 

FUSCO. — Ténor. En représentation, chante OTHELLO (Cassio) le 20 juin 1914.

 

GABOR Constantin. — Basse (Brasov, Roumanie, 11 juillet 1929-). Débute en 1963 dans ŒDIPE (le Veilleur).

 

GABY. — Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1882), L’AFRICAINE (Evêque, 1883), LE COMTE ORY (Chevalier, 1883).

 

GAGNEAU. — Est affiché en 1952 dans LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti).

 

GAILHARD Pierre dit Pedro. — Basse (31.Toulouse, 01 août 1848 – Paris, 12 octobre 1918). Débute salle Le Peletier le 03 novembre 1871 dans FAUST (Méphistophélès). En 1872 chante L'AFRICAINE (Inquisiteur), LES HUGUENOTS (Saint-Bris), DON JUAN (Léporello) ; en 1873, LE FREISCHÜTZ (Gaspard), puis HAMLET (le Roi, 1875), MEFISTOFELE (Mefistofele, 1883), SAPHO (Pythéas, 1884). Est le créateur de LA REINE BERTHE (Simon), JEANNE D'ARC (Richard), FRANÇOISE DE RIMINI (Guido). Est nommé Directeur de l'Opéra en 1884.

 

GALLARD. Il a débuté vers 1737.

 

GALLIA Roger (Roger GOURBESVILLE dit). — Ténor (10 mars 1913 –). Débute dans AÏDA (Radamès) le 11 décembre 1950.

 

GALLOIS. — Débute dans LA JUIVE (un Homme du peuple) le 11 juillet 1888. Est affiché dans LES HUGUENOTS (de Méru, 1888 ; Boisrosé, 1891 ; Cossé, 1892), ROBERT LE DIABLE (Héraut, 1888), GUILLAUME TELL (Rodolphe, 1888 ; Pasteur, 1892), L’AFRICAINE (Indien, 1889 ; Officier, 1892), LA FAVORITE (Gaspard, 1889 ; Seigneur, 1904), HENRY VIII (Archevêque 1889 ; de Surrey, 1891), LUCIE DE LAMMERMOOR (Gilbert, 1889), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1890 ; Benvolio, 1892), SIGURD (Irnfrid, 1890 ; Haward, 1903), RIGOLETTO (Borsa, 1891), LE PROPHÈTE (Soldat, 1892 ; Paysan, 1903 ; Garçon d'auberge, 1905), LOHENGRIN (Vassal, 1892), HAMLET (Fossoyeur, 1892), LE CID (Don Arias, 1893), SALAMMBO (Prêtre, 1893), TANNHÄUSER (Heinril, 1895), AÏDA (Messager, 1895), PATRIE ! (Vargas, 1900), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1900), ASTARTE (Choribas, 1901), LE TROUVÈRE (Messager, 1904), THAMARA (Officier, 1907). A créé ASCANIO (d'Estourville), SALAMMBO (Grand Prêtre de Khanon), SAMSON ET DALILA (Messager) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; LA MONTAGNE NOIRE (un Chef), FREDEGONDE (un Clerc), HELLE (Paysan), MESSIDOR (Prêtre), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser), JOSEPH (Officier), LANCELOT (Chevalier), LES BARBARES (Homme du peuple), PAILLASSE (Paysan), LA STATUE (Ali), L'ETRANGER (le vieux Pierre), DARIA (Bûcheron).

 

GALLOS Hermann. — Ténor autrichien (Vienne, 21 janvier 1886 - Vienne, 20 février 1957). En 1928, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante FIDELIO (Jacquinot), LES NOCES DE FIGARO (Brid'Oison), L'ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille), TRISTAN ET ISOLDE (Pâtre, Matelot), LE CHEVALIER A LA ROSE (Valsacchi). Il est mort sur la scène de l'Opéra de Vienne.

 

GALLY Jean Alexis. — (33.Bordeaux, 15 août 1853 –). Débute en créant JEANNE D'ARC de Mermet (le Bar du Duc) le 05 avril 1876.

 

GALOUDET. Il a débuté en 1728.

 

GANDUBERT Gabriel Hippolyte. — Ténor. Débute le 28 décembre 1895. => biographie

 

GARAIT. — Ténor. En 1903, débute le 13 février dans TANNHÄUSER (Tannhäuser), et chante SIGURD (Sigurd).

 

GARAZZI Peyo (Peyo ETCHEVERRY dit). Ténor (64.Saint-Jean-Pied-de-Port, 31 mars 1937-). Débute en 1970. Chante LA TRAVIATA (Rodolphe) ; RIGOLETTO (le Duc) ; FAUST.

 

GARDES Roger. — Ténor (Paris, 04 mars 1922 –). Débute le 12 novembre 1954 dans LES INDES GALANTES (Damon). En 1960, chante L'ENFANT ET LES SORTILEGES (la Théière).

 

GARDONI. Ténor. Il débuta vers 1843.

 

GARET. — En 1877, est affiché dans L'AFRICAINE (un Officier de Marine).

 

GARZO. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Happy) le 16 mai 1912.

 

GASPARD. — Baryton. A débuté salle Le Peletier le 11 mars 1867 en créant DON CARLOS (le Comte de Lorme). A été affiché dans L'AFRICAINE (Grand Brahmine, 1867), GUILLAUME TELL (Leuthold, 1867 ; Melchtal, 1875), LA JUIVE (Ruggiero, 1868, Veilleur, 1882), LES HUGUENOTS (de Retz, 1868 ; Thoré, 1870), LE PROPHÈTE (Mathisen, 1869), ROBERT LE DIABLE (Alberti, 1870), LA MUETTE DE PORTICI (Borella, 1870), DON JUAN (Commandeur, 1871),  HAMLET (Horatio, 1872), LE FREISCHÜTZ (Kouno, 1876), LA REINE DE CHYPRE (Héraut d'armes, 1877), POLYEUCTE (Félix, 1878). Est le créateur de FAUST (Wagner), HAMLET (Fossoyeur), JEANNE D'ARC (Amboise), POLYEUCTE (Centurion), HENRY VIII (Archevêque de Canterbury), RIGOLETTO (Monterone).

 

GASPARINI Bindo. — Ténor (1880 –). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Betto) le 16 mai 1912.

 

GAUDIOSO Gerardo. — Avec la troupe du Théâtre San Carlo de Naples, crée UN BAL MASQUÉ (Silvano) le 1er juillet 1951.

 

GAUTIER Jules dit Franz. — Ténor (13.Marseille, 1866 – 1951). Débute dans SIGURD (Sigurd) le 3 juillet 1896. Chante HAMLET (Laerte, 1896), LES HUGUENOTS (de Tavannes, 1897 ; Raoul, 1908) ; en 1908 SAMSON ET DALILA (Samson), FAUST (Faust), AÏDA (Radamès), RIGOLETTO (le Duc), SALAMMBO (Shahabarim), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) ; en 1909, GUILLAUME TELL (Arnold) ; en 1916, LES GIRONDINS (Jean Ducos). Il avait débuté à l’Opéra-Comique le 10 janvier 1901.

 

GAYARRE Julian. — Ténor espagnol (Valle de Roncal, près de Pampelune, 09 janvier 1844 – Madrid, 02 janvier 1890). Débute le 07 avril 1886 dans L'AFRICAINE (Vasco de Gama).

 

GAYE Jean. Il a débuté en 1673. Il a chanté : ISIS de Lully (Hierax) ; BELLEROPHON de Lully (Jobate) ; L'EGLOGUE DE VERSAILLES de Lully (Corydon) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully; ALCESTE de Lully (Alcide).

 

GAZZO Laurent. — Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Fils, 1949), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

GEAY Robert. — Basse (Oran, 23 mars 1932 ). Débute le 23 novembre 1960 dans CARMEN (Zuniga). Chante LES INDES GALANTES (don Alvar, 1962), puis TOSCA (Angelotti) ; BOLIVAR (un Soldat) ; LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès) ; CARMEN (Escamillo) ; FAUST (Méphistophélès).

 

GEBELIN Jean-Charles. — Baryton (1937-). Débute en 1970. Chante CARMEN (Escamillo) ; LA TRAVIATA (d'Orbel).

 

GEDDA Nicolaï (Harry Gustaf Nikolaj GÄDDA dit). — Ténor suédois (Stockholm, 11 juillet 1925 ). Débute le 11 janvier 1954 dans LES INDES GALANTES (Damon). Crée OBERON (Huon de Bordeaux) et chante LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino, 1954), LA TRAVIATA (Rodolphe, 1956), RIGOLETTO (le Duc, 1956), OTHELLO (Cassio, 1957), FAUST (Faust, 1961).

 

GÉLIN Nicolas. Basse-taille (52.Prangey, 15 novembre 1726 – décembre 1810). Epouse vers 1774, Louise-Madeleine Lany, danseuse à l'Opéra. Il débuta vers 1750. Il chanta : ACIS ET GALATHEE de Lully (Neptune, Polyphème) ; LES AMOURS DE TEMPÉ de Dauvergne (Philémon, berger) ; DAPHNIS ET CHLOE de Boismortier (Pan) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Apollon, un Egypan, Marc-Antoine) ; TITON ET L'AURORE de Mondonville (Borée, Eole) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Jupiter, Pollux) ; LES ELEMENTS de La Lande et Destouches (Pan) ; LES FETES DE L'HYMEN ET DE L'AMOUR (Canope) ; PLATÉE de Rameau (Cithéron) ; ISSE de Destouches (Hylas) ; LES SURPRISES DE L'AMOUR de Rameau (Anacréon) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Thésée) ; ALCESTE de Lully (Alcide) ; PROSERPINE de Lully (Pluton) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Arcalaüs) ; DARDANUS de Rameau (Anténor) ; ARMIDE de Lully (Hidraot, Ubalde) ; HERCULE MOURANT de Dauvergne (Hercule) ; ZAÏS de Rameau (Cindor) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets, Campra et Berton (Thoas) ; L'OPERA DE SOCIÉTÉ de Giraud (Valère, chantant le rôle d'un Chasseur) ; POLYXÈNE de Dauvergne (Pyrrhus) ; LES FÊTES D'HÉBÉ, OU LES TALENTS LYRIQUES de Rameau (Tyrtée) ; NAÏS de Rameau (Télénus) ; TANCRÈDE de Campra (Argant) ; LE DEVIN DU VILLAGE de J.-J. Rousseau (le Devin) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Danaüs) ; LINDOR ET ISMENE, entrée des ROMANS de Nieil (le Grand-Prêtre) ; SILVIE de Berton et Trial (Hylas) ; ERNELINDE de Philidor (Rodoald) ; ENEE ET LAVINIE de Dauvergne (Latinus) ; PSYCHE ET L'AMOUR, acte des FETES DE PAPHOS de Mondonville (Tisiphone, furie) ; LA PROVENÇALE, acte des FETES DE THALIE de Mouret (Chrysante) ; AJAX de Bertin (Ajax) ; ZAÏDE de Royer (Zuléma) ; ZOROASTRE de Rameau (Abramane) ; ALCIONE de Marais (Phorbas) ; ISMENE ET ISMENIAS de La Borde (Azaris) ; ADELE DE PONTHIEU de Berton (Alphonse) ; LES SAUVAGES de Rameau (Don Alvar) ; L'UNION DE L'AMOUR ET DES ARTS de Floquet (Hermotine) ; IPHIGENIE EN AULIDE (Calchas) ; SABINUS de Gossec (le Grand-Druide, le Génie de la Gaule) ; LA TURQUIE, acte de L'EUROPE GALANTE de Campra (Zuliman) ; PHILEMON ET BAUCIS de Gossec (Jupiter) ; ALCESTE de Gluck (le Grand-Prêtre) ; EUTHYME de Désormery (le Grand-Prêtre). Il quitta l'Opéra en 1779.

 

GENIBREL Théodore. Basse (09.Allemands, 07 mai 1820-). Il appartint à l’Opéra de 1847 à 1850.

 

GÉNIN Georges. — Ténor (69.Lyon, 30 décembre 1899-). Débute le 28 novembre 1925 dans LA TOSCA (Sciarrone). Chante FAUST (Faust, 1931), RIGOLETTO (le Duc, 1932), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1933), AÏDA (Radamès, 1949).

 

GENTY Claude. — (18 avril 1931-). Débute le 31 janvier 1962 dans CARMEN (Moralès).

 

GERARD. Il débuta en 1839.

 

GERMAIN Pierre. — Baryton (25 mars 1923 – 16 septembre 1963). Débute le 13 juin 1952 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Papagéno). Chante LES INDES GALANTES (Ali, 1952), OBERON (Sherasmin, 1954), DON JUAN (Mazetto, 1956), CARMEN (Morales, 1959), L'ENFANT ET LES SORTILEGES (l'Horloge, le Chat, 1960), LA TOSCA (Sacristain, 1962).

 

GESTA. — Crée HENRY VIII (un Officier) le 05 mars 1883.

 

GHIAUROV Nicolaï. — Basse bulgare naturalisée italienne (Lydjene, près de Velingrad, 13 septembre 1929 – Modène, 02 juin 2004). En représentation, débute le 19 novembre 1958 dans FAUST (Méphistophélès) et chante AÏDA (Ramfis).

 

 

 

Nicolaï Ghiaurov dans Boris Godounov (Boris) à Vienne

 

 

GHIUSELEV Nicola (Nikola Nikolaev GUZELEV dit). — Basse (Pawlikeni, Bulgarie, 17 août 1936-). Débute en 1968 dans DON CARLOS (Philippe II).

 

GIANNOTTI Pierre. — Ténor. Débute le 19 février 1950. => biographie

 

GIBAND Félix. — Basse (1924-). Débute en 1970. Chante RIGOLETTO (Sparafucile) ; DON CARLOS (un Moine) ; GIANNI SCHICCHI (Amantio di Nicolao) ; BENVENUTO CELLINI (Cappadocéen) ; DIALOGUES DES CARMELITES (le Médecin).

 

GIBERT Etienne. — Ténor (30.Jonquières-Saint-Vincent, 03 décembre 1859 – Paris, 1929). Débute dans L'AFRICAINE (Vasco de Gama) le 06 novembre 1893. Chante LOHENGRIN (Lohengrin, 1893), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1894), TANNHÄUSER (Tannhäuser, 1898).

 

GIBERT Frédéric. — Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Garçon d'auberge, un Lourdeau, 1949), DIALOGUES DES CARMÉLITES (un vieux Monsieur, 1957), JEANNE AU BUCHER (Heurtebise, 1957).

 

GIBIN Giovanni. — Ténor (au Pérou, 1929-). Débute en 1968 dans AÏDA (Radamès).

 

GICQUEL Jean. — Baryton (08 décembre 1913-). Débute le 25 octobre 1941 dans LE ROI D'YS (Jahel). Est affiché dans RIGOLETTO (Officier, 1941 ; Céprano, 1942), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1942), FAUST (Wagner, 1942 ; Valentin, 1945), THAÏS (Cénobite, 1942 ; Serviteur, 1943), MAROUF (Mameluck, 1942), OTHELLO (Héraut, 1943), ROMÉO ET JULIETTE (Paris, 1944 ; Grégorio, 1947), ALCESTE (Choryphée, 1944), L’ETRANGER (vieux Pêcheur, 1944), BORIS GODOUNOV (Lovitsky, 1944 ; Exempt, Tchernakowsky, 1946), PÉNÉLOPE (Ctésyppe, 1945), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan, 1945), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant, 1947), LE COQ D'OR (Prince Afron, 1947), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Nachtigall, 1948), TRISTAN ET ISOLDE (Berger, 1949), LE MARCHAND DE VENISE (un Juif, 1949). A créé PALESTRINA (un Chanteur) et BOLIVAR (un Laboureur, un Officier).

 

GIGLI Beniamino. — Ténor italien (Recanati, Marches, 20 mars 1890 – Rome, 30 novembre 1957). En représentation, chante RIGOLETTO (le Duc) et LA TRAVIATA (Rodolphe) en novembre 1934.

 

GILBERT. — Basse. Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1882), LE COMTE ORY (Chevalier, 1882), L’AFRICAINE (Officier 1883), SAPHO (Héraut, 1884), LE PROPHETE (Officier, 1890).

 

GILION Mario. — Voir GILLION Mario.

 

GILLAND. — Basse. Débute le 27 juin 1881 dans ROBERT LE DIABLE (un Chevalier). Est affiché dans LES HUGUENOTS (de Tavannes, 1881), LA FAVORITE (Seigneur, 1882), LE COMTE ORY (Chevalier, 1882).

 

GILLES Raoul Ernest dit Raoul. — Ténor (30.Uzès, 12 octobre 1896 – 28 juin 1982). Débute le 04 juillet 1926 dans THAÏS (Nicias). Chante ROMÉO ET JULIETTE (Pâris, 1926 ; Tybalt, 1939), BORIS GODOUNOV (Innocent, 1926 ; Missaïl, 1937) ; en 1927, PADMAVATI (Marchand), PAILLASSE (Beppe), HERODIADE (une Voix) ; en 1928, SALOMÉ (troisième Juif), MADAME BUTTERFLY (Yamadori), LE COQ D'OR (l'Astrologue), RIGOLETTO (le Duc), PARSIFAL (Ecuyer, puis Chevalier en 1935) ; en 1929, LES TROYENS (Hylas), L'ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille), L’OR DU RHIN (Mime), MAROUF (Marchand), GUILLAUME TELL (Ruodi) ; en 1930, LES HUGUENOTS (de Tavannes), L’HEURE ESPAGNOLE (Torquemada), TANNHÄUSER (Walther), MONNA VANNA (Borso), LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de la Maréchale, puis Valsacchi en 1932) ; OTHELLO (Rodrigue, 1931) ; en 1932, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser), ELEKTRA (jeune Serviteur) ; en 1933, GUERCOEUR (Ombre d'un poète), LA JUIVE (Léopold) ; puis L'ETRANGER (vieux Pierre, 1934), L'AIGLON (Frédéric de Gentz, 1937), HAMLET (Marcellus, 1938), LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos, 1940), L’ILLUSTRE FREGONA (Lope, 1940). A créé LA TRAVIATA (Vicomte), LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de Faninal, Marchand d'animaux), LES BURGRAVES (un Burgrave), NAÏLA (un Prêtre), LES MATINES D'AMOUR (Frère Allaume), TURANDOT (Pong), MAROUF (le Fellah, un Muezzin, un Homme de police), SALAMINE (Dignitaire de la Cour), VIRGINIE (Amaury), LA DUCHESSE DE PADOUE (Canalto), MAXIMILIEN (Colonel Lopez), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Marchand), VERCINGETORIX (Vercasilaun), PERKAIN (le Barde), LA PRINCESSE LOINTAINE (Bristagne, un Pèlerin), ROLANDE (Manné), SALADE (Cinzio), LE MARCHAND DE VENISE (un Masque, un Vénitien), LA SAMARITAINE (Marchand), L’ENFANT ET LES SORTILÈGES (Vieillard arithmétique), PALESTRINA (Orateur du Roi d'Espagne). A rempli les fonctions de souffleur à partir de 1945.

 

GILLES Raymond Edouard Jacques dit Raymond. — Baryton-basse (Paris, 25 juin 1880 –). En représentation, crée FEDORA (Désiré) le 20 octobre 1910, et chante LA TOSCA (le Geôlier, 1925) et MANON (le Portier, 01 juin 1943).

 

GILLET. — Crée LA STATUE (un Homme de justice) le 06 mars 1903.

 

GILLION Mario [GILION]. — Ténor italien d’origine française (1870 – Marseille, 24 novembre 1914). Débute dans GUILLAUME TELL (Arnold) le 31 décembre 1910, et chante AÏDA (Radamès) en 1911.

 

GILLY André. — Ténor (– 1922). Au cours d'un Gala, le 28 avril 1912, interprète LA FILLE DE MADAME ANGOT (Pomponnet).

 

GILLY Eugène Dinh dit Dinh. — Baryton (L'Agha, Algérie française, 21 juillet 1877 – Londres, 19 mai 1940). Père de Renée Gilly, cantatrice. Débute en créant PAILLASSE (Sylvio) le 14 décembre 1902. Crée également LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther). Chante FAUST (Valentin), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio) en 1903 ; AÏDA (Amonasro), SALAMMBO (Spendius), LE TROUVÈRE (de Luna) en 1904 ; SIGURD (Grand Prêtre d'Odin), LE CID (le Roi), LE FREISCHÜTZ (Kilian) en 1905 ; ARMIDE (Ubalde, 1905 ; Hidraot, 1907), TANNHÄUSER (Wolfram, 1906), THAMARA (Khirvan, 1907), LOHENGRIN (Hérault puis le Roi, 1908), LES HUGUENOTS (Nevers, 1908).

 

GIMENEZ Eduardo. — Ténor espagnol (Mataro, près de Barcelone, 02 juin 1940-). Débute en 1971 dans LE BARBIER DE SEVILLE (Almaviva).

 

GINGAN. Il a débuté en 1673.

 

GIOVANNETTI Julien. — Baryton-basse (20.Morosaglia, hameau de la Rocca Suprana, 09 janvier 1914 – Paris, 29 janvier 1966). Débute le 26 février 1947 dans DON JUAN (Mazetto). En 1957, chante DON JUAN (Léporello) ; en 1959, interprète L'ATLANTIDE (Cheik-ben-Cheik), CARMEN (Escamillo).

 

GIRARD. — Débute le 05 août 1878 dans LES HUGUENOTS (Cossé). Chante HAMLET (Fossoyeur, 1878 ; Marcellus, 1881), LE PROPHÈTE (Officier, 1878 ; Seigneur, 1882), L’AFRICAINE (Officier, 1879 ; Indien, 1880), LA FAVORITE (Seigneur, 1879 ; Gaspard, 1882), LE ROI DE LAHORE (Radjah, 1879), LA JUIVE (Homme du peuple, 1879 ; Crieur, 1890), LA MUETTE DE PORTICI (Lorenzo, 1879), LES HUGUENOTS (Maurevert, puis Bois-rosé, 1880 ; Léonard, 1881, de Tavannes, 1883), AÏDA (Messager, 1880), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), LE TRIBUT DE ZAMORA (Alcade Maïor, 1881), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1881 ; Hérault, 1890), SAPHO (Eratès, 1884). Crée HENRY VIII (Seigneur), TABARIN (Jehan), SIGURD (Haward), LE CID (Don Arias) le 30 novembre 1885, LA DAME DE MONSOREAU (Huissier), PATRIE ! (Miguel).

 

GIRAUD. — Basse. Débute dans LA FAVORITE (Balthazar) le 16 mars 1881. Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1882), LE COMTE ORY (Chevalier, 1883).

 

GIRAUD Jean. — Baryton (86.Poitiers, 28 août 1907 –). Débute dans RIGOLETTO (Marcello) le 17 avril 1940.

 

GIRAUDEAU Jean. — Ténor (83.Toulon, 01 juillet 1916 –). Débute dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino) le 8 août 1947. Chante la même année THAÏS (Nicias) ; en 1948, BORIS GODOUNOV (Chouisky), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David), FIDELIO (Jaquinot) ; en 1949, LES NOCES CORINTHIENNES (Hippias) OTHELLO (Cassio), MAROUF (Mârouf), LE MARCHAND DE VENISE (Gratiano) ; en 1951, L'ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille) ; en 1952, LA TRAVIATA (Rodolphe), LUCIFER (une Voix), LES INDES GALANTES (Valère, Tacmène), L'AIGLON (Attaché militaire) ; en 1953, ANTIGONE (le Garde) ; en 1956, LE VAISSEAU FANTOME (Erik), DON JUAN (Ottavio) ; en 1957, RIGOLETTO (le Duc) ; puis L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve, 1958 ; Torquemada, 1960), L’ENFANT ET LES SORTILEGES (Vieillard arithmétique, 1960). Crée BOLIVAR (Nicanor), DRAMMA PER MUSICA (une Voix), DIALOGUES DES CARMÉLITES (le Chevalier), L'ATLANTIDE (Le Mesge). Il fut directeur de l'Opéra-Comique de 1969 à 1971.

 

GIRAUDET Alfred-Auguste. — Basse (91.Etampes, 28 mars 1845 –). Débute le 10 septembre 1880 dans LES HUGUENOTS (Marcel). La même année, chante LA JUIVE (Brogni), AÏDA (Ramphis), L’AFRICAINE (don Pédro) ; en 1881, LE PROPHÈTE (Zaccharie), HAMLET (le Roi), ROBERT LE DIABLE (Bertram), GUILLAUME TELL (Walther) ; en 1882, LA FAVORITE (Balthazar). A créé LE TRIBUT DE ZAMORA (Ramire II), FRANÇOISE DE RIMINI (Dante). Il fut professeur de déclamation lyrique (opéra) au Conservatoire de Paris (1889-1901).

 

GIRIAT Albert Frédéric dit Albert. — Ténor (69.Villeurbanne, 12 décembre 1910 –). Débute le 11 octobre 1943 dans LE ROI D'YS (Mylio). Chante en 1943, FAUST (Faust) ; en 1944, ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) et RIGOLETTO (le Duc).

 

GIUNTA Arsenio. — En représentation, chante RIGOLETTO (Borsa) le 30 mai 1947.

 

GLINEUR Albert. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1935), THAÏS (Cénobite, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE DRAC (Pêcheur, 1942), HERODIADE (Romain, 1945).

 

GLOSSOP Peter. — Baryton (Sheffield, Angleterre, 06 juillet 1928 ). Débute en 1966 dans DON CARLOS (Posa).

 

GOBBI Tito. — Baryton italien (Bassano del Grappa, près de Venise, 24 octobre 1913 – Rome, 05 mars 1984). Beau-frère de Boris Christoff. En représentation, chante l'acte II de TOSCA (Scarpia) avec Maria Callas et Albert Lance le 19 décembre 1958 sous la direction de George Sebastian. Chante TOSCA (Scarpia) avec Maria Callas et Renato Cioni les 19, 22, 26 février sous la direction de Georges Prêtre, et 01, 03, 05, 08, 10 et 13 mars 1965 sous la direction de Nicola Rescigno. Chante OTHELLO (1966), FALSTAFF (1970).

 

GODARD. Taille. Il a débuté vers 1751.

 

GODARD Alfred Louis Henri dit Alfred. — Basse (Paris, 29 janvier 1884 –). Débute le 02 février 1918 dans MONNA VANNA (Torello). La même année, est affiché dans RIGOLETTO (Céprano), THAÏS (Cénobite), SAMSON ET DALILA (Philistin), GUILLAUME TELL (Leuthold), HAMLET (Polonius) ; en 1919, OTHELLO (Héraut), HENRY VIII (Huissier), PATRIE ! (Galena) ; en 1920, LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Marchand).

 

GODART Jules. — Ténor belge (Quaregnon, Belgique, 1877 – 78.Le Vésinet, 23 décembre 1909). Débute dans LOHENGRIN (Lohengrin) le 6 juin 1908. En 1908 chante SAMSON ET DALILA (Samson) et LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried) ; en 1909, LA WALKYRIE (Siegmund) et FAUST (Faust). Il mourut soudainement des suites d'un empoisonnement.

 

GODONESCHE. Basse-taille. Il a débuté en 1673. Il a chanté notamment : ALCESTE de Lully (Nicomède, Pluton) ; THESEE de Lully (Mars) ; ISIS de Lully (Pan) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully ; PROSERPINE de Lully (Jupiter).

 

GOFFIN Paul. — Ténor. En 1919, débute dans FAUST (Faust) le 29 septembre, puis chante ROMÉO ET JULIETTE (Roméo). En 1920, GOYESCAS (Fernando), PAILLASSE (Canio) ; en 1921, AÏDA (Radamès), RIGOLETTO (le Duc), ASCANIO (Ascanio) ; en 1922, HENRY VIII (don Gomez), LA WALKYRIE (Siegmund), LOHENGRIN (Lohengrin) et HERODIADE (Jean). A créé LA KHOVANTCHINA (André Khovansky).

 

GOGNY. — En 1893, débute dans L'AFRICAINE (don Alvar), et chante DEIDAMIE (Achille).

 

GONGUET. — Ténor. Débute le 22 novembre 1900 dans SAMSON ET DALILA (un Philistin). Fut affiché dans THAÏS (un Cénobite, 1901 ; un Serviteur, 1916), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris, 1901 ; Benvolio, 1909), LOHENGRIN (Vassal, 1901), LE PROPHETE (Dignitaire, 1901 ; Soldat, 1903 ; Paysan, 1912), GUILLAUME TELL (Ruodi, 1901 ; Pasteur, 1904 ; Rodolphe, 1908), L’AFRICAINE (Officier, 1902), SALAMMBO (Pontife, 1902 ; Grand Prêtre de Khamon, 1919), HENRY VIII (Seigneur, 1903 ; Gartner, 1919), LES HUGUENOTS (Léonard, 1904 ; Boisrosé, 1909 ; Moine, 1910), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn, 1906), THAMARA (Officier, 1907), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot, Berger, 1908), HIPPOLYTE ET ARICIE (un Parque, 1908), HAMLET (Fossoyeur, 1908 ; Marcellus, 1917), ARMIDE (Artemidor, 1909), SIGURD (Imfrid, 1909), TANNHÄUSER (Heinril,  1910), RIGOLETTO (Borsa, 1910), GWENDOLINE (Erik, 1911), LE CID (Don Arias, 1911), PATRIE ! (Vargas, 1916), SAMSON ET DALILA (Messager, 1916), OTHELLO (Cassio, 1916), ŒDIPE A COLONNE (Coryphée, 1916), LE TROUVERE (Ruiz, 1916 ; Messager, 1923), LA FILLE DU FAR-WEST (Jack Wallace, 1916), L’ETRANGER (Pêcheur, 1916), AÏDA (Messager, 1918), PAILLASSE (Paysan, 1920), LA MEGERE APPRIVOISEE (le Tailleur, Nathanaël, 1922), BORIS GODOUNOV (Kroutchov, Boyard, 1922), PADMAVATI (Guerrier, 1923), HERODIADE (Grand Prêtre, 1923). A créé LA STATUE (Homme de Police), L’ETRANGER (jeune Homme), MONNA VANNA (Borso), SALOMÉ (troisième Juif) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (un Marchand d'eau) de Georges Hüe ; SIBERIA (Lispranick), FERVAAL (un Barde, un Paysan, un Berger), LES JOYAUX DE LA MADONE (Ciccilio), PARSIFAL (Chevalier), SCEMO (Berger), THEODORA (Justinien), LES GIRONDINS (Vergnius), LE ROI ARTHUS (Lyonel), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Officier, Archer).

 

GONTCHARENKO Bernard. — Débute en 1965.

 

GORLIER André. — Est affiché dans L'AIGLON (un Gilles, 1937), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE DRAC (Pécheur, 1942), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1943 ; Garçon d'auberge, 1949), HERODIADE (Messager, 1945), BORIS GODOUNOV (Tcherniakowsky, Lovitzky, 1946), THAÏS (Cénobite, 1946), LE COQ D'OR (Boyard, 1947).

 

GOSTIC Josef. — Ténor (Stara Luka, Slovénie, 05 mars 1900 – Belgrade, 25 décembre 1963). En mai 1953, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante LA FLUTE ENCHANTÉE (un Homme armé) et L'AMOUR DE DANAÉ (Midas).

 

GOT Paul André Claude dit Claude. — Baryton-basse (Paris, 22 décembre 1906 –). Débute dans PARSIFAL (un Chevalier) le 19 octobre 1928. Chante, en 1928, LA TRAVIATA (le Baron) ; en 1929, FAUST (Méphistophélès), LES TROYENS (Priam), BORIS GODOUNOV (Boris) ; en 1930, MAROUF (Vizir). A créé LE MAS (un vieux Mendiant).

 

GOTTLIEB Peter Robert dit Peter. — Baryton (Brno, Tchécoslovaquie, 18 septembre 1930 –). Débute en 1964. Chante CARMEN (Escamillo) ; ROMEO ET JULIETTE (Mercutio) ; LES INDES GALANTES (Ali).

 

GOUJET. Il a débuté en 1732.

 

GOULAIEV Nicolas. — Avec la Compagnie de Serge de Diaghilev, a créé ROSSIGNOL (le Bonze) le 26 mai 1914.

 

GOURDON. — Au cours de Galas, a interprété LES RENDEZ-VOUS BOURGEOIS (Dugravier) en 1899, et CARMEN (Lilas Pastia) en 1900 et 1907.

 

GOURGUES Raoul. — Ténor (14 juin 1905 – 16 juin 1966). Débute le 21 novembre 1934 dans SALOMÉ (quatrième Juif). Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1935) ; en 1936, LES HUGUENOTS (Thoré), TANNHÄUSER (Walther), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris), ALCESTE (Evandre) ; en 1937, FIDELIO (Prisonnier), MAROUF (Anier, puis Homme de police et Muezzin en 1949), OTHELLO (Rodrigue), ROLANDE (Officier) ; en 1938, L’OR DU RHIN (Froh), SALAMMBO (Grand Prêtre de Khamon), HAMLET (Laerte) ; en 1939, LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), FAUST (Faust), PROMENADE DANS ROME (une Voix) ; puis L’ILLUSTRE FREGONA (Perriquito, 1940), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur, 1941 ; Intendant de Faninal, 1957), LE ROI D'YS (Mylio, 1943 ; Jahel, 1946), SAMSON ET DALILA (Messager, 1946 ; Philistin, 1947), BORIS GODOUNOV (Innocent, 1946 ; Missaïl, 1948 ; un Boyard, 1958), PADMAVATI (Marchand, 1946), LUCIE DE LAMMERMOOR (Gilbert, 1947), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Esslinger, 1948), THAÏS (Cénobite, 1951), OBERON (Jannissaire, 1955), JEANNE AU BUCHER (une Voix, 1956), SALOMÉ (Nazaréen, 1958), UN BAL MASQUÉ (Serviteur, 1958), RIGOLETTO (Borsa, puis l'Officier, 1959). A créé SALADE (Coviello), LE MARCHAND DE VENISE (Vénitien), OEDIPE (Thébain), LA SAMARITAINE (jeune Homme), L’AIGLON (Comte Sedlinsky), LE VAISSEAU FANTOME (Timonier), ORIANE (une Voix), LA CHARTREUSE DE PARME (Ludovic), PALESTRINA (Patriarche d'Assyrie), PÉNÉLOPE (Léodès), BOLIVAR (Musicien, Homme du peuple), JEANNE AU BUCHER (un Paysan).

 

GOURSON. Il a débuté en 1720.

 

GOUTTEBROZE Robert. — Ténor (22 décembre 1925 –). Débute le 04 juillet 1959 dans RIGOLETTO (le Duc). La même année, est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Chanteur), FAUST (Faust), CARMEN (don José).

 

GOVONI Marcello. — Ténor italien (Bologne, 21 octobre 1885 – Rome, 10 octobre 1944). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Larkens) le 16 mai 1912.

 

GOYON. — Il débuta vers 1851.

 

GRAARUD Gunnar. — Ténor (Holmestrand, 01 juin 1886 – Stuttgart, 06 décembre 1960). En représentation, chante TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) et LA WALKYRIE (Siegmund) en mai 1928.

 

GRANAL Georges. — Ténor. Débute dans SIGURD (Sigurd) le 19 août 1910. En 1913, chante LES HUGUENOTS (Raoul), AÏDA (Radamès), SAMSON ET DALILA (Samson) ; en 1914, RIGOLETTO (le Duc) ; en 1924, FAUST (Faust), LOHENGRIN (Lohengrin) et LA DAMNATION DE FAUST (Faust) ; en 1925, BORIS GODOUNOV (Dimitri).

 

GRANIER Victor Baptiste. — Ténor (30.Banyols-sur-Cèze, 22 janvier 1875 –). Débute dans GUILLAUME TELL (Ruodi) le 24 avril 1903. Chante GUILLAUME TELL (Arnold) le 15 novembre 1929.

 

GRANVILLE Arthur. — Ténor. Débute le 19 mars 1924 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

GRAUX D. — Débute dans DEIDAMIE (un Chef) le 28 novembre 1893.

 

GRAUX F. — Crée DEIDAMIE (un Chef) le 15 septembre 1893.

 

GRAY Jean. — Ténor. Débute le 10 février 1957 dans LA TRAVIATA (Rodolphe).

 

GREARD. Haute-contre. Il a débuté en 1750.

 

GREINDL Josef. — Basse allemande (Munich, 23 décembre 1912-). En 1955, débute le 07 mai dans L'OR DU RHIN (Fasolt), puis chante LA WALKYRIE (Hounding), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen), et SIEGFRIED (Fafner). En 1960, chante FIDELIO (Rocco).

 

GRENET. Il a débuté en 1720.

 

GRENIER. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), THAÏS (Cénobite, 1926), LE COQ D'OR (Boyard, 1927), LES HUGUENOTS (Moine, 1930).

 

GRESSE André Etienne dit André. — Basse (69.Lyon, 23 mars 1868 – Paris, 1934). Il avait débuté à l’Opéra-Comique le 17 novembre 1896 dans Don Juan (le Commandeur). Débute à l’Opéra le 07 janvier 1901 dans LES HUGUENOTS (Saint-Bris). Chante, en 1901, FAUST (Méphistophélès), AÏDA (le Roi, puis Ramfis en 1902), LOHENGRIN (le Roi), TANNHÄUSER (Landgrave), GUILLAUME TELL (Gessler), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet, puis Frère Laurent en 1908), LE PROPHÈTE (Oberthal) ; en 1902, L’AFRICAINE (Grand Brahmine), SIEGFRIED (Wotan), ORSOLA (l'Evéque), DON JUAN (Leporello) ; SIGURD (Grand Prêtre d'Odin, 1903 ; Hagen, 1905), LE CID (don Diègue, 1905 ; don Gormas, 1919), LE FREISCHÜTZ (Gaspard 1906) ; en 1908, RIGOLETTO (Sparafucile), HIPPOLYTE ET ARICIE (Pluton), HAMLET (le Spectre, puis le Roi en 1915) ; en 1909, LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen), MONNA VANNA (Marco), SAMSON ET DALILA (vieillard hébreu, puis Abimélech en 1916), LA WALKYRIE (Hounding, puis Wotan en 1921) ; LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1910), DON QUICHOTTE (Sancho, 1911), PATRIE ! (Duc d'Albe, 1915) ; en 1916, LA FAVORITE (Alphonse), IPHIGÉNIE EN TAURIDE (Oreste), BRISEIS (Strakoklès) ; en 1917, PROMETHEE (Héphaïstos), HENRY VIII (le Légat), ROMA (le Souverain pontife) ; CASTOR ET POLLUX (Jupiter, 1918), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Ermite, 1920), BORIS GODOUNOV (Varlaam, 1922), LE TROUVÈRE (Fernand, 1923), HERODIADE (Phanuel, 1924), ESCLARMONDE (l'Empereur Phorcas, 1924), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner, 1926). Est le créateur de L'ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Osmin), TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke), BACCHUS (le Révérend), L’OR DU RHIN (Fasolt) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (l'Evêque) de Georges Hüe ; PARSIFAL (Titurel), SCEMO (Arrigo de Leca), MADEMOISELLE DE NANTES (Barbacala), UNE FÊTE CHEZ LA POUPLINIÈRE, LE RETOUR (le Grand Père), SALOMÉ de Mariotte (Hérode), NERON (Térence), LA FILLE DE ROLAND (Duc de Nayme).

 

GRESSE Léon Pierre Napoléon dit Léon. — Basse (71.Charolles, 22 juillet 1845 – 78.Marly-le-Roi, 13 avril 1900). Débute le 20 octobre 1875 dans HAMLET (un Fossoyeur). Chante LES HUGUENOTS (Saint-Bris, 1875 ; Marcel, 1885), GUILLAUME TELL (Gessler, 1876 ; Walther, 1885) ; puis, en 1885, LA FAVORITE (Balthazar), LA JUIVE (Brogni) ; en 1886, RIGOLETTO (Sparafucile), ROBERT LE DIABLE (Bertram), L'AFRICAINE (don Pedro), LE CID (don Diègue) ; en 1887, AÏDA (Ramfis), LE PROPHÈTE (Zaccharie) ; puis HAMLET (le Roi, 1888), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu, 1893), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1894). A créé SIGURD (Hagen), LA WALKYRIE (Hounding), OTHELLO (Ludovic), LA MONTAGNE NOIRE (Père Saval), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner). A la Monnaie de Bruxelles, il a créé le 19 décembre 1881 Hérodiade (Phanuel) de Jules Massenet.

 

GRIEBEL August. — Basse (Bochum, 02 juillet 1900 – Cologne, 27 décembre 1968). En représentation, débute le 25 décembre 1942 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs).

 

GRIFFONI Antoine. — Baryton (27 novembre 1925 – 26 décembre 1980). Débute dans CARMEN (Moralès) le 07 décembre 1959. Est affiché, en 1960, dans FAUST (Valentin), BORIS GODOUNOV (Tchernakowskv), L'HEURE ESPAGNOLE (Ramiro).

 

GRIGNON François Hippolyte. Baryton (Paris, 30 janvier 1822 – 1880). Il débuta le 06 avril 1851 dans LA FAVORITE (Alphonse).

 

GRIMAUD Henri Etienne. — Baryton (Paris, 28 octobre 1864-). Débute dans FAUST (Valentin) le 20 février 1892. Chante, la même année, ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio, puis Grégorio), RIGOLETTO (Marcello), HAMLET (Marcellus) ; en 1893, GUILLAUME TELL (Leuthold).

 

GRISY. — Ténor. A débuté salle Le Peletier le 6 janvier 1862 dans GUILLAUME TELL (Ruodi). A chanté, en 1862, ALCESTE (Apollon), ROBERT LE DIABLE (Raimbaut, puis un Majordome en 1876) ; en 1863, LA MUETTE DE PORTICI (Alphonse), LES VÊPRES SICILIENNES (Danielli), MOISE (Eleazar) ; puis LA JUIVE (Léopold, 1864 ; le Crieur, 1879), L'AFRICAINE (Officier, puis don Alvar, 1865), ROLAND A RONCEVAUX (Pâtre, 1865), LE PROPHÈTE (Jonas, 1866), LES HUGUENOTS (de Tavannes, 1868 ; de Thoré, 1870), LE FREISCHÜTZ (Ottokar, 1876), LA REINE DE CHYPRE (Seigneur, 1877), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880). A créé LA REINE DE SABA (Amrou), LE DOCTEUR MAGNUS (Fritz), HAMLET (Marcellus), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (un Radjah) de Jules Massenet.

 

GRIVOT Pierre Antonin François dit François-Antoine. — Ténor (Paris, 1836 – Deauville, 1912). Epouse l'actrice Marie Laurent dite Laurence puis Laurence Grivot (78.Versailles, 1843 77.By, près de Thomery, 05 juin 1890). Artiste de l'Opéra-Comique. Au cours d'un Gala, le 19 mai 1892, interprète MONSIEUR DE POURCEAUGNAC (un Avocat chantant).

 

GROMMEN. — Basse. Débute le 4 octobre 1926 dans SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu). Chante, en 1926, ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), LA WALKYRIE (Hounding), THAÏS (Palémon) ; en 1927, HERODIADE (Phanuel), TANNHÄUSER (Landgrave), LE COQ D'OR (Général Polkan), AÏDA (Ramfis), LOHENGRIN (le Roi), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner), LE MIRACLE (l'Evêque), L’OR DU RHIN (Fafner) ; en 1928, MAROUF (Sultan) ; en 1929, LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro), GUILLAUME TELL (Walther) ; en 1930, RIGOLETTO (Sparafucile), LES HUGUENOTS (Marcel); en 1931, PARSIFAL (Gurnemanz), OTHELLO (Ludovic), ESCLARMONDE (Cléomer). A créé LA TENTATION DE SAINT ANTOINE (un Démon), L'ILLUSTRE FREGONA (le Corregidor de Tolède).

 

GUBIANI Mario. — En 1930, avec la Compagnie de Conchita Supervia, chante L'ITALIENNE A ALGER (Haly).

 

GUÉNOT Léon Louis Georges Auguste dit Louis. — Baryton (25.Besançon, 03 mai 1891 – 1968). Au cours de Galas, participe le 24 juillet 1924 à la première de LA NAVARRAISE (Bustamente), et chante LA TOSCA (le Sacristain, 1925).

 

GUESDON. Il a débuté en 1717.

 

GUEYMARD Louis. Ténor (69.Chaponnay, 17 août 1822 – 77.Saint-Fargeau, 08 juillet 1880). Epoux de la cantatrice Gueymard-Lauters. Il débuta le 12 mai 1848 lors de la 300e de ROBERT LE DIABLE de Meyerbeer (Robert). Il chanta GUILLAUME TELL de Rossini (Arnold) ; LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Raoul) ; LE PROPHETE de Meyerbeer (Jean) ; LA JUIVE d’Halévy (Eléazar). Il créa SAPHO de Gounod (Phaon) ; LOUISE MILLER de Verdi (Rodolphe) ; LE MAITRE CHANTEUR de Limnander (Rodolphe) ; La Nonne sanglante de Gounod ; LES VEPRES SICILIENNES de Verdi ; LE TROUVERE de Verdi (Manrique) ;  LA MAGICIENNE d’Halévy (René) ; HERCULANUM de Félicien David ; ROMEO ET JULIETTE de Bellini (Tebald) ; PIERRE DE MEDICIS de Poniatowski (le Duc Pierre) ; LA REINE DE SABA de Gounod (Adoniram) ; ROLAND A RONCEVAUX de Mermet (Roland).

 

GUICHANDUT Carlos Maria. — Ténor (Buenos Aires, 04 novembre 1919 –). En représentation, débute le 14 juin 1957 dans OTHELLO (Othello).

 

GUIGNOT Jacques Alfred. Baryton (Paris, 18 avril 1824 – 1899). Il appartint à l’Opéra de 1845 à 1864.

 

GUILHEM Jean (Marcel BAUMELOU dit). — Ténor (69.Lyon, 04 janvier 1908 –). Débute dans RIGOLETTO (le Duc) le 14 juin 1943.

 

GUILLAMAT Paul François dit Paul. — Baryton (31.Carbonne, 01 juillet 1877 – Paris, 18 décembre 1957). En représentation, chante CARMEN (Zuniga) le 29 décembre 1907.

 

GUILLEGAUT. Il a débuté en 1681.

 

GUILLEMIN. — Au cours d'un Gala, le 01 avril 1919, interprète INTERMEDE (Général Bugeaud).

 

GUITHARD.Il débuta en 1792.

 

GUYARD. Il a débuté en 1699.

 

GUYARD Charles. — Basse. Débute le 01 octobre 1923 dans SIGURD (Hawart). Est affiché en 1923 dans FAUST (Wagner) ; en 1924, SAMSON ET DALILA (Philistin), PARSIFAL (Ecuyer), RIGOLETTO (Officier, puis Céprano en 1925), THAÏS (un Cénobite, puis un Serviteur en 1926) ; en 1925, LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (le Silence), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean, puis le Duc en 1926 et Grégorio en 1930), LA FILLE DE ROLAND (un Garde), BORIS GODOUNOV (Tchernakowsky), LA MEGERE APPRIVOISEE (le Cuisinier) ; en 1926, PAILLASSE (Paysan), SALOMÉ (Nazaréen), GWENDOLINE (Saxon) ; en 1927, LE COQ D'OR (Prince Afron), LOHENGRIN (Héraut), LE MIRACLE (le Syndic) ; en 1929, LES TROYENS (Soldat), L'ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Sélim), MAROUF (le Kadi, puis un Marchand en 1930), LE MAS (Moissonneur), GUILLAUME TELL (Chasseur) ; en 1930, LES HUGUENOTS (Veilleur), LE BARBIER DE SÉVILLE (l'Alcade). A créé NERTO (Moine), L'ARLEQUIN (Ministre de la Justice), LE CHEVALIER A LA ROSE (Notaire), LES BURGRAVES (Gondicarius), MAROUF (Mameluck), SALAMINE (Dignitaire de la Cour), VIRGINIE (un Rapin, l'Huissier). Il a participé à la première le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (un Envoyé sarrazin) de Jules Massenet.

 

GYRAUD. — Est affiché dans PARSIFAL (un Chevalier) en 1928.

 

HAAS Julien. — Baryton belge naturalisé français (Liège, 29 mars 1930 – mars 2008). Epouse Andrée Esposito. En 1960, débute le 12 mars dans RIGOLETTO (Rigoletto), puis chante LA TRAVIATA (d'Orbel), CARMEN (Escamillo), LA TOSCA (Scarpia). En 1961, chante LES TROYENS (Chorèbe). Puis chante FAUST (Valentin), ROMEO ET JULIETTE (Mercutio), IPHIGENIE EN TAURIDE (Thoas), LE ROI D'YS (Karnac), ANTIGONE (Créon), TANNHÄUSER (Wolfram), DON CARLOS (Rodrigo), MEDEE (Créon), L'ANNONCE FAITE A MARIE (Anne Vercors).

 

HACKETT Charles. — Ténor (Worcester, Etats-Unis, 21 novembre 1889 – New York, 01 janvier 1942). Débute en créant MARIA DI ROHAN (Ricardo) en 1917. En 1922, chante RIGOLETTO (le Duc) et ROMÉO ET JULIETTE (Roméo).

 

HAGEMANN Emmi. — En représentation, débute le 17 septembre 1941 dans LA CHAUVE-SOURIS (le Prince d'Orlowsky).

 

HAGEN-WILLIAM Louis. — Baryton-basse (La Nouvelle-Orléans, 09 juin 1938 –). Débute en 1971.

 

HALLER Valentin. — Ténor (Munich, 01 mai 1901 – Munich, 24 mars 1944). En représentation débute le 25 mai 1928 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Domestique), et chante LA CHAUVE-SOURIS (Alfred) en 1941.

 

HANO. — Il débuta vers 1851.

 

HANS Charles Ernest Octave Maurice. — Ténor (25.Besançon, 27 avril 1870 –). Débute le 25 juillet 1898 dans AÏDA (Radamès).

 

HANZ G. — En représentation, débute le 30 mai 1925 dans TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal).

 

HARDOUIN. Basse-taille. Il a débuté en 1694. Il créa HESIONE de Campra (Le Soleil) ; TANCREDE de Campra (Argant) ; CANENTE de Collasse ; MARTHESIE, REINE DES AMAZONES de Destouches (Jupiter) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (Don Carlos) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Jupiter) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets et Campra (l'Ordonnateur des jeux) ; LA VENITIENNE de La Barre (Momus) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Héraclite) ; IDOMENEE de Campra (Eole, Arbas) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Apollon) ; LES FETES DE THALIE de Mouret ; LES FETES DE L'ETE de Monteclair.

 

HARO Roch. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1931), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1931), LES HUGUENOTS (Soldat, 1936), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1940), LE DRAC (Pêcheur, 1942).

 

HARTIG Hans-Georg. — En représentation, débute le 30 mai 1949 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Valzacchi).

 

HAYET Alexis. — (64.Biarritz, 16 janvier 1836 – Paris, juin 1877). A débuté salle Le Peletier le 08 janvier 1861 dans LE PHILTRE (Guillaume). Au Palais Garnier, a été affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple), LES HUGUENOTS (Cossé), LA FAVORITE (Gaspard), HAMLET (Fossoyeur), ROBERT LE DIABLE (Majordome), LE FREISCHÜTZ (Ottokar), L’AFRICAINE (Matelot), LE PROPHÈTE (Seigneur).

 

HAZARD. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), PARSIFAL (Chevalier, 1924).

 

HECTOR Claude. — Ténor (59.Tourcoing, 24 juillet 1924 –). Débute le 26 avril 1954 dans FAUST (Faust). La même année, chante LES INDES GALANTES (Valère), LA FLUTE ENCHANTÉE (Prêtre) ; en 1955, LOHENGRIN (Lohengrin), BOLIVAR (le Visitador, Dominguez). A créé le 15 avril 1955 NUMANCE (Morandre) de H. Barraud.

 

HELIN. — Est affiché dans ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), LA REINE DE CHYPRE (Cypriote, 1877), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), LA JUIVE (Homme du peuple, 1883), L’AFRICAINE (Officier, 1883), SAPHO (Héraut, 1884).

 

HELVOIRT-PEL Richard van. — Baryton-basse hollandais (Haarlem, 28 août 1873 – Amsterdam, 06 août 1950). En 1928, avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante FIDELIO (Pizzaro) et TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal).

 

HENNEKINDT (dit INCHINDI). — Basse belge. Débute le 10 mars 1823. => biographie

 

HENRARD. Il débuta vers 1810. Le 08 juillet 1822, il chante FERNAND CORTEZ (Telasco) de Spontini.

 

HENS. — Il débuta vers 1851.

 

HÉRENT René. — Ténor. Débute le 17 février 1934. => biographie

 

HERMANN Josef. — Baryton allemand (Darmstadt, 20 avril 1903 Hildesheim, 18 novembre 1955). En représentation, débute le 23 mai 1952 dans SALOMÉ (Iokanaan).

 

HERWIG Alfons. — En représentation, débute dans LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther) le 5 mai 1958.

 

HEYER Edwin. — Baryton (67.Strasbourg, 08 mai 1885 – Berlin, 22 juin 1966). Avec la troupe du Deutsches Opernhaus de Berlin, interprète successivement LA CHAUVE-SOURIS (Docteur Falke) et LA CHAUVE-SOURIS (Docteur Blind) en 1941.

 

HIAUX. — Est affiché en 1942 dans GWENDOLINE (un Saxon).

 

HINCKLEY Allen. — Baryton (Gloucester, Massachusets, 11 octobre 1877 – New York, 28 janvier 1954). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal) le 19 juin 1910.

 

HIRRIGARAY Jean. — Baryton. Débute le 14 février 1934 dans LA TRAVIATA (d’Orbel).

 

HIVERT Jacques (Jean-Jacques LECAILLON dit). — Baryton (04 décembre 1919 ). Epouse Denise Scharley. Débute en 1963. Chante LA BOHEME (Benoît) ; LE BARBIER DE SEVILLE (le Notaire).

 

HOFMANN Hubert. — Débute en 1971 dans LA WALKYRIE (Wotan).

 

HOFMANN Ludwig. — Basse allemande (Francfort-sur-le-Main, 14 janvier 1895 – Francfort-sur-le-Main, 28 décembre 1963). En représentation, débute dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner) le 14 mai 1936.

 

HOLLAND Charles. — Ténor américain. En représentation, débute le 22 décembre 1954 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos).

 

HÖLZLIN Heinrich. — Basse (Mannheim, 09 novembre 1894 – 16 septembre 1963). En représentation, débute le 13 mai 1941 dans LA WALKYRIE (Hounding).

 

HONTARRÈDE Théophile Joachim dit Théophile. — (Paris, 10 janvier 1903 –). Est affiché dans LE MARCHAND DE VENISE (un Masque, 1935), THAÏS (Cénobite, 1935), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE DRAC (Pécheur, 1942), PÉNÉLOPE (Prétendant, 1943 ; Pisandre, 1947), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948).

 

HORN Heiner. — Baryton-basse (Darmstadt, 1918 ). Débute en 1963 dans WOZZECK.

 

HOTTER Hans. — Baryton-basse (Offenbach-sur-le-Main, 19 janvier 1909 –). En représentation, débute le 27 décembre 1938 dans SIEGFRIED (Wotan). En 1955, chante L'OR DU RHIN (Wotan) et LA WALKYRIE (Wotan), en 1960, LE VAISSEAU FANTOME (le Hollandais).

 

HOUBEAU. Il a débuté en 1717.

 

HOURDIN. — Basse. Débute dans LES HUGUENOTS (Marcel) le 22 août 1884. Chante, en 1884, L'AFRICAINE (don Pedro, puis le Grand Inquisiteur en 1886), GUILLAUME TELL (Walther), AÏDA (Ramfis), LA FAVORITE (Balthazar), HAMLET (le Roi) ; en 1885, RIGOLETTO (Monterone) ; en 1886, HENRY VIII (le Légat).

 

HUBERDEAU Gustave Théophile dit Gustave. — Baryton (Paris, 10 mai 1874 – 49.Brain-sur-l'Authion, 31 mai 1945). Débute le 30 mars 1925 dans AÏDA (Ramphis).

 

HUBERTY Albert. — Basse belge (Seraing-sur-Meuse, Belgique, 02 février 1881 – Ostende, 10 mars 1955). Débute le 05 novembre 1916 dans ROMÉO ET JULIETTE (Capulet). Chante, en 1916, GUILLAUME TELL (Walther), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), PATRIE ! (Rincon), FAUST (Méphistophélès) ; en 1917, LE CID (Don Gormas), L’ETRANGER (l'Etranger), AÏDA (Ramphis), MESSIDOR (Gaspard), HAMLET (le Roi), LA FAVORITE (Balthazar) ; en 1918, REBECCA (Eliezar), MONNA VANNA (Guido, puis Marco en 1929), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), RIGOLETTO (Sparafucile), OTHELLO (Ludovic) ; en 1920, LES HUGUENOTS (Marcel) ; en 1921, LA WALKYRIE (Hounding, puis Wotan en 1925), L’OR DU RHIN (Fafner) ; en 1922, HERODIADE (Phanuel), BORIS GODOUNOV (Pimen, puis Boris en 1925 et Varlaam en 1929), LOHENGRIN (le Roi) ; en 1923, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner, puis Hans Sachs en 1932), LE TROUVERE (Fernand) ; en 1924, PARSIFAL (Klingsor) ; en 1925, SIGURD (Hagen), TANNHÄUSER (Landgrave) ; en 1926, LE FREISCHÜTZ (Gaspard) ; en 1927, LE COQ D'OR (Roi Dodon), LE MIRACLE (l'Evêque) ; en 1929, SIEGFRIED (Wotan) ; en 1930, TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke) ; en 1931, ESCLARMONDE (l'Empereur) ; en 1933, LA JUIVE (Brogni), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen), LE BARBIER DE SÉVILLE (Bartholo) ; en 1935, LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond) ; en 1940, LA DAMNATION DE FAUST (Brander), FIDELIO (Rocco). Est le créateur de INTERMEDE (Alexandre Dumas père), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (l'Historien), L’HEURE ESPAGNOLE (don Inigo), LA MEGERE APPRIVOISEE (Baptista), FALSTAFF (Falstaff), LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro), LA KHOVANTCHINA (Ivan), LE JARDIN DU PARADIS (Vent du nord), L'ARLEQUIN (le Roi), LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs), MAROUF (le Vizir). LE MAS (le Grand-père), VIRGINIE (le Comte), L’ILLUSTRE FREGONA (El Sevillano), LA DUCHESSE DE PADOUE (Moranzoné), ROLANDE (Pescalou), LA SAMARITAINE (le Prêtre), LA CHARTREUSE DE PARME (le Général Fablo Conti). Il a participé aux premières : le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (Cléomer) de Jules Massenet ; le 24 juillet 1924 de LA NAVARRAISE (Garrido) de Jules Massenet.

 

HUBY. Basse. Il débuta en 1806. Il participa à la première de DON JUAN (Leporello) de Mozart [arrangement de Kalkbrenner].

 

HUC-SANTANA André (André Henri HUC dit). — Basse (31.Toulouse, 11 octobre 1912 – Paris, 21 janvier 1982). Débute dans RIGOLETTO (Sparafucile) le 27 novembre 1943. Chante SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu) en 1944 ; AÏDA (Ramfis), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent) en 1945 ; ANTAR (vieux Berger), JOSEPH (Lévi) DON JUAN (Commandeur) en 1946 ; HERODIADE (Phanuel), LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond), FAUST (Méphistophélès) en 1947 ; LA WALKYRIE (Hounding), BORIS GODOUNOV (Boris) en 1948 ; LE MARCHAND DE VENISE (Prince du Maroc) en 1949 ; LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès) en 1950 ; ARIANE ET BARBE-BLEUE (Barbe-bleue), LES INDES GALANTES (Osman), L'AIGLON (Séraphin Flambeau) en 1952.

 

HUGUENET Félix. — Acteur (69.Lyon, 1858 – 06.Antibes, 1926). Epouse Mme Simon-Girard. Au cours d'un Gala, le 01 avril 1919, interprète MONSIEUR CHOUFLEURI RESTERA CHEZ LUI LE... (Balandard).

 

HURTEAU Jean-Pierre. — Basse (Montréal, 05 décembre 1924 –). Débute le 31 mars 1958 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (un Homme armé). Est affiché la même année dans DIALOGUES DES CARMÉLITES (Commissaire), LA DAMNATION DE FAUST (Brander), FAUST (Wagner, puis Méphistophélès en 1961), LA TRAVIATA (Baron, puis Docteur Germont), SALOMÉ (Soldat), RIGOLETTO (Marcello, puis Ceprano en 1959 et Sparafucile en 1960), BORIS GODOUNOV (l'Exempt), LA TOSCA (Sciarrone, puis Angelotti en 1962) ; en 1959, UN BAL MASQUÉ (Comte Ribbing), DON JUAN (Commandeur) ; en 1960, FIDELIO (Prisonnier), SAMSON ET DALILA (Philistin, puis Abimélech) ; en 1962, LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (un Guerrier). A créé MÉDÉE (le Chef des Gardes).

 

HURTEAUX Auguste Hyacinthe dit Prosper. — Basse (Bruxelles, 20 juillet 1808 –). Débute le 20 janvier 1830 dans le rôle de Moïse. Il créa le 21 novembre 1831 ROBERT LE DIABLE (Alberti) de Giacomo Meyerbeer. Il chanta LE COMTE ORY de Rossini en 1831.

 

HUYLBROCK Marcel (Marcel HUYLEBROECK dit). — Ténor (Braine l’Allend, Belgique, 03 août 1921 –). Débute dans LES INDES GALANTES (Carlos) le 27 novembre 1954. Chante FAUST (Faust, 1955), CARMEN (don José, 1959), LA TOSCA (Mario Cavaradossi, 1960), LES TROYENS (Enée, 1962).

 

HVOROV Ioan. — Basse (Bucarest, 1928 –). Débute en 1963 dans ŒDIPE (Thyrésias).

 

IBOS Guillaume. — Ténor (31.Muret, 10 juillet 1860 – 31.Montesquieu-Volvestre, 22 septembre 1952). Débute le 21 septembre 1885 dans LA FAVORITE (Fernand). Chante RIGOLETTO (le Duc, 1885), DON JUAN (Ottavio, 1887). HENRY VIII (don Gomez, 1888), L'AFRICAINE (Vasco, 1892), LES HUGUENOTS (Raoul, 1892), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1901). A créé LA DAME DE MONSOREAU (le Duc d'Anjou) le 30 janvier 1888.

 

IDRAC Louis. — Ténor (31.Toulouse, 21 février 1846 –). Débute dans LES HUGUENOTS (le Veilleur) le 30 juin 1890. La même année est affiché dans LA FAVORITE (Seigneur), SIGURD (Hawart), ROMÉO ET JULIETTE (Benvolio), L’AFRICAINE (Officier, puis Huissier en 1891 et Indien en 1893) ; puis PATRIE ! (Miguel), LE CID (don Arias), LA JUIVE (Homme du peuple), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), LE PROPHÈTE (Seigneur) en 1891 et SAMSON ET DALILA (Philistin) en 1894. A créé LOHENGRIN (Vassal), THAMARA (Officier), SALAMMBO (Pontife) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; LA MONTAGNE NOIRE (Chef), FREDEGONDE (Clerc).

 

ILIESCO Constantin. — Débute en 1963 dans ŒDIPE (Laios).

 

INCHINDI (Jean-François HENNEKINDT dit). — Basse belge. Débute le 10 mars 1823. => biographie

 

IORDĂCHESCU Dan. — Baryton-basse (Vânju Mare, Roumanie, 02 juin 1930 –). Débute en 1963 dans ŒDIPE (Créon).

 

ISEKE John. — En février 1926, avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante FIDELIO (don Fernando), BEATRICE (Edgard) et TRISTAN ET ISOLDE (le Pilote).

 

ISNARDON Jacques. — Basse (Alger, 15 février 1860 – 13.Marseille, 1930). Débute le 15 août 1892 dans FAUST (Méphistophélès).

 

IVANTZOFF. — Baryton. En représentation, débute le 20 avril 1921 dans RIGOLETTO (Rigoletto).

 

JACIER. Débute en 1720.

 

JAIA Gianni. — Ténor (Brindisi, 12 octobre 1930 ). Débute en 1966 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

JANNARD. — Débute vers 1804.

 

JANSEN Jacques (Jacques TOUPIN dit). — Baryton (Paris, 22 novembre 1913 – Paris, 13 mars 2002). Débute le 18 juin 1952 dans LES INDES GALANTES (Ali).

 

JANSSEN Herbert. — Baryton (Cologne, 22 septembre 1895 – New York, 03 juillet 1965). En représentation, débute le 16 juin 1931 dans LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther). Chante TANNHÄUSER (Wolfram, 1931), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal, 1932), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kothner, 1934).

 

JARRY. — Est affiché dans CASTOR ET POLLUX (Spartiate), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau), PARSIFAL (Chevalier) en 1935 ; THAÏS (Cénobite) en 1936 ; LE DRAC (Pêcheur) en 1942.

 

JAUBERT. Basse-taille. Débute en 1761.

 

JAUME Valentin. — Ténor (13.Arles, 25 février 1877 – 13.Arles, 13 mai 1930). Débute le 14 juillet 1906 dans GUILLAUME TELL (Arnold).

 

JEANTET Robert Joseph Auguste dit Robert. — Baryton (34.Sète, 13 février 1905 –). Débute le 14 juillet 1949 en chantant la Marseillaise au cours de la matinée gratuite. Chante ensuite LE MARCHAND DE VENISE (Bassanio, 1949), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio, 1952). A sa retraite de la scène en 1957, il fut nommé régisseur général de l'Opéra-Comique ; il le resta jusqu'en 1963.

 

JEHANNE. — Est affiché dans LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre), THAÏS (Cénobite) en 1925 ; PARSIFAL (Chevalier, 1935), LES HUGUENOTS (Seigneur, Soldat, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942), HERODIADE (Messager, 1945).

 

JELYOTTE Pierre. — Haute-contre (64.Lasseube, 13 avril 1713 – 17.Oléron, 30 octobre 1797). Débute en 1733. Il a chanté : LES CARACTERES DE L'AMOUR de Colin de Blâmont (Valère) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (L'Amour ; une parque ; Hippolyte) ; ISSE de Destouches (un Berger ; le Sommeil ; Apollon) ; ACIS ET GALATEE de Lully (Télème ; Acis) ; LES ELEMENTS de La Lande et Destouches (Mercure ; Arion ; Vertumne) ; LA FETE DE DIANE de Colin de Blâmont (Périandre) ; LES FETES NOUVELLES de Duplessis (Zéphyr) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (un Habitant de Délos ; un Triton) ; PHILOMELE de La Coste (le Chef des génies ; un Matelot ; un Génie) ; PIRITHOÜS de Mouret (la Discorde ; un Songe : l'Oracle) ; ACHILLE ET DEIDAMIE de Campra (un Berger, un Berger italien ; Mercure) ; LES FETES DE THALIE de La Coste (Léandre ; un Matelot) ; LES GRACES de Mouret (Léonce ; un Argien ; Smindiride) ; LES INDES GALANTES de Rameau (Valère ; amant d'Emilie ; Don Carlos ; Damon) ; SCANDERBERG de Rebel et Francœur (la Magie ; le Muphti ; l'Aga des Janissaires) ; LES ROMANS de Nieil (un Génie ; le Génie de l'Opéra) ; THETYS ET PELEE de Collasse (Pélée) ; LES VOYAGES DE L'AMOUR de Boismortier (l'Amour) ; PERSEE de Lully (Mercure ; Persée) ; LE TRIOMPHE DE L'HARMONIE de Grenet (un Suivant d'Eglé ; Hylas) ; ATYS de Lully (Morphée ; Atys) ; LE BALLET DE LA PAIX de Rebel et Francœur (Apollon ; Philémon ; Euryale) ; LE CARNAVAL DE LA FOLIE de Destouches (Plutus) ; LES AMOURS DU PRINTEMPS de Colin de Blâmont (le Soleil) ; DARDANUS de Rameau (Dardanus ; fils de Jupiter et d'Electre) ; POLYDORE de Baptistin (Triton) ; ZAÏDE de Royer (Octave ; prince napolitain ; Almanzor) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Amadis) ; LES SENS de Mouret (le Soleil) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Eraste ; un Acteur de l'Opéra en Zéphyr) ; JEPHTE de Monteclair (Ammon) ; PYRAME ET THISBÉ de Rebel et Francœur (Ninus) ; ALCIONE de Marais (Ceyx ; Morphée) ; L'EMPIRE DE L'AMOUR de Brassac (Adonis ; Linus ; fils d'Apollon) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Eros ; Amyntas ; Tibulle) ; NITETIS de Myon (Cambyse ; fils de Cyrus, sous le nom d'Agénor) ; PROSERPINE de Lully (Mercure) ; AJAX de Bertin (Corèbe) ; LES AMOURS DE RAGONDE de Mouret (Colin ; amant de Colette ; amie de Ragonde) ; ISBE de Mondonville (Alcidon ; Berger ; amant d'Isbé) ; PHAETON de Lully (Phaéton) ; CALLIRHOE de Destouches (Agénor) ; LES CARACTERES DE LA FOLIE de Bury (Lycas ; Berger et Iphis ; prince lesbien) ; HESIONE de Campra (Télamon) ; LE POUVOIR DE L'AMOUR de Royer (Emire ; fils du génie Elmasis ; le Dieu du jour) ; ROLAND de Lully (Médor ; Corydon) ; ALCIDE de Louis Lully et Marais (Alcide) ; L'ECOLE DES AMANTS de Vieil (Valère; seigneur français en chasseur ; Léandro ; seigneur romain) ; THESEE de Lully (Thésée) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (le Prince de Thrace) ; LES FETES DE POLYMNIE de Rameau (Alcide ; Antiochus) ; LE TEMPLE DE LA GLOIRE de Rameau (Apollon ; Trajan) ; ZELINDOR, ROI DES SYLPHES de Rebel et Francœur (Zélindor) ; ARMIDE de Lully (Renaud) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Lyncée) ; SCYLLA ET GLAUCUS de Leclerc (Glaucus, dieu marin) ; DAPHNIS ET CHLOE de Boismortier (Daphnis, berger) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (Octavio) ; LES FETES DE L'HYMEN ET DE L'AMOUR de Rameau (Osiris ; Arueris, dieu des arts) ; LES FRAGMENTS DE DIFFERENTS BALLETS (Pygmalion) ; PYGMALION, entrée du TRIOMPHE DES ARTS de La Barre (Pygmalion) ; ZAÏS de Rameau (Zaïs, génie de l'air) ; LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville (un Berger; Apollon déguisé en berger) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Jason) ; NAÏS de Rameau (Neptune) ; ZOROASTRE de Rameau (Zoroastre, instituteur des Mages) ; LEANDRE ET HERO de Brassac (Léandre) ; ACANTHE ET CEPHISE de Rameau (Acanthe, amant de Céphise) ; LES GENIES TUTELAIRES de Rebel et Francœur (le Génie de l'Amérique) ; LA GUIRLANDE, OU LES FLEURS ENCHANTEES de Rameau (Mirtil, berger) ; TITON ET L'AURORE de Bury (Titon) ; LES AMOURS DE TEMPÉ de Dauvergne (Bacchus) ; OMPHALE de Destouches (Iphis) ; LE DEVIN DU VILLAGE de J.-J. Rousseau (Colin) ; TITON ET L'AURORE de Mondonville (Titon) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Castor) ; DAPHNIS ET ALCIMADURE de Mondonville (Daphnis). Il quitta l'Opéra en mars 1755.

Il fut également compositeur (ZÉLISKA, comédie-ballet, 1746).

 

JERGER Alfred. — Baryton-basse (Brno, 09 juin 1889 – Vienne, 18 novembre 1976). En mai 1928, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante FIDELIO (don Pizzaro), LES NOCES DE FIGARO (Figaro), LA TOSCA (Scarpia) et TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal).

 

JÉRÔME Henri. — Ténor. Débute le 15 octobre 1888. => biographie

 

JOBIN Roméo dit Raoul. — Ténor (Québec, 08 avril 1906 – Québec, 13 janvier 1974). Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt) le 3 juillet 1930. En 1930, chante MAROUF (Marchand, puis le Fellah, puis en 1949, Mârouf), RIGOLETTO (Borsa, puis le Duc), THAÏS (Nicias), SAMSON ET DALILA (Messager, puis, en 1950, Samson), LES HUGUENOTS (de Tavannes, puis Raoul en 1936), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser, puis Walther en 1952), SALOMÉ (premier Juif), LES TROYENS (Jopas) ; en 1931, PARSIFAL (Ecuyer), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot), PADMAVATI (Badal), NOCTURNE (Récitant), OTHELLO (Cassio) ; en 1935, FAUST (Faust), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) ; en 1937, MONNA VANNA (Prinzevalle), ARIANE (Thésée), LOHENGRIN (Lohengrin) ; en 1951, AÏDA (Radamès) ; en 1952, LA DAMNATION DE FAUST (Faust), LES INDES GALANTES (Damon). Crée VIRGINIE (un Rapin), L’ILLUSTRE FREGONA (Perriquito), GUERCŒUR (Ombre d'un Poète), LA CHARTREUSE DE PARME (Fabrice).

 

JOLIVET. — Débute salle Le Peletier le 18 janvier 1867 dans LA MUETTE DE PORTICI (Moreno). Est affiché dans GUILLAUME TELL (Paysan, 1867), LES HUGUENOTS (Moine, 1868 ; de Retz, 1874 ; Veilleur, 1877 ; Cossé, 1879 ; Soldat, 1884), LA JUIVE (Héraut, 1871), LE PROPHÈTE (Paysan, 1873), L’AFRICAINE (Evêque, 1873), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880).

 

JOLY. Haute-contre. Il débuta en 1761.

 

JOSSE. Il débuta en 1793.

 

JOUATTE Georges. — Ténor (16.Villefagnan ou Monaco, 17 juin 1892 – Ile de Ré ou Paris, 13 février 1969). Débute le 03 juillet 1935 dans LA DAMNATION DE FAUST (Faust). Chante, en 1935, FAUST (Faust), LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino), CASTOR ET POLLUX (Castor) ; en 1936, LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur), ALCESTE (Admète) ; en 1937, FIDELIO (Florestan) ; en 1938, DON JUAN (Ottavio), SALAMMBO (Shahabarim), LOHENGRIN (Lohengrin), LA PRISE DE TROIE (Enée) ; en 1911, GWENDOLINE (Arnal). Crée VAISSEAU FANTOME (Erik) et PÉNÉLOPE (Ulysse). De 1946 à 1962, il tint une chaire au Conservatoire de Paris.

 

JOUKOVITCH. — En représentation, crée SADKO (l’Océan) le 26 avril 1927.

 

JOURDAIN M. — Ténor. Débute dans L'AFRICAINE (Vasco) le 23 décembre 1880. En 1881 chante FAUST (Faust), HAMLET (Laerte), LE TRIBUT DE ZAMORA (Manoel), ROBERT LE DIABLE (Robert).

 

JOURNET Marcel. — Basse (06.Grasse, 25 juillet 1867 – 88.Vittel, 05 septembre 1933). Débute le 2 octobre 1908 dans LOHENGRIN (le Roi). Chante, en 1909, FAUST (Méphistophélès), LA WALKYRIE (Hounding, puis Wotan en 1910), HAMLET (le Roi), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), HENRY VIII (le Légat), LES HUGUENOTS (Marcel), TANNHÄUSER (Landgrave) ; en 1910, RIGOLETTO (Sparafucile), AÏDA (Rainfis), SIGURD (Hagen), GUILLAUME TELL (Walther, puis Guillaume en 1929) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner, puis Hans Sachs en 1927) ; en 1912, LE PROPHÈTE (Zaccharie) ; en 1913, LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès) ; en 1914, SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu, puis Grand Prêtre en 1919), THAÏS (Athanaël), PARSIFAL (Gurnemanz) ; en 1919, PATRIE ! (de Rysoor), LE CID (don Diègue) ; en 1920, MONNA VANNA (Guido), PAILLASSE (Tonio) ; en 1921, ASCANIO Benvenuto) ; en 1922, L’OR DU RHIN (Wotan) ; le 01 juin 1926, MANON (le Comte Des Grieux) ; en 1928, SIEGFRIED (Wotan), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen). A créé L’OR DU RHIN (Fafner), ROMA (Souverain pontife), PARSIFAL (Klingsor), LA KHOVANTCHINA (Dosiféi), LA TOUR DE FEU (don Jacintho), MAROUF (Sultan), LA TENTATION DE SAINT ANTOINE (Antoine). Il a participé à la première, le 22 décembre 1921 d'HERODIADE (Phanuel) de Jules Massenet.

 

JUDA Léon. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1924), PARSIFAL (Chevalier, 1928), LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Soldat, 1936).

 

JUILLIARD. Il a débuté en 1724.

 

KAIDANOV. — En représentation, crée KITEGE (Bédiaj) le 06 juillet 1926.

 

KAISIN Franz. — Ténor (Fleurus, Hainaut, Belgique, 1892 – 31.Toulouse, 1987). Débute au cours d'un Gala, le 10 novembre 1927, dans MANON (Des Grieux). En 1928, chante RIGOLETTO (le Duc), FAUST (Faust), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) ; en 1929, PAILLASSE (Canio), BORIS GODOUNOV (Dimitri) ; en 1930, LA TOUR DE FEU (Yves), LA TRAVIATA (Rodolphe), HERODIADE (Jean) ; en 1931, AÏDA (Radamès).

 

KAKTINS Adolfs. — Basse-baryton (Mazzalve, Lettland, 26 juillet 1885 – 25 juillet 1965). En représentation, débute le 19 avril 1925 dans AÏDA (Amonasro).

 

KALMANN Karl. — En représentation, débute dans LE CHEVALIER A LA ROSE (Faninal) le 17 septembre 1949.

 

KANDL Eduard. — Basse (Herrsching am Ammersee, 02 janvier 1876 – Herrsching, 17 janvier 1966). En représentation, débute le 17 septembre 1941 dans LA CHAUVE-SOURIS (Frosch).

 

KARDEC. — Basse. En 1914, débute le 23 février dans SAMSON ET DALILA (le Vieillard hébreu), et chante RIGOLETTO (Sparafucile).

 

KARTINS Adolf. — Baryton. Débute le 19 avril 1925 dans AÏDA (Amonasro).

 

KASTORSKY Vladimir. — Basse russe (Bolschoke Soly, 14 mars 1871 – Leningrad, 02 juillet 1948). Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou, crée BORIS GODOUNOV (Pimen) le 19 mai 1908.

 

KEDROW. — Baryton. Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou crée BORIS GODOUNOV (l'Exempt) le 19 mai 1908.

 

KIEPURA Jan. — Ténor (Sosnoviece, Pologne, 16 mai 1902 – Harrisson, Etats-Unis, 15 août 1966). Epouse en 1936 Martha Eggerth, cantatrice. En représentation, débute le 12 mai 1928 dans LA TOSCA (Mario Cavaradossi). En 1939, chante RIGOLETTO (le Duc).

 

KING James. — Ténor (Dodge City, Kansas, 22 mai 1925-). Débute en 1968 dans TURANDOT (Calaf).

 

KIPNIS Aleksandr dit Alexander. — Basse (Jitomir, Ukraine, 01 février 1891 – Westport, Connecticut, 14 mai 1978). En représentation, débute le 20 mai 1930 dans TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke). Chante FAUST (Méphistophélès, 1930), LA WALKYRIE (Hounding, 1930), PARSIFAL (Gurnemanz, 1933), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner, 1934).

 

KIRSCHOFF Walter. — Ténor allemand (Berlin, 17 mars 1879 – Wiesbaden, 26 mars 1951). En représentation, débute dans TANNHÄUSER (Tannhäuser) le 17 mars 1930.

 

KLEIN Peter. — Ténor allemand (Zündorf, près de Cologne, 25 janvier 1907 – Vienne, 03 octobre 1992). En mai 1953, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, interprète ELEKTRA (un jeune Serviteur) et LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos).

 

KOCH Egmont. — Baryton (Bassum, près de Brême, 28 juin 1906 – Kassel, 19 juin 1966). En représentation, débute LA WALKYRIE (Hounding) le 18 mai 1943.

 

KOENIG. Il débuta vers 1846.

 

KONDRATIEFF. — En représentation, débute le 23 mars 1926 dans BORIS GODOUNOV (Pimen). Crée KITEGE (Bouronday).

 

KONYA Ladislau. — Baryton (en Roumanie, 04 mars 1934 –). Débute en 1963 dans ŒDIPE (Thésée).

 

KONYA Sandor. — Ténor (Sarkod, Hongrie, 23 septembre 1923 – 20 mai 2002). En représentation, débute dans LOHENGRIN (Lohengrin) le 17 avril 1959.

 

KOROŠEC Ladko. — Basse (Zagorje ob Savi, Slovénie, 03 août 1920 – Ljubljana, 21 mars 1995). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (le Roi de Trèfle) le 27 juin 1956.

 

KOVAC Zdravko. — Basse (Hildovschchini, Yougoslavie, 23 septembre 1929 –). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (Tachého) le 27 juin 1956.

 

KOZUB Ernst. — Ténor (Duibourg, Allemagne, 12 janvier 1924 – 06 janvier 1972). Débute en 1968 dans TANNHÄUSER. Chante en 1971 LA WALKYRIE (Siegmund).

 

KRAVTCHENKO. — Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou, crée BORIS GODOUNOV (Missaïl) le 19 mai 1908.

 

KRENN Fritz. — Baryton-basse autrichien (Vienne, 11 décembre 1887 – Vienne, 17 juillet 1964). En représentation, débute le 14 mai 1936 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kothner).

 

KRIFF Edouard (Joseph KRIHIFF dit). — Ténor (Alger, 05 août 1905 – Paris, 29 mars 1966). Epouse Paulette de Beer (1912-2003), première danseuse à la Gaîté-Lyrique. Débute le 09 septembre 1938 dans SAMSON ET DALILA (Samson). Chante AÏDA (Radamès, 1939), LA DAMNATION DE FAUST (Faust, 1939), LE ROI D'YS (Mylio, 1949), BORIS GODOUNOV (Dimitri, 1956), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1957), DIALOGUES DES CARMÉLITES (le Chevalier, 1958). Crée LES NOCES CORINTHIENNES (Hippias). Il fut directeur de la scène à l'Opéra-Comique (1956-1958).

 

KUBBINGA. — En février 1926, avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante FIDELIO (Rocco), BEATRICE (le Jardinier) et TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke).

 

KUEN Paul. — Ténor allemand (Sulzberg, Allemagne, 08 avril 1910 – New York, 02 mai 1966). En mai 1955, en représentation, chante L'OR DU RHIN (Mime) et SIEGFRIED (Mime).

 

KUNZ Erich. — Baryton (Vienne, 20 mai 1909 –). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, interprète LA FLUTE ENCHANTÉE (Papagéno) en mai 1953.

 

LABAT. — Ténor. Débute en 1861. Chante LA JUIVE (Eléazar).

 

LABERE. — Débute dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser) le 10 octobre 1898, et crée LANCELOT (un Chevalier).

 

LABO Flaviano. — Ténor (Borgonovo, Italie, 01 juillet 1927 –). En représentation, débute le 11 décembre 1959 dans AÏDA (Radamès). Chante DON CARLOS (Don Carlos) en 1963.

 

LACAZE. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), PARSIFAL (Chevalier, 1924).

 

LACOME. — Basse. Débute dans LE PROPHÈTE (un Paysan) le 06 mars 1892. Est affiché dans LE PROPHÈTE (Garçon d'auberge, 1892 ; Officier, 1903), LES HUGUENOTS (Léonard, 1892 ; Maurevert, 1893 ; Moine, 1904), LA JUIVE (Homme du peuple, 1893), LE CID (Don Alonzo, 1893 ; l'Envoyé maure, 1913), SALAMMBO (Pontife, 1893 ; Grand Prêtre d'Eschoum, puis Autharite, 1894), HAMLET (Fossoyeur, 1893 ; Polonius, 1915) ; SAMSON ET DALILA (Philistin), LOHENGRIN (Vassal), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), L’AFRICAINE (Huissier) en 1893 ; SIGURD (Rudiger), THAÏS (Serviteur) en 1894 ; FAUST (Wagner, 1895), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Nachtigall, 1897), GUILLAUME TELL (Pasteur, 1899 ; Leuthold, 1901), PATRIE ! (Galena, 1900 ; Officier, 1915) ; RIGOLETTO (Officier), LA FILLE DU FAR-WEST (Larkens), L’ETRANGER (vieux Pêcheur) en 1916. A créé GWENDOLINE (Danois) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; FREDEGONDE (Serviteur), JOSEPH (Aser), LANCELOT (Serviteur), L’ETRANGER (vieux Marin), LES GIRONDINS (Abbé Prochet), LE ROI ARTHUS (premier Soldat), MARIA DI ROHAN (un Familier).

 

LAFARGE Emmanuel. — Ténor. En 1896, débute le 31 juillet dans LA WALKYRIE (Siegmund), puis chante SAMSON ET DALILA (Samson).

 

LAFAYE. — Débute le 06 décembre 1895 dans SIGURD (Hawart). En 1896, est affiché dans LA FAVORITE (Seigneur), LOHENGRIN (Vassal) ; en 1897 dans LES HUGUENOTS (Léonard). A créé FREDEGONDE (un Clerc).

 

LAFEUILLADE. Il débuta en 1819.

 

LAFFAGE Jean-Pierre. — Baryton (Paris, 26 juin 1927 – 18 mai 2012). Débute le 26 janvier 1958 dans FAUST (Valentin). Chante DIALOGUES DES CARMÉLITES (le Geôlier, 1958), LES INDES GALANTES (don Alvar, 1959), LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal, 1962), CARMEN (Escamillo), RIGOLETTO (Rigoletto), ROMEO ET JULIETTE (Mercutio), L'ANNONCE FAITE A MARIE (Pierre de Craon), DIALOGUES DES CARMELITES (Marquis de la Force), LA FEMME SANS OMBRE (Messager des Esprits), TRISTAN ET ISOLDE (Melot).

 

LAFFITE. — Basse. Débute le 01 octobre 1875 dans LA JUIVE (le Crieur). Est affiché dans GUILLAUME TELL (Chasseur, 1875 ; Melchtal, 1888 ; Paysan, 1891), LE FREISCHÜTZ (l'Ermite, 1876), LE PROPHÈTE (Paysan, 1876 ; Officier, 1877 ; Garçon d'auberge, 1887), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), LA REINE DE CHYPRE (Officier, 1877), LES HUGUENOTS (Méru, 1877 ; de Retz, 1878 ; Cossé, 1881 ; Veilleur, 1893), L’AFRICAINE (Officier, 1877 ; Evêque, 1888), HAMLET (Fossoyeur, 1878), LA JUIVE (Homme du peuple, 1880), LA MUETTE DE PORTICI (Moréno, 1880), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), HENRY VIII (de Surrey, 1899). A créé PATRIE ! (Galéna).

 

LAFFITTE François Léon dit Léon. — Ténor (24. Saint-Geniès, 28 janvier 1875 – Paris, septembre 1938). Débute le 10 octobre 1898 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David). Chante, en 1899, FAUST (Faust), GUILLAUME TELL (Ruodi), DON JUAN (Ottavio), BRISEIS (Hylas), HAMLET (Laerte) ; PATRIE ! (La Trémouille, 1900 ; Kerloo, 1915), THAÏS (Nicias, 1901), L’AFRICAINE (don Alvar, 1902), SALAMMBO (Shahabarim, 1902 ; Matho, 1919), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1902 ; Roméo, 1916), OTHELLO (Cassio, 1903), LES HUGUENOTS (Raoul, 1904) ; en 1915, RIGOLETTO (le Duc), AÏDA (Radamès), LE CID (Rodrigue), SAMSON ET DALILA (Samson) ; en 1916, LE MIRACLE (Maître Loÿs), LES BARBARES (Marcomir), IPHIGÉNIE EN TAURIDE (Pylade) ; en 1917, LA FAVORITE (Fernand), MESSIDOR (Guillaume), PROMETHEE (Andros), HENRY VIII (don Gomez), ROMA (Lentulus) ; en 1918, CASTOR ET POLLUX (Castor) ; en 1919, LA DAMNATION DE FAUST (Faust) ; en 1920, PAILLASSE (Canio) ; en 1921, L'OR DU RHIN (Loge) ; en 1924, LOHENGRIN (Lohengrin), PARSIFAL (Parsifal), LE JARDIN DU PARADIS (Assur). Est le créateur de LANCELOT (Kiddio), ASTARTE (Hylas), SIEGFRIED (Mime), ORSOLA (Toratti), PAILLASSE (Beppe), LA STATUE (Mouck), L’ETRANGER (André), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille), EUGENE ONEGUINE (Zensky) MARCHE HEROÏQUE, LE CHANT DE LA CLOCHE (Wilhelm), L’OURAGAN (Landry), LES AMANTS DE RIMINI (Paolo), LE ROMAN D'ESTELLE (David), LES GIRONDINS (Jean Ducos), GRAZIELLA (le Poète), GOYESCAS (Fernando), NERON (Néron).

 

LAFON André. — Est affiché dans LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), LE COQ D'OR (Boyard, 1927), PARSIFAL (Chevalier, 1928), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1930), THAÏS (Cénobite, 1934), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), L’AIGLON (Pierrot, 1937).

 

LAFONT Marcelin. Ténor. Débute le 09 mai 1823. => biographie

 

LAFONT Jules dit Julien. — Baryton (34.Montpellier, 08 mai 1880 07 janvier 1970). En représentation, chante LA TOSCA (Scarpia) le 24 novembre 1925.

 

LAFORET. Basse-taille. Il a débuté en 1677.

 

LAFORET. Haute-contre. Il débuta en 1799.

 

LAFUENTE Pedro de. — Ténor. En 1925, et en représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 29 avril, et chante LA TOSCA (Mario Cavaradossi).

 

LAGARDE Fernand. — Baryton (13.Marseille, 03 janvier 1915 ). Débute le 31 mai 1943 dans FAUST (Valentin).

 

LAGGER Peter. — Basse (Buchs, Suisse, 07 août 1930 - Berlin, 17 septembre 1979). Débute en 1970 dans DON CARLOS (Philippe II).

 

LAGIER. Basse-taille. Il a débuté en 1771.

 

LAGRAVE. — Ténor. Débute le 18 juin 1851 dans LA FAVORITE.

 

LA GRILLE. Il a débuté en 1677. Il a chanté ISIS de Lully (Apollon).

 

LAHIS. – Voir LAYS.

 

LAIGNEZ Roland. — Débute le 19 août 1951 dans KERKEB (Knett).

 

LAINEZ Etienne (ou LAINÉ). Haute-contre (Vaugirard, 23 mai 1753 – 75002.Paris, 15 septembre 1822). Il a débuté en 1774. Il a créé le 18 mai 1779 IPHIGENIE EN TAURIDE (un Scythe) de Gluck. Il chanta : DIDON de Piccinni (Enée) ; LA CARAVANE DU CAIRE de Grétry (Saint-Phar) ; CHIMENE OU LE CID de Sacchini (Rodrigue) ; LES DANAÏDES de Salieri (Lycnée) ; DIANE ET ENDYMION de Piccinni (Endymion) ; DARDANUS de Sacchini (Dardanus) ; PENELOPE de Piccinni ; LES HORACES de Salieri ; ŒDIPE A COLONE de Sacchini (Polinice) ; TARARE de Salieri ; NEPHTE de Lemoyne ; CASTOR ET POLLUX de Candeille ; LES MYSTERES D'ISIS (arrangement par Lachnith de la Flûte enchantée de Mozart) ; OSSIAN OU LES BARDES de Lesueur (Ossian) ; LE TRIOMPHE DE TRAJAN de Persuis (Le Trajan) ; LA VESTALE de Spontini (Licinius) ; FERNAND CORTEZ de Spontini. Il quitta l'Opéra le 01 janvier 1812. Il fut professeur de déclamation lyrique au Conservatoire de Paris (1818-1822).

 

LAIS. Voir LAYS.

 

LAMANDER Robert. — Débute le 05 novembre 1956 dans ROMÉO ET JULIETTE (Pâris). En 1958, chante SALOMÉ (Esclave), BORIS GODOUNOV (Tchemakowsky) ; en 1959, LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos), UN BAL MASQUÉ (un Juge).

 

LAMARCHE Paul Antoine. — Ténor (21.Sombernon, 17 février 1852 –). Débute dans ROBERT LE DIABLE (Robert) le 30 décembre 1881, et chante FAUST (Faust) en 1882.

 

LA MARRE. Basse-taille. Il débuta en 1741.

 

LAMBERT. — Basse. Débute le 02 août 1880 dans FAUST (Wagner). Est affiché en 1880, dans LA JUIVE (Albert), GUILLAUME TELL (Leuthold), LE COMTE ORY (Chevalier), HAMLET (Fossoyeur, puis Horatio en 1888) ; LES HUGUENOTS (Maurevert, 1881 ; Thoré 1886 ; Moine, 1892), L’AFRICAINE (don Diego, 1881 ; Evêque, 1883), LE PROPHETE (Paysan, 1881), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1881 ; Alberti, 1886), DON JUAN (Mazetto, 1881), HENRY VIII (de Norfolk, 1883), SAPHO (Cynèque, 1884), PATRIE ! (Rancon, 1887), RIGOLETTO (Marcello, 1888), LE CID (le Roi, 1889), ASCANIO (Mendiant, 1890), LE MAGE (Chef touranier, 1891). A créé TRIBUT DE ZAMORA (Soldat maure), FRANÇOISE DE RIMINI (Officier), HENRY VIII (Officier), TABARIN (Sergent), SIGURD (Rudiger), LE CID (Saint Jacques) le 30 novembre 1885, LA DAME DE MONSOREAU (Livarot, un Prêtre), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio), ZAÏRE (ChatilIon), SALAMMBO (Pontife).

 

LA MORENA Alfonso. — Ténor. Débute en 1963 dans DON CARLOS (Don Carlos).

 

LANCE Albert (Lancelot Albert INGRAM dit). — Ténor australien naturalisé français en 1967 (Adélaïde, Australie, 12 juillet 1925 – 73.Bellecombe-en-Bauges, 15 mai 2013). Débute dans FAUST (Faust) le 25 novembre 1956. Chante UN BAL MASQUÉ (Gustave III, 1958), TOSCA (Mario Cavaradossi, 1958), LES INDES GALANTES (Carlos, 1959), CARMEN (don José, 1959). Crée MÉDÉE (Jason).

 

 

 

Gabriel Bacquier (Scarpia) et Albert Lance (Mario Cavaradossi) dans la Tosca

 

 

LANDRAL Gaston. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier), THAÏS (Cénobite) en 1924 ; LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale), LE COQ D'OR (Boyard) en 1927 ; LE MARCHAND DE VENISE (Serviteur), CASTOR ET POLLUX (Spartiate) en 1935 ; GWENDOLINE (Danois) en 1942 ; HERODIADE (Messager) en 1945.

 

LA NEUVILLE. Voir ADRIEN Martin-Joseph.

 

LANG Wilhem. — Basse allemand (Neu-Isenburg, près de Francfort-sur-le-Main, 20 octobre 1904 – janvier 1971). En représentation, débute le 23 mai 1952 dans SALOMÉ (premier Nazaréen).

 

LANGDON Michael. — Basse britannique (Wolverhampton, 12 novembre 1920 – Hove, 12 mars 1991). En représentation, débute le 28 janvier 1962 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Baron Ochs).

 

LANGEAIS. Il a débuté en 1673.

 

LANGLOIS. Il a débuté vers 1751.

 

LANTÉRI Paul. — Baryton (06.Antibes, 01 décembre 1880 – 13.Salon-de-Provence, 13 avril 1961). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 25 août 1923. La même année, interprète SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), LE TROUVERE (de Luna) ; en 1924, HERODIADE (Hérode), FAUST (Valentin), THAÏS (Athanaël), LOHENGRIN (de Telramund) ; en 1925, AÏDA (Amonasro) ; en 1926, PAILLASSE (Tonio), LA TRAVIATA (d'Orbel) et en 1928, ALCESTE (Grand Prêtre).

 

LAPEYRE Edmond. — Basse. Débute le 25 mai 1935 dans HERODIADE (Phanuel).

 

LAPPAS Ulysse — Ténor (Athènes, 1881 – Athènes, 26 juillet 1971). Débute le 19 avril 1920 dans PAILLASSE (Canio).

 

LAROZE André Jean dit André. — Ténor (21.Dijon, 23 janvier 1912 –). En 1952, débute dans LE ROI D'YS (Mylio) le 8 mars, et chante RIGOLETTO (le Duc) ; en 1955 paraît dans FAUST (Faust).

 

LARRIVÉE Henri. Basse-taille (69.Lyon, 09 janvier 1737 – 94.Vincennes, 07 août 1802). Epouse en 1762, Marie-Jeanne Lemière, cantatrice de l'Opéra. Il a débuté en 1755 dans CASTOR ET POLLUX de Rameau (le Grand Prêtre). Il a chanté : CASTOR ET POLLUX de Rameau (le Grand-Prêtre, Jupiter, Pollux) ; ISSÉ de Destouches (Pan) ; LES SYBARITES de Rameau (Artole) ; ALCESTE de Lully (Lycomède) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Florestan) ; ISMÈNE de Rebel et Francœur (Daphnis) ; PYRAME ET THISBÉ de Rebel et Francœur (Pyrame) ; DARDANUS de Rameau (Teucer, Isménor) ; LES PALADINS de Rameau (Orcan) ; ARMIDE de Lully (Aronte, la Haine) ; JEPHTÉ de Monteclair (Jephté) ; ZAÏS de Rameau (Cindor) ; LES FÊTES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Alcibiade) ; HYLAS ET ZELIS de Bury (Hylas) ; IPHIGÉNIE EN TAURIDE de Desmarets, Campra et Berton (Oreste) ; POLIXENE de Dauvergne (la Jalousie) ; LES FETES D'HÉBÉ OU LES TALENTS LYRIQUES de Rameau (Alcée) ; NAÏS de Rameau (Tirésie) ; TANCRÈDE de Campra ; LA FEMME, entrée des FETES DE THALIE de Mouret (Dorante) ; LES FETES DE L'HYMEN ET DE L'AMOUR de Rameau (Canope) ; L'acte de LA FEERIE, des FETES DE POLYMNIE de Rameau (Zimès, fils d'Oriade) ; THÉSÉE de Lully (Egée) ; ANACRÉON de Rameau (Anacréon) ; ALINE, REINE DE GOLCONDE de Monsigny (Saint-Phar) ; LA TURQUIE, acte de L'EUROPE GALANTE de Campra (le Sultan Zuliman) ; SYLVIE de Berton et Trial (Vulcain, un Chasseur, le Faune) ; APOLLON ET CORONIS, acte des AMOURS DES DIEUX de Mouret (Iphis) ; LE FEU, acte des ELEMENTS de Destouches (Valère) ; ERNELINDE de Philidor (Ricimer) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Pluton) ; THEONIS de Berton et Trial (Doribas) ; DAPHNIS ET ALCIMADURE de Mondonville (Mirtil) ; LA VENITIENNE de Dauvergne (Zerbin) ; ENEE ET LAVINIE de Dauvergne (Turnus) ; OMPHALE de Destouches et Cardonne (Alcide) ; ALCIONE de Marais (Pélée) ; LA CINQUANTAINE de Laborde (Germain) ; ISMENE ET ISMENIAS de Laborde (Thémistée) ; LE PRIX DE LA VALEUR de Dauvergne (Mars) ; LA SIBYLLE, acte des FETES D'EUTERPE de Dauvergne (Zinée) ; EGLE de La Garde (Apollon, sous le nom de Mysis) ; ADELE DE PONTHIEU de Berton (Guillaume, comte de Ponthieu) ; L'UNION DE L'AMOUR ET DES ARTS de Floquet (Théophile, un Vieillard) ; AZOLAN de Floquet (Alcindor) ; IPHIGENIE EN AULIDE de Gluck (Agamemnon) ; SABINUS de Gossec (Sabinus) ; CEPHALE ET PROCRIS de Grétry (Céphale) ; PHILEMON ET BAUCIS de Gossec (Philémon) ; EUTYME ET LYRIS de Désormery (Eutyme) ; LES ROMANS de Nieil et Cambini ; ARMIDE de Gluck (le Chevalier danois, Hidraot) ; ROLAND de Piccinni (Roland) ; ALCESTE de Gluck (Hercule) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Gluck (Oreste) ; ANDROMAQUE de Grétry (Oreste) ; ATYS de Piccinni (Celoenus) ; PERSEE de Philidor (Phinée) ; LE SEIGNEUR BIENFAISANT de Floquet ; ELECTRE de Le Moine (Oreste) ; L'EMBARRAS DES RICHESSES de Grétry (Chrysante) ; THESEE de Gossec (Egée) ; ALEXANDRE AUX INDES de Méreaux (Porus) ; DIDON de Piccinni (Iarbe) ; LA CARAVANE de Grétry (Florestan) ; LES DANAÏDES de Salieri (Danaüs) ; PENELOPE de Piccinni (Ulysse). Il quitta l'Opéra en avril 1786.

 

LASKIN. — Basse. En 1913, débute le 11 juillet dans LOHENGRIN (le Roi) puis chante HAMLET (le Spectre), LES HUGUENOTS (Saint-Bris), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu) et RIGOLETTO (Sparafucile).

 

LASSALLE Jean-Louis. — Baryton (69.Lyon, 10 décembre 1845 ou 14 février 1847 – Paris, 07 septembre 1909). Père du ténor Robert Lassalle. Débute salle Le Peletier le 09 juin 1872 dans GUILLAUME TELL (Guillaume Tell). Au Palais Garnier, a été affiché dans ce rôle, ainsi que dans HAMLET (Hamlet, 1875), JEANNE D'ARC de Mermet (Charles VII, 1876), DON JUAN (don Juan, 1876), LA MUETTE DE PORTICI (Pietro, 1877), LA REINE DE CHYPRE (Jacques de Lusignan, 1877), AÏDA (Amonasro, 1881), mais également dans LES HUGUENOTS (Nevers) et L'AFRICAINE (Nélusko) qu'il avait chanté salle Le Peletier. Il créa le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (Scindia) de Jules Massenet, LE TRIBUT DE ZAMORA (Ben Saïd), POLYEUCTE (Sévère), FRANÇOISE DE RIMINI (Malatesta), HENRY VIII (Henry VIII), SAMSON ET DALILA (le Grand-Prêtre), SIGURD (Gunther), PATRIE ! (Rysoor) et ASCANIO (Benvenuto Cellini).

 

LASSALLE Robert. — Ténor (1885 –). Fils du baryton Jean-Louis Lassalle. Débute dans RIGOLE'TTO (le Duc) le 5 mai 1911. Dans la même année, chante FAUST (Faust), THAÏS (Nicias), SALOMÉ (Narraboth), HAMLET (Laerte) ; en 1912, LA DAMNATION DE FAUST (Faust), SAMSON ET DALILA (Samson), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), LE COBZAR (Sten), GWENDOLINE (Armel) ; en 1913, LE SORTILEGE (Gall), LOHENGRIN (Lohengrin) ; en 1914, LE VIEIL AIGLE (Tolaïk).

 

LATOUR. Haute-contre. Il a débuté vers 1740. Il créa PLATÉE de Rameau (Platée) en 1749, et DAPHNIS ET ALCIMADURE de Mondonville (Jeannet) en 1754. Il a chanté : ATYS de Lully (un Zéphyr, Morphée) ; PHAETON de Lully (le Soleil) ; HESIONE de Campra (un Lydien, un Plaisir) ; ROLAND de Lully (un Premier insulaire) ; ACIS ET GALATEE de Lully (Apollon, le Grand-Prêtre de Junon) ; LES GRACES de Mouret (Iphis, confident d'Aronce) ; THESEE de Lully (un Jeu et un Plaisir, un Berger, un Vieillard) ; LES FETES DE POLYMNIE de Rameau (un Chef des Arts) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (un Provençal) ; LE TEMPLE DE LA GLOIRE de Rameau (un Roi vaincu) ; ARMIDE de Lully (le Chevalier Danois) ; HYPERMNESTRE de Gervais (le Grand-Prêtre d'Isis) ; PERSEE de Lully (Méduse) ; SCYLLA ET GLAUCUS de Leclerc (un Berger) ; DAPHNIS ET CHLOE de Boismortier (un Plaisir, un Pâtre) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (Philène) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Mercure, le Professeur de Folie) ; LES FETES DE L'HYMEN ET DE L'AMOUR de Rameau (Agéris) ; LES FRAGMENTS DE DIFFERENTS BALLETS (Lysis, amant d'Hortense) ; LES CARACTERES DE L'AMOUR de Colin de Blâmont (Arasme) ; LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville (un Suivant d'Euterpe) ; NAÏS de Rameau (Neptune) ; ZOROASTRE de Rameau (une Voix sortant des nuages enflammés) ; TANCREDE de Campra (un Sage enchanteur, un Guerrier) ; THETYS ET PELEE de Collasse (Mercure) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Nérine, le Maître de musique) ; ACANTHE ET CEPHISE de Rameau (un Berger) ; LES SENS de Mouret (Mercure) ; LES INDES GALANTES de Rameau (Don Carlos) ; ALPHEE ET ARETHUSE de Campra (le Printemps) ; LES AMOURS DE RAGONDE de Mouret (Thibaud) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Eros) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (un Athlète).

 

LATOUR. Baryton. Il débuta en 1845.

 

LAURENT. Baryton. Il débuta le 23 février 1851.

 

LAURENT Charles Gustave. — Ténor (Paris, 04 avril 1844 ). Chante d'abord à l'Opéra-Comique. Débute à l'Opéra le 08 mars 1875 dans GUILLAUME TELL (Ruodi). Est affiché dans LE PROPHETE (Jonas, 1876 ; Officier, 1898), L’AFRICAINE (don Alvar, 1877), LA JUIVE (Léopold, 1879, Homme du peuple, 1892), LA MUETTE DE PORTICI (Alphonse, 1879), HAMLET (Laerte, 1879 ; Marcellus, 1897), LE FREISCHÜTZ (Max, 1880), FAUST (Faust, 1880), ROBERT LE DIABLE (Raimbaut, 1881 ; Prévôt du palais, 1892), LOHENGRIN (Vassal, 1890), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1892 ; Pâris, 1894), SALAMMBO (Pontife, 1892), LES HUGUENOTS (de Tavannes, puis Boisrosé, 1892), RIGOLETTO (Borsa, 1892), SIGURD (Irnfrid, 1893 ; Haward, 1897), LE BOURGEOIS GENTILHOMME (Intermède, 1899). A créé LA VIERGE (Jean), SAMSON ET DALILA (Philistin), GWENDOLINE (Erik) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; OTHELLO (Rodrigue), LA MONTAGNE NOIRE (Chef), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn), JOSEPH (Zabulon).

 

LAURI-VOLPI Giacomo. — Ténor italien (Lanuvio, près de Rome, 11 décembre 1892 – Valence, Espagne, 17 mars 1979). Epouse Maria Ros. En représentation, débute le 26 juin 1929 dans AÏDA (Radamès). Chante RIGOLETTO (le Duc, 1930) ; GUILLAUME TELL (Arnold, 1930) ; FAUST (Faust, 1935) ; LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard, 1948).

 

LAVIGNE. Il a débuté en 1711.

 

LAVIGNE.Ténor. Il débuta en 1809 dans IPHIGENIE EN AULIDE (Achille).

 

LAVRETZKY Nicolas. — En représentation, débute le 23 mars 1926 dans BORIS GODOUNOV (Missaïl) et chante SADKO (Sopiel) en 1927.

 

LAYS (François LAY dit) [Lahis, Lais]. Basse-taille (65.La Barthe de Neste, 14 février 1758 – Ingrandes, 30 mars 1831). Il débuta le 31 octobre 1779. Il créa : IPHIGENIE EN TAURIDE de Piccinni ; L'INCONNUE PERSECUTEE d’Anfossi et Rochefort ; LA DOUBLE EPREUVE OU COLINETTE A LA COUR de Grétry ; ARIANE DANS L'ILE DE NAXOS d’Edelmann ; L'EMBARRAS DES RICHESSES de Grétry ; RENAUD de Sacchini (Hidraot) ; ALEXANDRE AUX INDES de Le Froid de Mereaux ; CHIMENE OU LE CID de Sacchini (le Roi) ; DARDANUS de Sacchini (Anténor) ; LA TOISON D'OR de Vogel (Jason) ; LES HORACES de Salieri ; ŒDIPE A COLONE de Sacchini (Thésée) ; ALCINDOR de Dezede ; ASPASIE de Grétry (Aristophane) ; LES PRETENDUS de Lemoyne ; DEMOPHON de Vogel ; LES POMMIERS ET LE MOULIN de Lemoyne ; CORISANDRE de Langlé ; CASTOR ET POLLUX de Candeille ; LES MYSTERES D'ISIS [adaptation de LA FLUTE ENCHANTEE de Mozart] (Bochoris) ; SAÜL de Kalbrenner et Lachnith ; ANACREON de Cherubini ; NEPHTALI de Blangini ; LE TRIOMPHE DE TRAJAN de Persuis (Licinius) ; LA VESTALE de Spontini (Cinna) ; ARISTIPPE de Kreutzer ; FERNAND CORTEZ de Spontini (Telasco) ; ALADIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE d’Isouard dit Niccolo ; LE MARIAGE DE FIGARO (Figaro) de Mozart [sur des paroles de Notaris] créé le 20 mars 1793.

« Représentation de retraite de Lays à l’Académie royale de musique le 1er mai 1823 avec Athalie et le Rossignol. Voici ce que le journal de Paris dit de cette représentation : « Lays avait choisi pour prendre congé l'opéra du Rossignol, dans lequel il joue avec beaucoup d'originalité le rôle du bailli. Les premiers sujets du chant n'avaient pu trouver place dans cet ouvrage, mais nous avons vu avec le plus grand plaisir à la tète des chœurs, mesdames Branchu, Grassari, Dabadie, Sainville, et MM. Dabadie, Provost, Adolphe Nourrit, Lafeuillade, Éloy, Bonnel : tous les danseurs qui n'avaient pas de solos à exécuter ont également paru dans le ballet. Les adieux des artistes de l'Opéra à leur ancien camarade Lays ont été fort touchants. Ils se disputaient le plaisir de l'approcher, et de lui témoigner à l'envi combien cette séparation leur semblait pénible. Les spectateurs eux-mêmes ont joué dans cette scène d'adieu un rôle également honorable pour eux et pour l'acteur. Ils ont saisi toutes les occasions que leur présentait l'opéra du Rossignol pour faire quelque application flatteuse. Au milieu d'un fort joli divertissement composé à cette occasion par M. Gardel, l'élite de la danse a présenté à Lays une corbeille de fleurs surmontée de cette inscription, Au talent. Les bravos ont alors retenti dans toute la salle, et le bénéficiaire a pu se convaincre qu'il n'avait pas cessé dans le cours de sa longue carrière d'être cher au public, qui a voulu le revoir encore après la représentation. Il est glorieux pour Lays, après plus de quarante années de services, de mériter de semblables témoignages d'estime et de regret. » [Almanach des spectacles, 1824]

 

LAZARO Hipolito dit Ippolito. — Ténor  espagnol (Barcelone, 13 décembre 1887 – Madrid, 14 mai 1974). En représentation, en 1929, débute le 06 juin dans AÏDA (Radamès) et chante RIGOLETTO (le Duc).

 

LAZZARI Virgilio. — Basse italienne (Assise, 20 avril 1887 – Castel Gondolfo, 04 octobre 1953). En représentation, débute dans FALSTAFF (Pistolet) le 04 juillet 1935, et chante DON JUAN (Léporello) en 1936.

 

LEBEL Robert. Il a débuté en 1703. Il a chanté PSYCHE de Lully (Vertumne, une Furie, Palémon) ; LE TRIOMPHE DE L'AMOUR de Lully (un Songe) ; PHILOMELE de Lacoste (le Chef des génies) ; PERSEE de Lully (Phronyme) ; PHAETON de Lully (la Terre) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (le Grand Sacrificateur) ; LES NOUVEAUX FRAGMENTS (le Chef des matelots) ; CREÜSE L'ATHENIENNE de Lacoste (Tisiphone, furie) ; ZEPHYR ET FLORE de Louis et Jean-Louis Lully (un Berger, Hymen).

 

LEBRETON Marcel. — Débute le 28 juillet 1948 dans SALADE (Polichinelle). Chante ensuite BORIS GODOUNOV (Chouisky), puis, en 1949, THAÏS (Nicias), MAROUF (Fellah), TRISTAN ET ISOLDE (Berger).

 

LEBRUN Louis Sébastien.Haute-contre (10 décembre 1764 – 27 juin 1829). Il débuta en 1787.

 

LE BRUN.Il a débuté en 1701.

 

LECLERC Charles-Nicolas. ( 1775). Il a débuté vers 1735.

 

LE CLEZIO Henri. — Ténor. Débute le 03 octobre 1931 dans ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt). Est affiché dans, en 1931, OTHELLO (Cassio), THAÏS (Nicias), ESCLARMONDE (Enéas), LES TROYENS (Jopas) ; en 1932, MAROUF (Marchand), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn puis Vogelgesang), L’ILLUSTRE FREGONA (Perriquito), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot), ALCESTE (Evandre), BORIS GODOUNOV (Chouisky) ; en 1933, PARSIFAL (Ecuyer), L’OR DU RHIN (Froh), HAMLET (Laerte) ; en 1934, PERKAIN (Commissaire de la Convention), L’ETRANGER (André), SALOMÉ (premier Juif). A créé ELEKTRA (Egisthe), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Marchand), VERCINGETORIX (Régulus), PERKAIN (Pierre d'Assance), LA PRINCESSE LOINTAINE (Joffroy Rudel), SEMIRAMIS (Astrologue), ROLANDE (l'Etranger), LE MARCHAND DE VENISE (Gratiano).

 

LECOCQ Michel. — Ténor (59.Anzin, 16 septembre 1931 –). Débute le 08 décembre 1961 dans LES TROYENS (Helenus).

 

LE COINTRE. Il a débuté en 1673.

 

LECOMTE Jean Baptiste Etienne.Ténor (Seine, 17 avril 1791 – Paris, 17 avril 1867). Il débuta le 07 novembre 1817 dans ARMIDE (Renaud). Il chanta IPHIGENIE EN AULIDE de Gluck (Achille) et DON JUAN (Don Juan, dans sa transposition pour ténor).

 

LECOMTE. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Wallace) le 16 mai 1912.

 

LEDNOFF. — Crée SADKO (l'Apparition) le 26 avril 1927.

 

LEFEBVRE. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1921), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LE COQ D'OR (Boyard, 1928), LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Soldat, 1936), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

LEFEVRE. Haute-contre. Il débuta en 1744.

 

LEFEVRE.Haute-contre. Il débuta en 1787.

 

LEFEVRE. — Débute vers 1861.

 

LE FEVRE.Basse-taille. Il a débuté vers 1735.

 

LEFORT.Il débuta vers 1848.

 

LEGAY Henri (Henri GUAY dit). — Ténor (Paris, 01 juillet 1920 – 16 septembre 1992). Débute dans LES INDES GALANTES (Damon) le 17 septembre 1952. Chante LA TRAVIATA (Rodolphe, 1952), LES INDES GALANTES (Tacmas, 1953 ; Valère, 1955), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Helmont, 1953), FAUST (Faust, 1961).

 

LEGROS Joseph.Haute-contre (02.Monampteuil, 08 septembre 1739 – 17.La Rochelle, 20 décembre 1793). Epouse Madeleine-Nicole Morizet, musicienne du Concert de la Reine. Il débuta le 01 mars 1764 dans TITON ET L'AURORE de Mondonville (Titon). Il a chanté : ARMIDE de Lully (Renaud) ; LES FETES D'HEBE, OU LES TALENTS LYRIQUES de Rameau (Mercure) ; NAÏS de Rameau (Neptune) ; PYGMALION, entrée du TRIOMPHE DES ARTS de La Barre, retouchée par Balot de Sovot et Rameau (Pygmalion) ; BACCHUS ET HEGEMONE de Dauvergne (Bacchus) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Castor) ; LE DEVIN DU VILLAGE de J.-J. Rousseau (Colin) ; LES FETES DE L'HYMEN ET DE L'AMOUR de Rameau (Osiris, Aruéris) ; THESEE de Lully (Thésée) ; ALINE, REINE DE GOLCONDE de Monsigny (Usbeck) ; ANACREON de Rameau (Bathyle) ; EROSINE, acte des FETES LYRIQUES de Berton (Zamnis, l'Enchanteur) ; SYLVIE de Berton et Trial (Amintas) ; ZELINDOR, ROI DES SYLPHES de Rebel et Francœur (Zélindor) ; AMPHION de Laborde (Amphion) ; LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville (un Berger, Apollon) ; LA TERRE, acte des ÉLEMENTS de Destouches (Vertumne) ; ERNELINDE de Philidor (Sandomir) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Hippolyte) ; DAPHNIS ET ALCIMADURE de Mondonville (Daphnis) ; DARDANUS de Rameau (Dardanus) ; LA VENITIENNE de Dauvergne (Octave) ; ENEE ET LAVINIE de Dauvergne (Enée) ; HIPPOMENE ET ATALANTE de Vachon (Hippomène) ; OMPHALE de Destouches et Cardonne (Iphis) ; ZAÏS de Rameau (Zaïs) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Tibulle) ; LA DANSE, actes des TALENTS LYRIQUES de Rameau (Mercure) ; ZOROASTRE de Rameau (Zoroastre) ; ALCYONE de Marais (Céyx) ; AMADIS de Lully (Amadis) ; LA CINQUANTAINE de Laborde (Lubin) ; ISMENE ET ISMENIAS de Laborde (Ismène) ; LE PRIX DE LA VALEUR de Dauvergne (Amintor) ; PYRAME ET THISBE de Rebel et Francœur (Ninus) ; ADELE DE PONTHIEU de Berton (Raimond de Mayenne) ; APOLLON ET CORONIS, acte des AMOURS DES DIEUX de Mouret (Apollon) ; OVIDE ET JULIE de Cardonne (Ovide) ; L'UNION DE L'AMOUR ET DES ARTS de Floquet (Bathyle, Florestan) ; AZOLAN de Floquet (Azolan) ; IPHIGENIE EN AULIDE de Gluck (Achille) ; ORPHEE de Gluck (Orphée) ; ALEXIS ET DAPHNE de Gossec (Alexis) ; HYLAS ET EGLE, acte du TRIOMPHE ET L'HARMONIE de Grenet, Legros et Désormery (Hylas) ; ALCESTE de Gluck (Admète) ; LES ROMANS de Nieil et Cambini (une Ariette) ; ROLAND de Piccinni (Médor) ; AMADIS de Bach (Amadis) ; ECHO ET NARCISSE de Gluck (Cynire) ; HELLE de Floquet (Neptune) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Gluck (Pylade) ; ANDROMAQUE de Grétry (Pyrrhus) ; ATYS de Piccinni (Atys) ; PERSEE de Philidor (Persée) ; APOLLON ET CORONIS, acte des AMOURS DES DIEUX de Rey frères (Apollon) ; THESEE de Gossec (Thésée) ; RENAUD de Sacchini (Renaud). Il quitta l'Opéra en 1783.

 

LEGROS Hippolyte-Fortuny. — Basse (-1929). Père d'Adrien Legros, baryton-basse. Débute le 23 juillet 1921 dans LA WALKYRIE (Hounding). En 1921, chante encore SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), LES HUGUENOTS (Marcel), GUILLAUME TELL (Walther), RIGOLETTO (Sparafucile) ; puis, en 1923, LE TROUVÈRE (Fernand), AÏDA (Ramphis), LOHENGRIN (le Roi).

 

LE GROS. Il a débuté en 1688. Il a chanté L’EGLOGUE DE VERSAILLES de Lully (Lycas).

 

LEJEUNE. Il a débuté en 1706.

 

LEJEUNE. — Est affiché dans L'AFRICAINE (Officier) en 1877.

 

LEMENI Nicolas. — Voir ROSSI-LEMENI.

 

LEMERCIER Anthoine. Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE de Cambert.

 

LE MIRE Guillaume. Il a débuté en 1713.

 

LE MOAN Jean. — Ténor. Débute dans SAMSON ET DALILA (Samson) le 23 décembre 1950.

 

LEMONNIER. — Débute le 31 décembre 1826 dans LA CARAVANE DU CAIRE (le Pacha). Cet acteur est attaché à l'Odéon sous le nom de CHARLES.

 

LE NOBLE. Haute-contre. Il a débuté en 1750.

 

LEPAGE François. — Basse-taille (27 février 1709 – 1780). Epoux de Mlle Erremans, cantatrice de l’Opéra. Il a débuté en 1735. Il créa DARDANUS ; NITÉTIS ; LES FÊTES DE POLYMNIE ; NAÏS ; ZOROASTRE. Il a chanté : L'EUROPE GALANTE de Campra (Don Carlos, Silvandre) ; LES ROMANS de Nieil (Le Grand-Prêtre des Sauvages) ; LES VOYAGES DE L'AMOUR de Boismortier (Un Habitant de Cythère) ; LES AMOURS DES DIEUX de Mouret (Le Chef des Sarmates, Iphis) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (Pan) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Mars) ; PERSÉE de Lully (Une Divinité Infernale, un Triton, Céphée) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Jupiter, Momus) ; TANCRÈDE de Campra (Argant) ; ALCESTE OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Alcide) ; DARDANUS de Rameau (Teucer, roi de Phrygie, Isménor, magicien et prêtre de Jupiter, Anténor) ; POLYDORE de Baptistin (Polydore) ; ZAÏDE de Royer (Zuléma, prince de la maison des Zégris, Mars) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Alquif, Arcalaüs) ; ATYS de Lully (Le Temps, Coelénus, Sangar) ; LES SENS de Mouret (Jupiter, Diomède, Ulysse) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Léandre, le Carnaval, Filindo) ; JEPHTE de Monteclair (Jephté, Phinée) ; PYRAME ET THISBE de Rebel et Francœur (Zoroastre) ; ALCYONE de Marais (Pélée) ; L'EMPIRE DE L'AMOUR de Brassac (Bacchus, Zélindor, un Egipan) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Apollon, Antoine, Alcibiade) ; ISSÉ de Destouches (Hercule, Hylas, le Grand-Prêtre de Dodone) ; NITÉTIS de Myon (Amasis, usurpateur du trône d'Egypte) ; PROSERPINE de Lully (Pluton) ; LES ELEMENTS de La Lande et Destouches (Le Destin, Valère, Ixion) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Pluton) ; ISBE de Mondonville (Adamas, chef des Druides) ; PHAETON de Lully (Mérops, Protée) ; HESIONE de Campra (Le Soleil, Laomédon) ; LES INDES GALANTES de Rameau (Osman) ; LE POUVOIR DE L'AMOUR de Royer (Midas, roi de Phrygie) ; ROLAND de Lully (Démogorgon, Ziliante) ; ALCIDE de Lully et Marais (Un Habitant des climats heureux) ; THESEE de Lully (Arcas) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (Zirène) ; L'ECOLE DES AMANTS de Nieil (Soliman, bacha) ; LES FETES DE POLYMNIE de Rameau (Jupiter) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Apollon, Chrisogon, Chrisante) ; LE TEMPLE DE LA GLOIRE de Rameau (L'Envie, le Grand-Prêtre de la Gloire) ; ARMIDE de Lully (Aronte, Ubalde) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Le Nil) ; LE TRIOMPHE DE L'HARMONIE de Grenet (Pluton, Tancrède) ; DAPHNIS ET CHLOE de Boismortier (Dryas, ancien pâtre au service de Saphir et crupère de Chloé) ; LES FETES DE L'HYMEN ET DE L'AMOUR, OU LES DIEUX D'EGYPTE de Rameau (Canope, dieu des eaux) ; LES FRAGMENTS DE DIFFERENTS BALLETS (Zerbin, Tantale) ; ZAÏS de Rameau (Cindor, sylphe, confident de Zaïs) ; LES CARACTERES DE L'AMOUR de Colin de Blâmont (Alphonse, Almanzor) ; LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville (Un Suivant d'Euterpe) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Apollon) ; NAÏS de Rameau (Jupiter, Tirésie) ; PLATEE de Rameau (Cythéron) ; ZOROASTRE de Rameau (Une Salamandre, la Vengeance) ; ALMASIS de Royer (Un Indien) ; LEANDRE ET HERO de Brassac (Le Grand-Prêtre de Janus) ; THETYS ET PELEE de Collasse (Jupiter, le Ministre du Destin) ; ACANTHE ET CEPHYSE de Rameau (Un Coryphée, suivant d'Oroès) ; LES GENIES TUTELAIRES de Rebel (Le Destin) ; TITON ET L'AURORE de Bury (Le Soleil). Il quitta l'Opéra en 1752.

 

LE PAGE cadet. Il débuta vers 1740.

 

LEPAREUX. — Il a débuté vers 1851.

 

LE PETIT. Haute-contre. Il débuta vers 1760.

 

LEQUIEN Henri Alexandre dit Henri. — Basse (Paris, 25 mai 1865 –). Il a créé la version scénique de Marie-Magdeleine (Judas) de Massenet à l'Opéra de Nice le 09 février 1903. Débute à l'Opéra de Paris le 27 janvier 1908 dans FAUST (Wagner). Est affiché dans GUILLAUME TELL (Melchtal), LOHENGRIN (le Roi), AÏDA (le Roi), LE PROPHÈTE (Oberthal), HIPPOLYTE ET ARICIE (Pluton), RIGOLETTO (Sparafucile, puis Monterone), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet) en 1908 ; SAMSON ET DALILA (Abimélech, puis Vieillard hébreu), MONNA VANNA (Marco), HENRY VIII (de Norfolk), HAMLET (le Spectre) en 1909 ; WALKYRIE (Hounding) en 1910. A créé SALOMÉ (un Soldat), SIBERIA (le Capitaine).

 

LE RIGUER. — Débute dans LES HUGUENOTS (un Moine) le 07 février 1908. La même année, chante AÏDA (Messager), TANNHÄUSER (Heinrilch), THAÏS (Cénobite), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot), SALAMMBO (Pontife), ROMÉO ET JULIETTE (Benvolio), GUILLAUME TELL (Rodolphe), SAMSON ET DALILA (Messager), LES HUGUENOTS (Soldat).

 

LEROUX. Il débuta en 1790.

 

LEROUX. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1922), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LES HUGUENOTS (Moine, 1930).

 

LEROY André. — Ténor. Débute le 22 janvier 1945 dans BORIS GODOUNOV (l’Innocent). La même année chante FAUST (Faust) puis PÉNÉLOPE  (Pisandre) ; en 1946, JOSEPH (Asser).

 

LE ROY DES BELLES. Voir DESBELLES.

 

LESTELLY Louis. — Baryton (33.Bordeaux, 1877 – Paris, 1936). Débute dans HAMLET (Hamlet) le 14 juillet 1913. Chante, en 1913, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), LES HUGUENOTS (Nevers), THAÏS (Athanaël), TANNHÄUSER (Wolfram) ; RIGOLETTO (Rigoletto) en 1914 ; L’OFFRANDE A LA LIBERTÉ (Thomas), FAUST (Valentin), HENRY VIII (Henry VIII), en 1915 ; AÏDA (Amonasro), LA FILLE DU FAR-WEST (Jack Rance), BRISEIS (Catéchiste), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) en 1916 ; LA FAVORITE (Alphonse, 1917), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1917 ; Capulet, 1918), CASTOR ET POLLUX (Pollux, 1918), SALAMMBO (Hamilcar, 1919). Est le créateur de PARSIFAL (Amfortas), SCEMO (Giovann'Anto), EUGENE ONEGUINE (Eugène Onéguine), L'OURAGAN (Richard), JUDITH DE BETHULIE, LE ROI ARTHUS (le Roi) MIGUELA (Hernandez), JEANNE D'ARC (Gérard Machet), REBECCA (Eliazar).

 

LE TELLIER Tranquille. Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE de Cambert.

 

LEVASSEUR. Haute-contre. Il a débuté en 1739.

 

LEVASSEUR Nicolas-Prosper. Basse (60.Bresles, 09 mars 1791 – Paris, 07 décembre 1871). Il débuta le 04 octobre 1813 dans LA CARAVANE DU CAIRE de Grétry (le Pacha). Il chanta notamment : MOÏSE de Rossini (Moïse) ; LE COMTE ORY de Rossini (Le Gouverneur) ; GUILLAUME TELL de Rossini (Walter) ; LE DIEU ET LA BAYADERE d’Auber (Olifour) ; LE PHILTRE d’Auber (Docteur Fontanarose) ; ROBERT LE DIABLE de Meyerbeer (Bertram) ; LE SERMENT d’Auber (Maître Audiol) ; DON JUAN de Mozart [traduction de Castil-Blaze, 1834] (Leporello) ; LA JUIVE d’Halévy (Le Cardinal) ; LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Marcel) ; LA FAVORITE de Donizetti (Balthazar) ; CHARLES VI d’Halévy (Raymond) ; LE LAZZARONE d’Halévy (Josue Corvo) ; OTELLO de Rossini (Brabantio). Il quitta l'Opéra le 14 janvier 1852. Il fut professeur de déclamation lyrique (opéra) au Conservatoire de Paris (1841-1869).

 

LEWIS Richard. — Ténor (Manchester, 10 mai 1914 –). Crée PETER GRIMES (Peter Grimes) avec la troupe du Covent Garden de Londres le 11 juin 1948.

 

LHOSTE. Il débuta en 1799.

 

LICCIONI Georges Louis dit Georges. — Ténor (13.Marseille, 10 février 1932 –). Débute en 1964.

 

LINDI Aroldo (Arnold LINDFORS dit). — Ténor (Schweden, Suède, 1889 – San Francisco, 08 mars 1944). En représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 29 mai 1930. Il est mort accidentellement sur la scène de l'Opéra de San Francisco lors d'une représentation de Paillasse.

 

LINKE Fritz. — Basse allemande (Claussnitz, 15 mai 1923 –). Avec la troupe de l'Opéra de Stuttgart, crée JEPHTE (Zebel) le 10 octobre 1959.

 

LINSOLAS Jacques. — Baryton (06.Nice, 07 septembre 1925 –). Débute le 02 décembre 1960 dans DON JUAN (Léporello).

 

LIPUSCHEK Yanoz ou Janez. — Ténor (Ljubljana, 31 décembre 1914 – Ljubljana, 05 décembre 1965). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (le Prince) le 27 juin 1956.

 

LIST Emmanuel (Emmanuel FLEISSIG dit). — Basse autrichienne (Vienne, 22 mars 1891 – Vienne, 21 juin 1967). En représentation, débute le 30 mai 1935 dans TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke). En 1949, chante LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs).

 

LLADO Michel. — Baryton (06.Nice, 18 août 1939 –). Débute en 1966. Chante PELLEAS ET MELISANDE (Pelléas) ; GIANNI SCHICCHI (Marco) ; MARIA GOLOVINE (le Prisonnier) ; DIALOGUES DES CARMELITES (2e commissaire) ; LA FEMME SANS OMBRE (un gardien de la ville).

 

LOCKNER. — Est affiché en 1949 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Cocher).

 

LOGHIN Valentin. — Débute en 1963 dans ŒDIPE (Phorbas).

 

LOMBARD. Haute-contre. Il débuta vers 1760.

 

LONATI. — Débute dans LES HUGUENOTS (le Crieur) le 22 octobre 1875. En 1876, est affiché dans LE PROPHÈTE (Paysan), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), GUILLAUME TELL (Pasteur) ; en 1877, dans LA REINE DE CHYPRE (Officier), LES HUGUENOTS (de Retz), LA FAVORITE (Seigneur, puis Gaspard) ; en 1878, dans L'AFRICAINE (Evêque), HAMLET (Marcellus). A créé JEANNE D'ARC (un Officier), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (un Radjah) de Jules Massenet.

 

LONDON George (George BURNSTEIN dit BURNNON puis). — Baryton-basse (Montréal, 30 mai 1920 – Armonk, près New York, 24 mars 1985). En représentation, débute dans DON JUAN (don Juan) le 08 juin 1962.

 

 

 

George London

 

 

LONGUECAMP. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1920.

 

LOREAU Jacques. — Ténor (94.Choisy-le-Roi, 27 août 1920 –). Entre à la RTLN en 1960. Chante au Palais Garnier LES NOCES DE FIGARO (Don Curzio), DON QUICHOTTE (le Chef des bandits).

 

LORENZ Max. — Ténor allemand (Düsseldorf, 17 mai 1901 – Salzbourg, 11 janvier 1975). En représentation, débute le 5 juin 1934 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther). Chante TRISTAN ET ISOLDE (Tristan, 1941) ; LA WALKYRIE (Siegmund) et OTHELLO (Othello) en 1949 ; LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegmund) et SIEGFRIED (Siegmund) en 1950 ; SALOMÉ (Hérode, 1951), ELEKTRA (Egisthe, 1953).

 

LORRAIN Eugène Jérôme. — Basse (69.Limonest, 21 avril 1856-). Débute dans LES HUGUENOTS (Saint-Bris) le 10 janvier 1879. Chante FAUST (Méphistophélès, 1879), LE FREISCHÜTZ (Gaspard, 1880), GUILLAUME TELL (Gessler, 1880), LE PROPHÈTE (Oberthal, 1881), LE TRIBUT DE ZAMORA (Hadjar, 1881), FRANÇOISE DE RIMINI (Guida, 1882). A créé HENRY VIII (le Duc de Norfolk).

 

LOUVET Jean-Pierre. — (Seine-et-Oise, 01 mars 1788-). Débute le 22 septembre 1816.

 

LUBIN Robert. — Baryton. Débute le 22 novembre 1925 dans THAÏS (Palémon). Chante LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel, 1925) ; FAUST (Wagner), SALOMÉ (Cappadocéen), LE FREISCHÜTZ (Samiel), GWENDOLINE (Danois) en 1926 ; LA TRAVIATA (le Baron, 1928).

 

LUCA Libero de. — Voir DE LUCA Libero.

 

LUCAS Georges. — Ténor (61.Flers, 1868-). Epouse Mme Lucas, soprano. En 1899, débute le 15 juillet dans LE PROPHÈTE (Jean) et chante SIGURD (Sigurd) puis SALAMMBÔ (Mathô) ; en 1900 interprète PATRIE ! (Kerloo). A créé LA PRISE DE TROIE (Enée).

 

LUCCIONI Jacques. — Ténor (Paris, 25 janvier 1930 –). Fils de José Luccioni. Débute le 11 avril 1958 dans DIALOGUES DES CARMÉLITES (le Chevalier). La même année, chante LES INDES GALANTES (Valère, puis Ali en 1962), L'ATLANTIDE (Saint Avit), BORIS GODOUNOV (Dimitri) ; en 1959, SALOMÉ (Narraboth).

 

LUCCIONI Joseph dit José. — Ténor (20.Bastia, 14 octobre 1903 – 13.Marseille, 06 octobre 1978). Père de Jacques Luccioni. Débute le 06 janvier 1931 en créant VIRGINIE (un Rapin). Crée également ELEKTRA (jeune Serviteur), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Ecuyer). A d'autre part été affiché dans OTHELLO (Rodrigue, 1932 ; Othello, 1943), LE CHEVALIER A LA ROSE (le Chanteur), PAILLASSE (Canio), GUILLAUME TELL (Ruodi), ALCESTE (Choryphée), HERODIADE (Jean), RIGOLETTO (le Duc), LES TROYENS (Hélénus, puis Enée) en 1932 ; ESCLARMONDE (le Chevalier Roland), AÏDA (Radamès) en 1933 ; DAMNATION DE FAUST (Faust), SIGURD (Sigurd), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) en 1934 ; SAMSON ET DALILA (Samson), SALAMMBO (Mathô) en 1938 ; MANON (Des Grieux, 01 juin 1943) ; ANTAR (Antar), FAUST (Faust) en 1946 ; LES INDES GALANTES (Adario, 1952), BORIS GODOUNOV (Dimitri, 1953), SALOMÉ (Hérode, 1959), LA TOSCA (Mario Cavaradossi, 1960).

 

LUCIA Fernando de. — Voir DE LUCIA Fernando.

 

LUCKX Ferdinand. — Basse. En 1880, débute le 6 septembre dans AÏDA (le Roi) et chante GUILLAUME TELL (Melchtal), L'AFRICAINE (Grand Inquisiteur), LE COMTE ORY (Chevalier).

 

LUDWIG Walther. — Ténor allemand (Bad Oeynhausen, 17 mars 1902 – Lahr, 15 mai 1981). Avec la troupe de l'Opernhaus de Berlin, débute le 17 septembre 1941 dans LA CHAUVE-SOURIS (Alfred).

 

LUPŠA Friderik. — Basse (Retnje, Slovénie, 13 juillet 1908 – Ljubljana, 09 février 1986). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (Kréonte) le 27 juin 1956.

 

LYON. Baryton. Il débuta vers 1850.

 

McALPINE William. — Ténor (Stenhousemuir, 03 décembre 1922 – 02 février 2004). En représentation, débute dans CARMEN (don José) le 14 octobre 1961.

 

MacNEIL Cornell. — Baryton américain (Minneapolis, 24 septembre 1922 – Charlottesville, 15 juillet 2011). Débute en 1963 dans RIGOLETTO (Rigoletto).

 

MADIN Viktor (Viktor MADINCEA dit). — Baryton (Lugos, Roumanie, 20 décembre 1876 – Vienne, 19 mars 1968). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, en mai 1928, chante DON JUAN (Mazetto), LA TOSCA (Sacristain), LA SERVANTE MAITRESSE (Scapin), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot), LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal, l'Intendant de la Maréchale).

 

MADLEN Edouard (Edouard MAGEDELEINE dit). — Ténor (01 avril 1885-). Débute le 24 février 1924 dans SAMSON ET DALILA (le Messager). Chante, en 1924, SIGURD (Irnfrid, puis Harwart en 1934), PAILLASSE (Paysan), PARSIFAL (Ecuyer, puis Chevalier en 1935), THAÏS (un Serviteur, puis un Cénobite, puis en 1928, Nicias), BORIS GODOUNOV (Kroutchov, Boyard), LA KHOVANTCHINA (un Streltzy), AÏDA (Messager), LE JARDIN DU PARADIS (Hérault du Paradis), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Esslinger) ; en 1925, LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (un Plaisir), PADMAVATI (Guerrier), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier), TANNHÄUSER (Heinrilch), LA MÉGÈRE APPRIVOISÉE (Nathanaël) ; en 1926, ALCESTE (Evandre), SALOMÉ (Nazaréen), LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), RIGOLETTO (Borsa), HERODIADE (une Voix), GWENDOLINE (Erik) ; en 1927, LE COQ D'OR (Prince Guedon), LE MIRACLE (un Marchand d'eau) ; en 1928, LE CHEVALIER A LA ROSE (Aubergiste, puis l'Intendant de Faninal en 1930), MAROUF (le Fellah) ; en 1929, MONNA VANNA (Védio), GUILLAUME TELL (Rodolphe), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris) ; en 1930, LES HUGUENOTS (Moine, puis Boisrosé), TRISTAN ET ISOLDE (Berger), LE BARBIER DE SÉVILLE (Officier) ; puis FAUST — version 1859 — (Etudiant, 1932), LA JUIVE (Officier, 1933), HAMLET (Marcellus, 1933 ; Fossoyeur, 1934), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Ecuyer, 1933), LUCIE DE LAMMERMOOR (Gilbert, 1935), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, Vénitien, 1935), ARIANE (Matelot, 1937), L’AIGLON (Comte de Sedlinsky, 1938), LE VAISSEAU FANTOME (Timonier, 1938), SALAMMBO (Grand Prétre de Melkarth, 1938). A créé NERTO (Marchand), ARLEQUIN (Ministre des réjouissances), MIARKA (jeune Romane), ESTHER (Chef du Palais), ORPHÉE (jeune Homme), LA TRAVIATA (Domestique), LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de la Maréchale), LES BURGRAVES (Teudon), NAÏLA (Prêtre), TURANDOT (une Voix), MAROUF (Chef des marins, Muezzin, Homme de police), LE MAS (Moissonneur), SALAMINE (Dignitaire de la cour), LA VISION DE MONNA (un Islandais), MAXIMILIEN (Thomas Méja), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Guetteur), VERCINGETORIX (Soldat), PERKAIN (Crieur de jeu), LA PRINCESSE LOINTAINE (Pilote), ROLANDE (Officier), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan), LE MARCHAND DE VENISE (un Juif, un Gondolier), ŒDIPE (un Thébain), LA SAMARITAINE (Marchand), LA CHARTREUSE DE PARME (un Gendarme).

 

MAGNERE. — Ténor. Débute le 13 novembre 1911 dans AÏDA (Radamès). Chante LOHENGRIN (Lohengrin) en 1912.

 

MAGUENAT Alfred. — Baryton (vers 1880-). Débute le 02 août 1922 dans HERODIADE (Hérode). Chante RIGOLETTO (Rigoletto, 1922), L’ARLEQUIN (l'Arlequin, 1927) et L'HEURE ESPAGNOLE (Ramiro, 1927).

 

MAHIEUX Charles Florent dit Charles. — Basse (62.Arras, 10 août 1889 –). Débute le 11 avril 1919 dans LA DAMNATION DE FAUST (le Récitant). Est affiché dans, en 1919, SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch), PATRIE ! (Noircarmes), LE CID (Saint Jacques) ; en 1920, RIGOLETTO (Marcello, puis Monterone, puis en 1924, Sparafucile), SAMSON ET DALILA (Abimélech), LES HUGUENOTS (de Retz) ; en 1921, SIEGFRIED (Fafner) ANTAR (vieux Berger), LA DAMNATION DE FAUST (Brander), GUILLAUME TELL (Melchtal), LES TROYENS (Narbal), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Sélim), ASCANIO (Pagolo) ; FAUST (Wagner, puis Méphistophélès en 1923), BORIS GODOUNOV (Exempt, puis Boris en 1924), THAÏS (Palémon), ROMÉO ET JULIETTE (le Duc, puis Grégorio en 1926) ; en 1923, LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel), LA KHOVANTCHINA (Docithée, puis Kouzka en 1924), LOHENGRIN (le Roi), LA WALKYRIE (Hounding), SIGURD (Rudiger) ; en 1924, LA FLÛTE ENCHANTÉE (Homme armé), FALSTAFF (Pistolet), PARSIFAL (Chevalier), AÏDA (Ramfis), L’HEURE ESPAGNOLE (don Inigo) ; en 1925, LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (un Plaisir), LE JARDIN DU PARADIS (un Vieillard). Est le créateur de LA LÉGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (le Héraut), LES TROYENS (Priam), LE RENARD (une Voix), LA KHOVANTCHINA (un Streltsy). Il a participé aux premières, le 22 décembre 1921 d'HÉRODIADE (le Grand Prêtre) de Jules Massenet ; le 29 novembre 1922 de GRISÉLIDIS (Gondebaud) de Massenet.

 

MAIEVSKI Maurice (Maurice MACHABANSKI dit). — Ténor (Paris, 11 janvier 1938 –). Débute en 1963.

 

MAILLARD. Il a débuté en 1720.

 

MAILLARD. — Est affiché dans LA JUIVE (un Homme du peuple) en 1891.

 

MAIRALT. Ténor. Il débuta vers 1850.

 

MAISON René. — Ténor belge (Frameries, Belgique, 24 novembre 1895 – 63. Le Mont-Dore, 11 juillet 1962). Débute dans MONNA VANNA (Prinzevalle) le 03 juin 1929. Chante en 1929, FAUST (Faust) et ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) ; en 1933, LA DAMNATION DE FAUST (Faust) et LOHENGRIN (Lohengrin) ; puis AÏDA (Radamès, 1935), LA WALKYRIE (Siegmund, 1938) et SAMSON ET DALILA (Samson, 1939). A créé PERSEPHONE (Eumolpe).

 

MAJERSKY. — Ténor. Débute dans SAMSON ET DALILA (Samson) le 30 août 1912 et chante AÏDA (Radamès) en 1913.

 

MAJKUT Erich. — Ténor (Vienne, 03 février 1907 –). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, crée L'AMOUR DE DANAÉ (le quatrième Roi) le 16 mai 1953.

 

MALLABRERA André. — Ténor. Débute le 14 mai 1962. => biographie

 

MALLABRERA José. — Ténor. Débute le 27 novembre 1949. => biographie

 

MALVAUT. — Débute le 5 juin 1882 dans LES HUGUENOTS (de Cossé). Est affiché dans L'AFRICAINE (Huissier), HAMLET (Polonius, puis Fossoyeur), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), LE COMTE ORY (Chevalier) en 1883 ; SAPHO (Héraut), LE PROPHÈTE (Officier) en 1884 ; LA JUIVE (Officier, puis Homme du peuple) en 1886. Crée HENRY VIII (Gartner), LA DAME DE MONSOREAU (Lahurier).

 

MANOURY Adolphe Théophile. — Baryton (92.Suresnes, 16 décembre 1846 – 1909). Débute salle Ventadour le 11 septembre 1874 dans LA FAVORITE (Alphonse). Chante FAUST (Valentin, 1874), LES HUGUENOTS (Nevers, 1875), LA REINE DE CHYPRE (Lusignan, 1877). Crée JEANNE D'ARC de Mermet (Charles VII), à la générale seulement. A la Monnaie de Bruxelles, il créa Hérodiade (Hérode) de Massenet le 19 décembre 1881. Il fut professeur de chant au Conservatoire de Paris, en remplacement de Numa Auguez (1903-1909).

 

MANOWARDA Josef von. — Basse (Cracovie, 03 juillet 1890 – Berlin, 23 décembre 1942). En représentation, en mai 1941, chante L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Osmin) et TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke).

 

MANTIENNE. — Taille ( 1739). Il parut à l'Opéra en 1695 où il chanta dans les chœurs du BALLET DES SAISONS. Il quitta l'Opéra en 1726.

 

MANUGUERRA Matteo. — Baryton italien naturalisé français (Tunis, 05 octobre 1924 –). Débute en 1966. Chante RIGOLETTO (Rigoletto) ; LA TRAVIATA (d'Orbel) ; FAUST (Valentin) ; FALSTAFF (Ford).

 

MANURITTA Giovanni. — Ténor italien (Tempio Pausania, Sardaigne, 01 août 1895 – 21 février 1984). En représentation, en décembre 1936, chante RIGOLETTO (le Duc) et LE BARBIER DE SÉVILLE (Almaviva).

 

MARCADE. — Crée PARSIFAL (un Chevalier) le 04 janvier 1914.

 

MARCELIN Emile. — Ténor (59.Roubaix, 1885 – janvier 1947). Au cours d'un Gala, le 24 juillet 1924, participe à la première de LA NAVARRAISE (Araquil) de Jules Massenet.

 

MARCELLET Jacques-Claude. — ( 1775). Il débuta en 1749.

 

MARCHISIO. — Crée PARSIFAL (un Chevalier) le 04 janvier 1914.

 

MARCOUX Vanni. — Voir VANNI-MARCOUX.

 

MARÉCHAL Adolphe. — Ténor belge (Liège, 26 septembre 1867 – Bruxelles, 01 février 1935). En représentation, chante CARMEN (don José) le 11 novembre 1900.

 

MARIÉ DE L’ISLE Claude Marie Mécène. Ténor (58.Château-Chinon, 22 mai 1811 – 60.Compiègne, 14  août 1879). Père de cinq filles : Galli-Marié, Irma (épouse Edouard Colonne), Paola (créatrice de la Fille de Madame Angot), Mécéna (chanteuse de cafés-concerts), Jeanne. Il entra d’abord à l’Opéra-Comique puis débuta le 03 juin 1840 dans LA JUIVE (Eléazar) d’Halévy.

 

MARIE Louis. — Ténor. Débute le 15 janvier 1918 dans HAMLET (Laerte). La même année, chante HENRY VIII (de Surrey), THAÏS (Nicias), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt), MONNA VANNA (Védio) ; en 1919, OTHELLO (Rodrigue). Crée SALOMÉ de Mariotte (jeune Syrien), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Amant). Est devenu Régisseur des Chœurs.

 

MARIO (Giovanni Matteo, marquis de CANDIA dit). Ténor italien (Cagliari, 17 octobre 1810 – Rome, 11 décembre 1883). Epoux Giulia Grisi. Il débuta sous le nom de Mario le 02 décembre 1838 dans ROBERT LE DIABLE de Meyerbeer (Robert). Il chanta LE COMTE ORY de Rossini ; LE DRAPIER d’Halévy ; LES HUGUENOTS (Raoul, 1862).

"Ce célèbre ténor des Italiens, et un moment de l'Opéra, était le fils du général italien marquis de Candia. C'est en débutant à l'Opéra qu'il prit le nom de Mario, qu'il a tant illustré depuis. Après avoir vécu longtemps avec la célèbre cantatrice Giulia Grisi, qui est morte en 1869, il finit par l'épouser, quand elle fut devenue veuve de son premier mari. Il en eut six enfants dont deux filles seules survivent encore aujourd'hui." (Georges d'Heylli, Dictionnaire des pseudonymes, 1887).

 

MARIVAUX Robert. — Voir ANDREOZZI Robert.

 

MARKHOFF. — Basse. Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, en mai 1928, chante FIDELIO (Fernando), DON JUAN (Commandeur), LES NOCES DE FIGARO (Bartholo), LA WALKYRIE (Hounding).

 

MARS Jacques (Jacques HOCHARD dit). — Basse (Paris, 25 mars 1926 ). Débute le 05 novembre 1956 dans ROMÉO ET JULIETTE (le Duc). En 1957, chante DON JUAN (Commandeur), LA DAMNATION DE FAUST (Brander) ; en 1958, LA TRAVIATA (Docteur), OTHELLO (Montano), TRISTAN ET ISOLDE (Pilote), LE CHEVALIER A LA ROSE (Commissaire), SALOMÉ (Nazaréen), UN BAL MASQUÉ (Christian), BORIS GODOUNOV (Héraut) ; en 1959, LA FLUTE ENCHANTÉE (Prêtre), RIGOLETTO (Monterons), JEANNE AU BUCHER (une Voix), CARMEN (Zuniga) ; en 1960, LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond), SAMSON ET DALILA (Abimélech), LA TOSCA (Angelotti) ; en 1982, LES TROYENS (Narbal). Crée DIALOGUES DES CARMÉLITES (l’Officier).

 

MARTAPOURA Jean (baron von Heekeren). — Baryton (Belgique, vers 1860 – Bruxelles, février 1929). Il obtint un premier prix de chant et d'opéra en 1882 au Conservatoire de Bruxelles. Débute le 05 avril 1886 dans SIGURD (le Grand Prêtre). Chante LA FAVORITE (Alphonse), FAUST (Valentin) en 1886 ; LE CID (le Roi), PATRIE ! (Jonas) en 1887 ; LA DAME DE MONSOREAU (Henri III), LES HUGUENOTS (Nevers), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio) en 1888. Crée LA DAME DE MONSOREAU (Quélas), ASCANIO (le Mendiant), le 16 mars 1891 LE MAGE (le Roi de l'Iran) de Jules Massenet.

 

MARTIN. Basse-taille. Il débuta en 1740.

 

MARTIN (jeune). Haute-contre. Il débuta en 1782 dans LE DEVIN DU VILLAGE de Jean-Jacques Rousseau (Colin).

 

MARTIN. Il débuta en 1836.

 

MARTIN. — A créé le 16 mars 1894 THAÏS (un Homme du Peuple) de Jules Massenet. Est affiché dans SALAMMBO (Pontife, 1908).

 

MARTIN William. — Ténor. En 1927, débute dans FAUST (Faust) le 21 juillet, puis chante RIGOLETTO (le Duc), THAÏS (Nicias), LE COQ D'OR (l'Astrologue), LE MIRACLE (Maître Loÿs) ; en 1928 ROMÉO ET JULIETTE (Roméo).

 

MARTINELLI Giovanni. — Ténor italien (Montagnana, Padoue, 22 octobre 1885 – New York, 02 février 1969). En représentation, débute dans OTHELLO (Othello) le 05 octobre 1937.

 

MARTY. — Débute en 1871. Est affiché dans ROBERT LE DIABLE (un Chevalier, 1876) et LE COMTE ORY (un Chevalier, 1880).

 

MARVINI Robert. — Basse (1885-). Débute en créant LE VIEIL AIGLE (un Esclave). Crée également LE SORTILÈGE (le Buisson). Par ailleurs, en 1911, est affiché dans FAUST (Méphistophélès), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, puis Capulet), LES HUGUENOTS (Saint-Bris), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès), LE CID (Don Gormas), HAMLET (le Spectre) ; en 1912 dans SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), RIGOLETTO (Sparafucile), LA WALKYRIE (Hounding), SALOMÉ (Soldat), SIEGFRIED (Fafner), ROMA (Fabius), et en 1913 dans AÏDA (le Roi, puis Ramfis).

 

MASINI-PIERALLI Angelo. — Basse. Avec la Compagnie de Serge de Diaghilev, crée LE ASTUZIE FEMMINILI (Romualdo) le 27 mai 1920.

 

MASSARD Robert. — Baryton (64.Pau, 15 août 1925 –). Débute le 08 juin 1952 dans SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre). En 1952, chante FAUST (Valentin), THAÏS (Cénobite), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur), L'AIGLON (l'Arlequin) ; en 1953, BORIS GODOUNOV (le Héraut), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), RIGOLETTO (Officier, puis Rigoletto en 1958) ; en 1954, LOHENGRIN (Héraut), OTHELLO (Héraut), LE ROI D'YS (Saint Corentin) ; en 1956, TRISTAN ET ISOLDE (Mélot), DON JUAN (Mazetto) ; en 1957, LA TRAVIATA (d'Orbel), DIALOGUES DES CARMÉLITES (Geolier) ; en 1958, L’HEURE ESPAGNOLE (Ramiro) ; en 1959, LES INDES GALANTES (Fluascar), CARMEN (Escamillo) ; en 1960 LUCIE DE LAMMERMOOR (Asthon) en 1961, LES TROYENS (Chorebe). A créé OBERON (Abdallah), NUMANCE (le Harpiste).

 

 

 

Robert Massard

 

 

MASSET Nicolas-Jean-Jacques. Ténor (Liège, 27 janvier 1811-). Il entra d’abord à l’Opéra-Comique, puis débuta à l’Opéra en 1849 dans JERUSALEM de Verdi.

 

MASSOL Jean-Etienne-Auguste dit Eugène. Baryton (34.Lodève, 23 août 1802 – Paris, 30 octobre 1887). Il débuta comme ténor le 11 novembre 1825 dans LA VESTALE (Licinius) de Spontini. Il se consacra, à partir de 1830, aux rôles de baryton. Il chanta alors : GUILLAUME TELL de Rossini (Guillaume) ; LA FAVORITE de Donizetti (Alphonse) ; LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Nevers) ; LE PHILTRE d’Auber (Joli-coeur) ; LUCIE DE LAMMERMOOR de Donizetti (Ashton). Il créa LA TENTATION d’Halévy (Bélial) ; GUIDO ET GINEVRA d’Halévy ; BENVENUTO CELLINI de Berlioz ; LES MARTYRS de Donizetti ; LE FREISCHUTZ de Weber (Kilian) ; LA REINE DE CHYPRE de Moncenigo ; L'ENFANT PRODIGUE d’Auber (Ruben) ; LE JUIF ERRANT d’Halévy. Il donna sa représentation de retraite le 14 janvier 1858 et ce soir-là, en se rendant à l'Opéra, rue Le Peletier, pour l'entendre, Napoléon III, faillit être victime de l'attentat d'Orsini. Le souverain conçut alors le projet de faire édifier une nouvelle salle, pourvue de vastes dégagements et dotée d'une entrée particulière facile à surveiller : le Palais Garnier allait en résulter.

 

MATHIEU Jacques. Ténor (31.Villenouvelle, 28 avril 1819 – Paris, 01 décembre 1883). Il débuta le 29 octobre 1845 dans OTHELLO.

 

MATHIEU Louis. — Est affiché en 1949 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Suspect).

 

MAUCOURIER Henry (petit). — Crée le 29 novembre 1922 GRISÉLIDIS (Loys) de Jules Massenet.

 

MAURAN Jean. — Baryton (31.Saint-Béat, 04 octobre 1893 - 02 août 1983). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 13 août 1924. Chante AÏDA (Amonasro, 1924) ; FAUST (Valentin), PADMAVATI (Alaouddin) en 1925 ; LOHENGRIN (de Telramund), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), THAÏS (Athanaël), LE JARDIN DU PARADIS (Eusèbe) en 1926 ; LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Berckmesser) en 1927 ; LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther, 1928), LES HUGUENOTS (Nevers, 1930). A créé BROCELIANDE (l'Ambassadeur), MAROUF (Ali). A sa retraite, il fut directeur de l'Opéra de Casablanca, puis secrétaire général de l'Opéra-Comique.

 

MAUREL Louis. — Au cours d'un Gala, le 1er avril 1919, interprète MONSIEUR CHOUFLEURI RESTERA CHEZ LUI LE... (Mme Balandard).

 

MAUREL Victor. — Baryton (13.Marseille, 17 juin 1848 – New York, 22 octobre 1923). Débute salle Le Peletier le 4 mars 1868 dans LE TROUVÈRE (de Luna), chante en 1869 LES HUGUENOTS (Nevers), puis, après dix années à l'étranger revient au Palais Garnier dans HAMLET (Hamlet) le 21 novembre 1879. Est affiché dans DON JUAN (don Juan, 1880), FAUST (Méphistophélès, 1880) et LA FAVORITE (Alphonse, 1882). A créé AÏDA (Amonasro) et OTHELLO (Iago).

 

MAURIN. — Voir MORINI.

 

MAURY. — Ténor. Débute le 19 novembre 1918 dans GUILLAUME TELL (Ruodi).

 

MAUZIN. — Est affiché, en 1892, dans SALAMMBO (Pontife, puis Giscon), LA JUIVE (Homme du peuple), LES HUGUENOTS (de Retz), L’AFRICAINE (Evéque), ROBERT LE DIABLE (Chevalier).

 

MAX-CONTI. — Basse. Débute dans JOSEPH (un Officier) le 20 octobre 1946. Chante, en 1946, RIGOLETTO (Marcello), SAMSON ET DALILA (Philistin) ; en 1947, ROMÉO ET JULIETTE (le Duc), THAÏS (Serviteur) ; en 1948, MONNA VANNA (Torello), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Ortel) ; en 1949, MAROUF (le Kadi, un Mameluck), FAUST (Wagner), LE MARCHAND DE VENISE (l'Audiencier) ; en 1950, LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier), BORIS GODOUNOV (Exempt) ; en 1951, L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Esclave), JEANNE AU BUCHER (Paysan), SALOMÉ (Cappadocéen), L’ETRANGER (vieux Pêcheur) ; en 1952, OTHELLO (Héraut), L'AIGLON (un Gilles) ; en 1953, LA TRAVIATA (le Marquis) ; en 1957, LE CHEVALIER A LA ROSE (Domestique) ; en 1960, LA TOSCA (Geôlier). A créé BOLIVAR (le Maire, un Conjuré), JEANNE AU BUCHER (Prêtre), OBERON (Jannissaire), NUMANCE (Soldat), DIALOGUES DES CARMÉLITES (Médecin).

 

MAYR Richard. — Basse (Henndorf, près de Salzbourg, 18 novembre 1877 – Vienne, 01 décembre 1935). En mai 1928, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante FIDELIO (Rocco), DON JUAN (Léporello), TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke), LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs) et LA SERVANTE MAITRESSE (Pandolphe).

 

MAZENS André Jean Baptiste dit André. — Baryton (93.Saint-Denis, 31 décembre 1889 –). En représentation, le 11 novembre 1926, crée L'APOTHÉOSE DE LA CROIX DE GUERRE (le Poilu) et chante la Marseillaise.

 

MAZURA Franz. — Basse (Salzbourg, 22 avril 1924 –). Débute en 1971 dans LA WALKYRIE (Wotan).

 

MAZZOLENI. — Débute vers 1856.

 

MECHAIN. Haute-contre. Il a débuté en 1738.

 

MECHELAERE. — Basse. A débuté salle Le Peletier le 19 mars 1860 dans GUILLAUME TELL (Melchtal). A été affiché dans LA JUIVE (Ruggiero, 1860 ; Homme du peuple, 1863), LE PROPHÈTE (Mathisen, 1860 ; Soldat, 1869 ; Paysan, 1879), LES HUGUENOTS (Crieur, 1863 ; Maurevert, 1868 ; Léonard puis de Méru, 1879), LES VEPRES SICILIENNES (de Vaudemont, 1863), LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond, 1864), LE COMTE ORY (Chevalier, 1884), L'AFRICAINE (Evêque, 1865 ; Grand Inquisiteur, 1883), LE DIEU ET LA BAYADERE (Chef des Gardes, 1866), HAMLET (Fossoyeur, 1868 ; Horatio, 1880 ; Spectre, 1881 ; Polonius, 1883), LE FREISCHÜTZ (Ermite, 1870), LE ROI DE LAHORE (Radjah, 1879), LA MUETTE DE PORTICI (Moréno, 1879 ; Borella, puis Selva, 1880), FAUST (Wagner, 1879), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1881), LE TRIBUT DE ZAMORA (Vieillard, 1882), HENRY VIII (Huissier, Seigneur, 1883), RIGOLETTO (Monterone, 1883 ; Céprano, 1887), PATRIE ! (Delrio, 1887). A créé PIERRE DE MEDICIS (Joueur), ROLAND A RONCEVAUX (Pair), DON CARLOS (Député), TABARIN (Maillefer).

 

MÉDUS Henri. — Basse (Guelma, près de Constantine, 21 octobre 1904 – 83.Toulon, 19 novembre 1985). Débute dans AÏDA (Ramfis) le 28 novembre 1933. En 1933, chante HAMLET (Horatio) ; en 1934, DON JUAN (Commandeur), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), SIGURD (Ramunc), L’ETRANGER (Pêcheur), SALOMÉ (Soldat), RIGOLETTO (Sparafucile) ; en 1935, LE BARBIER DE SÉVILLE (Ambroise), HERODIADE (Grand Prêtre), THAÏS (Palémon), PARSIFAL (Chevalier), ROMÉO ET JULIETTE (le Duc, puis en 1944, Frère Laurent) ; SALADE (le Capitaine, 1936), LA TRAVIATA (Baron, 1936 ; Marquis, 1941), FIDELIO (Prisonnier, 1937 ; Rocco, 1946), BORIS GODOUNOV (Pimen, 1937 ; Varlaam, 1944), LA DAMNATION DE FAUST (Brander, 1937), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz, 1937 ; Pogner, 1948) ; LE MARCHAND DE VENISE (Tubai), SALAMMBO (Grand Prêtre d'Eschoum puis Giscon), LE VAISSEAU FANTOME (Daland), LA WALKYRIE (Hounding), ALCESTE (Oracle, Tanato), LES TROYENS (Ombre d'Hector), SIEGFRIED (Fafner), L’OR DU RHIN (Fafner) en 1938 ; LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro, 1939), PALESTRINA (Pape Pie IV, 1942), OTHELLO (Ludovic, 1943), MAROUF (Vizir, 1943), MONNA VANNA (Marco, 1946), FAUST (Méphistophélès, 1947), LE COQ D'OR (Général Polkan, 1947), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Osmin, 1951), ANTIGONE (Tirésias, 1953), NUMANCE (Marquin, 1955), LE CHEVALIER A LA ROSE (Baron Ochs, 1957). Est le créateur de LA PRINCESSE LOINTAINE (Héraut), SEMIRAMIS (Astrologue), ROLANDE (Officier), ARIANE ET BARBE-BLEUE (vieux Paysan), LE MARCHAND DE VENISE (un Juif), OEDIPE (le Veilleur), LA SAMARITAINE (Marchand), PALESTRINA (Cardinal Madruscht, un Chanteur), PEER GYNT (le Président), LUCIFER (une Voix), BOLIVAR (Bovès), OBERON (le Calife).

 

MÉGRET Henri. — Ténor (- vers 1968). Débute le 13 mai 1943 dans AÏDA (Radamès). Chante OTHELLO (Othello) en 1947.

 

MEILLET Auguste Alphonse Edmond. — Baryton (58.Nevers, 07 avril 1828 - 76.Veules-les-Roses, 31 août 1871). Epouse à Paris le 04 décembre 1851 la cantatrice Marie Stéphanie Meyer ; parents de Lucien Jean Henri Auguste Edmond Meillet (Paris, 09 décembre 1855 -). Débute en 1850.

 

MELCHIOR Lauritz (Lebrecht HOMMEL dit). — Ténor danois naturalisé américain (Copenhague, 20 mars 1890 – Santa Monica, Californie, 18 mars 1973). En représentation, débute le 20 mai 1930 dans TRISTAN ET ISOLDE (Tristan). La même année parait dans LA WALKYRIE (Siegmund) et SIEGFRIED (Siegfried) ; en 1931 dans PARSIFAL (Parsifal), OTHELLO (Othello), TANNHÄUSER (Tannhäuser) et LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried) ; en 1932 dans LOHENGRIN (Lohengrin).

 

MELCHISSÉDEC Pierre-Léon. — Baryton (63.Clermont-Ferrand, 07 mai 1843 – Paris, 23 mars 1925). Débute dans LES HUGUENOTS (Nevers) le 07 novembre 1879. En 1880, chante LA FAVORITE (Alphonse), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell), AÏDA (Amonasro), LE COMTE ORY (Gouverneur) ; en 1881, FAUST (Valentin), LE TRIBUT DE ZAMORA (Ben Saïd) ; puis FRANÇOISE DE RIMINI (Malatesta, 1882), L’AFRICAINE (Nélusko, 1883), SAPHO (Alphée, 1884), RIGOLETTO (Rigoletto, 1885), SIGURD (Gunther, 1885), PATRIE ! (de Rysoor, 1887), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet, 1888), LE MAGE (le Roi d'Iran, 1891). A créé LE TRIBUT DE ZAMORA (Hadjar), TABARIN (Tabarin), LE CID (le Roi) le 30 novembre 1885 et ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio). Il fut professeur de déclamation lyrique (opéra) au Conservatoire de Paris (1894-1924).

 

MELONI Claude. — Baryton (13.Marseille, 06 août 1940-). Débute le 19 novembre 1969. Chante LES TROYENS (Mercure) ; RIGOLETTO (l'Officier) ; CARMEN (Moralès) ; GIANNI SCHICCHI (Betto) ; LE BARBIER DE SEVILLE (Figaro) ; SALOME (un Esclave) ; BENVENUTO CELLINI (Pompéo).

 

MENJAUD. — Est affiché dans ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), LA FAVORITE (Seigneur, 1878), LES HUGUENOTS (Méru, 1878), LE ROI DE LAHORE (Radjah, 1879), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), LE PROPHÈTE (Officier, 1883), L’AFRICAINE (Officier, 1883), LA JUIVE (Homme du peuple, 1883).

 

MENTASTI Virgilio. — Avec la troupe de la Scala de Milan, chante LA VESTALE (le Chef des Aruspices) le 24 janvier 1909.

 

MENU Georges François Léopold. — Basse (51.Witry-lès-Reims, 13 février 1848 – Paris, 26 février 1886). A débuté le 17 mars 1873, salle Le Peletier, dans LES HUGUENOTS (Nevers). Fut affiché dans LA FAVORITE (Balthazar, 1873), L’AFRICAINE (Grand Inquisiteur, 1873), LA JUIVE (Brogni, 1873), GUILLAUME TELL (Walther, 1875 ; Gessler, 1880), HAMLET (le Roi, 1875), LE PROPHÈTE (Zaccharie, 1876), LA REINE DE CHYPRE (Andréa, 1877). A créé JEANNE D'ARC (Jacques), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (Indra) de Jules Massenet, POLYEUCTE (Albin) et AÏDA (le Roi).

 

MERANTE. — Débute en 1871.

 

MERLAK Danilo. — Basse (Trieste, 05 septembre 1921 – 18 janvier 1979). Crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (Léandre) avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana le 27 juin 1956.

 

MERLI Francesco. — Ténor italien (Milan, 27 janvier 1887 – Milan, 12 décembre 1976). Crée NORMA (Pollione) avec la troupe du théâtre Communal de Florence le 11 juin 1935.

 

 

 

Francesco Merli dans Otello (Otello)

 

 

MERLY Jean Baptiste Joseph. Baryton (31.Toulouse, 19 mars 1828 – juillet 1885). Il débuta le 16 mai 1851 en créant ZERLINE ou LA CORBEILLE D’ORANGES d’Auber ; LE JUIF ERRANT d’Halévy en 1852 ; LOUISE MILLER de Verdi en 1853 ; LA NONNE SANGLANTE de Gounod en 1854. Selon Guillaume Ibos, il aurait été exilé de France sous l’Empire, au début de sa carrière, pour avoir, dans le rôle de Charles VI à l’Opéra, tendu le poing vers la loge de Napoléon III en chantant l’air « Mort aux tyrans ».

 

MERMAND. — Baryton. A débuté salle Le Peletier dans MOISE (Aufide) le 13 mars 1864. A été affiché dans ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1864 ; Ermite, 1872), LES HUGUENOTS (Léonard, 1864 ; de Retz, 1879), LA MUETTE DE PORTICI (Lorenzo, 1865), GUILLAUME TELL (Rodolphe, 1865 ; Leuthold, 1875 ; Paysan, 1876), LA FAVORITE (Gaspard, 1865), LE PROPHÈTE (Officier, 1866), L’AFRICAINE (Officier, 1866 ; Huissier, 1872), LA JUIVE (Homme du peuple, 1868 ; Albert, 1875), LE FREISCHÜTZ (Samiel, 1879), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880). A créé HAMLET (Fossoyeur), ROLAND A RONCEVAUX (Pair), DON CARLOS (Héraut), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (un Radjah) de Jules Massenet, LE TRIBUT DE ZAMORA (l'Alcade).

 

MESMAECKER Louis. — Ténor (16 juillet 1858 ). Fils de l'acteur Pierre Joseph de Mesmaecker (Bruxelles, 1826 octobre 1901). Au cours de Galas, les 11 novembre 1900 et 29 décembre 1907, il a interprété CARMEN (le Remendado).

 

METTENET Paul. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1940), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE DRAC (Pécheur, 1942), HERODIADE (Romain, 1945), LE CHEVALIER A LA ROSE (Cocher, 1949).

 

METTERNICH Josef. — Baryton allemand (Hermülheim, près de Cologne, 02 juin 1915 – 2005). En représentation, débute le 27 novembre 1959 dans SIEGFRIED (Alberich). En 1962, chante LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Alberich).

 

MIAUX. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1931.

 

MICHEL Jean. — Ténor (72.Le Mans, 06 février 1912 - 25 juin 1975). Débute le 09 mai 1947 dans LE COQ D'OR (l'Astrologue). Est affiché dans, en 1948, THAÏS (Nicias), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt), SALADE (Cinzio), BORIS GODOUNOV (Missaïl, puis l'Innocent) ; en 1949, LE CHEVALIER A LA ROSE (un Marchand), LE MARCHAND DE VENISE (Lorenzo) ; en 1950, MAROUF (Homme de police, Muezzin), LE CHEVALIER ERRANT (une Voix) ; puis dans L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Esclave 1951), SALOMÉ (quatrième Juif, 1951 ; premier Juif, 1958), L'AIGLON (Vénitien. 1952), OBERON (Jannissaire, puis Pirate, 1954), OTHELLO (Cassio, 1958), LA TRAVIATA (Vicomte, 1959), FIDELIO (Prisonnier, 1980), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1982). A créé BOLIVAR (Dominguez, Ibarra).

 

MICHOT Pierre Jules. — Ténor (69.Lyon, 1832 – 1896). Débute vers 1859.

 

MIELLET. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), THAÏS (Cénobite, 1926), LES HUGUENOTS (Moine, 1930).

 

MIERZWINSKI Ladislas. — Ténor (Varsovie, 21 octobre 1850 – Paris, 15 juillet 1909). Débute le 06 novembre 1874, salle Ventadour, dans LES HUGUENOTS (Raoul). Chante L'AFRICAINE (Vasco, 1879), GUILLAUME TELL (Arnold, 1880).

 

MILLOT. — Débute vers 1861.

 

MIRACLE Jean-Bourel ou Jean Borel de. — Haute-taille (-07 novembre 1728). Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE de Cambert.

 

MISCHA-LEON. — Ténor. Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) le 21 novembre 1918.

 

MOELLER Niels. — Ténor. Débute en 1964 dans SALOME (Hérode).

 

MOES Jules. — Ténor (Amsterdam, 1880 – Amsterdam, 30 décembre 1962). Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, crée BEATRICE (le Chevalier Valentin).

 

MOLESE Michele. — Ténor (New York, 29 août 1928 – Broni, 05 juillet 1989). Débute en 1963 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

MOLINIER (François GELY dit). Baryton (12.Millau, 01 mars 1807 – avril 1859). Il chanta à l’Opéra de 1837 à 1854.

 

MONSANNE Louis. Taille. Il a débuté en 1713.

 

MONTFOLLET. — Débute en 1871.

 

MONTVAILLANT. — Débute dans LES HUGUENOTS (de Retz) le 01 septembre 1875. Est affiché dans LA FAVORITE (Seigneur, 1875), LE PROPHÈTE (Officier), ROBERT LE DIABLE (Chevalier), GUILLAUME TELL (Paysan) en 1876 ; LA REINE DE CHYPRE (Seigneur), L’AFRICAINE (Officier) en 1877 ; LES HUGUENOTS (Cossé, 1879). A créé JEANNE D'ARC (Officier), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (un Radjah) de Jules Massenet.

 

MORAND. Il a débuté en 1711.

 

MORARO Rodolfo. — Ténor. En représentation, débute dans RIGOLETTO (le Duc) le 30 mai 1947.

 

MOREAU. Basse-taille. Frère de Louison et Fanchon Moreau. Il débuta en 1685. Il créa THETIS ET PELEE de Collasse (Neptune) ; ENEE ET LAVINIE de Collasse ; DIDON de Desmarets.

 

MOREAU. Basse-taille. Il débuta en 1776.

 

MOREL. Il a débuté en 1673.

 

MOREL. — Débute en 1871.

 

MORELLI. Baryton. Il débuta le 16 juillet 1851 dans L'ENFANT PRODIGUE (Ruben).

 

MORÈRE Jean. — Ténor (31.Couladère, 06 octobre 1836 – 31.Toulouse, février 1887). Débute le 20 octobre 1861 dans LE TROUVÈRE (Manrique). Créateur de DON CARLOS (Don Carlos) le 11 mars 1867.

 

MORINI. — Ténor. A également été affiché sous les noms de MAURIN et de MORNIS. A débuté dans AÏDA (le Messager) le 20 juillet 1925. A chanté, en 1925, SAMSON ET DALILA (Messager, puis Philistin), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Zorn), LA MÉGÈRE APPRIVOISÉE (le Tailleur) ; en 1926, PAILLASSE (Paysan), ALCESTE (Coryphée), HERODIADE (Jean), SALOMÉ (quatrième Juif) ; LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de Faninal, 1928 ; Intendant de la Maréchale, 1930), PARSIFAL (Chevalier, 1928) ; en 1929, AÏDA (Radamès), MAROUF (Anier, puis Homme de police, Muezzin) ; en 1930, LES HUGUENOTS (Boisrosé, puis de Thoré), TANNHÄUSER (Walther), GUILLAUME TELL (Rodolphe), BORIS GODOUNOV (Kroutchov) ; en 1931, PADMAVATI (Marchand). A créé LES BURGRAVES (Giannilaro, Karl).

 

MORLIER Pierre. — Débute le 19 août 1950 dans BOLIVAR (Bovès).

 

MORNIS. — Voir MORINI.

 

MOROT Louis. — Basse (21.Dijon, 06 avril 1905 –). Débute le 27 juin 1931 dans IPHIGÉNIE EN TAURIDE (un Ministre). Chante, en 1931, FAUST (Méphistophélès) ; en 1932, RIGOLETTO (Sparafucile), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz), LES TROYENS (Priam), LE TRIOMPHE DE L'AMOUR (un Plaisir) ; en 1933, PARSIFAL (Chevalier), LE BARBIER DE SÉVILLE (Pédrille), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), LA DAMNATION DE FAUST (Brander), MAROUF (Sultan), HAMLET (Fossoyeur, puis Spectre) ; en 1934, LA TRAVIATA (Baron), TANNHÄUSER (Landgrave), THAÏS (Athanaël), DON JUAN (Mazetto), ROLANDE ET LE MAUVAIS GARÇON (le Capelan) ; en 1935, LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal), LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos) ; en 1937, FIDELIO (Rocco). A créé MAXIMILIEN (le Maire), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Marchand), VERCINGETORIX (Cavaros), SALADE (Tartaglia), LE MARCHAND DE VENISE (Tubal), LA SAMARITAINE (André).

 

MORRET Michel. — Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Laquais de la Maréchale) en 1949.

 

MORTURIER Nicolas Louis dit Louis. — Basse (58.Saint-Pierre-le-Moutier, 02 décembre 1888 – 12 mai 1969). Au cours d'un Gala, le 19 novembre 1925, chante LA TOSCA (Angelotti).

 

MOSJOUKINE Alexandre. — Basse russe (1877-1952). Frère de l’acteur de cinéma Ivan Ilitch Mosjoukine (près de Penza, Russie, 26 septembre 1889 – 92.Neuilly-sur-Seine, 17 janvier 1939). Epouse Cléo Carini. En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 06 octobre 1926.

 

MOURADIAN. — Voir SHAH-MOURADIAN.

 

MOURET. — Débute en 1871.

 

MUGUET. Il débuta vers 1760.

 

MURACCIOLE Bernard (dit ensuite Bernard-Jean MURA). — Ténor puis baryton (Bizerte, Tunisie, 24 novembre 1937-). Débute en 1967. Chante RIGOLETTO (Borsa) ; FIDELIO (un Prisonnier) ; DON CARLOS (un Héraut) ; LA TRAVIATA (Létorière) ; AÏDA (un Messager) ; LUCIA DI LAMMERMOOR (Normanno) ; LES TROYENS (Iopas).

 

MURAIRE Louis. —  Haute-contre (84.Avignon, vers 1695 - vers 1745). Il a débuté en 1715. Il créa : LES FETES DE L'ETE de Monteclair (l'Eté) ; LES AGES de Campra (Artémise) ; LES PLAISIRS DE LA CAMPAGNE de Bertin (Lisis) ; POLYDORE de Baptistin (Triton) ; LES AMOURS DE PROTEE de Gervais (Triton) ; PIRITHOÜS de Mouret (Pirithoüs) ; FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Tibulle) ; TELEGONE de La Coste (Télémaque) ; PYRAME ET THISBE (Ninus). Il chanta également : L'EUROPE GALANTE de Campra ; ISSE de Destouches ; ALCYONE de Marais ; LES AMOURS DEGUISEES de Bourgeois ; LES FETES DE THALIE de Mouret ; THESEE de Lully ; ATYS de Lully ; ARMIDE de Lully ; ACIS ET GALATHEE de Lully. Il quitta l'Opéra en 1727.

 

MURATET Antoine. — Ténor (31.Toulouse, 19 août 1862-). Débute dans FAUST (Faust) le 22 mars 1886. La même année chante RIGOLETTO (le Duc), LA FAVORITE (Fernand), LA JUIVE (Léopold) ; puis AÏDA (Radamès, 1887), HAMLET (Laerte), SIGURD (Sigurd), L'AFRICAINE (Vasco) en 1888 ; HENRY VIII (don Gomez, 1889), LOHENGRIN (Lohengrin, 1892). A créé PATRIE ! (La Trémoille), LA DAME DE MONSOREAU (Saint-Luc) et ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt).

 

MURATORE Lucien. — Ténor (13.Marseille, 29 août 1876 – Paris, 16 juillet 1954). Epouse.1. Marguerite Bériza ; ép.2.1913. Lina Cavalieri. Débute le 19 avril 1905 dans ARMIDE (Renaud). Chante FAUST (Faust), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther) en 1906 ; PATRIE ! (Kerloo, 1907) ; RIGOLETTO (le Duc, 1908) ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), AÏDA (Radamès) en 1909 ; MANON (Des Grieux, 10 décembre 1911), SAMSON ET DALILA (Samson, 1924). Est le créateur de ARIANE (Thésée), LA CATALANE (André), MONNA VANNA (Prinzlvalle), BACCHUS (Bacchus), SALOMÉ (Hérode), THEODORA (Andreas) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (Maître Loÿs) de Georges Hüe ; SIBERIA (Vassili). DEJANIRE (Hercule), ICARE (Icare), LE COBZAR (Stan), ROMA (Lentulus), FERVAAL (Fervaal), LE SORTILEGE (Gall). Au cours d'un gala le 28 avril 1912, participe à la première (3e acte seul) de WERTHER (Werther) de Jules Massenet.

 

MUREL Joseph de. — Avec la Compagnie de Conchita Supervia, chante LE BARBIER DE SÉVILLE (Pédrille) en 1930.

 

MURO-LOMANTO Enzo de. — Voir DE MURO-LOMANTO Enzo.

 

MUSSO. — Crée LA FILLE DU FAR-WEST (Harry), avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo le 16 mai 1912.

 

MUSY Louis François dit Louis. — Baryton (Oran, Algérie française, 22 octobre 1902 – 19 octobre 1981). Epouse Renée Gilly, cantatrice. Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 17 octobre 1936 et chante LE ROI D'YS (Karnac) en 1941.

 

MUZZARELLI Alfred. — Baryton-basse autrichien (Wiener Neustadt, 27 février 1890 – Schruns, 15 mai 1958). En mai 1928, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante LA TOSCA (Sciarrone, le Geôlier), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Sélim), LE CHEVALIER A LA ROSE (Notaire).

 

NADEJINE. — Crée SADKO (Luca) en oratorio le 26 avril 1927.

 

NANSEN Louis (Georges-Louis NOËL dit). — Ténor (Paris, 17 décembre 1878 –). Débute le 05 juin 1907 dans LA CATALANE (Gaspard). Est affiché dans SALAMMBO (Shahabarim, 1907), RIGOLETTO (Borsa, 1908), LES HUGUENOTS (Moine, puis Tavannes, 1908 ; de Thoré, 1920), TANNHÄUSER (Heinrilch, puis Walther, 1908), HIPPOLYTE ET ARICIE (Mercure, 1908), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris, 1908 ; Tybalt, 1909), HAMLET (Marcellus, 1908) ; puis, en 1909, HENRY VIII (de Surrey), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot), L’OR DU RHIN (Mime) ; en 1911, LE MIRACLE (Pibrac), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Esslinger), SALOMÉ (premier Juif) ; LE PROPHETE (Jonas, 1912), LES JOYAUX DE LA MADONE (Biaso, 1913), PATRIE ! (La Trémoille, 1919). A créé MONNA VANNA (Védio), BACCHUS (Pourna), L’OR DU RHIN (Froh), SALOMÉ (deuxième Juif), SIBERIA (le Cosaque), LE COBZAR (le Berger), FERVAAL (Ilbert, Moussah), LES JOYAUX DE LA MADONE (un Camorriste), PARSIFAL (Ecuyer), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Important).

 

NARBONNE Pierre-Marie. Haute-contre. Il a débuté le 23 octobre 1767, dans HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau. Il interpréta LE DEVIN DE VILLAGE Jean-Jacques Rousseau (Colin) ; il chanta une ariette italienne dans DARDANUS de Rameau en 1768.

 

NARÇON Armand-Emile. — Basse (Paris, 13 octobre 1866 – 17 août 1944). Débute le 15 septembre 1893 en créant DEIDAMIE (un Chef). Crée également BACCHUS (Moine), SIBERIA (Soldat), PARSIFAL (Chevalier), SCEMO (Tomato), MADEMOISELLE DE NANTES (Cadmus), LE ROI ARTHUS (Allan), MIGUELA (Fray Domingo), MARIA DI ROHAN (de Fiesque), LE RETOUR (le vieux Jacques), SALOMÉ de Mariotte (Soldat), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Souverain Pontife), SEPT CHANSONS (un Moine), ANTAR (vieux Berger), LES TROYENS (Narbal), FALSTAFF (Pistolet), LE RENARD (une Voix), PADMAVATI (un Prêtre), LE JARDIN DU PARADIS (Vent du Sud), LA TRAVIATA (Docteur), LE CHEVALIER A LA ROSE (Commissaire), LES MATINES D'AMOUR (le Prieur), TURANDOT (Timour), MAROUF (Pâtissier), SALAMINE (Ombre de Darius), LA TENTATION DE SAINT ANTOINE (le Pontife), L’ILLUSTRE FREGONA (Don Juan), MAXIMILIEN (Cardinal Labatista), UN JARDIN SUR L'ORONTE (Evêque), ROLANDE ET LE MAUVAIS GARÇON (le Capelan), LE MARCHAND DE VENISE (le Doge), OEDIPE (le Grand Prêtre), LA SAMARITAINE (Pierre), L'AIGLON (Maréchal Marmont). Participe aux premières le 29 novembre 1922 de GRISÉLIDIS (le Prieur) ; de LA FLÛTE ENCHANTÉE (un Prêtre). A d'autre part été affiché dans L'AFRICAINE (Evêque, 1893), LA DAMNATION DE FAUST (Brander), PARSIFAL (Titurel), TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke) en 1914 ; ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1914 ; le Duc, 1940) ; RIGOLETTO (Monterone, 1915 ; Sparafucile, 1939), L’OFFRANDE A LA LIBERTÉ (Thomas, 1915), PATRIE ! (Noircarmes, 1915), HAMLET (le Spectre, 1915 ; Fossoyeur, 1934), SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1916 ; Vieillard hébreu, 1918), OTHELLO (Ludovic, 1916 ; Montano, 1919), LA FILLE DU FAR­WEST (Sonora, 1916), L'ETRANGER (un Pêcheur, le Contrebandier, 1916), GUILLAUME TELL (Melchtal, 1916), HENRY VIII (de Norfolk, 1917) ; en 1918, THAÏS (Palémon), MONNA VANNA (Trivulzio), AÏDA (le Roi) ; en 1919, SALAMMBO (Giscon) ; en 1920, LES HUGUENOTS (Maurevert), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (l'Historien) ; en 1921, SIEGFRIED (Fafner), ANTAR (Malek), ASCANIO (François Ier) ; en 1922, BORIS GODOUNOV (Varlaam) ; en 1926, ALCESTE (l'Oracle, Thanato), SALOMÉ (cinquième Juif), WALKYRIE (Hounding), TANNHÄUSER (Reinmar) ; puis L'OR DU RHIN (Fasolt, 1927), FAUST (Wagner, 1932), ELEKTRA (Précepteur d'Oreste, 1932), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner, 1933), ESCLARMONDE (Cléomer, 1934). Il fut nommé professeur au Conservatoire de Paris en 1934.

 

NARDINI Luigi. — En représentation, débute dans RIGOLETTO (Marcello) le 30 mai 1947.

 

NAUDIN Emilio. — Ténor italien de père français (Parme, 23 octobre 1823 – Bologne, 05 mai 1890). Débute en créant L’AFRICAINE (Vasco) le 28 avril 1865.

 

NEATE Ken. — Ténor (Cessnock, Australie, 27 juillet 1914 –). Débute le 06 octobre 1956 dans ROMÉO ET JULIETTE (Roméo).

 

NÈGRE Angély Louis dit Louis. — Basse (81.Carmaux, 14 août 1902 – 29 avril 1962). Epouse Suzanne Sarroca, cantatrice. Débute le 06 janvier 1929 dans FAUST (Wagner). Chante, en 1929, SALOMÉ (Soldat), LA TRAVIATA (Marquis), MONNA VANNA (Trivulzio), MAROUF (Mameluck, puis un Marchand), RIGOLETTO (Sparafucile), LE CHEVALIER A LA ROSE (l'Exempt), BORIS GODOUNOV (l'Exempt), GUILLAUME TELL (Chasseur, puis Gessler) ; en 1930, LES HUGUENOTS (Maurevert), TRISTAN ET ISOLDE (Pilote), TANNHÄUSER (Reinmar), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz), SAMSON ET DALILA (Philistin), LES TROYENS (Priam) ; en 1931, OTHELLO (Héraut). A créé LE MAS (Moissonneur), SALAMINE (Dignitaire) et VIRGINIE (le Dieu).

 

NEGRO Jean. — Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Garçon d'auberge) en 1949.

 

NEIDLINGER Gustav. — Baryton-basse (Mayence, 21 mars 1912 –). En représentation, débute le 13 février 1953 dans TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal). En 1954 chante PARSIFAL (Amfortas) puis, en 1955, FIDELIO (Pizzaro) et L'OR DU RHIN (Albérich), SIEGFRIED (Albérich) et LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Albérich).

 

NÉQUEÇAUR Jean. — Ténor (64.Idaux-Mendy, 27 avril 1900 1980). Débute le 28 septembre 1940 dans AÏDA (Radamès) et chante RIGOLETTO (le Duc) en 1941.

 

NESSI Giuseppe. — Ténor italien (Bergame, 25 septembre 1887 – Milan, 16 décembre 1961). En représentation, chante FALSTAFF (Bardolphe) le 07 juillet 1935.

 

NEUMANN Karl August. — Baryton (1897 – 18 septembre 1947). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (Mélot) le 22 mai 1941.

 

NEVEU. — Basse. En 1881, débute le 21 novembre dans HAMLET (le Spectre), puis chante GUILLAUME TELL (Gessler) et LA MUETTE DE PORTICI (Selva).

 

NICOLA Guglielmo. — En représentation, chante DON PASQUALE (don Pasquale) le 5 février 1916.

 

NIEMANN Albert. — Ténor allemand (Erzle­ben, près de Magdebourg, 15 janvier 1831 – Berlin, 13 janvier 1917). Epouse Marie Seebach. Il créa TANNHÄUSER (Tannhäuser) le 13 mars 1861, ce fut sa seule apparition à l’Opéra.

 

NIENSTEDT Gerd. — Baryton-basse (Hanovre, 10 juillet 1932 –). Débute en 1967.

 

NIMLACHI. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Billy) le 16 mai 1912.

 

NISSEN Hans Hermann. — Baryton-basse (Zippnow, près de Dantzig, 20 mai 1896 – Munich, 29 mars 1980). En représentation, débute le 20 mai 1930 dans TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenal).

 

NIVETTE Louis Marie Juste dit Juste. — Basse (Paris, 09 juin 1866 –). Il a débuté à l’Opéra-Comique le 16 décembre 1892 dans la Flûte enchantée (Sarastro). Débute à l’Opéra le 9 avril 1900 dans PATRIE ! (un Officier). Est affiché dans SALAMMBO (Autharite, 1900), LE CID (Saint Jacques, 1900 ; don Gormas, 1905), LES HUGUENOTS (Moine, puis Maurevert, 1900 ; Marcel, 1902), GUILLAUME TELL (Leuthold, puis Mechtal, 1901 ; Walter, 1903), ROMÉO ET JULIETTE (Duc, 1901 ; Frère Laurent, 1902), SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1901 ; Vieillard hébreu, 1903), LE PROPHETE (Officier, 1901 ; Zaccharie, 1903), TANNHÄUSER (Reinmar, 1902 ; Landgrave, 1904) ; en 1903, SIEGFRIED (Fafner), HENRY VIII (le Légat), SIGURD (Hagen), OTHELLO (Ludovic), LOHENGRIN (le Roi) ; puis, LE TROUVERE (Fernand, 1904), LA WALKYRIE (Hounding, 1905), LA DAMNATION DE FAUST (Brander, 1906). A créé ASTARTE (Euphémor) ; le 26 avril 1901 LE ROI DE PARIS (un Ligueur) de Georges Hüe ; ORSOLA (Soldat).

 

NOBLET. Il a débuté en 1688. Il a chanté L’EGLOGUE DE VERSAILLES de Lully (Daphnis).

 

NOEL. Haute-contre. Il a débuté en 1754.

 

NOEL André. — Ténor (15 août 1892 – 06 octobre 1967). Débute en créant BOLIVAR (le Visitador) le 12 mai 1950, puis chante L'HEURE ESPAGNOLE (Torquemada, 1958).

 

NOEL Yves (Yves Jean Marie Toussaint Victor DURAND dit). — Baryton (35.Argentré-du-Plessis, 01 novembre 1886 –). Débute dans FAUST (Valentin) le 02 mars 1914. Chante SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre, 1914), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio, 1917), SALAMMBO (Spendius), PATRIE ! (Jonas), LE CID (l'Envoyé maure) en 1919 ; PAILLASSE (Sylvio) en 1920. A créé LE RETOUR (Hugues), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Marchand), SEPT CHANSONS (l'Eteigneur de lanternes), ANTAR ( Berger).

 

NOGUERA Louis (Louis CLAVER dit). — Baryton (Alger, 12 décembre 1910 – Paris, 08 mars 1984). Débute le 25 octobre 1935 dans PARSIFAL (un Chevalier). Chante FAUST (Wagner, 1935 ; Valentin, 1942) ; en 1936, TRISTAN ET ISOLDE (Pilote), LES HUGUENOTS (Maurevert, Moine), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur, puis Beckmesser en 1949), ALCESTE (Coryphée, puis Apollon) ; en 1937, MONNA VANNA (Torello), FIDELIO (Prisonnier), ARIANE (Matelot), MAROUF (Marchand, Mameluck, puis en 1945, Ali), BORIS GODOUNOV (Exempt), OEDIPE (Phorbas), SALADE (le Capitaine) ; en 1938, L’OR DU RHIN (Albérich), LE MARCHAND DE VENISE (un Juif, puis en 1949, Shylock), SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch), RIGOLETTO (Rigoletto) ; puis, LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal, 1941), DON JUAN (Mazetto, 1942 ; Leporello, 1947), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio, 1944 ; Mercutio, 1946), LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos, puis Papagéno, 1945), JOSEPH (Issachar, 1946), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Albérich, 1950), OTHELLO (Iago, 1951), LES INDES GALANTES (Ali, 1952), LA TRAVIATA (d'Orbel, 1953), OBERON (Shérasmin, 1954). A créé OEDIPE (un Thébain), LA SAMARITAINE (Marchand), ORIANE (une Voix), L’ENFANT ET SORTILEGES (le Chat), ANTIGONE (Hémon), LES NOCES CORINTHIENNES (Hermas). Il a été professeur d'art lyrique au Conservatoire de Paris.

 

NOIR. — Débute vers 1851.

 

NOISEUX.Haute-contre. Il a débuté en 1737.

 

NORÉ Georges (Georges Pierre Léon TOURNEZ dit). — Ténor (72.Le Mans, 25 mars 1910-). Débute dans LE MARCHAND DE VENISE (Gratiano) le 8 novembre 1935. Chante, en 1936, THAÏS (Nicias), TANNHÄUSER (Heinrilch), LA TRAVIATA (Rodolphe), SOIRÉE ROMANTIQUE (une Voix) ; en 1937, FIDELIO (Jacquinot), BORIS GODOUNOV (Innocent), SALOMÉ (quatrième, puis premier Juif), HAMLET (Laerte) ; en 1938, SAMSON ET DALILA (Messager), RIGOLETTO (le Duc), SALAMMBO (Grand Prêtre de Melkarth), ALCESTE (Choryphée), FAUST (Faust), OTHELLO (Cassio), L’HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve) ; puis L’ENFANT ET SORTILEGES (Rainette, 1939), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur, 1942), LE ROI D'YS (Mylio, 1942), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1945), LES INDES GALANTES (Carlos, 1952), OBERON (Huon de Bordeaux, 1954). A créé OEDIPE (un Thébain), PROMENADE DANS ROME (une Voix), LA SAMARITAINE (Jean), L’AIGLON (de Gentz), L’ENFANT ET LES SORTILEGES (Théière), PALESTRINA (Spectre).

 

NORTH Derek. — Avec la troupe du Covent Garden de Londres, crée PETER GRIMES (l’Apprenti) le 11 juin 1948.

 

NORVILLE Hubert. — Avec la troupe du Covent Garden de Londres, crée PETER GRIMES (Bob Boles) le 11 juin 1948.

 

NOTÉ Jean. — Baryton belge (Tournai, 06 mai 1859 – Saint-Josse, près de Bruxelles, 01 avril 1922). Débute dans RIGOLETTO le 06 mai 1893. La même année, chante LOHENGRIN (de Telramund), SALAMMBO (Hamilcar), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre) ; en 1894 GWENDOLINE (Harald), SIGURD (Gunther), DEIDAMIE (Ulysse), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), FAUST (Valentin) ; en 1895, AÏDA (Amonasro) ; en 1896, FAVORITE (Alphonse), HAMLET (Hamlet) ; en 1897, LES HUGUENOTS (Nevers), DON JUAN (Don Juan) ; en 1898, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser) ; en 1899, GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) ; en 1900, LE CID (le Roi), PATRIE ! (de Rysoor), LE CHANT DU DEPART ; en 1902, L’AFRICAINE (Nélusko), TANNHÄUSER (Wolfram) ; en 1904, LE TROUVERE (de Luna) ; en 1905, ARMIDE (Hidraot) ; en 1907, CARMEN (Escamillo) ; en 1912, SALOMÉ (Iokanaam) ; en 1915, L’OFFRANDE A LA LIBERTÉ (le Conscrit), ASCANIO (Benvenuto). Est le créateur de MESSIDOR (Gaspard), LA CLOCHE DU RHIN (Hermann), LA BURGONDE (Hagen), JOSEPH (Siméon) ; le 26 avril 1901 LE ROI DE PARIS (Gaston de Longnac) de Georges Hüe ; SIEGFRIED (Albérich), ORSOLA (Scopas), LA GLOIRE DE CORNEILLE (Néarque), L’OR DU RHIN (Donner), LA FILLE DU SOLEIL (l'Hiérophante), LE COBZAR (Pradéa), ROMA (Vestapor), JEANNE D'ARC (Duc de Bourgogne) et ANTAR (Amarat). Peu avant sa mort, le 11 mars 1922, il était affiché dans RIGOLETTO (Rigoletto).

 

NOUGARO Pierre Laurent François dit Pierre. — Baryton (31.Toulouse, 27 avril 1904 – 13.Marseille, 26 octobre 1988). Père du chanteur Claude Nougaro (31.Toulouse, 09 septembre 1929 – Paris, 04 mars 2004). Débute le 10 novembre 1929 dans LOHENGRIN (Héraut). Chante, en 1929, GUILLAUME TELL (Leuthold) ; en 1930, LES HUGUENOTS (Moine), RIGOLETTO (Rigoletto) ; en 1931, THAÏS (Athanaël), AÏDA (Amonasro), FAUST (Valentin) ; en 1932, LOHENGRIN (de Telramund), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), HERODIADE (Hérode) ; en 1942, SALAMMBO (Hamilcar), LE ROI D'YS (Karnac) ; en 1943, ANTIGONE (Créon), OTHELLO (Iago), PEER GYNT (Peer Gynt) ; en 1944, ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), L’ETRANGER (l'Etranger). A créé UN JARDIN SUR L'ORONTE (un Marchand).

 

NOURRIT Adolphe. Ténor (34.Montpellier, 03 mars 1802 – Hôtel Barbaja, Naples, 08 mars 1839). Fils de Louis Nourrit. Il débuta le 10 septembre 1821 dans IPHIGENIE EN TAURIDE (Pylade) de Gluck. Il chanta : IPHIGENIE EN AULIDE de Gluck (Achille) ; ORPHEE de Gluck (Orphée) ; ARMIDE de Gluck (Renaud) ; LE DEVIN DU VILLAGE de J.-J. Rousseau (Colin) ; ŒDIPE A COLONE de Sacchini (Polynice) ; LES DANAÏDES de Salieri (Lyncée) ; TARARE de Salieri (Calpigi) ; LA CARAVANE DU CAIRE de Grétry (Tamorin) ; LA VESTALE de Spontini (Licinius) ; FERNAND CORTEZ de Spontini (Fernand Cortez) ; LES BAYADERES de Catel (Démaly) ; ABEL de Kreutzer (Abel) ; LE ROSSIGNOL de Lebrun (Lubin) ; OLYMPIE de Spontini (Cassandre) ; LA MORT DU TASSE de Garcia (Le Tasse) ; ALADIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE de Nicolo (Aladin) ; FLORESTAN de Garcia (Nouradin) ; SAPHO de Reicha ; LASTHENIE d’Hérold ; VENDOME EN ESPAGNE de Boïeldieu, Auber, Hérold ; VIRGINIE de Berton (Icile) ; LES DEUX SALEM de Garcia (Salem) ; IPSIBOE de Kreutzer ; LA BELLE AU BOIS DORMANT de Carafa ; PHARAMOND de Berton, Kreutzer, Boïeldieu (Clodion) ; LE SIEGE DE CORINTHE de Rossini (Néoclès) ; MACBETH de Chélard (Macbeth) ; MOÏSE de Rossini (Aménophis) ; LA MUETTE DE PORTICI d’Auber (Mazaniello) ; LE COMTE ORY de Rossini (Le Comte) ; GUILLAUME TELL de Rossini (Arnold) ; FRANÇOIS Ier A CHAMBORD de De Ginestet ; LE DIEU ET LA BAYADERE d’Auber (Le Dieu) ; EURYANTHE de Weber ; LE PHILTRE d’Auber (Guillaume) ; ROBERT LE DIABLE de Meyerbeer (Robert) ; LE SERMENT d’Auber ; GUSTAVE III d’Auber (Gustave); ALI BABA de Cherubini; DON JUAN de Mozart (Don Juan); LA JUIVE d’Halévy (Eléazar) ; LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Raoul de Nangis) ; LA ESMERALDA de Louise Bertin (Phoebus) ; STRADELLA de Niedermeyer (Stradella). Il fut professeur de déclamation lyrique au Conservatoire de Paris (1828-1838).

« Début de M. Nourrit fils dans Pylade. Une voix agréable et de très heureuses dispositions. On regrette seulement que le débutant ait avec tout cela un embonpoint un peu précoce. » [Almanach des spectacles, 1822]

 

NOURRIT Louis. Ténor (34.Montpellier, 04 août 1780 – 91.Brunoy, 23 septembre 1831). Père d’Adolphe Nourrit. Il a débuté le 03 mars 1803 dans ARMIDE de Gluck (Arnaud). Il chanta :  ORPHEE de Gluck (Orphée) ; LA CARAVANE DU CAIRE de Grétry (L'ennuque) ; RENAUD de Sacchini (Renaud) ; LE DEVIN DU VILLAGE de Jean-Jacques Rousseau (Colin) ; LES BAYADERES de Catel (Demaly) ; ALADIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE de Nicolo (Aladin). Il créa : LE TEMPLE DE LA VICTOIRE de Lesueur et Persuis ; LE TRIOMPHE DE TRAJAN de Persuis ; LE TRIOMPHE DU MOIS DE MARS de Kreutzer ; LES ABENCERAGES de Cherubini (Almanzor) ; NATHALIE OU LA FAMILLE RUSSE de Reicha ; OLYMPE de Spontini (Cassandre) ; LA MORT DU TASSE de Garcia (Le Tasse) ; VIRGINIE de Berton. Il créa, ayant son fils Adolphe à ses côtés : LASTHENIE d’Hérold (Alcibiade ; Adolphe jouant Cléomède) ; VENDOME EN ESPAGNE d’Aubert et Hérold (Philippe V ; Adolphe jouant Gaston) ; LA BELLE AU BOIS DORMANT de Carafa (Le vieux berger ; Adolphe jouant Lindor) ; LE SIEGE DE CORINTHE de Rossini (Cléoménès ; Adolphe jouant Néoclès). Il quitta la scène en 1826.

 

NOURY. — Débute le 28 juillet 1919 dans PATRIE ! (Miguel).

 

NUCELLY Louis. — Baryton (1883-). Débute dans GUILLAUME TELL (Leuthold) le 29 janvier 1908. La même année, est affiché dans RIGOLETTO (Marcello), FAUST (Valentin), HIPPOLYTE ET ARICIE (Jupiter), SALAMMBO (Autharite), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet), LOHENGRIN (Héraut), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Albérich).

 

NUGUES Jean-Marie. — Est affiché dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Valet, un Garçon d'auberge) en 1949.

 

NUIBO Augustin dit Francisco. — Ténor (13.Marseille, 01 mai 1874 – 06.Nice, avril 1948). Débute le 30 août 1904 dans GUILLAUME TELL (Ruodi). Chante LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David, 1906) et crée LA CATALANE (Gaspard), PROMETHEE (Andros).

 

OBEIN Jean. — Ténor. Débute dans SALAMMBO (Grand Prêtre de Melkarth) le 21 mai 1919.

 

OBIN Louis-Henri. Basse. Débute le 21 octobre 1844. => biographie

 

OCTAVE. Baryton. Il débuta vers 1843.

 

OHANESIAN David. — Baryton (Bucarest, 06 janvier 1927-). Débute en 1963 dans ŒDIPE (Œdipe).

 

OKOROTCHEKOV. — En représentation, en 1926, débute le 23 mars dans BORIS GODOUNOV (le Héraut) et crée KITEGE (un Mendiant, un brave Homme).

 

ORDA Alfred. — Baryton. Débute le 11 septembre 1949 dans FAUST (Valentin).

 

ORDA Tadeusz (Tadeusz ZALESKI dit). — Basse (Rasskowo, Ukraine, 30 avril 1889 – 23 juin 1930). Frère de Zygmunt Zaleski, basse polonaise. En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 06 mai 1922.

 

OSTER. — Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, débute dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Marchand d'animaux) le 15 mai 1928.

 

O’SULLIVAN John. — Ténor (Cork, Irlande, 29 octobre 1877 – Paris, 28 avril 1955). Débute le 28 juillet 1914 dans LES HUGUENOTS (Raoul). Chante GUILLAUME TELL (Arnold, 1915) ; SIGURD (Sigurd, 1916) ; LA FAVORITE (Fernand, 1916) ; LE TROUVERE (Manrique, 1916) ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1916) ; RIGOLETTO (le Duc, 1916) ; THAÏS (Nicias, 1916) ; SAMSON ET DALILA (Samson, 1916) ; LA FILLE DU FAR-WEST (Dick, 1916) ; PROMETHEE (Kratos, 1917) ; HENRY VIII (don Gomez, 1917) ; AÏDA (Radamès, 1917) ; MONNA VANNA (Prinzevalle, 1918), FAUST (Faust, 1919), LA DAMNATION DE FAUST (Faust, 1920), LES TROYENS (Enée, 1921), HERODIADE (Jean, 1922), BORIS GODOUNOV (Dimitri, 1922), LOHENGRIN (Lohengrin, 1929), TANNHÄUSER (Tannhäuser, 1930), LA JUIVE (Eléazar, 1931). A créé LE ROI ARTHUS (Lancelot).

 

OTTOLONI Luigi. — Ténor (Milan, 23 août 1925 ). Débute en 1968 dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgardo).

 

OUZOUNOV Dimitar. — Ténor (Stara Zagora, Bulgarie, 10 décembre 1922 Zurich, 1986). En représentation, débute le 03 février 1958 dans AÏDA (Radamès), puis chante OTHELLO (Othello) en 1959.

 

PACELLA Enrico. — Ténor. En représentation, débute le 05 février 1926 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

PACTAT André. — Basse (12 juillet 1911 07 novembre 1982). Débute le 18 mars 1935 dans SALADE (le Docteur). Est affiché dans, en 1935, RIGOLETTO (Monterone), LA DAMNATION DE FAUST (Brander, puis Récitant en 1937), SAMSON ET DALILA (Abimélech), LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé) ; en 1936, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz), LE COQ D'OR (Général Polkan) ; en 1937, FIDELIO (Fernando), MAROUF (le Kadi), MONNA VANNA (Trivulzio), BORIS GODOUNOV (Rangoni, puis en 1956, Varlaam) ; en 1938, L’OR DU RHIN (Donner), SALOMÉ (Soldat), FAUST (Méphistophélès, puis en 1958, Wagner) ; en 1939, LE MARCHAND DE VENISE (Prince du Maroc), AÏDA (le Roi), LES TROYENS (Narbal), LOHENGRIN (le Roi) ; en 1942, DON JUAN (Commandeur), LE ROI D'YS (le Roi), THAÏS (Athanaël), SALAMMBO (Narr'Havas) ; en 1943, ANTIGONE (Tirésias) ; en 1956, LA WALKYRIE (Hounding). A créé LE MARCHAND DE VENISE (un Juif), LA SAMARITAINE (un Ancien), LA CHARTREUSE DE PARME (un Maréchal des logis), LE ROI D'YS (Saint Corentin), PALESTRINA (Cardinal de Lorraine).

 

PALIANTI. — Basse. Débute dans LE COMTE ORY (un Chevalier) le 8 mars 1882. Est affiché dans, en 1882, ROBERT LE DIABLE (Chevalier), LE FREISCHÜTZ (Samiel), LE PROPHETE (Seigneur, puis en 1892, Paysan), FRANÇOISE DE RIMINI (Officier) ; en 1883, LA JUIVE (Crieur, Homme du peuple en 1890), LES HUGUENOTS (de Thoré, Cossé, puis Maurevert en 1890, Moine en 1904), L’AFRICAINE (Evêque, Officier en 1890), HAMLET (Fossoyeur, Polonius en 1892) ; SAPHO (Grand Prêtre, 1884), GUILLAUME TELL (Chasseur, 1890 ; Tyrolien, 1899) ; en 1891, PATRIE ! (Officier), SIGURD (Ramunc), ASCANIO (Pagolo), LE CID (don Alphonse) ; en 1892, LOHENGRIN (Vassal), RIGOLETTO (Céprano) ; en 1898, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz). A créé HENRY VIII (Seigneur), SALAMMBO (Pontife) ; le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet ; LA MONTAGNE NOIRE (Chef), FREDEGONDE (Seigneur), JOSEPH (Judas), LANCELOT (Chevalier).

 

PANCOTTI Gaston. — A été affiché dans THAÏS (Cénobite, 1923), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1927), LE COQ D'OR (Boyard, 1928), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

PANIGEL. — Ténor. Débute le 03 décembre 1922 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

PANZÉRA Charles Auguste Louis dit Charles. — Baryton (Genève, Suisse, 16 février 1896 – Paris, 06 juin 1976). Epouse Magdeleine Panzéra-Baillot. Avec la Compagnie d’Ida Rubinstein, crée le 23 juin 1931 AMPHION (la Voix d'Apollon) d'Arthur Honegger. Chante le REQUIEM de Gabriel Fauré le 28 mai 1935.

 

PAOLI Antonio (Antonio Emilio PAOLI Y MARCANO dit). — Ténor portoricain (San Juan, Porto Rico, 14 avril 1871 – San Juan, 24 août 1946). Débute le 27 avril 1899 dans GUILLAUME TELL (Arnold).

 

PARLY Ticho. — Ténor (Copenhague, 16 juillet 1928 –). Débute en 1966.

 

PASERO Tancredi. — Basse italienne (Turin, 11 janvier 1893 – Milan, 17 février 1983). Avec la troupe du Théâtre Communal de Florence, crée NORMA (Oroveso) le 11 juin 1935.

 

PASKUDA Georg. — Ténor allemand (Ratibor, Oberschlesien, 07 janvier 1926 – Munich, 10 février 2001). En représentation, débute le 06 mai 1960 dans LE VAISSEAU FANTOME (le Pilote).

 

PASQUIER Robert. — Ténor. Artiste de l'Opéra-Comique. En représentation, crée le 2e acte de FEDORA (Cyril) le 20 octobre 1910.

 

PATAKY Koloman von. — Ténor (Alsó Lendva, Hongrie, 14 novembre 1896 – Los Angeles, 28 avril 1964). En mai 1928, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Helmont) et LE CHEVALIER A LA ROSE (le Chanteur).

 

PATY Hubert Eugène dit Hubert. — Basse (Seraing, Belgique, 27 mai 1865 –). Débute le 03 juin 1896 dans SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu). Chante LA WALKYRIE (Hounding), HELLE (Roger), TANNHÄUSER (Reinmar) en 1896 ; AÏDA (Ramfis, 1897 ; le Roi, 1901) ; LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur), RIGOLETTO (Sparafucile), SAMSON ET DALILA (Abimélech) en 1898 ; GUILLAUME TELL (Gessler, 1899 ; Walther, 1901) ; SALAMMBO (Giscon, 1899) ; PATRIE ! (Noircarmes, 1900) ; LE CID (Don Gormas), LES HUGUENOTS (Marcel) en 1901 ; L’AFRICAINE (Grand Inquisiteur, 1902) ; LE PROPHETE (Zaccharie), TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent) en 1908 ; HAMLET (Spectre, 1908 ; le Roi, 1909). Est le créateur de LA DAMNATION DE FAUST (Brander), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz), JOSEPH (Dan), LA PRISE DE TROIE (Chef grec), SIEGFRIED (Fafner), JEANNE D'ARC (Regnault).

 

PATZAK Julius. — Ténor   (Vienne, 09 avril 1898 – Rottach-Egern, 26 janvier 1974). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, crée L'AMOUR DE DANAÉ (Mercure) le 16 mai 1953.

 

PAULIN. Ténor. Il débuta en 1845.

 

PAULIN. — Ténor. Débute le 22 juin 1892 dans LA JUIVE (Eléazar).

 

PAYAN Paul. — Basse. Débute le 20 octobre 1910. => biographie

 

PEASE James. — Baryton-basse (Indianapolis, 09 janvier 1916 – New York, 26 avril 1967). En représentation, débute le 10 mai 1957 dans LA WALKYRIE (Wotan).

 

PELET. Il débuta vers 1804.

 

PELISSIER.Il a débuté en 1713.

 

PELOGA (Alphonse GALOPET dit). — Basse. Débute le 30 juin 1899. => biographie

 

PENNO Gino. — Ténor italien (Felizzano, 1920 –). Avec la troupe du Théâtre San-Carlo de Naples, crée JEANNE D'ARC de Verdi (Charles VII) le 30 juin 1951, puis, en représentation en 1954, chante AÏDA (Radamès).

 

PERE. Basse-taille. Il a débuté en 1768.

 

PERGOLA della. — Voir DELLA PERGOLA.

 

PÉRIÉ Joseph Martin Jean Marie. — (31.Toulouse, 12 novembre 1836-). Débute le 11 février 1859 dans GUILLAUME TELL (Gessler).

 

PERNET André. — Basse (88.Rambervilliers, 06 janvier 1894 – 75014.Paris, 17 juin 1966). Epouse 1. à Metz le 05 octobre 1920 (divorce le 26 juillet 1927) Elisabeth Almayer ; ép.2. à Montpellier le 21 mars 1928 Thérèse Pauly, artiste lyrique. Débute le 07 juillet 1928 dans FAUST (Méphistophélès). Chante THAÏS (Athanaël), AÏDA (le Roi), LA WALKYRIE (Wotan) en 1928 ; MAROUF (le Sultan), BORIS GODOUNOV (Boris), GUILLAUME TELL (Gessler) en 1929 ; LES HUGUENOTS (Saint-Bris, 1930) ; TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke), PAILLASSE (Tonio) en 1931 ; PARSIFAL (Gurnemanz), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès), LE BARBIER DE SÉVILLE (Bazile), en 1933 ; DON JUAN (Don Juan), L’ETRANGER (l'Etranger) en 1934 ; SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1935) ; SALAMMBO (Narr' Havas, 1938) ; SALADE (Tartaglia, 1948). Est le créateur de PERSEE ET ANDROMEDE (Persée), SALAMINE (Messager), LA VISION DE MONA (Jazon), LA DUCHESSE DE PADOUE (le Duc), MAXIMILIEN (Maximilien), VERCINGETORIX (Gobanit), ROLANDE ET LE MAUVAIS GARÇON (Prince Richard), LE MARCHAND DE VENISE (Shylock), ŒDIPE (Œdipe), LA SAMARITAINE (Jésus).

 

PERRET André. — Ténor (30.Nîmes, 1890 –). Débute dans SAMSON ET DALILA (Samson) le 05 juillet 1923. Chante, en 1923, HERODIADE (Jean) ; en 1924, SIGURD (Sigurd), RIGOLETTO (le Duc), LA WALKYRIE (Siegmund), AÏDA (Radamès) ; en 1925, ESTHER (Mardochée), ESCLARMONDE (le Chevalier Roland) ; en 1926, BORIS GODOUNOV (Dimitri), PAILLASSE (Canio).

 

PERRIER Nicolas. Il débuta en 1767.

 

PERRIN. — Débute en créant DEIDAMIE (un Chef grec), puis est affiché dans L'AFRICAINE (Evêque, 1893), GWENDOLINE (Saxon, 1893). A créé le 16 mars 1894 THAÏS (un Cénobite) de Jules Massenet.

 

PERSON. — Basse-taille ( 1773). Il a débuté en 1729.

 

PETER Albrecht. — Baryton-basse allemand (Nuremberg, 06 août 1914 –). En représentation, débute le 07 mai 1955 dans L'OR DU RHIN (Donner).

 

PETIT Georges Michel dit Georges. — Baryton (33.Bordeaux, 08 août 1883 –). Débute dans LES JOYAUX DE LA MADONE (Raphaël) le 15 novembre 1913.

 

PETITPAS Jean. — Basse (03 octobre 1912 – 01 février 1983). Débute le 03 février 1939 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (un Homme armé). Est affiché dans LES TROYENS (Soldat, 1939), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1940 ; Abimélech, 1946), RIGOLETTO (Monterone, 1940 ; Officier, 1944 ; Ceprano, 1946 ; Marcello, 1953) ; LE CHEVALIER A LA ROSE (Commissaire), GWENDOLINE (Aella), LE ROI D'YS (Jahel, puis le Roi, puis Saint Corentin), FAUST (Wagner), AÏDA (le Roi), en 1941 ; FIDELIO (Prisonnier), SALAMMBO (Autharite, Grand Prêtre d'Eschoum) en 1942 ; MAROUF (Marchand, 1942 ; Pâtissier, 1945), OTHELLO (Héraut, 1943), BORIS GODOUNOV (Exempt, Tcherniakowsky, 1944 ; Lovitzky, 1953), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant, 1945) ; ANTAR (Berger), ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan), JOSEPH (Officier, Lévi), PADMAVATI (Artisan) en 1946 ; DIANE DE POITIERS (Musicien, 1947) ; LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz, puis Veilleur), SALADE (le Capitaine), THAÏS (Palémon) en 1948 ; TRISTAN ET ISOLDE (le Pilote), LE MARCHAND DE VENISE (Grand de Venise) en 1949 ; LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier, 1950), LA TRAVIATA (Docteur, 1951), L'AIGLON (Polichinelle, Officier, 1952), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Esclave, 1953). A créé LA CHARTREUSE DE PARME (Gendarme), PALESTRINA (Evêque de Feltre, un Chanteur), LE DRAC (un Marin), BOLIVAR (Soldat), JEANNE AU BUCHER (Héraut).

 

PETRI Frantz. — Baryton-basse (Paris, 14 janvier 1935 –). Débute en 1971 dans GIANNI SCHICCHI (Gianni Schicchi).

 

PETROFF Bazile. — Avec la Compagnie de Serge de Diaghilev, crée LE COQ D'OR (le Roi Dodon) le 12 mai 1927.

 

PETROV Ivan Ivanovitch (Hans KRAUSE dit). — Basse soviétique d’origine allemande (Irkoutsk, Sibérie, 29 février 1920 – Moscou, 26 décembre 2003). En 1954, en représentation, débute le 05 mars dans BORIS GODOUNOV (Boris) et chante FAUST (Méphistophélès).

 

PEYRE. Haute-contre. Il a débuté en 1769.

 

PEYRE Henry Auguste Gaston dit Henry. — Basse chantante (Guelma, dépt de Constantine, Algérie française, 15 juillet 1894 –). Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio) le 03 novembre 1922. Chante LOHENGRIN (Héraut, 1922 ; Roi, 1923), LA KHOVANTCHINA (premier Streltzy. 1923), SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1923 ; Grand Prêtre, 1925), SIGURD (Ramunc, 1923) ; PARSIFAL (Ecuyer), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean), RIGOLETTO (Sparafucile), HERODIADE (Phanuel), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Schwarz) en 1924 ; AÏDA (le Roi), TANNHÄUSER (Landgrave), BORIS GODOUNOV (Pimen) en 1925 ; FAUST (Méphistophélès), LE FREISCHÜTZ (Kilian) en 1926 ; LA WALKYRIE (Wotan) en 1927. A créé LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), PADMAVATI (Artisan), LES DIEUX SONT MORTS (Zeus).

 

PEYROTTES Henry. — Baryton (01 juillet 1927 –). Débute dans FAUST (Valentin) le 15 octobre 1956. Chante LA TOSCA (Scarpia), RIGOLETTO (Rigoletto).

 

PFEIFLE Alfred. — Ténor (Stuttgart, 22 mai 1916 –). En représentation, débute le 09 mars 1955 dans FIDELIO (Jaquinot).

 

PHILIDOR. Il a débuté en 1673.

 

PHILIPPE André. — Basse (27 janvier 1897 –). Débute dans THAÏS (Palémon) le 31 octobre 1942. Est affiché dans LE ROI D'YS (le Roi, 1942 ; Saint Corentin, 1943), MAROUF (Mameluck, 1942 ; Kadi, 1944 ; Vizir, 1949), SALAMMBO (Autharite, 1942) ; en 1943, SAMSON ET DALILA (Abimélech), FAUST (Wagner), LA FLUTE ENCHANTÉE (Prêtre), RIGOLETTO (Monterone, puis en 1954, Marcello) ; ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio, 1944 ; Duc, 1946 ; Frère Laurent, 1949), L’ETRANGER (Contrebandier, 1944) ; HERODIADE (le Grand Prêtre), ARIANE ET BARBE-BLEUE (vieux Paysan) en 1945 ; OTHELLO (Montano, 1948 ; Ludovic, 1952), LA DAMNATION DE FAUST (Récitant, 1946 ; Brander, 1947), BORIS GODOUNOV (Varlaam), JOSEPH (Dan), PADMAVATI (Prétre) en 1946 ; FIDELIO (Prisonnier, 1947) ; MONNA VANNA (Trivulzio), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kothner), TRISTAN ET ISOLDE (Pilote), AÏDA (le Roi) en 1948 ; LE CHEVALIER A LA ROSE (Notaire), LE MARCHAND DE VENISE (Doge) en 1949 ; LA TRAVIATA (Docteur), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Osmin), en 1951 ; THAÏS (Serviteur, 1954). A créé PEER GYNT (le Fermier, un Marchand), LES NOCES CORINTHIENNES (le Pêcheur), BOLIVAR (le Délégué, un Laboureur, un Officier), OBERON (un Pirate).

 

PHILIPPE Michel. — Débute en 1971.

 

PICARD. Il débuta en 1799.

 

PICAT Jean. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), THAÏS (Cénobite, 1926), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Maréchale, 1927), LE COQ D'OR (Boyard, 1927).

 

PIERROTET Henri. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1922), PARSIFAL (Chevalier, 1924), LES HUGUENOTS (Moine, 1930 ; Soldat, 1936), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1930), LE MARCHAND DE VENISE (Serviteur, 1935), L’AIGLON (Polichinelle, 1937), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE DRAC (Pêcheur, 1942).

 

PILLOT Jean-Pierre. Haute-contre (dans les Basses-Pyrénées, 18 février 1733-). Il débuta en 1755. Il chanta : LES AMOURS DES DIEUX de Mouret (Adonis) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Hippolyte) ; ALCIDE de Lully (Lycas) ; DARDANUS de Rameau (Dardanus) ; HERCULE MOURANT de Dauvergne (Hilus) ; ARMIDE de Lully (Renaud) ; ZAÏS de Rameau (Zaïs) ; ACIS ET GALATHEE de Lully (Acis) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Tibulle) ; LA GUIRLANDE, OU LES FLEURS ENCHANTEES de Rameau (Myrtil) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets, Campra et Berton (Pylade) ; L'OPERA DE SOCIETE de Rameau (Agénor, chantant le rôle d'Adonis) ; LE BAL, acte des FETES VENITIENNES de Campra (Alamir) ; POLYXENE de Dauvergne (Télèphe) ; TITON ET L'AURORE de Mondonville (Titon) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Castor) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Lyncée) ; L'ITALIE, acte de L'EUROPE GALANTE de Campra (Octavio, seigneur vénitien) ; LINDOR ET ISMENE de Francœur neveu (Lindor) ; THESEE de Lully (Thésée) ; APOLLON ET CORONIS de Mouret (Apollon en berger) ; AJAX de Bertin (Corèbe). Il quitta l'Opéra en 1771.

 

PINZA Ezio Fortunato dit Ezio. — Basse italienne (Rome, 18 mai 1892 – Stamford, Connecticut, 09 mai 1957). En représentation, chante le REQUIEM de Verdi le 12 juin 1935, puis est affiché dans DON JUAN (don Juan) en 1936.

 

PIROIA. — Basse. Débute dans LES HUGUENOTS (Léonard) le 23 juin 1882. La même année, est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, Raimbaut en 1884), LE TRIBUT DE ZAMORA (l'Alcade), LE PROPHETE (Soldat, puis Garçon d'auberge, 1883 ; Jonas, 1884), LE COMTE ORY (Chevalier) ; en 1883, GUILLAUME TELL (Ruodi, puis Rodolphe), L’AFRICAINE (Officier, puis don Alvar), LA FAVORITE (Gaspard) ; en 1884, SAPHO (Pâtre), HAMLET (Laerte), FREICHUTZ (Ottokar) ; LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1885 ; de Tavannes, 1891), SIGURD (Irnfrid, 1890), LE MAGE (un Prisonnier touranien, 1891). A créé HENRY VIII (Seigneur) et SALAMMBO (Pontife).

 

PISO Ion. — Ténor (Brahov, Roumanie, 1926 –). Débute en 1968 dans FAUST (Faust).

 

PITON. Il a débuté en 1701.

 

PLAMONDON Rodolphe. — Ténor canadien (Montréal, 17 janvier 1875 – Montréal, 28 janvier 1940). Débute dans LA DAMNATION DE FAUST (Faust) le 28 avril 1906. Chante HIPPOLYTE ET ARICIE (Hippolyte, 1908), OEDIPE A COLONNE (Thésée, 1916), MESSIDOR (le Berger, 1917) et CASTOR ET POLLUX (Castor, 1918). A créé MADEMOISELLE DE NANTES (Renaud) et LES VIRTUOSI DE MAZARIN.

 

PLANÇON Paul-Henri dit Pol. — Basse (08.Fumay, 12 juin 1851 – Paris, 11 août 1914). Débute dans FAUST (Méphistophélès) le 25 juin 1883. Chante LES HUGUENOTS (Saint-Bris, 1883 ; Marcel, 1892), L’AFRICAINE (don Diego, 1883 ; don Pedro, 1885 ; Grand Brahmine, 1886), LE PROPHETE (Oberthal), LE FREISCHÜTZ (Gaspard), HENRY VIII (de Norfolk) en 1883 ; SAPHO (Pithéas, 1884) ; GUILLAUME TELL (Gessler, 1885 ; Walter, 1888 ; Melchtal, 1892), RIGOLETTO (Sparafucile), SIGURD (Hagen) en 1885 ; LE CID (don Diègue, 1886), PATRIE ! (Duc d'Albe, 1887) ; HAMLET (le Roi), LA JUIVE (Brogni) en 1888 ; ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent, 1889) ; LOHENGRIN (le Roi), LA FAVORITE (Balthazar) en 1891. A créé LE CID (don Gormas) le 30 novembre 1885 et ASCANIO (François Ier).

 

PLAXILI. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1916.

 

PLOEG van den. — En février 1926, avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante FIDELIO (un Prisonnier) et TRISTAN ET ISOLDE (Mélot).

 

PLUQUE. — Débute en 1871.

 

PLUVIGNY. Il a débuté en 1673.

 

PODESTA Mario. — Ténor. Débute le 22 décembre 1922. => biographie

 

PODUSCHKA Walter. — Débute en 1963 dans WOZZECK (un Apprenti, premier Compagnon).

 

POELL Alfred. — Baryton (Linz, Autriche, 1900 – Vienne, 20 janvier 1968). En mai 1953, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, crée L'AMOUR DE DANAÉ (Jupiter) et chante la FLUTE ENCHANTÉE (un Prêtre).

 

POGGIOLI Guy. — Débute en 1971 dans MARIA GOLOVINE (Trottolo).

 

POIRIER François. Haute-contre. Il débuta vers 1745. Il créa notamment LES FETES DE POLYMNIE de Rameau ; LE TEMPLE DE LA GLOIRE de Rameau ; SCYLLA ET GLAUCUS de Le Clair ; DAPHNIS ET CHLOE de Boismortier ; LE CARNAVAL DU PARNASSE de Mondonville.

 

PONCET Tony (Antoine PONCÉ dit). — Ténor (Maria, Almeria, Espagne, 23 décembre 1918 – 33.Libourne, 13 novembre 1979). Débute le 05 avril 1957 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (un Chanteur). Chante RIGOLETTO (le Duc).

 

PONCHARD Charles-Marie-Auguste. Ténor (Paris, 17 novembre 1824 – Paris, 26 avril 1891). Fils de Louis et Marie-Sophie Ponchard. Il débuta en 1846 puis entra à l’Opéra-Comique.

 

PONCOT. — Débute en 1872.

 

PONS. — Débute dans LES HUGUENOTS (le Crieur) le 07 février 1908.

 

PONSARD Auguste. — Basse (73.Saint-Genix-sur-Guiers, 12 avril 1843 – 33.Bordeaux, 03 décembre 1891). A débuté salle Le Peletier le 4 septembre 1867 dans L'AFRICAINE (Grand Inquisiteur). A chanté GUILLAUME TELL (Melchtall, 1867 ; Walther, 1871), HERCULANUM (Satan, 1868), FAUST (Wagner, 1869), LA FAVORITE (Balthazar, 1870), LE FREISCHÜTZ (Kouno, 1870), LES HUGUENOTS (Marcel, 1870 ; Saint-Bris, 1871), LE TROUVERE (Fernand, 1871), ROBERT LE DIABLE (Bertram, 1871), LE PROPHETE (Zaccharie, 1871), HAMLET (le Roi, 1872). A créé HAMLET (Polonius).

 

PONTE Marcel. — Est affiché dans LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LE CHEVALIER A LA ROSE (l'Aumônier, un Musicien, 1949).

 

PONZIO Léon Barthélemy Julien dit Léon. — Baryton (06.Nice, 10 février 1883 33.Bordeaux, 1947). En 1930, débute le 04 avril dans LE BARBIER DE SÉVILLE (Figaro) puis chante LA TRAVIATA (d’Orbel) et MAROUF (Mârouf).

 

PORTHEAUT. Baryton. Il débuta en 1845.

 

POTTIER Jacques Raoul dit Jacques. — Ténor (76.Darnetal, 17 août 1930-). Débute le 15 avril 1962 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (le Chanteur), puis chante LA TOSCA (Mario Cavaradossi).

 

POUILLEY. Basse. Il débuta en 1809.

 

POULTIER Placide-Alexandre-Guillaume. Ténor (76.Villequier, 27 mai 1814 – 1887). Il débuta en 1841 dans GUILLAUME TELL de Rossini. Il chanta LA JUIVE d’Halévy et LA MUETTE DE PORTICI d’Auber. Il créa notamment CHARLES VI d’Halévy ; L'APPARITION de Benoist ; L'EDEN de Félicien David ; LE FANAL d’Adolphe Adam.

 

POUSSIER Georges. — Est affiché dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948), LE MARCHAND DE VENISE (un Masque, 1949).

 

POUSSIN. — Haute-taille. Epoux de la cantatrice Mme Poussin. Il débuta dans les chœurs en 1695.

 

POUTRAIN Louis. — Est affiché, en 1942, dans GWENDOLINE (Danois), LE DRAC (Pécheur), THAÏS (Cénobite), puis LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948).

 

PREVEDI Bruno. — Ténor italien (Revere, prov. de Mantoue, 21 décembre 1928 – Milan, 12 janvier 1988). En représentation, débute le 7 avril 1962 dans LA TOSCA (Mario Cavaradossi).

 

PRÉVOST Antoine Nicolas Thérèse. Basse (20 août 1792 –). Il débuta le 14 octobre 1814.

 

PRÉVÔT Pierre Ferdinand dit Ferdinand. Baryton (82.Caussade, 02 mai 1800 – Vulaines, 11 juin 1879). Il débuta le 15 mars 1824 dans ANACRÉON CHEZ POLYCRATE.

 

PRIEM Paul. — Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier, 1924), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Satyre, 1925), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de Lercheneau, 1928), LE COQ D'OR (Boyard, 1928).

 

PRIMA Miguel. — Débute dans SAMSON ET DALILA (le Messager) le 9 décembre 1960. En 1962, est affiché dans BORIS GODOUNOV (Kroutchov), RIGOLETTO (Officier).

 

PROFERISCE. — Le 16 mai 1912, avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Trin) et joue en mai 1912 LE BARBIER DE SÉVILLE (l’Officier).

 

PRÖGLHÖF Harald. — Baryton-basse (1924-). En mai 1953, avec la troupe de l'Opéra de Vienne, joue ELEKTRA (un vieux Serviteur) et crée L'AMOUR DE DANAÉ (le troisième Roi) le 16 mai 1953.

 

PROHASKA Jaroslav dit Jaro. — Baryton-basse (Vienne, 24 janvier 1891 – Munich, 28 septembre 1965). En représentation, débute le 14 mai 1936 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Hans Sachs), et chante TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenaal) en 1941.

 

PROTTI Aldo. — Baryton italien (Crémone, 19 juillet 1920 –). En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 01 septembre 1954.

 

PROZOWSKY. — En représentation, débute le 23 mars 1926 dans BORIS GODOUNOV (l’Exempt).

 

PRUNET. — Ténor. Débute en 1872.

 

PUGET Jacques Marius dit Henri. — Ténor (1813 1887). Père de Paul Puget. Débute vers 1857.

 

PUJOL Victor. — Ténor. Débute le 29 juillet 1924. => biographie

 

PY Gilbert. — Ténor (34.Sète, 09 décembre 1933-). Débute en 1970. Chante CARMEN (Don José) ; LA TOSCA.

 

QUILICO Louis. — Baryton (Montréal, 14 janvier 1930 –). Père du chanteur Gino Quilico. En représentation, débute dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Ashton) le 19 février 1962.

 

RAES. — Débute dans HENRY VIII (Gartner) le 18 mai 1903. Est ensuite affiché dans LE PROPHETE (Soldat, 1903), LES HUGUENOTS (Moine, 1904).

 

RAGNEAU. — Basse. Débute dans LE CID (don Alonzo) le 06 août 1888. Est affiché dans LES HUGUENOTS (Soldat, 1888 ; de Thoré, puis Cossé, 1890 ; Moine, 1905), FAUST (Wagner, 1888), LA JUIVE (Ruggiero, 1888 ; Homme du peuple, 1890), LE CID (Envoyé Maure, 1838), HAMLET (Fossoyeur, 1888), PATRIE ! (Officier, 1888 ; Galéna, 1907), ROMÉO ET JULIETTE (Grégorio, 1889 ; Frère Jean, 1908), GUILLAUME TELL (Leuthold, 1889 ; Tyrolien, 1905 ; Chasseur, 1908), HENRY VIII (Seigneur, 1889), LE PROPHETE (Paysan, 1889 ; Officier, 1905), L’AFRICAINE (Grand Brahmine, 1890 ; Officier, 1891), ROBERT LE DIABLE (Alberti, 1891), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1905), ARMIDE (Officier, 1905), THAÏS (Serviteur, 1905 ; Cénobite, 1907), L’ETRANGER (vieux Marin, 1906). A créé ZAIRE (Hassan), le 16 mars 1891 LE MAGE (un Chef touranien) de Jules Massenet, LOHENGRIN (Vassal), SALAMMBO (Pontife).

 

RAGUENOT (Germain Jean RAGONOT dit). Ténor (Paris, 19 avril 1809 –). Il débuta en 1841.

 

RAIMONDI Gianni. — Ténor italien (Bologne, 17 avril 1923 – Pianoro, 19 octobre 2008). En représentation, débute le 19 juin 1953 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

 

 

Gianni Raimondi

 

 

RALLIER Henri René dit Serge. — Ténor (Paris, 17 juin 1916 – 1988). Epouse Jacqueline Lucazeau, cantatrice. Débute le 18 novembre 1949 dans LE MARCHAND DE VENISE (Salarino). Est affiché dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Esslinger, 1952) ; BORIS GODOUNOV (Boyard), LA FLUTE ENCHANTÉE (Orateur) en 1956 ; DIALOGUES DES CARMÉLITES (Commissaire), LA TRAVIATA (Vicomte), SALOMÉ (deuxième Juif), LE CHEVALIER A LA ROSE ( Intendant de la Maréchale) en 1959.

 

RALLO Jean. — Baryton (Tunis, 19 avril 1928 ). Débute le 26 février 1968 dans RIGOLETTO (Marcello).

 

RAMBAUD Edmond. — Ténor (47.Agen, 22 janvier 1887 – Paris, 16 octobre 1960). Débute dans FAUST (Faust) le 09 avril 1917. Chante RIGOLETTO (le Duc, 1918), SALAMMBO (Shahabarim, 1919), PAILLASSE (Canio, 1920) ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), SIEGFRIED (Mime) et L’OR DU RHIN (Mime) en 1921 ; L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille, 1921 ; Helmont, 1922) ; CASTOR ET POLLUX (Castor, 1922), BORIS GODOUNOV (Innocent, puis Dimitri, 1922 ; Chouisky, 1944), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David, 1923), PADMAVATI (Brahmane, 1925) ; SALOMÉ (Narraboth), GWENDOL1NE (Armel) en 1926 ; LE COQ D'OR (Astrologue, 1927) ; LA TRAVIATA (Rodolphe), ALCESTE (Admète), MAROUF (Mârouf) en 1928 ; L’ILLUSTRE FREGONA (Tomas, 1931), GUILLAUME TELL (Ruodi, 1932), LA JUIVE (Léopold, 1933) ; LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur), DON JUAN (Ottavio) en 1934 ; THAÏS (Nicias), LES TROYENS (Jopas, Hélénus) en 1939 ; L’HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve), FIDELIO (Jaquinot) en 1940 ; JOSEPH (Joseph, 1946), L’ETRANGER (le vieux Pierre, 1951). Est le créateur de JEANNE D'ARC (Durand Lazard), LE RETOUR (Jean), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (Prince du Mal), ANTAR (Zobéir), LA MEGERE APPRIVOISEE (Lorenzo), FALSTAFF (Fenton), LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino), LE JARDIN DU PARADIS (Vent d'Est), LES DIEUX SONT MORTS (Egoras), L'ARLEQUIN (Beppo), LA NAISSANCE DE LA LYRE (Apollon), LES MATINES D'AMOUR (Théophilus), VIRGINIE (Théodore), LA VISION DE MONA (Jean-Louis), SALADE (Polichinelle), LE MAS (Jean), LE MARCHAND DE VENISE (Prince d'Aragon), PALESTRINA (Evêque de Budoja, Spectre), LE DRAC (Lasquinade), PEER GYNT (vieux Roi), LUCIFER (une Voix).

 

RANCK Pierre. — Ténor (64.Leren, 1921 –). Débute le 17 juin 1960 dans SAMSON ET DALILA (premier Philistin).

 

RAYBAUD Ernest Julien Marius. — Basse (06.Nice, 02 février 1904 –). Débute le 29 octobre 1926 dans LE FREISCHÜTZ (Kouno). En 1927, chante, SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu), THAÏS (Palémon), LE CHEVALIER A LA ROSE (Commissaire). A créé LA TRAVIATA (le Marquis), LES BURGRAVES (Silvana), MAROUF (le Kadi).

 

RAYNAL. — Ténor. En 1897, débute le 19 juillet dans SAMSON ET DALILA (Samson) et chante ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt).

 

RAYNAL. — Est affiché en 1935 dans CASTOR ET POLLUX (un Spartiate), PARSIFAL (un Chevalier).

 

RAYNAUD. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1924.

 

RE Vittorio. — Ténor. En représentation, crée MARIA DI ROHAN (Cholais) le 22 mars 1917 et chante RIGOLETTO (le Duc, 1917),

 

REBOURS.Débute en 1728.

 

REGIS Georges. — Ténor. Débute le 18 juin 1903 dans HENRY VIII (Gartner). Est affiché dans, en 1909, ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, puis en 1924, Pâris), TANNHÄUSER (Walther), GUILLAUME TELL (Ruodi) ; en 1923, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Esslinger), HERODIADE (une Voix), BORIS GODOUNOV (Innocent), LE TROUVERE (Ruiz) ; en 1924, SAMSON ET DALILA (Messager), THAÏS (Serviteur), PARSIFAL (Ecuyer), RIGOLETTO (Borsa) ; en 1925, LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé) ; en 1926, FALSTAFF (Bardolphe), PAILLASSE (Beppe), SALOMÉ (troisième Juif). A créé PADMAVATI (Marchand), LE JARDIN DU PARADIS (Héraut), NERTO (l'Abbé), ESTHER (un Officier, un Blessé), LA NAISSANCE DE LA LYRE (un Choreute).

 

REGNIER.Débute en 1677.

 

REHFUSS Heinz. — Baryton-basse (Francfort, 25 mai 1917 – Buffalo, Etats-Unis, 26 juin 1988). En représentation, débute le 27 novembre 1950 dans LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther).

 

REINHARD H. — Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante TRISTAN ET ISOLDE (une Voix) en février 1926.

 

REISS Albert. — Ténor (Berlin, 31 décembre 1870 – 06.Nice, 20 juin 1940). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (un Matelot) le 19 juin 1910.

 

RENALDY.Débute en 1793.

 

RENARD Antoine. — Ténor (1825 1872). Débute vers 1856.

 

RENAUD. Débute en 1790.

 

RENAUD Maurice (Maurice CRONEAU dit). — Baryton (33.Bordeaux, 24 juillet 1862 – Paris, 16 octobre 1933). Débute le 17 juillet 1891 dans L'AFRICAINE (Nélusko). Chante, en 1891, LES HUGUENOTS (Nevers), LA FAVORITE (Alphonse), SIGURD (Gunther, puis Grand Prêtre en 1896) ; en 1892, FAUST (Valentin), GUILLAUME TELL (Leuthold, puis Guillaume), AÏDA (Amonasro), LE SICILIEN (Tircis), OTHELLO (Iago) ; puis SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre, 1893), TANNHÄUSER (Wolfram 1805) ; HAMLET (Hamlet), DON JUAN (Don Juan) en 1896 ; RIGOLETTO (Rigoletto), THAÏS (Athanaël) en 1908 ; APOTHEOSE DE BEETHOVEN (Teltscher), HENRY VIII (Henry VIII) en 1909 ; LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1910), LE VIEIL AIGLE (le Khan, 1914), MONSIEUR CHOUFLEURI RESTERA CHEZ LUI LE... (Fetermann, 1919). Est le créateur de LOHENGRIN (de Telramund), SALAMMBO (Hamilcar), LA VIE DU POETE, L’OR DU RHIN (Albérich), DEIDAMIE (Ulysse), GWENDOLINE (Harald), DJELMA (Raim), LA MONTAGNE NOIRE (Aslar), FREDEGONDE (Hilpérik), MESSIDOR (le Berger), LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser), LA PRISE DE TROIE (Chorèbe), LANCELOT (Arthus). Il a créé au Nouveau-Théâtre le 26 avril 1906 le Clown (Auguste) d'Isaac de Camondo.

 

RENAULT Paul. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1926), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), GWENDOLINE (Saxon 1942).

 

RENOU. — Débute le 12 octobre 1946 dans THAÏS (un Serviteur).

 

RESCHIGLIAN Vincenzo. — Baryton italien (Bergame, 21 février 1874 – Bergame, 17 juillet 1955). Frère de Giuseppe Reschiglian, ténor. En représentation, débute dans OTHELLO (Montano) le 19 juin 1910.

 

RESZKÉ Edouard de (Edward RESZKE dit). — Basse polonaise (Varsovie, 22 décembre 1853 – Garnek, près de Czestochowa, Pologne, 25 mai 1917). Frère de Jean et Joséphine de Reszké. Epouse Hélène Schütz [sœur de Félia Litvinne]. Débute le 13 avril 1885 dans FAUST (Méphistophélès). Chante DON JUAN (Léporello, 1887), LES HUGUENOTS (Marcel, 1889), LOHENGRIN (le Roi, 1893) et crée LE CID (don Diègue) le 30 novembre 1885, PATRIE ! (Duc d'Albe), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent).

 

RESZKÉ Jean de (Jan Mieczyslaw RESZKE dit). — Ténor d’origine polonaise (Varsovie, 14 janvier 1850 – 06.Nice, 03 avril 1925). Frère d’Edouard et Joséphine de Reszké. Débute en créant LE CID (Rodrigue) le 30 novembre 1885. Crée également LA DAME DE MONSOREAU (Bussy), ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), SIEGFRIED (Siegfried) et PAILLASSE (Canio). Est d'autre part affiché dans L'AFRICAINE (Vasco) en 1886 ; FAUST (Faust), AÏDA (Radamès), LE PROPHETE (Jean), DON JUAN (Ottavio) en 1887 ; LOHENGRIN (Lohengrin) en 1893.

 

REVOL. — Débute dans LES HUGUENOTS (Méru) le 07 février 1908. La même année, est affiché dans SALAMMBO (Pontife), AÏDA (Messager) ; en 1909, SIGURD (Harwart), HENRY VIII (Seigneur, Huissier), LES HUGUENOTS (Valet, puis Cossé en 1913) ; en 1910, SALOMÉ (quatrième, puis deuxième Juif), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris), SAMSON ET DALILA (Messager) ; en 1911, LE MIRACLE (Marchand d'eau), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser) ; en 1912, LE PROPHETE (Soldat). A créé SALOMÉ (Esclave), SIBERIA (Ivan, le Sergent), LES JOYAUX DE LA MADONE (un Camorriste), PARSIFAL (Ecuyer), SCEMO (Veilleur de nuit).

 

REY. Basse-taille. Il débuta en 1778.

 

REY. — Débute dans SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch) le 07 janvier 1910. Est affiché dans SAMSON ET DALILA (Philistin), LES HUGUENOTS (Moine, puis Soldat), ARMIDE (Officier), LOHENGRIN (Vassal), SALOMÉ (Soldat), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean) en 1910 ; THAÏS (Cénobite), HAMLET (Horatio), LE CID (Envoyé Maure) en 1911 ; SIGURD (Rudinger), LE PROPHETE (Garçon d'auberge) en 1912 ; LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Veilleur, 1913), LE VIEIL AIGLE (Esclave, 1914). A créé ROMA (Vieillard), FERVAAL (Messager, Paysan), LES JOYAUX DE LA MADONE (un Camorriste), SCEMO (un Homme) ; le 14 décembre 1910 LE MIRACLE (un Archer) de Georges Hüe.

 

RIALLAND Louis. — Ténor. Débute le 28 juillet 1948. => biographie

 

RIBER. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1923.

 

RIBON. Il a débuté en 1677.

 

RICHARD André. — Basse (50.Saint-Lô, 10 août 1902 – 15 novembre 1978). Débute le 27 novembre 1939 dans ROMÉO ET JULIETTE (le Duc). Est affiché dans MAROUF (Kadi, Mameluck), L’ILLUSTRE FREGONA (don Diego) en 1940, RIGOLETTO (Céprano, 1940 ; Officier, puis Marcello, 1941 ; Sparafucile, 1950), THAÏS (Serviteur, 1940 ; Cénobite, 1946 ; Palémon, 1951) ; GWENDOLINE (Saxon, puis Danois), FAUST (Wagner) en 1941 ; LE CHEVALIER A LA ROSE (Domestique), SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch) en 1942 ; L’ETRANGER (vieux Marin, 1944), ANTAR (Berger, 1946), SAMSON ET DALILA (Philistin, 1946 ; Vieillard Hébreu, 1949), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot, 1948), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Esclave, 1951), OBERON (Pirate, 1955).

 

RICHARD Louis. — Baryton belge (Boussu-Bois, Hainaut, Belgique, 05 mai 1889 – 1977). En 1933, débute le 26 avril dans HERODIADE (Hérode), chante RIGOLETTO (Rigoletto), puis, en 1935 paraît dans SIGURD (Gunther), AÏDA (Amonasro) et LOHENGRIN (de Telramund).

 

RICO Roger. — Basse. Débute le 17 novembre 1937. => biographie

 

RIDDERBUSCH Karl. — Basse allemande (Recklinghausen, 29 mai 1932 – Wels, Autriche, 21 juin 1997). Débute en 1967 dans TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke).

 

RIDDEZ Arthur-Louis (Jean BALBOUS dit). — Baryton puis ténor (59.Lille, 10 mars 1875 ou 59.La Bassée, 14 mars 1875 – 02 septembre 1939). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 26 octobre 1900. Chante FAUST (Valentin, 1900), LOHENGRIN (Héraut, 1901 ; de Telramund, 1903 ; le Roi, 1905), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), LES HUGUENOTS (Nevers) en 1901 ; SALAMMBO (Spendius, 1902 ; Narr-Havas, 1904), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), AÏDA (Amonasro) en 1902 ; PAILLASSE (Sylvio, 1903) ; ARMIDE (Aronte, puis Ubalde), SIGURD (Grand Prêtre d'Odin, puis Gunther), LE CID (le Roi), LE FREISCHÜTZ (Ottokar) en 1905 ; LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser, 1906). Devenu ténor, chante en 1908, RIGOLETTO (le Duc), SAMSON ET DALILA (Samson) et FAUST (Faust). A créé LES BARBARES (Hildibrath).

 

RIESER Karl. — En représentation, chante PARSIFAL (un Ecuyer) en 1954.

 

RIGAUX Désiré Lucien dit Lucien. — Baryton (94.Saint-Mandé, 06 mars 1878 –). Epouse à 92.Asnières-sur-Seine le 16 janvier 1904 Jeanne Eugénie Adelina Petit (75007.Paris, 06 mai 1874 – 95.Mériel, 13 décembre 1962), chanteuse d’opérette. Père du chansonnier Jean Rigaux. Débute le 16 avril 1902 dans LES MAÎTRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser) et chante, en 1909, FAUST (Valentin). Il a également chanté à l’Opéra-Comique.

 

RITCH Theodore. — Ténor (Odessa, 1894 – en Pologne, 1943). En représentation, débute le 23 mars 1926 dans BORIS GODOUNOV (Dimitri). Il mourut dans un camp de concentration.

 

RIVA. — Ténor. Débute le 11 août 1884 dans GUILLAUME TELL (Ruodi).

 

ROBERT. — Il débuta vers 1851.

 

ROBERT. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1916.

 

ROBERT Henry. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1931), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1935), GWENDOLINE (Danois, 1942), LE DRAC (Pêcheur, 1942).

 

ROBILLARD Gaston. — Est affiché dans THAÏS (un Cénobite) en 1931.

 

ROBIN. — Débute en 1852.

 

RODIER. — Ténor. Débute dans LE TROUVERE (Manrique) le 16 août 1923.

 

RODRIGO Marcello. — Baryton. En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 01 février 1926.

 

ROGATCHEWSKY Joseph. — Ténor russe (Mirgorod, Poltava, Russie, 07 novembre 1891 – Ixelles, Belgique, 31 mars 1985) . En 1931, débute le 15 février dans LOHENGRIN (Lohengrin), puis chante FAUST (Faust). Après sa retraite, il devint directeur de la Monnaie de Bruxelles de 1953 à 1959.

 

ROGER Gustave-Hippolyte. Ténor (75018.La Chapelle-Saint-Denis, 17 décembre 1815 – Paris, 12 septembre 1879). Il débuta le 16 février 1838 à l’Opéra-Comique dans l'Eclair (Georges), et où il interpréta LE GUITARERO, LES MOUSQUETAIRES DE LA REINE, HAYDEE, etc. Il débuta le 16 avril 1849 à l’Opéra en créant LE PROPHETE (Jean de Leyde) de Meyerbeer. Il participa également aux premières de L'ENFANT PRODIGUE d’Auber (Azael) ; LE JUIF ERRANT d’Halévy ; LA ROSE DE FLORENCE de Biletta ; HERCULANUM de Félicien David. Il chanta LUCIE DE LAMMERMOOR de Donizetti (Edgar) ; LA REINE DE CHYPRE d’Halevy (Gérard) ; LA FAVORITE de Donizetti (Fernand) ; LES HUGUENOTS de Meyerbeer (Raoul).

 

ROGER. — Ténor. Débute dans SAMSON ET DALILA (un Philistin) le 12 avril 1898. Est affiché dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Vogelgesang), LE PROPHETE (Officier, puis Jonas), THAÏS (un Cénobite) en 1898 ; GUILLAUME TELL (Paysan, puis Ruodi), LES HUGUENOTS (Tavannes), SALAMMBO (Pontife) en 1899 ; ROMÉO ET JULIETTE (Benvolio, 1900). A créé JOSEPH (Lévi) et LANCELOT (un Chevalier).

 

ROHR Otto von. — Basse (Berlin, 24 février 1914 – 15 juillet 1982). En représentation, débute le 24 mars 1954 dans PARSIFAL (Gurnemanz). Chante également FIDELIO (Rocco, 1955), TRISTAN ET ISOLDE (Roi Marke, 1958), LOHENGRIN (le Roi, 1959), TANNHÄUSER (Landgrave, 1959).

 

ROLAND Nicolas. Baryton (08.Rocroi, 15 décembre 1779 ). Il a débuté le 03 avril 1802 dans SEMIRAMIS (Arsace).

 

ROLLAND. — Est affiché en 1908, dans THAÏS (Cénobite), SALAMMBO (Grand Prêtre de Moloch), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Jean) ; en 1909, dans ARMIDE (Officier), HENRY VIII (Officier), LES HUGUENOTS (Soldat).

 

ROMAGNONI Raphaël. — Ténor (69.Lyon, 20 février 1906 ). Père d'Odette Romagnoni, soprano. Débute dans ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) le 12 janvier 1947. La même année, chante FAUST (Faust), RIGOLETTO (le Duc) et LE ROI D'YS (Mylio). Ensuite LE CHEVALIER A LA ROSE (le Chanteur, 1949), LES INDES GALANTES (Carlos, 1952 ; Valère, 1958), SALOMÉ (quatrième Juif), L'ATLANTIDE (Le Mesge) en 1958 ; CARMEN (le Remendado, 1959) ; L’ENFANT ET LES SORTILEGES (la Rainette), BORIS GODOUNOV (Missaïl) en 1960. Crée JEANNE AU BUCHER (Evêque Cauchon), OBERON (Oberon), DIALOGUES DES CARMÉLITES (un Commissaire).

 

ROMAN. — En 1875, est affiché dans LA JUIVE (Officier), LA FAVORITE (Seigneur), LES HUGUENOTS (Boisrosé).

 

ROMANI Augusto. — Avec la troupe du Théâtre San-Carlo de Naples, crée UN BAL MASQUÉ (Tom).

 

ROMMY. Il débuta vers 1846.

 

RONCONI Giorgio. Baryton (Milan, 06 août 1810 – 08 janvier 1890). Fils de Domenico Ronconi. Il débuta vers 1850.

 

RONSIL René Henri dit René. — Baryton (27.Menilles, 18 avril 1908 –). Est affiché en 1942 dans GWENDOLINE (Danois), LE DRAC (Pêcheur) ; en 1943 dans PENELOPE (Prétendant), PEER GYNT (un Homme) ; en 1947 dans LE COQ D'OR (Boyard).

 

ROOSEN Léopold. — Baryton belge (Bruxelles, 16 octobre 1879 – Bruxelles, 24 février 1965). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 22 août 1913, puis chante AÏDA (Amonasro), SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), ROMA (le Gaulois), FAUST (Valentin) et, en 1914, LES HUGUENOTS (Nevers).

 

ROSE Charles. Il a débuté vers 1751.

 

ROSE. — Basse. Débute dans L'AFRICAINE (Grand Inquisiteur) le 25 janvier 1892.

 

ROSELLY. — Baryton. Débute le 31 octobre 1910 dans TANNHÄUSER (Wolfram). Chante, en 1910 encore, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre) ; en 1911, L’OR DU RHIN (Donner), LES HUGUENOTS (Nevers), THAÏS (Athanaël), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), LE CID (le Roi) ; en 1912, LOHENGRIN (de Telramund), LE PROPHÈTE (Mathisen), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther), AÏDA (Amonasro), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Kothner) ; en 1913, FAUST (Valentin), TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenaal).

 

ROSSIGNOL Pierre. Basse-taille. Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE (Faune) de Cambert.

 

ROSSI-LEMENI Nicola. — Basse (Istanbul, 06 novembre 1920 –). En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 4 août 1954.

 

ROSVAENGE Helge (Helge Anton ROSENVINGE HANSEN dit). — Ténor danois (Copenhague, 29 août 1897 – Munich, 27 juin 1972). En représentation, débute dans L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Belmont) le 18 mai 1941.

 

ROTHIER Léon Antoine dit Léon. — Baryton (51.Reims, 26 décembre 1874 – New York, 06 juillet 1951). Au cours d'un Gala, le 11 novembre 1900, chante CARMEN (Escamillo).

 

ROTHMÜLLER Marko. — Baryton (Trnjani, Croatie, 31 décembre 1908 – Bloomington, Indiana, 20 janvier 1993). En représentation, débute le 30 mai 1949 dans LE CHEVALIER A LA ROSE (de Faninal). En 1952, chante RIGOLETTO (Rigoletto) puis AÏDA (Amonasro).

 

ROTTELEUR René. — Débute en 1948 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (un Apprenti).

 

ROUARD Edouard (Edouard ROUX dit). — Baryton (06.Nice, 22 novembre 1876 – 06.Nice, 13 mars 1962). Débute le 18 mai 1912 dans SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre). Chante SALOMÉ (Iokanaan, 1912) ; RIGOLETTO (Rigoletto), SALAMMBO (Hamilcar), FAUST (Valentin), HAMLET (Hamlet) en 1919 ; AÏDA (Amonasro), PAILLASSE (Tonio) en 1920 ; LES TROYENS (Choribe, 1921) ; CASTOR ET POLLUX (Pollux), HENRY VIII (Henry VIII), TAGLIONI CHEZ MUSETTE en 1922 ; LE TROUVERE (de Luna), THAÏS (Athanaël), SIGURD (Gunther) en 1923 ; PARSIFAL (Amfortas, 1924) ; LES HUGUENOTS (Nevers), TANNHÄUSER (Wolfram) en 1925 ; GWENDOLINE (Harald, 1926) ; ALCESTE (Grand Prêtre), GUILLAUME TELL (Guillaume Tell) en 1929. Est le créateur de LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (le Roi de l'or), SEPT CHANSONS (l'Ivrogne), ANTAR (Chevboub), LA MEGERE APPRIVOISEE (Petruchio), LA FILLE DE ROLAND (Amaury, Ganelon), PADMAVATI (Alaouddin), LE JARDIN DU PARADIS (Eusèbe), LES DIEUX SONT MORTS (Pan), NERTO (Baron Pons), ESTHER (Assuérus), LA TRAVIATA (d'Orbel), NAÏLA (Kadour), VIRGINIE (Senneval). Il a participé à la première, le 22 décembre 1921 d'HERODIADE (Hérode) de Jules Massenet, et le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (l'Evêque de Blois) de Jules Massenet.

 

ROUDIL Jacques. — (31.Toulouse, 23 août 1833 –). Il a débuté le 28 novembre 1859 dans LE TROUVÈRE (Luna). Il fut directeur du Grand Théâtre de Marseille de 1886 à 1888.

 

ROUET. — Est affiché dans GWENDOLINE (Saxon, 1942), THAÏS (Cénobite, 1942), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, 1949).

 

ROUGENET. — Baryton. Débute le 09 juillet 1923 dans HERODIADE (Hérode). Paraît ensuite dans THAÏS (Athanaël, 1923), RIGOLETTO (Rigoletto, 1932), LOHENGRIN (de Telramund, 1933).

 

ROULEAU Joseph Alfred dit Joseph. — Basse (Mattane, Canada, 28 février 1929 ). En représentation, débute le 25 avril 1960 dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond).

 

ROUQUETTY Camille (Camille ROUQUETTOU dit). — Ténor (18 juillet 1910 – 28 mars 1976). Débute le 14 octobre 1935 dans SAMSON ET DALILA (le Messager). Est affiché dans PARSIFAL (Chevalier), LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), FAUST (Faust) en 1935 ; RIGOLETTO (le Duc, 1936 ; Borsa, 1938), BORIS GODOUNOV (Dimitri, 1937 ; Boyard, Kroutchov, 1946 ; Missaïl, 1953), SALAMMBO (Shabarim, 1938), LE VAISSEAU FANTOME (Erik, 1938 ; Timonier, 1953), LA DAMNATION DE FAUST (Faust, 1939), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur, 1941 ; Intendant de la Maréchale, 1949), LE ROI D'YS (Mylio, 1941 ; Jahel, 1950), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1944), JOSEPH (Asser, 1946), PADMAVATI (Guerrier, 1946), DIANE DE POITIERS (Musicien, 1947), LE COQ D'OR (Prince Guidon, 1947) ; LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Vogelgesang) en 1948 ; MAROUF (Anier), OTHELLO (Rodrigue), LE MARCHAND DE VENISE (Masque) en 1949 ; LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Guerrier, 1950) ; AÏDA (Messager), LA TRAVIATA (Vicomte), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot, puis Berger) en 1951 ; ARIANE ET BARBE-BLEUE (Paysan), ANTIGONE (Choryphée), LES INDES GALANTES (Adario), L’AIGLON (Frédéric de Gentz) en 1952 ; TANNHÄUSER (Heinrilch, 1956) ; DIALOGUES DES CARMÉLITES (Aumônier), SALOMÉ (troisième Juif), UN BAL MASQUÉ (Juge) en 1958 ; SAMSON ET DALILA (Philistin), LA TOSCA (Spoletta) en 1960 ; LES TROYENS (Hélénus, 1961). A créé PENELOPE (Antinoüs), LE CHEVALIER ERRANT (une Voix), BOLIVAR (un Laboureur, un Officier), JEANNE AU BUCHER (Héraut), OBERON (Prince Babékan).

 

ROUSSEAU Emile Charles dit Emile. — Baryton (45.Fleury-aux-Choux [auj. Fleury-les-Aubrais], 31 août 1899 – 1985). Débute le 20 juillet 1949 dans SALADE (Tartaglia).

 

ROUSSEAU J. Haute-contre (02.Soissons, 1761 – 1800). Il débuta en 1779. Il créa : LA FETE DE MIRZA de Grétry ; PHEDRE de Lemoyne ; TARARE de Salieri ; LES PRETENDUS de Lemoyne ; LES POMMIERS ET LE MOULIN de Lemoyne.

 

ROUSSELIÈRE Charles. — Ténor. Débute le 05 octobre 1900. => biographie

 

ROUSTAN Henri. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1931), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), GWENDOLINE (Saxon, 1942), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, 1949).

 

ROUX Michel. — Basse (16.Angoulême, 01 septembre 1924 –). Débute le 04 février 1950 dans LE MARCHAND DE VENISE (le Prince du Maroc). La même année, chante FAUST (Méphistophélès), RIGOLETTO (Monterone), LE CHEVALIER ERRANT (Récitant), BOLIVAR (l'Aveugle) ; en 1951, ROMÉO ET JULIETTE (Capulet), LA TRAVIATA (Marquis), THAÏS (Athanaël), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Sélim), SALOME (Soldat) ; en 1962, LES INDES GALANTES (Osman, puis Huascar), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Nachtigall) ; en 1953, BORIS GODOUNOV (Lovitzky) ; en 1957, DON JUAN (Don Juan). A créé BOLIVAR (l'Evêque), L'ATLANTIDE (Morhange). Il fut nommé professeur au Conservatoire de Paris.

 

 

 

Michel Roux

 

 

RUFFO Titta (Ruffo Titta CAFIERO dit). — Baryton italien (Pise, 09 juin 1877 – Florence, 05 juillet 1953). En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 18 décembre 1911. Chante également HAMLET (Hamlet, 1911), LE BARBIER DE SÉVILLE (Figaro, 1912) et crée LA FILLE DU FAR-WEST (Jack Rance).

 

SACEPE. — Est affiché en 1923 dans THAÏS (un Cénobite).

 

SAINT-AUBIN (Auguste-Alexandre d'HERBEZ dit). Haute-contre (Paris, 1754 – 1818). Epouse à Lyon en 1785 Jeanne Saint-Aubin ; père de Cécile et Alexandrine Saint-Aubin. Il débuta en 1784 puis entra à l’Opéra-Comique.

 

SAINT-CÔME Elie. — Ténor (09.Suc, 30 septembre 1909 ). Epouse Jeanne Lefève, cantatrice. Débute en créant PALESTRINA (un Chanteur). Crée également PEER GYNT (Mads), et chante MAROUF (Muezzin, 1942), RIGOLETTO (le Duc, 1942), CARMEN (le Remendado, 1949).

 

SAINT-CRICQ Henri. — Ténor (Paris, 01 février 1901 – 62.Berck, 06 octobre 1973). Débute dans LOHENGRIN (Lohengrin) le 15 août 1932, puis chante SAMSON ET DALILA (Samson, 1932), LA DAMNATION DE FAUST (Faust, 1933), SIGURD (Sigurd, 1934), OTHELLO (Othello, 1935) et AÏDA (Radamès, 1935).

 

SAINT-LÉON. Il débuta en 1792.

 

SAINT-MARTIN Jacques. — Basse-taille (1696 ). Il a débuté en 1728.

 

SAINT-MAURICE Jules. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1921), GWENDOLINE (Danois, 1942).

 

SALÉZA Luc Albert dit Albert. — Ténor (64.Bruges, 18 octobre 1867 – 64.Biarritz, 26 novembre 1916). Débute le 16 mai 1892 en créant SALAMMBO (Mathô). Crée également DJELMA (Nouraly) et OTHELLO (Othello). D'autre part, est affiché dans LE CID (Rodrigue), WALKYRIE (Siegmund), SIGURD (Sigurd) en 1893 ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1894), TANNHÄUSER (Tannhäuser, 1895), FAUST (Faust, 1898). Il fut professeur de déclamation lyrique (opéra) au Conservatoire de Paris (1911-1916).

 

SALIGNAC Thomas (Eustase THOMAS dit). — Ténor (33.Générac, 29 mars 1867 – 75007.Paris, 16 novembre 1945). Epouse 1. Clémentine Antoinette Salignac ; 2. Marie Gand. En représentation, le 29 décembre 1907, chante CARMEN (don José).

 

SALOMON Marius. — Ténor. Débute salle Le Peletier le 15 avril 1873 dans GUILLAUME TELL (Arnold). Au Palais Garnier, chante ce rôle et également LA JUIVE (Eléazar), LA FAVORITE (Fernand), LES HUGUENOTS (Raoul), en 1875 ; ROBERT LE DIABLE (Robert) en 1876 ; LA REINE DE CHYPRE (Gérard), L'AFRICAINE (Vasco) en 1877 ; LE PROPHÈTE (Jean, 1879), LE FREISCHÜTZ (Max, 1883). A créé JEANNE D'ARC (Gaston de Metz), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (Alim) de Jules Massenet, POLYEUCTE (Polyeucte).

 

SAPENA. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1931), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936).

 

SAPIN Etienne. — Ténor (38.Roches-de-Condrieux, 08 septembre 1828 – 95.Argenteuil, 18 avril 1898). A débuté salle Le Peletier le 2 septembre 1856 dans ROBERT LE DIABLE (le Héraut). Au Palais Garnier, fut affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1875 ; Officier, 1879 ; Héraut, 1883), GUILLAUME TELL (Rodolphe, 1870), LE PROPHETE (Garçon d'auberge, 1876 ; Jonas, 1883), LA REINE DE CHYPRE (Strozzi, 1877), L’AFRICAINE (Indien, 1877), LE TROUVÈRE (Ruiz, rôle qu'il créa en 1857), LA FAVORITE (Gaspard, 1872), LE FREISCHÜTZ (Ottokar, 1870), HAMLET (Fossoyeur, 1875 ; Polonius, 1884), LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1870 ; Méru, 1875), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), SAPHO (Agathon, 1884). A créé AÏDA (Messager), LE TRIBUT DE ZAMORA (Kadi), HENRY VIII (de Surrey), RIGOLETTO (Borsa), TABARIN (Nicaise), PATRIE ! (Vargas), LA DAME DE MONSOREAU (Mongiron), le 27 avril 1877 LE ROI DE LAHORE (un Radjah) de Jules Massenet. Comme premier ténor, au début de sa carrière, avait chanté LE TROUVÈRE (Manrique), LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard) et LA FAVORITE (Fernand).

 

SARDET Emile Frantz. — Ténor (Oran, 06 mai 1882 – Monaco, 14 février 1913). Au cours d'un Gala, le 28 avril 1912, interprète LA FILLE DE MADAME ANGOT (Ange Pitou).

 

SARRODE. — Baryton. En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 4 juin 1924.

 

SATTLER Joachim. — Ténor (Affoltersbach, Odenwald, 21 août 1899 – 15 juillet 1984). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) le 21 juin 1938. Chante également SIEGFRIED (Siegfried, 1938) et LA WALKYRIE (Siegmund, 1943).

 

SAURIN. — Débute le 02 septembre 1951 dans BORIS GODOUNOV (l'Exempt).

 

SAVARESE Ugo. — Baryton (Naples, 1912 ). Avec la troupe du San-Carlo de Naples, crée JEANNE D'ARC de Verdi (Jacques) le 30 juin 1951.

 

SAVIGNOL Pierre. — Basse (31.Toulouse, 02 mars 1903 – mars 1990). Débute le 16 mai 1948 dans LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès). En 1948, chante LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Pogner), LOHENGRIN (le Roi), BORIS GODOUNOV (Pimen, puis Boris en 1956) ; en 1949, MAROUF (le Sultan) ; en 1950, AÏDA (le Roi, puis Ramfis), ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), LE ROI D'YS (le Roi), SAMSON ET DALILA (Vieillard Hébreu) ; en 1951, RIGOLETTO (Sparafucile) ; en 1952, ANTIGONE (Coryphée), FAUST (Méphistophélès) ; puis THAÏS (Athanaël, 1953), OTHELLO (Ludovic, 1954), BOLIVAR (Boves, 1955) ; en 1956, LA WALKYRIE (Wotan), TANNHÄUSER (Landgrave) ; en 1957, LE VAISSEAU FANTOME (Daland) ; en 1958, LES INDES GALANTES (Osman), SALOMÉ (premier Nazaréen), UN BAL MASQUÉ (de Surrey) ; en 1959, L'ATLANTIDE (Chégir ben Cheik) ; en 1961, LES TROYENS (Panthée). A créé DRAMMA PER MUSICA (une Voix), JEANNE AU BUCHER (une Voix).

 

SCAMPS Robert. — Baryton. Débute en 1969.

 

SCARAMBERG Emile [Scaremberg]. — Ténor (25.Besançon, 26 avril 1863 – 25.Besançon, 26 février 1938). En 1903, débute le 23 mai dans LOHENGRIN (Lohengrin) puis chante ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), FAUST (Faust) et RIGOLETTO (le Duc) ; en 1904, LES HUGUENOTS (Raoul), TANNHÄUSER (Tannhäuser), LE FILS DE L'ETOILE (Bar-Kokéba), SALAMMBO (Shahabarim), DON JUAN (Ottavio) ; en 1905, ARMIDE (Chevalier Danois) ; en 1906, AÏDA (Radamès).

 

SCATTOLA Carlo. — Basse italien (vers 1878 - Milan, 1947). En avril 1930, avec la Compagnie de Conchita Supervia, chante L'ITALIENNE A ALGER (Taddéo) et LE BARBIER DE SÉVILLE (Bartholo).

 

SCELLE. Taille. Débute en 1750.

 

SCHABO Toni. — En représentation, débute le 24 mars 1954 dans PARSIFAL (premier Chevalier).

 

SCHEIDL Theodor. — Baryton (Vienne, 03 août 1880 – Tubingen, 22 avril 1949). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, débute dans FIDELIO (Pizzaro) le 04 juin 1936.

 

SCHIPPER Emil. — Baryton-basse (Vienne, 19 août 1882 – Vienne, 20 juillet 1957). En représentation, débute dans LA WALKYRIE (Wotan) le 15 mai 1928.

 

SCHIRP Wilhelm. — Baryton-basse allemand (Elberfeld, 27 juillet 1906 – Bad Aibling, Bavière, 26 décembre 1974). En représentation, débute dans FIDELIO (don Fernando) le 09 mars 1955.

 

SCHMITT-WALTER Karl. — Baryton (Germersheim am Rhein, 23 décembre 1900 – Kreuth, 14 janvier 1985). Avec la troupe de l'Opernhaus de Berlin, interprète LA CHAUVE-SOURIS (Docteur Falk) en septembre 1941.

 

 

 

Karl Schmitt-Walter

 

 

SCHÖFFLER Paul. — Baryton-basse autrichien d’origine allemande (Dresde, 15 septembre 1897 – Amersham, 21 novembre 1977). En représentation, débute le 23 juin 1948 dans TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenaal). Chante également LA WALKYRIE (Wotan, 1949), OTHELLO (Iago, 1949), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther, 1950), ELEKTRA (Oreste, 1953), LA FLUTE ENCHANTÉE (Prêtre, 1953), L’OR DU RHIN (Wotan, 1957).

 

SCHOOTEN Franck. — Débute en 1971. Chante IL TABARRO (Il Talpa) ; SALOME (1er Nazaréen).

 

SCHORR Friederich. — Basse (Nagyvarad, 02 septembre 1888 – Farmington, Connecticut, 14 août 1953). En représentation, débute dans LA WALKYRIE (Wotan) le 27 mai 1930. En 1935, interprète TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenaal).

 

SCHOTT Gerhard. — En représentation, débute le 24 mars 1954 dans PARSIFAL (un Ecuyer).

 

SCHULZE J.-R. — Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, en février 1926 chante FIDELIO (Jacquinot) et TRISTAN ET ISOLDE (le Berger).

 

SCHWARZ Joseph. — Baryton (Riga, 10 octobre 1880 – Berlin, 10 novembre 1926). En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 26 juin 1923.

 

SCHWESKA Hans. — Basse (Stockerau, près de Vienne, 20 octobre 1901 – 14 octobre 1953). En représentation, débute dans LA WALKYRIE (Wotan) le 13 mars 1941.

 

SCOTTI Antonio. — Baryton italien (Naples, 25 janvier 1866 – Naples, 26 février 1936). Au cours d'un Gala, le 19 juin 1910, crée le 3e acte de LA BOHEME (Marcel).

 

SEGUROLA Andrés de (Andrés PERELLÓ DE SEGUROLA dit). — Basse espagnole (Valence, 27 mars 1874 – Barcelone, 22 janvier 1953). Au cours d'un Gala, le 19 juin 1910, chante OTHELLO (Ludovic) et FAUST (Méphistophélès).

 

SEIDER August. — Ténor allemand (Leverkusen, 11 février 1901 ). Débute en 1963 dans WOZZECK (le Tambour major).

 

SELLIER François Alfred Alexandre Henri dit Henri-Alfred. — Ténor (89.Châtel-Censoir, 26 mars 1849 – Paris, 26 juin 1899). Débute dans GUILLAUME TELL (Arnold) le 11 mars 1878. Chante POLYEUCTE (Polyeucte, 1878), LA MUETTE DE PORTICI (Mazaniello, 1879) ; en 1883, LA JUIVE (Eléazar), LE PROPHÈTE (Jean), LES HUGUENOTS (Raoul) ; en 1884, FAUST (Faust), LA FAVORITE (Fernand) ; en 1886, HENRY VIII (don Gomez), LE FREISCHÜTZ (Max) ; en 1887, PATRIE ! (Karloo) et en 1892, SALAMMBO (Mathô). A créé AÏDA (Radamès), LE TRIBUT DE ZAMORA (Manuel Diaz), FRANÇOISE DE RIMINI (Paolo) et SIGURD (Sigurd).

 

SELLIER. — Baryton. Débute le 03 juillet 1914 dans PARSIFAL (Amfortas) et chante ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio) en 1918.

 

SÉNÉCHAL Michel. — Ténor (Paris, 11 février 1927 –). Débute le 20 janvier 1962 dans LES INDES GALANTES (Valère), puis chante LES TROYENS (Hylas).

 

SENS Maurice. — Ténor. Epouse en 1923 Gina Cigna, cantatrice. Au cours d'un Gala, le 10 décembre 1911, chante THERESE (Armand).

 

SENTEIN. — Basse. Débute dans ROBERT LE DIABLE (un Chevalier) le 20 juin 1885. Est affiché dans FAUST (Wagner, 1886), LES HUGUENOTS (Thoré, 1886 ; Méru, 1888), LE FREISCHÜTZ (Kilian, 1886), ROBERT LE DIABLE (Alberti, 1887), DON JUAN (Mazetto, 1887), LA DAME DE MONSOREAU (Quélus, 1888), L’AFRICAINE (Evêque, 1888). A créé LE CID (Don Alonzo) le 30 novembre 1885 et PATRIE ! (Rincon).

 

SENTPAUL Frithjof. — Baryton (Coblence, 21 août 1908 – 26 mai 1993). En représentation, débute le 24 mars 1954 dans PARSIFAL (Titurel).

 

SERDA Jacques Emile. Basse (34.Montpellier, 12 septembre 1804 – 34.Béziers, 23 mars 1863). Il débuta le 02 mai 1827 dans LES MYSTÈRES D’ISIS (Zoroastre).

 

SERGES. — Est affiché en 1923 dans THAÏS (un Cénobite).

 

SERKOYAN Gérard. — Basse (Istanbul, 14 juillet 1922 –). Débute le 30 mai 1952 dans RIGOLETTO (Sparafucile). En 1952, chante LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz) ; en 1953, BORIS GODOUNOV (Tcherniakowsky, puis Pimen en 1955), LA TRAVIATA (Docteur) ; en 1954, OBERON (le Calife), THAÏS (Palémon), OTHELLO (Héraut, puis Ludovic en 1956) ; en 1955, AÏDA (Ramfis), FAUST (Wagner, puis Méphistophélès en 1958) ; en 1956, TANNHÄUSER (Reinmar), LE VAISSEAU FANTOME (Daland), SAMSON ET DALILA (Vieillard Hébreu) ; en 1958, SALOMÉ (cinquième Juif) ; en 1959, SIEGFRIED (Fafner) ; en 1960, L’ENFANT ET LES SORTILEGES (le Fauteuil), FIDELIO (don Ferrando), LA TOSCA (Angelotti), LUCIE DE LAMMERMOOR (Raymond) ; en 1961, LES TROYENS (Priam), LA WALKYRIE (Hounding) ; en 1962, LES INDES GALANTES (Osman). A créé NUMANCE (Caïus Marius).

 

SESSELBERG. — Débute vers 1857.

 

SEVEILHAC Paul. — Baryton (47.Marmande, 1866 – 47.Marmande, juillet 1942). Epouse à Londres en mai 1906 le soprano Pauline Lightstone dite Donalda (Montréal, 05 mars 1882 – 22 octobre 1970). Débute dans AÏDA (Amonasro) le 25 juillet 1924.

 

SHAH-MOURADIAN Armenag. — Ténor (Mouche, Turquie d'Asie, 22 septembre 1881 1939). Débute dans FAUST (Faust) le 25 janvier 1911.

 

SHTRUCKELJ Slavko. — Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (le Maître des cérémonies) le 27 juin 1956.

 

SIDERO. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Joe) le 16 mai 1912.

 

SIDRAC. Il a débuté en 1697.

 

SIGNORETTI Leopoldo. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (un Postillon) le 16 mai 1912.

 

SILVERI Paolo. — Baryton italien (Odena, Italie, 28 décembre 1913 ). Avec la troupe du San Carlo de Naples, crée UN BAL MASQUÉ (Renato) le 01 juillet 1951.

 

SIMONEAU Léopold. — Ténor (Saint-Flavien, près de Québec, 03 mai 1918 ). Epouse Pierrette Alarie. Débute le 05 novembre 1949 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Tamino). En 1953, chante LES INDES GALANTES (Damon) et LA TRAVIATA (Rodolphe).

 

SINGHER Martial Jean Paul dit Martial. — Baryton (64.Oloron-Sainte-Marie, 14 août 1904 – Québec, 09 mars 1990). Débute dans THAÏS (Athanaël) le 21 décembre 1930. En 1931, chante OTHELLO (Iago), IPHIGÉNIE EN TAURIDE (Oreste), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), RIGOLETTO (Rigoletto) ; en 1932, FAUST (Valentin), ALCESTE (Grand Prêtre), LES TROYENS (Chorèbe), ESCLARMONDE (l'Evêque de Blois) ; en 1933, PARSIFAL (Amfortas), LOHENGRIN (de Telramund), GUERCOEUR (Guercoeur), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther), AÏDA (Amonasro), HAMLET (Hamlet) ; en 1934, TANNHÄUSER (Wolfram), SIGURD (Gunther) ; en 1935, CASTOR ET POLLUX (Pollux), PENELOPE (Eumée) ; en 1936, LES HUGUENOTS (Nevers) ; en 1937, SALOMÉ (Iokanaan), ARIANE (Perithoüs) ; en 1938, SAMSON ET DALILA (Grand Prêtre), SALAMMBO (Hamilcar) ; en 1939, LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès). Est le créateur de VISION DE MONA (Jobie), LA DUCHESSE DE PADOUE (Ascanio), MAXIMILIEN (Maréchal Bazaine), ELEKTRA (Oreste), UN JARDIN SUR L'ORONTE (l'Emir), VERCINGETORIX (Segovax), PERKAIN (Perkain), LA PRINCESSE LOINTAINE (Bertrand), LE MARCHAND DE VENISE (Bassanio), LE VAISSEAU FANTOME (le Hollandais).

 

SINNONE Aldo. — Ténor. En représentation, débute dans RIGOLETTO (le Duc) le 21 octobre 1937.

 

SIZES Eugène Gabriel dit Eugène. — Baryton (31.Toulouse, 12 mai 1872 ). Débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 3 février 1897. La même année, chante ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio), FAUST (Valentin, en 1898, Wagner) ; puis, en 1899, LA BURGONDE (Hagen), SALAMMBO (Spendius) ; en 1913, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Beckmesser), LES JOYAUX DE LA MADONE (Raphaël) ; en 1918, MONNA VANNA (Guido). A créé JEANNE D'ARC (Charles VII).

 

SLEZAK Leo. — Ténor d’origine austro-hongroise (Mährisch-Schönberg, Moravie, 18 août 1873 – Rottach-Egern, Bavière, 01 juin 1946). Epouse Elsa Wertheim. En représentation, débute dans OTHELLO (Othello) le 19 juin 1910.

 

SMATI Xavier. — (31.Toulouse, 01 janvier 1919 –). Débute dans CARMEN (Zuniga) le 15 février 1960.

 

SMERKOLJ Samo. — Baryton (Ljubljana, 21 août 1921 ). Avec la troupe de l'Opéra de Ljubljana, crée L'AMOUR DES TROIS ORANGES (Pantalon) le 27 juin 1956.

 

SMIRNOV Dmitri Alexeievich dit Dmitri. — Ténor russe (Moscou, 07 novembre 1882 – Riga, 27 avril 1944). Epouse Lydia Smirnova-Malzeva, cantatrice. Débute avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou en créant BORIS GODOUNOV (Dimitri) le 19 mai 1908. En représentation, en 1909, chante ROMÉO ET JULIETTE (Roméo) et RIGOLETTO (le Duc). Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, en 1912, interprète MEFISTOFELE (Faust) et LE BARBIER DE SÉVILLE (Almaviva).

 

SOIX Charles. — Basse (07.Annonay, 22 juillet 1914 –). Débute le 20 décembre 1953 dans ROMÉO ET JULIETTE (le Duc). En 1954, est affiché dans RIGOLETTO (Monterone), SAMSON ET DALILA (Abimélech), FAUST (Wagner), OBERON (Jannissaire, puis Pirate), LA TRAVIATA (Marquis), THAÏS (Cénobite, puis Serviteur) ; en 1955, LA FLUTE ENCHANTÉE (Homme armé), BORIS GODOUNOV (Lovitzky), BOLIVAR (un délégué, un Officier). Crée NUMANCE (un Soldat).

 

SORDES. — Débute dans THAÏS (Nicias) le 05 avril 1946, puis est affiché dans RIGOLETTO (Officier, 1948), PADMAVATI (Guerrier, 1947).

 

SORIA. — Ténor. Débute dans PATRIE ! (Miguel) le 28 juillet 1919. Est affiché dans, en 1919, SALAMMBO (Grand Prêtre de Melkarth) ; en 1920, THAÏS (Cénobite, Nicias en 1923), LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Amant), RIGOLETTO (Officier, le Duc en 1925), LES HUGUENOTS (Cossé) ; en 1921, PAILLASSE (Beppe), MONNA VANNA (Védio), LES TROYENS (Jopas, Helenus), ASCANIO (d'Orbec) ; en 1922, L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille), LA MEGERE APPRIVOISEE (Lorenzo), BORIS GODOUNOV (Missaïl, puis l'Innocent, Chouisky en 1925), FAUST (Faust) ; en 1923, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Moser) ; en 1924, FALSTAFF (Docteur Caïus), ESCLARMONDE (Enéas), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt), PARSIFAL (Ecuyer), L’HEURE ESPAGNOLE (Torquemada) ; en 1925, LA FLUTE ENCHANTEE (Monostatos), TANNHÄUSER (Heinril) ; SALOMÉ (deuxième Juif, 1926), L’OR DU RHIN (Froh, 1928), AÏDA (Messager, 1929), A créé LA LEGENDE DE SAINT CHRISTOPHE (un Homme), ANTAR (un Berger), LA MEGERE APPRIVOISEE (le Tailleur, Nathanaël), LA FILLE DE ROLAND (une Voix), PADMAVATI (Veilleur), LE JARDIN DU PARADIS (Vent d'Ouest), L'ARLEQUIN (Capitaine du bateau), FLEUR DE PECHER (Tsiéou), LE CHEVALIER A LA ROSE (Aubergiste), LES BURGRAVES (Haquin), MAROUF (un Marchand). Il a participé à la première, le 22 décembre 1921 d'HERODIADE (une Voix) de Jules Massenet, et le 24 décembre 1923 d'ESCLARMONDE (un Héraut byzantin) de Jules Massenet.

 

SOROS de. — A débuté salle Le Peletier dans LA JUIVE (un Homme du peuple) le 14 août 1871. Au Palais Garnier, a été affiché dans L'AFRICAINE (Officier, 1873), LE PROPHETE (Paysan, 1873), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880).

 

SOUBEYRAN. — Ténor. Débute le 26 mars 1909 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

SOUCHAL Marien. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1931), PARSIFAL (Chevalier, 1935), LES HUGUENOTS (Seigneur, Moine, 1936), CASTOR ET POLLUX (Spartiate, 1940), GWENDOLINE (Saxon 1942), PEER GYNT (un Homme, 1943), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Apprenti, 1948), LE CHEVALIER A LA ROSE (Suspect, 1949).

 

SOUCHOY. — Est affiché dans LE COQ D'OR (Boyard, 1947), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1949), LE MARCHAND DE VENISE (Masque, 1949).

 

SOULACROIX (Gabriel-Valentin SALACROIX dit). — Baryton (47.Fumel, 11 décembre 1853 – Paris, 16 août 1905). Au cours d'un Gala, le 19 mai 1892, interprète LE SICILIEN (un Esclave).

 

SOULIE. — Est affiché dans L'AFRICAINE (un Evêque) en 1879.

 

SOUMAGNAS Jean-Louis. — Basse (12.Rodez, 08 novembre 1938 –). Entre à la RTLN le 01 janvier 1970. Chante TRISTAN ET ISOLDE (Pilote) ; BENVENUTO CELLINI (Bernardino).

 

SOUZAY Gérard (Gérard TISSERAND dit). — Baryton (49.Angers, 08 décembre 1918 – 17 août 2004). Débute en 1963 dans DON JUAN (Don Juan).

 

 

 

Gérard Souzay

 

 

SOYER. — Est affiché dans ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), L’AFRICAINE (Officier, 1877 ; Evêque, 1888), LE COMTE ORY (Chevalier, 1880), LA JUIVE (Majordome, 1882).

 

SOYER Roger. — Basse (94.Thiais, 01 septembre 1939 ). Débute en 1964.

 

SPERING Wilhelm. — Avec la troupe de l'Opernhaus de Berlin, en septembre 1941, interprète LA CHAUVE-SOURIS (Ivan).

 

STABILE Mariano. — Baryton italien (Palerme, 12 mai 1888 – Milan, 11 janvier 1968). En représentation, débute le 13 juin 1917 dans AÏDA (Amonasro). En 1935, chante FALSTAFF (Falstaff) et en 1945, paraît dans un concert auprès de Toti Dal Monte.

 

STAMLER Henri. — Baryton. Débute dans LOHENGRIN (le Héraut) le 26 août 1902. En 1903, est affiché dans HENRY VIII (Huissier), GUILLAUME TELL (Leuthold), LE PROPHETE (Bourgeois, puis Seigneur), LES HUGUENOTS (Maurevert, puis Moine) ; en 1904, SALAMMBO (Pontife) ; en 1905, ARMIDE (Officier), ROMÉO ET JULIETTE (Capulet) ; en 1906, LES MA1TRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Foltz) ; en 1907, THAMARA (Officier) ; en 1908, THAÏS (Cénobite), TANNHÄUSER (Bitteroff). A créé L'ETRANGER (Contrebandier, vieux Pêcheur), DARIA (un Bûcheron). ARIANE (Phériklos), LA CATALANE (Pérès).

 

STASKIEWICZ Stanislas. — (1936 –). Débute en 1966. Chante LES CONTES D'HOFFMANN (Crespel) ; RIGOLETTO (Ceprano) ; FAUST (Wagner) ; LA TOSCA (le Geôlier) ; LES TROYENS (l'ombre d'Hector).

 

STEPHAN. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, crée LA FILLE DU FAR-WEST (Sid) le 16 mai 1912.

 

STEFFNER Raymond. — Baryton-basse (68.Mulhouse, 07 décembre 1927 –). Débute le 19 novembre 1961 dans CARMEN (Zuniga). En 1962, est affiché dans LA TRAVIATA (Baron), RIGOLETTO (Ceprano).

 

STEWART Thomas. — Baryton (San Saba, Texas, 29 août 1926 ). En représentation, débute le 6 avril 1962 dans LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Gunther).

 

STILWELL Richard. — Baryton (Saint-Louis, Missouri, 06 mai 1942 ). Débute en 1971 dans MARIA GOLOVINE de Menotti (Donato).

 

STOLZE Gerhard. — Ténor allemand (Dessau, 01 octobre 1926 – Garmisch-Partenkirchen, 11 mars 1979). Débute en 1964 dans SALOME (Hérode). Chante WOZZECK (Hauptmann) en 1966.

 

STRACCIARI Riccardo. — Baryton italien (Casalecchio, près de Bologne, 26 juin 1875 – Rome, 10 octobre 1955). Avec la troupe de la Scala de Milan, chante LA VESTALE (Cinna) le 24 janvier 1909.

 

STRACK Theo. — Ténor (1881 ). En représentation, débute dans TANNHÄUSER (Tannhäuser) le 21 mars 1930.

 

STROESCO. — Ténor. En représentation, crée LE LYS DE LA VIE (le Prince) le 01 juillet 1920.

 

SUNTRUPP. — Est affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1888), THAÏS (Cénobite, 1901).

 

SUTHAUS Ludwig. — Ténor allemand (Cologne, 12 décembre 1906 – Berlin, 07 septembre 1971). En représentation. débute dans L'OR DU RHIN (Loge) le 07 mai 1955. Chante également LA WALKYRIE (Siegmund, 1955) et TRISTAN ET ISOLDE (Tristan, 1956).

 

SWOLFS Laurent. — Ténor belge (Gand, 08 mars 1868 – Gand, 04 novembre 1954). Débute dans LA WALKYRIE (Siegmund) le 14 mai 1910. Chante SAMSON ET DALILA (Samson, 1910) et L'OR DU RHIN (Loge, 1913).

 

SYLVA. — Ténor. A débuté salle Le Peletier le 15 mai 1872 dans ROBERT LE DIABLE (Robert). Au palais Garnier, a chanté, en 1875, LE FREISCHÜTZ (Max), LE PROPHETE (Jean) et LA JUIVE (Eléazar).

 

SZEKELY Mihaly. — Basse (Jaszbérény, Hongrie, 08 mai 1901 – Budapest, 23 mars 1963). En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 18 janvier 1957.

 

SZEMERE Laszlo. — Ténor (Budapest, 30 juin 1906 – Budapest, 02 septembre 1964). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, crée L'AMOUR DE DANAÉ (Pollux) le 16 mai 1953.

 

TACUSSEL. Il débuta en 1799.

 

TADEO Giorgio. — Basse italien (Vérone, 02 octobre 1929 – Milan, 31 janvier 2008). Epouse en 1957 le soprano italien Miriella Adani (Palanzano, 17 décembre 1934-). En représentation, débute dans AÏDA (Ramfis) le 5 juin 1959.

 

TAGLIAVINI Ferruccio. — Ténor italien (Reggio Emilia, 14 août 1913 ). Epouse en 1941 Pia Tassinari, cantatrice. Avec la troupe du San Carlo de Naples, crée UN BAL MASQUÉ (Riccardo) le 01 juillet 1951.

 

TAJO Italo. — Basse italienne (Pinerolo, 25 avril 1915 – Cincinnati, 28 mars 1993). Avec la troupe du San Carlo de Naples, crée JEANNE D'ARC de Verdi (Talbot) le 30 juin 1951 et UN BAL MASQUÉ (Samuel) le 01 juillet 1951.

 

TALEYRAC Jean (Jean MOULINET dit). — Ténor (33.Libourne, 01 septembre 1900 –). Débute le 29 mars 1948 dans LE ROI D'YS (Mylio). Chante FAUST (Faust, 1948), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther, 1949).

 

TALRICK. — Ténor. Débute le 27 octobre 1923 dans LE TROUVERE (Manrique).

 

TAMAGNO Francesco. — Ténor italien. Débute le 13 avril 1897. => biographie

 

TARAGO. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, chante RIGOLETTO (Monterone) le 12 mai 1912.

 

TAUBER Ernst dit Richard. — Ténor (Linz, Autriche, 16 mai 1891 – Londres, 08 janvier 1948). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, en mai 1928, chante FIDELIO (Florestan) et DON JUAN (Ottavio). Au cours d'un Gala, en 1935, crée GIUDITTA (Octave).

 

TAULET (ou THOLET) Pierre. Haute-contre. Il débuta le 03 mars 1671 dans POMONE de Cambert. Il chanta LES PEINES ET LES PLAISIRS DE L'AMOUR de Cambert.

 

TAVEAU. — Est affiché dans LA STATUE (Homme de police, 1903), FERVAAL (Boduann, un Paysan, 1912), PARSIFAL (Chevalier, 1914), THAÏS (Cénobite, 1916), HENRY VIII (Seigneur, 1917).

 

TAVOLI Giacomo. — Débute en 1963 dans WOZZECK (Narr).

 

TEISSIÉ Léonce. — Baryton. Débute le 14 novembre 1908. => biographie

 

TEODORIAN Valentin. — Ténor (Bucarest, 1928 ). Débute en 1963 dans ŒDIPE (le Berger).

 

TEQUI. — Ténor. Débute le 31 décembre 1884 dans ROBERT LE DIABLE (Raimbaut). Est affiché dans HAMLET (Laerte), L’AFRICAINE (don Alvar) GUILLAUME TELL (Ruodi), en 1885 ; LA JUIVE (Léopold, 1886), LE PROPHETE (Jonas, 1887), ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt), LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur) en 1889. A créé LA DAME DE MONSOREAU (Antraguet), ROMÉO ET JULIETTE (Benvolio), ASCANIO (d'Orbec).

 

TERFOU. — Est affiché, en 1949, dans LE MARCHAND DE VENISE (un Masque).

 

TEYSSERE. Ténor. Il débuta en 1839.

 

THAU Pierre Eugène dit Pierre. — Basse (31.Toulouse, 16 décembre 1933 ). Débute en 1965.

 

THÉVENARD Gabriel-Vincent. — Basse-taille (45.Orléans, 10 août 1669 – Paris, 24 août 1741). Il débuta vers 1690. Il a chanté L'EUROPE GALANTE de Campra (Silvandre, Zuliman) ; ISSE de Destouches (Jupiter, Hylas, Hercule) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (Amadis) ; MARTHESIE, REINE DES AMAZONES de Destouches (Argapise) ; CANENTE de Collasse (Picus) ; LE CARNAVAL de Lully (Corydon, Tircis, l'Egyptien, un Musicien, un Médecin) ; HESIONE de Campra (Anchise) ; LES SAISONS de Lully et Collasse (Apollon, Vertumne) ; LE TRIOMPHE DES ARTS de La Barre (Pygmalion) ; ARETHUSE de Campra (Alphée) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Florestan, Arcalaüs) ; OMPHALE de Destouches (Alcide) ; SCYLLA de Théobalde (Minos, roi de Crète) ; ACIS ET GALATEE de Lully (Neptune) ; LES FRAGMENTS DE LULLY de Campra (un Habitant du palais d'Armide, Philène, Mars, Eraste, amant de Léonore) ; MEDUS de Bouvart (Médus, fils d'Egée et de Médée) ; PHAETON de Lully (Epaphus) ; TANCREDE de Campra (Tancrède) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (Cadmus) ; LES MUSES de Campra (Bacchus, Méléagre, fils d'Althée) ; PERSEE de Lully (Phinée, frère de Céphée) ; PSYCHEE de Lully (le Roi, père de Psyché, Mars) ; ULYSSE de Rebel (un Sauvage, Ulysse) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (le Carnaval) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (Oreste) ; ISIS de Lully (Hiérax, une Parque) ; ALCIDE, OU LA MORT D'HERCULE de Lully et Marais (Philoctète) ; ALCINE de Campra (Athlant) ; BELLEROPHON de Marais (Apollon, Amisodar) ; PHILOMELE de La Coste (Térée) ; LE TRIOMPHE DE L'AMOUR de Lully (Mars, Bacchus, Apollon) ; ALCESTE, OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Alcide) ; ALCYONE de Marais (Pélée) ; CASSANDRE de Bouvard et Bertin (Agamemnon) ; POLYXENE ET PYRRHUS de Collasse (Pyrrhus) ; BRADAMANTE de La Coste (Roger) ; THESEE de Lully (Arcas, Egée) ; ATYS de Lully (Celoenus, le Temps) ; HIPPODAMIE de Campra (Pélops) ; THETYS ET PELEE de Collasse (Neptune) ; MELEAGRE de Baptistin (Méléagre, fils d'Althée) ; SEMELE de Marais (Jupiter) ; DIOMEDE de Bertin (Diomède, roi d'Etolie) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (le Carnaval, Léandre, François, amant d'Irène, Alamir) ; MANTO LA FEE de Baptistin (Licarcis) ; ACHILLE ET POLYXENE de Lully et Collasse (Priam) ; LES AMOURS DE MARS ET DE VENUS de Campra (Mars, Silène) ; CALLIRHOE de Destouches (Corysus, grand-prêtre de Bacchus) ; IDOMENEE de Campra (Idoménée) ; LES AMOURS DEGUISES de Bourgeois (Diomède, roi d'Etolie, Ovide, chevalier romain) ; ARMIDE de Lully (Hidraot) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Créon roi de Corinthe) ; TELEPHE de Campra (Téléphe) ; ARION de Matho (Eurylas, prince descendant d'Eole) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Acaste, Dorante) ; TELEMA­QUE de Destouches (Adraste) ; LES PLAISIRS DE LA PAIX de Bourgeois (Licas, buveur) ; PROSERPINE de Lully (Pluton) ; THEONOE de Salomon (Thestor sous le nom d'Amphiare) ; ZEPHYR ET FLORE de Louis et Jean-Louis Lully (Borée) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Danaüs, roi d'Argos) ; ROLAND de Lully (Roland) ; ARIADNE de Mouret (Thésée) ; CAMILLE de Campra (Almon, prince volsque, cru père de Camille) ; VENUS ET ADONIS de Desmarets (Mars) ; LES AGES de Campra (Eraste, amant de Lucinde) ; LE JUGEMENT DE PARIS de Bertin (Pâris) ; SEMIRAMIS de Destouches (Zoroastre) ; LES PLAISIRS DE LA CAMPAGNE de Bertin (Vélère, Lisimon) ; LES AMOURS DE PROTEE de Gervais (Protée) ; POLYDORE de Baptistin (Polydore, fils de Priam) ; CREUSE L'ATHENIENNE de La Coste (Phorbas, roi des Phlégiens) ; ROLAND de Desmarets (Adraste, roi des Indiens) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Apollon, Alcibiade, Marc-Antoine) ; PIRITHOÜS de Mouret (Euryte, roi des Centaures) ; LES ELEMENTS de La Lande et Destouches (le Destin, Ixion, Valère) ; LA REINE DES PERIS d’Aubert (Nourredin, caliphe d'Egypte) ; TELEGONE de La Coste (Télégone fils d'Ulysse et de Circé) ; LE BALLET SANS TITRE (Acaste) ; PYRAME ET THISBE de Rebel et Francœur (Pyrame) ; LES STRATAGEMES DE L'AMOUR de Destouches (Léandre, Emile) ; LES AMOURS DES DIEUX de Mouret (Neptune, Bacchus) ; LE PARNASSE (Saturne). Il quitta l'Opéra en 1730.

 

THILL Georges. — Ténor. Débute le 24 février 1924. => biographie

 

THIRACHE Julien. — (51.Reims, 25 novembre 1913 –). Débute le 05 février 1960 dans CARMEN (le Dancaïre). Chante LA TOSCA (le Sacristain, 1960), BORIS GODOUNOV (Tcherniakowsky, 1962).

 

THOLET. Voir TAULET.

 

THOMAS T.. — Ténor. Artiste de l'Opéra-Comique. Au cours d'un Gala, le 18 mars 1899, interprète LES RENDEZ-VOUS BOURGEOIS (Charles).

 

THOMAS Jess. — Ténor (San Francisco, 04 août 1928 ). Débute en 1967 dans LA WALKYRIE (Siegmund).

 

THOMAS Pierre.Il a débuté vers 1700.

 

THOS Constantino. — Avec la troupe de la Scala de Milan, en janvier 1909, chante LA VESTALE (le Consul).

 

THUILLART. — A débuté salle Le Peletier. Au Palais Garnier, fut affiché dans LA JUIVE (Homme du peuple, 1875), ROBERT LE DIABLE (Chevalier, 1876), LE PROPHETE (Paysan, 1877), LES HUGUENOTS (Crieur, 1877 ; Maurevert, 1879), L’AFRICAINE (Evêque, 1873),

 

THYGESEN Niels Thyge Baunsgaard dit Thyge. — Ténor danois (Copenhague, 16 mars 1904 – 17 janvier 1972). Epouse le soprano danois Margherita Flor (Copenhague, 05 octobre 1900 – 16 mars 1991). En représentation, débute dans AÏDA (Radamès) le 19 septembre 1947.

 

TIBBETT Lawrence. — Baryton (Bakersfield, Californie, 16 novembre 1896 – New York, 15 juillet 1960). En 1937, débute le 05 octobre dans OTHELLO (Iago), puis chante RIGOLETTO (Rigoletto).

 

TIROT. Haute-contre. Il a débuté en 1766.

 

TISSERE. — Débute vers 1861.

 

TOLKATCHEV. — Avec la troupe de l'Opéra Impérial de Moscou, crée BORIS GODOUNOV (l'Exempt) le 19 mai 1908.

 

TOMATIS Humbert. — Basse (06.Nice, 29 mai 1898 – 92.Neuilly-sur-Seine, 07 février 1968). Père d'Alfred Angelo Tomatis (06.Nice, 01 janvier 1920 - 11.Carcassonne, 25 décembre 2001), oto-rhino-laryngologiste. Débute dans THAÏS (Palémon) le 20 décembre 1939. La même année, chante SAMSON ET DALILA (Abimélech), puis, en 1940, ROMÉO ET JULIETTE (Frère Laurent), L’ILLUSTRE FREGONA (le Corregidor), AÏDA (Ramfis), RIGOLETTO (Sparafucile), ARIANE ET BARBE-BLEUE (un vieux Paysan).

 

TORAGO. — Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo débute le 12 mai 1912 dans RIGOLETTO (Monterone).

 

TORRES Raimundo. — Baryton (1912 – 09 avril 1987). En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 29 juin 1953.

 

TORRES DE LUNA Giuseppe. — Basse. Avec la troupe de l'Opéra de Monte-Carlo, débute le 12 mai 1912 dans RIGOLETTO (Sparafucile).

 

TOURNIE. — Débute en 1874.

 

TRAMA Ugo. — Basse (Naples, 04 août 1932 ). Débute en 1966. Chante Don Juan (Leporello) en 1966.

 

TRANTOUL Antonin. — Ténor (31.Toulouse, 21 décembre 1887 – 13.Marseille, 31 août 1965). En 1923, ayant débuté dans FAUST (Faust) le 07 octobre, chante ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), LOHENGRIN (Lohengrin), RIGOLETTO (le Duc) ; en 1925, HERODIADE (Jean). Crée NERTO (Rodrigue).

 

TRAVERSO Giuseppe. — Ténor italien (en Italie, 1903 – Gênes, 05 août 1978). En représentation, débute dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard) le 22 mai 1936. Chante RIGOLETTO (le Duc) en 1947.

 

TRAXEL Josef. — Ténor allemand (Mayence, 29 septembre 1916 – Stuttgart, 08 octobre 1975). En représentation, débute le 03 mai 1957 dans L'OR DU RHIN (Froh). Crée JEPHTE (Jephté) en 1959.

 

TREE David. — Avec la troupe du Covent Garden de Londres, crée PETER GRIMES (le Pasteur).

 

TREGUY Noël. — Crée LA FILLE DE ROLAND (Neuthold) le 27 octobre 1922.

 

TREMPONT Michel Fernand dit Michel. — Baryton (Boussu, près de Mons, Belgique, 28 juillet 1928 ). Débute en 1969.

 

TREPTOW Günther. — Ténor allemand (Berlin, 22 octobre 1907 – Berlin, 28 mars 1981). En représentation, en mai 1955, chante LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried), L'OR DU RHIN (Froh) et LA WALKYRIE (Siegmund).

 

TREVAUX. Ténor. Il débuta en 1819.

 

TRÉVI José de (Joseph WILLEMSEN dit). — Ténor belge (Liège, 31 mars 1890 – Liège, 21 janvier 1958). Débute dans SIEGFRIED (Siegfried) le 20 décembre 1930. La même année, chante LA TRAVIATA (Rodolphe) ; en 1931, LOHENGRIN (Lohengrin), MAROUF (Mârouf), PAILLASSE (Canio), HERODIADE (Jean), SAMSON ET DALILA (Samson), IPHIGÉNIE EN TAURIDE (Pylade), OTHELLO (Othello), TANNHÄUSER (Tannhäuser) ; en 1932, LES TROYENS (Enée) ; en 1933, LA TOUR DE FEU (Yves), PARSIFAL (Parsifal), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried), LA WALKYRIE (Siegmund), LA DAMNATION DE FAUST (Faust) ; en 1934, ROLANDE ET LE MAUVAIS GARÇON (Gaspard), SALOME (Hérode) ; en 1935, L’OR DU RHIN (Loge), PENELOPE (Ulysse) ; en 1936, TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) ; en 1937, MONNA VANNA (Prinzivalle), BORIS GODOUNOV (Chouisky), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther) ; en 1938, SALAMMBO (Matha). Est le créateur de LA DUCHESSE DE PADOUE (Guido), MAXIMILIEN (Perfirio) UN JARDIN SUR L'ORONTE (Guillaume), PERKAIN (le Commissaire de la Convention), OEDIPE (le Berger), LA SAMARITAINE (le Centurion), MEDEE (Jason), PALESTRINA (Palestrina).

 

TRIADOU Pierre Etienne. — Baryton (31.Toulouse, 10 avril 1875 –). Débute le 13 avril 1903 dans FAUST (Valentin). Est affiché dans, en 1905, ARMIDE (Aronte), LE CID (Saint Jacques) ; en 1908, HIPPOLYTE ET ARICIE (Arcas), ROMÉO ET JULIETTE (Mercutio) ; en 1909, RIGOLETTO (Marcello), LES HUGUENOTS (Moine, puis de Méru et, en 1913, Léonard), GUILLAUME TELL (Leuthold) ; en 1910, SALOMÉ (Esclave) ; en 1911, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Nachtigall), LOHENGRIN (Héraut) ; en 1912, LE PROPHETE (Officier), ROMA (Caius), SIBERIA (Miskinsky, le Banquier) ; en 1913, LE MIRACLE (Tirso). A créé TRISTAN ET ISOLDE (Pilote), ARIANE (Chef de la nef), LA CATALANE (Blas), MONNA VANNA (Torello), BACCHUS (Mahouda), SIBERIA (l'Invalide), FERVAAL (Gwalkingular, un Paysan), LE SORTILEGE (Mendiant bossu), LES JOYAUX DE LA MADONE (Rocco), PARSIFAL (Chevalier), SCEMO (Coppola).

 

TRIBOU Denis-François. — Haute-contre (vers 1695 – Paris, 14 janvier 1761). Il a débuté le 13 novembre 1721. Il a chanté : PHAETON de Lully (le Soleil, Phaéton) ; LES FETES DE THALIE de Mouret (Léandre) ; PERSEE de Lully (Mercure) ; RENAUD de Desmarets (Renaud, prince croisé) ; LES SAISONS de Lully et Collasse (Zéphyr, Aquilon) ; LES FETES GRECQUES ET ROMAINES de Colin de Blâmont (Amyntas, Eros, Tibulle) ; PIRITHOÜS de Mouret (la Discorde, Pirithoüs) ; THETYS ET PELEE de Collasse (le Soleil, Mercure) ; AMADIS DE GRECE de Destouches (un Matelot) ; ARMIDE de Lully (le Chevalier danois) ; LES AGES de Campra (Artémise, gouvernante de Florise, Damon) ; L'EUROPE GALANTE de Campra (Octavio) ; ACIS ET GALATEE de Lully (Acis) ; ATHYS de Lully (Athys) ; LES ÉLEMENTS de La Lande et Destouches (Mercure, Arion, Vertumne) ; LES FETES DE L'ETE de Monteclair (le Printemps) ; LA REINE DES PERIS d’Aubert (l'Euphrate) ; TELEGONE de La Coste (le Grand-Prêtre de Minerve) ; LE BALLET SANS TITRE (Apollon, Eraste) ; LES STRATAGEMES DE L'AMOUR de Destouches (Timante, rival d'Iphis) ; LES AMOURS DES DIEUX de Mouret (un Faune, Apollon) ; LE JUGEMENT DE PARIS de Bertin (Arcas) ; MEDEE ET JASON de Salomon (Jason, un Corinthien, un Matelot, une Furie) ; PROSERPINE de Lully (Alphée) ; ROLAND de Lully (Médor) ; LES AMOURS DE PROTEE de Gervais (Triton) ; BELLEROPHON de Lully (Bellérophon) ; HYPERMNESTRE de Gervais (Lyncée) ; ORION de La Coste (Orion, fils de Neptune) ; LA PRINCESSE D'ELIDE de Villeneuve (Tersandre, prince d'Argos) ; TARSIS ET ZELIE de Rebel et Francœur (Tarsis, du sang de Pénée) ; LES AMOURS DES DEESSES de Quinault (Adonis, Linus) ; HESIONE de Campra (Télamon) ; LES NOUVEAUX FRAGMENTS (Palémon) ; TANCREDE de Campra (un Sage enchanteur, un Sylvain) ; THESEE de Lully (Thésée) ; ALCYONE de Marais (Céyx) ; LE CARNAVAL ET LA FOLIE de Destouches (Plutus, le Professeur de Folie) ; PYRRHUS de Royer (Acamas, prince du sang de Pyrrhus) ; TELEMAQUE de Destouches (Télémaque) ; AMADIS DE GAULE de Lully (Amadis) ; ENDYMION de Colin de Blâmont (Endymion) ; IDOMENEE de Campra (Idamante) ; LES FETES VENITIENNES de Campra (Eraste, le Maître de musique) ; LES SENS de Mouret (le Soleil, Protésilas, Bacchus) ; CALLIRHOE de Destouches (Agénor) ; BYBLIS de La Coste (Iphis, prince d'Ionie) ; ISIS de Lully (Mercure) ; JEPHTE de Monteclair (Ammon, prince des Ammonites) ; LES CARACTERES DE L'AMOUR de Colin de Blâmont (Arsame, prince africain, amant d'Elvire) ; L'EMPIRE DE L'AMOUR de Brassac (l'Amour, Zélindor, roi des Génies du feu) ; HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau (Hippolyte) ; ISSE de Destouches (Apollon) ; OMPHALE de Destouches (Iphis) ; LES FETES NOUVELLES (Damon) ; IPHIGENIE EN TAURIDE de Desmarets (Pylade) ; PHILOMELE de La Coste (Athamas) ; ACHILLE ET DEIDAMIE de Campra (Ulysse) ; LES INDES GALANTES de Rameau (Tacmas, prince persan) ; SCANDERBERG de Rebel et Francœur (Scanderberg, prince d'Albanie) ; LES ROMANS de Nieil (Iphis, Léon, Lindor) ; LES VOYAGES DE L'AMOUR de Boismortier (l'Amour déguisé en Tyrien) ; CADMUS ET HERMIONE de Lully (l'Envie, la Nourrice d'Hermione) ; CASTOR ET POLLUX de Rameau (Castor) ; LE TRIOMPHE DE L'HARMONIE de Grenet (Orphée, Hylas) ; LE BALLET DE LA PAIX de Rebel et Francœur (Iphis, Mercure) ; ALCESTE OU LE TRIOMPHE D'ALCIDE de Lully (Admète) ; ZAÏDE de Royer (Almansor, prince de la maison des Abencérages) ; LES AMOURS DU PRINTEMPS de Colin de Blâmont (Zéphyr). Il quitta l'Opéra en 1741.

 

TRINQUIER. — Ténor. Débute en 1872.

 

TROTTA Beniamino. — Ténor. Débute en 1969 dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgardo).

 

TROUSSEAU. — Débute en 1852.

 

TUBIANA William Désiré Hanoun dit Willy. — Baryton-basse (Saint-Eugène, dépt d'Alger, Algérie française, 13 février 1891 – Boulogne, 01 septembre 1980). En représentation, participe le 24 juillet 1924 à la première de LA NAVARRAISE (Remigio) de Jules Massenet, chante MANON (le Comte Des Grieux) le 10 novembre 1927, et SAMSON ET DALILA (Abimélech) le 28 septembre 1945.

 

TURP André. — Ténor (Montréal, 21 décembre 1926 –). En représentation, débute dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard), le 19 février 1962.

 

TYRAND. — Est affiché dans THAÏS (Cénobite, 1926), LES HUGUENOTS (Seigneur, 1936), GWENDOLINE (Saxon, 1942).

 

UHDE Hermann. — Baryton-basse allemand (Brême, Allemagne, 20 juillet 1914 – Copenhague, 10 octobre 1965). En représentation, débute dans SIEGFRIED (Wotan) le 17 mai 1957.

 

UHL Fritz. — Ténor (Vienne-Matzleinsdorf, 02 février 1928-). Débute en 1966 dans WOZZECK (le Tambour major).

 

URBANO Umberto. — Baryton italien (Livourne, 16 octobre 1885 – Rome, 16 juin 1969). En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 19 janvier 1924.

 

URLUS Jacques. — Ténor (Hergenrath, Aachen, 06 janvier 1867 – Noordwijk, Hollande, 06 juillet 1935). Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante TRISTAN ET ISOLDE (Tristan) le 29 mars 1930.

 

VAGUET Albert Désiré dit Albert. — Ténor (76.Elbeuf, 15 juin 1865 – 64.Pau, 22 mars 1943). Epouse Alba Chrétien-Vaguet. Débute dans FAUST (Faust) le 20 octobre 1890. En 1891, chante PATRIE ! (La Trémoille), RIGOLETTO (le Duc) ROBERT LE DIABLE (Raimbaut) ; en 1892, LA FAVORITE (Fernand), GUILLAUME TELL (Rodolphe), SALAMMBO (Shahabarim) ; en 1894, THAÏS (Nicias), DJELMA (Nouraly) ; en 1895, TANNHÄUSER (Walther) ; en 1896, HAMLET (Laerte), LOHENGRIN (Lohengrin), DON JUAN (Ottavio) ; en 1900, LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther). Est le créateur de LA VIE DU POETE (le Poète), STRATONICE (Anthiocus), L’OR DU RHIN (Loge, Froh et Mime), DEIDAMIE (Achille), GWENDOLINE (Armel), OTHELLO (Cassio), FREDEGONDE (Fortunatus), LA DAMNATION DE FAUST (Faust), LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David), LA CLOCHE DU RHIN (Conrad), LA BURGONDE (Zerkan), BRISEIS (Hylas), JOSEPH (Joseph), LANCELOT (Lancelot) ; le 26 avril 1901 LE ROI DE PARIS (Henri III) ; LES BARBARES (Marcomir).

 

VAILLANT Georges. — Basse (Alger, 28 décembre 1912 –). Débute le 15 février 1952 dans LA WALKYRIE (Wotan). Chante LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Hans Sachs), FAUST (Méphistophélès) en 1952 ; L'AIGLON (Flambeau), THAÏS (Athanaël), MEFISTOFELE (Mefistofele), BORIS GODOUNOV (Pimen), LES INDES GALANTES (Osman) en 1953 ; BORIS GODOUNOV (Boris), LOHENGRIN (le Roi) en 1954 ; SAMSON ET DALILA (Abimélech, 1956), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1957), AÏDA (le Roi, 1958), FIDELIO (Rocco, 1960) ; LES TROYENS (Narbal, 1961). Crée L'ATLANTIDE (Chégir ben Cheik).

 

VALDENGO Giuseppe. — Baryton (Turin, 24 mai 1914-). En représentation, débute dans RIGOLETTO (Rigoletto) le 15 juin 1953.

 

VALER. — Mentionné en 1821 comme chanteur remplaçant.

 

VALGALIER Victor Adolphe. — (84.Avignon, 11 juillet 1807 ). Il appartint à l’Opéra du 01 mars 1857 au 01 mars 1864. Il fut directeur du Théâtre de Toulouse.

 

VALLET. — Est affiché dans l'AFRICAINE (Officier, 1877), LES HUGUENOTS (Boisrosé, 1879), HAMLET (Fossoyeur, 1879), LE COMTE ORY (Chevalier, 1881), LA JUIVE (Homme du peuple, 1888).

 

VALLIER Jean. — Basse (34.Sète, 02 novembre 1863 – Paris, 1952). Débute le 12 février 1892 dans SIGURD (Grand Prêtre d'Odin). Chante LOHENGRIN (Héraut, 1892), LA WALKYRIE (Hounding, 1910), RIGOLETTO (Sparafucile, 1910 ; Monterone, 1911).

 

VALMORAL. — Baryton. En 1921, débute le 09 février dans PAILLASSE (Tonio) et chante GUILLAUME TELL (Guillaume Tell).

 

VAN DAM José (Joseph VAN DAMME dit). — Basse (Bruxelles, 25 août 1940 –). Débute le 17 novembre 1961 dans LES TROYENS (la Voix de Mercure). Chante ensuite en 1961, FAUST (Wagner), LES TROYENS (Priam).

 

VAN DYCK Ernest. — Ténor. Débute le 16 septembre 1891. => biographie

 

VAN MILL Arnold. — Basse (Schiedam, Hollande, 26 mars 1921 –). En représentation, débute le 03 mai 1957 dans L'OR DU RHIN (Fasolt). Chante SIEGFRIED (Fafner, 1957), LE VAISSEAU FANTOME (Daland, 1960).

 

VANNI-MARCOUX (Jean Emile Diogène MARCOUX dit). — Basse (Turin, 12 juin 1877 – Paris, 21 octobre 1962). Débute dans FAUST (Méphistophélès) le 23 septembre 1908. Chante TANNHÄUSER (Landgrave, 1908), SAMSON ET DALILA (Vieillard hébreu, 1909), RIGOLETTO (Sparafucile, 1909), DON QUICHOTTE (Don Quichotte, 1911), THAÏS (Athanaël, 1913), OTHELLO (Iago, 1914), BORIS GODOUNOV (Boris, 1922), LA DAMNATION DE FAUST (Méphistophélès, 1924), LE BARBIER DE SÉVILLE (Bazile, 1936). Crée MONNA VANNA (Guido), LES JOYAUX DE LA MADONE (Raphael), L’ARLEQUIN (l'Arlequin), L'AIGLON (Séraphin Flambeau).

 

VAN VROOMAN Richard. — Ténor (Kansas City, Missouri, 29 juillet 1936-). Débute en 1966 dans WOZZECK (Andrès).

 

VANZO Fernand Albert dit Alain. — Ténor (Monaco, 22 avril 1928 – 93.Gournay-sur-Marne, 27 janvier 2002). Débute le 21 novembre 1954 dans OBERON (un Pirate). Chante, en 1955, LES INDES GALANTES (Tacmas, puis Damon en 1958), LE CHEVALIER ERRANT (Récitant), BOLIVAR (Soldat) ; en 1956, RIGOLETTO (le Duc) ; en 1957, DON JUAN (Ottavio), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur), LA TRAVIATA (Rodolphe), OTHELLO (Cassio) ; en 1959, UN BAL MASQUÉ (Gustave III) ; en 1960, L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve), LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard). Crée NUMANCE (Viriato).

 

 

 

Alain Vanzo

 

 

VARELLI. — Ténor. Débute dans SALAMMBO (Grand Prêtre de Khammon) le 07 janvier 1910. La même année, est affiché dans ROMÉO ET JULIETTE (Pâris), SAMSON ET DALILA (Messager), LOHENGRIN (Vassal), LES HUGUENOTS (Boisrosé, puis Moine, Maurevert en 1911 et Tavannes en 1913), GUILLAUME TELL (Ruodi) ; puis LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Vogelgesarm, 1911), LE PROPHETE (Seigneur, 1912). A créé SALOMÉ (quatrième Juif), FERVAAL (Edwig), LES JOYAUX DE LA MADONE (Camorriste), SCEMO (un Homme).

 

VARIN. Basse-taille. Il débuta en 1763.

 

VAUQUELIN Jean-Paul. — Baryton (76.Maromme, 20 juin 1931 ). Il a débuté en 1962.

 

VAURS Louis. — Baryton (34.Bessan, 05 août 1881 –). Appartient à la troupe de l'Opéra-Comique. Au cours d'un Gala, le 20 octobre 1910, crée FEDORA (de Sirieix).

 

VAUTHRIN. — Est affiché dans PALESTRINA (Evêque), GWENDOLINE (Danois), LE DRAC (Pêcheur) en 1942 ; HERODIADE (Messager, 1945), LE CHEVALIER A LA ROSE (Laquais de la Maréchale, 1949).

 

VECCHI Gino de. — Basse. Avec la compagnie des Ballets russes de Serge de Diaghilev, il créa le 15 mai 1920 PULCINELLA (artiste du chant) de Stravinsky, et le 27 mai 1920 LE ASTUZIE FEMMINILI (Giampaolo) de Cimarosa.

 

VEE. Basse-taille. Il a débuté vers 1751.

 

VERCAMMEN. — Ténor. Débute dans TANNHÄUSER (Tannhäuser) le 13 octobre 1956.

 

VERDIER. — Ténor. Débute dans SAMSON ET DALILA (Samson) le 6 juin 1912. Chante TRISTAN ET ISOLDE (Tristan), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Siegfried) et LOHENGRIN (Lohengrin) en 1912 ; LA WALKYRIE (Siegmund) en 1913 ; puis, en 1921, SIEGFRIED (Siegfried), LES TROYENS (Enée), AÏDA (Radamès), L'OR DU RHIN (Loge).

 

VERDIÈRE René François Elie dit René. — Ténor (62.Tournehem-sur-la-Hem, 26 juillet 1899 – Paris, 06 mai 1981). Débute dans LE FREISCHÜTZ (Max) le 29 octobre 1926. Chante PADMAVATI (Ratan-Sen), LA WALKYRIE (Siegmund) en 1927 ; SAMSON ET DALILA (Samson), PARSIFAL (Chevalier) en 1928 ; L’OR DU RHIN (Froh), GUILLAUME TELL (Ruodi) en 1929 ; LES HUGUENOTS (Thoré), TRISTAN ET ISOLDE (Mélot) en 1930 ; AÏDA (Radamès), LE VAISSEAU FANTOME (Erik), BORIS GODOUNOV (Dimitri), HERODIADE (Jean), LOHENGRIN (Lohengrin) en 1947 ; LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (Walther, 1948) ; LA DAMNATION DE FAUST (Faust), LES INDES GALANTES (Adario) en 1952 ; TANNHÄUSER (Tannhäuser) en 1956.

 

VERGNES Paul-Henry. — Ténor (11.Lagrasse, 11 mai 1905 – Paris, 21 avril 1974). Enterré au Père Lachaise (93e division). Epouse en 1931 Lise d'Alignan, soprano. Débute dans PARSIFAL (un Chevalier) le 19 octobre 1928. Est affiché dans FAUST (Faust), LES TROYENS (Jonas), MAROUF (Marchand), LE MAS (vieux Moissonneur), RIGOLETTO (le Duc), LE CHEVALIER A LA ROSE (Chanteur), GUILLAUME TELL (Ruodi) en 1929 ; PERSÉE ET ANDROMÈDE (Persée), TRISTAN ET ISOLDE (Matelot), CASTOR ET POLLUX (Castor) en 1930 ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo), OTHELLO (Cassio) en 1931 ; LA TRAVIATA (Rodolphe), BORIS GODOUNOV (Dimitri) en 1932. A créé LE MAS (Moissonneur), SALAMINE (Dignitaire de la Cour).

 

VERGNET Edmond-Alphonse-Léon dit Edmond. — Ténor (34.Montpellier, 04 juillet 1850 – 06.Nice, 25 février 1904). Débute salle Ventadour le 04 septembre 1874 dans ROBERT LE DIABLE (Raimbaut). Chante FAUST (Faust, 1874) ; LA JUIVE (Léopold), GUILLAUME TELL (Ruodi), HAMLET (Laerte), DON JUAN (Ottavio) en 1875 ; LA FAVORITE (Fernand, 1876) ; LE FREISCHÜTZ (Max), LE ROI DE LAHORE (Alim) en 1877 ; LE PROPHETE (Jean), L’AFRICAINE (Vasco) en 1878 ; LOHENGRIN (Lohengrin, 1891) ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1893). A créé LA REINE BERTHE (Pépin le Bref), le 16 mars 1891 LE MAGE (Zarâstra) de Jules Massenet, SALAMMBO (Shahabarim) et SAMSON ET DALILA (Samson). A la Monnaie de Bruxelles, il a créé le 19 décembre 1881 Hérodiade (Jean) de Jules Massenet.

 

VÉRIN (Armand Georges WERQUIN dit). — Basse (59.Lille, 22 mai 1861-). Débute dans LES HUGUENOTS (Marcel) le 11 novembre 1888, puis chante L'AFRICAINE (l’Inquisiteur).

 

VERNIGK. — Ténor. Avec la troupe de l'Opéra de Vienne chante, en mai 1928, FIDELIO (Prisonnier), LES NOCES DE FIGARO (Bazile), LA TOSCA (Spoletta), LE CHEVALIER A LA ROSE (Intendant de la Maréchale, l'Aubergiste) ; en 1936, FIDELIO (Jacquinot).

 

VESELOWSKY A. — Crée KITEGE (le Prince Vsevolod) en oratorio le 06 juillet 1926.

 

VIANNENC Louis. — Baryton. Au cours d'un Gala, le 11 novembre 1900, interprète CARMEN (Moralès).

 

VICKERS Jon (Jonathan STEWART dit). — Ténor (Prince-Albert, Canada, 29 octobre 1926 ). Débute le 22 janvier 1965 dans UN BAL MASQUE (Riccardo).

 

VIEUILLE Félix. — Basse (17.Saujon, 15 octobre 1872 – 28 février 1953). Oncle de Jean Vieuille, baryton. En représentation, chante LA DAMNATION DE FAUST (Brander) le 22 décembre 1917.

 

VIEUILLE Jean Félix dit Jean. — Baryton (Paris, 14 février 1902 – 17.Saint-Georges-de-Didonne, 06 avril 1967). Neveu de Félix Vieuille, basse. Débute le 27 janvier 1950 dans LA FLUTE ENCHANTÉE (Monostatos). Chante ROMÉO ET JULIETTE (Capulet) en 1951.

 

VIGLIONE-BORGHESE Domenico. — Baryton italien (Mondovi, Piémont, 03 juillet 1877 – Milan, 26 octobre 1957). En 1916, chante, en représentation, MANON LESCAUT (Lescaut), LA FILLE DU FAR-WEST (Jack Rance), LE TROUVÈRE (de Luna).

 

VIGNEAU Jean Daniel Armand dit Daniel. — Baryton (33.Bordeaux, 25 mars 1881 – 92.Boulogne-Billancourt, 1970). Débute au cours d'un Gala, le 29 décembre 1907 dans CARMEN (Moralès). Crée LES BURGRAVES (Magnus) et chante HERODIADE (Hérode, 1933), MAROUF (Ali, 1940).

 

VIGUIÉ. — Baryton. Débute le 06 avril 1907 dans GUILLAUME TELL (Leuthold).

 

VILAIN. — Est affiché dans L'AFRICAINE (un Evêque) en 1902.

 

VILLA Gaston Louis. — Ténor (11.Ornaisons, 07 août 1863-). Débute le 01 octobre 1892 dans HAMLET (Laerte). Chante ROMÉO ET JULIETTE (Tybalt, 1892), LA JUIVE (Léopold, 1893).

 

VILLABELLA Miguel. — Ténor (Bilbao, 20 décembre 1892 – Paris, 28 juin 1954). Débute dans MADAME BUTTERFLY (Pinkerton) le 26 juin 1928. Chante FAUST (Faust, 1928) ; LA TRAVIATA (Rodolphe), RIGOLETTO (le Duc) en 1929 ; ROMÉO ET JULIETTE (Roméo, 1931), MAROUF (Mârouf, 1932), LE BARBIER DE SÉVILLE (Almaviva, 1931), DON JUAN (Ottavio, 1934), CASTOR ET POLLUX (Castor 1935). A créé PERSÉE ET ANDROMÈDE (Persée), VIRGINIE (Marcel) et L'ILLUSTRE FREGONA (Tomas).

 

VILLARET Pierre François. — Ténor (1830 – mai 1896). Débute salle Le Peletier le 20 mars 1863 dans GUILLAUME TELL (Arnold). Fut l'interprète de LA JUIVE (Eléazar, 1863), LA MUETTE DE PORTICI (Mazianello, 1865), LES HUGUENOTS (Raoul, 1865), L’AFRICAINE (Vasco, 1867), ROBERT LE DIABLE (Robert, 1867), LE PROPHETE (Jean, 1871), LA REINE DE CHYPRE (Gérard, 1877), autant de rôles qu'il chanta au Palais Garnier.

 

VILLATTE. — Ténor. Débute dans LES HUGUENOTS (Boisrosé) le 20 juillet 1892. Est affiché dans GUILLAUME TELL (Ruodi, 1892), LES HUGUENOTS (de Retz, puis Thoré, 1893).

 

VILLOTTEAU Guillaume-André. Haute-contre. Ce musicologue, spécialiste de la musique égyptienne de l'antiquité, aurait été, suivant Fétis, choriste et coryphée à l'Opéra comme haute-contre de 1792 à 1797.

 

VILMOS-BECK. — Voir BECK Vilmos.

 

VINAY Ramon. — Ténor (Chillan, Chili, 31 août 1912 – 1998). En représentation, en 1958, débute le 17 octobre dans SALOMÉ (Hérode), puis paraît dans OTHELLO (Othello).

 

VINCO Ivo. — Basse (Vérone, 08 novembre 1927 ). Epouse Fiorenza Cossotto. Débute en 1964 dans NORMA (Oroveso) qu’il chantera en 1965 et en 1972. Chante LE TROUVERE (Ferrando) en 1973.

 

VITOU André. — Ténor. En 1948, débute le 07 novembre dans SAMSON ET DALILA (Samson) et chante AÏDA (Radamès).

 

VOLI Albert. — Ténor (06.Cannes, 17 octobre 1932 ). Entre à la RTLN en février 1966. Chante LA TRAVIATA (Rodolphe) ; LE BARBIER DE SEVILLE (Almaviva).

 

VÖLKER Frantz. — Ténor allemand (Neu-Isenburg, Allemagne, 31 mars 1899 – Darmstadt, 04 décembre 1965). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, débute le 04 juin 1936 dans FIDELIO (Florestan).

 

VOS Chris de. — Ténor (Amsterdam, 1871 – 1945). Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, chante FIDELIO (Florestan) le 15 février 1926.

 

VOULET. — Ténor. Débute en participant à la première de SIGURD (Irnfrid). Crée également LA DAME DE MONSOREAU (Bonhomet), ROMÉO ET JULIETTE (Angelo), le 16 mars 1891 LE MAGE (un Chef iranien) de Jules Massenet, LOHENGRIN (Vassal), SALAMMBO (Prêtre). Est d'autre part affiché dans L'AFRICAINE (don Alvar, 1885 ; Officier, 1892), LA JUIVE (Homme du peuple, 1885 ; Crieur, 1890), LES HUGUENOTS (Léonard, 1886 ; Moine, 1890) ; GUILLAUME TELL (Rodolphe), LA FAVORITE (Gaspard), en 1886 ; LE PROPHETE (Soldat), ROBERT LE DIABLE (Héraut), PATRIE ! (Vargas) en 1887 ; HENRY VIII (Seigneur), RIGOLETTO (Borsa) en 1888 ; ROMÉO ET JULIETTE (Benvolio, 1889), HAMLET (Fossoyeur, 1890).

 

WAECHTER Eberhardt. — Baryton (Vienne, 09 juillet 1929 –). En représentation, débute le 2 mai 1959 dans TANNHÄUSER (Wolfram).

 

WARFOLOMEEV Alexandre. — Avec la Compagnie de Serge de Diaghilev, crée ROSSIGNOL (le Pêcheur) le 26 mai 1914.

 

WARMBRODT. — Ténor. Débute dans GUILLAUME TELL (Ruodi) le 18 avril 1887. Chante ROBERT LE DIABLE (Raimbaut), L’AFRICAINE (Officier), HAMLET (Laerte), LES HUGUENOTS (Veilleur, puis Tavannes) en 1888 ; LUCIE DE LAMMERMOOR (Arthur, 1889). A créé LA DAME DE MONSOREAU (d'Epernon), ROMÉO ET JULIETTE (Pâris).

 

WARNERY Edmond. — Ténor (1880 ). Débute dans L'HEURE ESPAGNOLE (Gonzalve) le 6 juin 1923. Chante SALOMÉ (premier Juif, 1928), SIEGFRIED (Mime, 1931), L’ILLUSTRE FREGONA (Lope, 1931). Crée LE CHEVALIER A LA ROSE (Valzacchi), TURANDOT (Fang) et L'ILLUSTRE FREGONA (l'Aguazil).

 

WAROT Victor Alexandre Joseph. — Ténor belge (Verviers, 18 septembre 1834 – 92.Bois-Colombes, 29 mars 1906). Fils d'un chef d'orchestre de Lille et de l'actrice Cécile Destieux (mariés en 1833). Débute en créant LA MULE DE PEDRO (Tebaldo) le 06 mars 1863. Crée L’AFRICAINE (Don Alvar) le 28 avril 1865. Chante notamment L’AFRICAINE (Vasco) ; LE DOCTEUR MAGNUS d’Ernest Boulanger.

 

WARTEL Pierre-François. Ténor (78.Versailles, 03 avril 1806 – Paris, 03 août 1882). Epouse la pianiste Atala-Thérèse-Annette Andrien dite Thérèse Wartel (Paris, 02 juillet 1814 – Paris, 06 novembre 1865) ; parents de Louis Emile Wartel, chanteur du Théâtre-Lyrique. Il débuta le 20 septembre 1830 dans MOÏSE (Aménophis). Il a créé le 10 septembre 1838 Benvenuto Cellini (Francesco) de Berlioz, le 10 avril 1840 les Martyrs (Néarque) de Donizetti, et le 02 décembre 1840 la Favorite (Don Gaspar) de Donizetti.

 

WEBER Ludwig. — Basse (Vienne, 29 juillet 1899 – Vienne, 09 décembre 1974). En représentation, débute le 23 juin 1948 dans TRISTAN ET ISOLDE (le Roi Marke). Chante LA WALKYRIE (Hounding, 1949), LE CRÉPUSCULE DES DIEUX (Hagen, 1950), SIEGFRIED (Fafner, 1950), LA FLUTE ENCHANTÉE (Zarastro, 1953).

 

WELITSCH Alexander. — Baryton-basse yougoslave (Skoplje, 15 janvier 1906 – 1991). Epouse le soprano allemand Ingenborg Simon dite Inge Borkh (Mannheim, 26 mai 1921-). En représentation, débute le 26 octobre 1951 dans SALOMÉ (Iokanaan).

 

WESSELOWSKY. — Ténor. En représentation, débute dans LUCIE DE LAMMERMOOR (Edgard) le 28 avril 1938.

 

WHITEHILL Clarence. — Baryton (Marengo, Iowa, 05 novembre 1871 – New York, 18 décembre 1932). En représentation, en 1909, débute dans TANNHÄUSER (Wolfram) le 17 septembre et chante LA WALKYRIE (Wotan).

 

WIEMANN Ernst. — Basse (Stapelburg, Harz, 21 décembre 1919 – 17 mai 1980). En représentation, débute le 03 mai 1957 dans L'OR DU RHIN (Fafner).

 

WIENER Otto. — Baryton autrichien (Vienne, 13 février 1911 – Vienne, 05 août 2000). En représentation, débute dans TRISTAN ET ISOLDE (Kurwenaal) le 18 avril 1958.

 

WILLIAMS Tom. — Baryton (Burry Port, Pays de Galles, 02 août 1902 –). Avec la troupe du Covent Garden de Londres, crée PETER GRIMES (le Capitaine Balstrode) le 11 juin 1948.

 

WINDGASSEN Wolfgang. — Ténor allemand (74.Annemasse, 26 juin 1914 – Stuttgart, 08 septembre 1974). En représentation, débute dans PARSIFAL (Parsifal) le 24 mars 1954, et chante FIDELIO (Florestan) en 1955.

 

WINKLER Hermann. — Ténor (Duisburg, 1936 – 21 janvier 2009). Débute en 1964 dans SALOME (Narraboth).

 

WITT Josef. — Ténor (Munich, 17 mai 1902 ). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante LA FLUTE ENCHANTÉE (un Prêtre) le 15 mai 1953.

 

WITTRISCH Marcel. — Ténor allemand (Anvers, 01 octobre 1901 – Stuttgart, 02 juin 1955). En représentation, débute dans SALOMÉ (Narraboth) le 26 octobre 1951.

 

WOCKE Hans. — Baryton (1904 – Pinneberg, 07 janvier 1972). Avec la troupe de l'Opernhaus de Berlin, en septembre 1941, interprète LA CHAUVE-SOURIS (Franck).

 

WOLANSKY Raymond. — Baryton (Cleveland, Ohio, 15 février 1926 ). En représentation, crée JEPHTE (Hamer) le 10 octobre 1959.

 

WOLHGEMUTH Alfred. — En représentation, débute le 09 mars 1955 dans FIDELIO (un Prisonnier).

 

WÖRLE Willy. — Ténor (1900 – Berlin, 13 août 1944). Avec la troupe de l'Opernhaus de Berlin, en septembre 1941, interprète LA CHAUVE-SOURIS (Gabriel d'Eisenstein).

 

WUNDERLICH Friedrich Karl Otto dit Fritz. — Ténor (Kusel, Allemagne, 26 septembre 1930 – Heidelberg, 17 septembre 1966). En représentation, crée JEPHTE (un Prophète) le 10 octobre 1959.

 

YACAZZI Roger. — Ténor. Débute le 11 novembre 1946 dans RIGOLETTO (le Duc).

 

YCHE. — Ténor. Débute le 12 mars 1933 dans LOHENGRIN (Lohengrin). Chante ensuite LE JUIVE (Eleazar, 1933) et SAMSON ET DALILA (Samson, 1935).

 

ZACCARIA Nicola (Nicola ZACHARIOU dit). — Basse grecque (Athènes, 09 mars 1923 ). Débute en 1963 dans DON CARLOS (Philippe II).

 

ZAGONARA Adelio. — Ténor (1905 –). En représentation, débute dans FALSTAFF (le Docteur Caïus) le 4 juillet 1935.

 

ZALESKI. — Baryton. En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 28 janvier 1925. Chante également RIGOLETTO (Rigoletto, 1926).

 

ZALSMAN. — Avec la troupe de l'Opéra de La Haye, crée BEATRICE (le Prêtre) le 19 février 1926.

 

ZAPOROJETZ Capiton. — Basse (1880 –). En représentation, débute le 19 juin 1909 dans BORIS GODOUNOV (Pimen). En 1926, chante RIGOLETTO (Sparafucile), BORIS GODOUNOV (Varlaam) et crée KITEGE (Ioury).

 

ZEC Nikolaus. — Basse (Zagreb, 12 octobre 1883 – Vienne, 09 juillet 1958). Avec la troupe de l'Opéra de Vienne, chante L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Osmin) le 13 mai 1928.

 

ZESSEWITCH Platon. — En représentation, débute dans BORIS GODOUNOV (Boris) le 23 mars 1926.

 

ZIMMERMANN Erich. — Ténor allemand (Meissen, Saxe, 29 novembre 1892 – Berlin, 24 février 1968). En représentation, débute le 5 juin 1934 dans LES MAITRES CHANTEURS DE NUREMBERG (David). Chante également SIEGFRIED (Mime, 1938), L’ENLÈVEMENT AU SÉRAIL (Pédrille, 1941), TRISTAN ET ISOLDE (Berger, 1941), SALOMÉ (premier Juif, 1951), L’OR DU RHIN (Mime, 1955).

 

ZITEK Vilém. — Basse tchèque (Prague, 09 septembre 1890 – Prague, 11 août 1956). En représentation, débute dans DON JUAN (le Commandeur) le 28 mai 1936.

 

ZUCCHELLI. — Basse italienne. Débute le 20 octobre 1822 dans MOSÈ IN EGITTO (Pharaone) de Rossini.

 

 

 

 

ARTISTES HOMMES DES CHŒURS DE L'OPÉRA

 

 

  1818 1821 1822 1823 1825 et 1826 1827

chefs de chant

ADRIEN

LEBRUN

Al. PICCINI (adjoint)

ADRIEN

Al. PICCINI

ADRIEN

LEBRUN

Al. PICCINI (adjoint)

ADRIEN

Al. PICCINI (adjoint)

SCHNEITZHŒFFER

Al. PICCINI (1er chef en 1825)

HÉROLD (1er chef en 1826)

SCHNEITZHŒFFER (2e chef)

SAINT-AUBIN (3e chef)

HÉROLD (1er chef)

SCHNEITZHŒFFER (2e chef)

SAINT-AUBIN (3e chef)

premiers ténors ou hautes-contre

8 hautes-contre

GAUBERT

GOUSSE

COURTIN

VAILLANT

GONTHIER

PICARDA

GAUBERT

GOUSSE

COURTIN

VAILLANT

GONTIER

PICARDAT

LAUSSEL

LALLEMAND

MONNERON

LATY

GAUBERT

GOUSSE

COURTIN

VAILLANT

GONTIER

PICARDAT

LAUSSEL

LALLEMAND

MONNERON

GAUBERT

GOUSSE

COURTIN

VAILLANT

GONTIER

PICARDAT

LAUSSEL

LALLEMAND

CHARPENTIER (coryphée)

GAUBERT

COURTIN

VAILLANT

GONTIER

PICARDAT

LAUSSEL

LALLEMAND

MONNERON

DAUGER

seconds ténors ou tailles

8 tailles

MARTIN

MÉNARS

LIGER

CÉSAR

MURGEON

LEGROS

BÉGREZ

GUYON

TRÉVAUX (coryphée)

MESNARD

LÉGER

CÉSAR

MURGEON

LEGROS

BEGREZ

GUYON

TRÉVAUX (coryphée)

MESNARD

LÉGER

CÉSAR

MURGEON

LEGROS

BEGREZ

LATY

TRÉVAUX (coryphée)

MÉNARD

LÉGER

CATALAN

MURGEON

LEGROS

BEGREZ

LATY

MONNERON

ROBIN

HENS

TRÉVAUX (coryphée)

MÉNARD

LEGROS

BEGREZ

LATY

MONNERON

ROBIN

 

premières basses-tailles

12 basses-tailles

LECOCQ

PICARD

PRÉVÔT

LEVASSEUR

REY

BOUVENNE

RICHETAUX

QUIGNOT

GOYON (dit SIMON)

GODEFROY

BOULAN

SALLARD

ROYEZ

DUCAUROY

HÉMERY

L'ALLEMAND

PICARD (coryphée)

PRÉVOST

REY

GUIGNOT

BOUVENNE

ROYER

DUCAUROY

PICARD (coryphée)

PRÉVOST

BOUVENNE

ROYER

GUYON

DUCAUROY

GUIGNOT

PICARD (coryphée)

PRÉVOST père

BOUVENNE

ROYER

GUYON

DUCAUROY

BERDOULET

PICARD (coryphée)

PRÉVOST père

BOUVENNE

ROYER

GUYON

DUCAUROY

BERDOULET

secondes basses-tailles

LEVASSEUR

RICHETEAU

GOYON-MONTSIMON

GAUDEFROY

HÉMERY

LEVASSEUR

RICHETEAU

GOYON-MONTSIMON

GAUDEFROY

HÉMERY

FORGUES

GUIGNOT

LEVASSEUR

RICHETEAU

GOYON dit SIMON

GAUDEFROY

HÉMERY

FORGUES

GUIGNOT

LEVASSEUR

RICHETEAU

GOYON dit SIMON

GAUDEFROY

HÉMERY

FORGUES

HENS

 

1851 et 1852 : Louis DIETSCH (depuis 1840) et H. POTIER, chefs de chant

 

1874

chefs de chant Louis CROHARÉ et Hector SALOMON
chefs des chœurs Victor MASSÉ (1er chef) - HUSTACHE (2e chef)

premiers ténors

MARTY - CARAMAN - LOUVERGNE - BRESNU - BRÉGÈRE - DESDET fils - BARRIER - GILBERT - VIGNOT - BLOT - KERKAERT - VASSEUR - ROUSSEAU - NAGRASSE - DESDET père - MOREAU

seconds ténors

DE SOROS - FLEURY - DEVISMES - BLANC - CONNESSON - GRANGER - IMBERT - LESECQ - FLAJOLLET - BONNEMYE - AGNUS - BRISSON

premières basses

JOLIVET - LAFITTE - GRAUX - MARGAILLAN - LEJEUNE - SCHMIDT - LEGÉE - ÉGÉE - PONS - CASTETS - GABY - VALLÉ

secondes basses

THUILLART - MOURET - BOUSSAGOL - VANHOOF - DANEL - HOURDIN - JEANSON - FLEURY

 

 

1877

premiers ténors

MARTY (coryphée) - HÉLIN (coryphée) - BRÉGÈRE - DESDET fils - BARRIER - GILBERT - VIGNOT - KERKAERT - VASSEUR - ROUSSEAU - NAGRASSE - DESDET père - MOREAU - LOZIER - MESME - CLÉRY - MOISON

seconds ténors

DE SOROS (coryphée) - MENJAUD (coryphée) - DEVISMES - BLANC - CONNESSON - GRANGER - LESECQ - FLAJOLLET - BONNEMYE - BRISSON - D'HAESSLER - PETITJEAN - SALVIAT

premières basses

JOLIVET (coryphée) - LAFITTE (coryphée) - GRAUX - MARGAILLAN - LEJEUNE - SCHMIDT - LEGÉE - ÉGÉE - PONS - CASTETS - GABY - VALLÉ

secondes basses

THUILLART (coryphée) -